La série de jeux Sniper Elite du studio Rebellion a un public de fidèles depuis bon nombre d’années. M’y étant moi-même essayé depuis le 1er opus, c’est avec curiosité que j’ai découvert ce nouveau titre : Zombie Army Trilogy.

Pourquoi Trilogy ?

Et bien ce nouveau titre, tout juste sorti sur PC, Xbox One et PS4, est en fait une réédition des deux épisodes coopératifs « Nazi Zombie Army » sortis avec les anciens jeux, ainsi qu’une troisième campagne inédite.
Alors cette réédition incluant une exclu vaut-elle le coup qu’on s’attarde dessus ? C’est ce que nous allons voir.

C’est la version PS4 qui a été testée pour l’article.

Le jeu

Plantons le décor. « L’histoire » (entre guillemets, nous allons voir pourquoi) part d’un contexte historique réel, et propose une « réalité alternative » : pendant la 2nde Guerre Mondiale, l’Allemagne nazie proche de la défaite décide de lancer l’opération de la dernière chance en renforçant ses armées avec des rangs de … zombies.

Zombie-Army-Trilogy-3

Bon OK, vous l’aurez compris, le scénario tenant sur un timbre-poste n’est pas trop le point qui marquera les esprits dans ce jeu. Néanmoins, s’appuyant sur le gameplay et le moteur graphique de Sniper Elite, il n’en reste pas moins intéressant de le découvrir.

Les mécaniques de jeu restent inchangées par rapport à la série de jeu d’origine : traverser des cartes infestées d’ennemis, ici des zombies, en essayant au mieux d’ajuster des tirs précis pour les économiser vos précieuses munitions. Pour ce faire, vous êtes équipé d’un fusil sniper, de 2 armes secondaires et de quelques accessoires détonants. Une des difficultés sera d’anticiper la flèche de la balle, selon l’arme utilisée, afin d’adapter son tir en fonction de la distance de la cible, « comme en vrai ».

Zombie-Army-Trilogy-1

Ici plus de place à l’infiltration et la stratégie comme dans les jeux d’origine, il faut avancer à travers les cartes, parfois en restant mobile au milieu des nombreux zombies sortant de toutes parts, parfois en tenant un bâtiment ou une zone le temps de se débarrasser d’une (immense) vague d’ennemis.

Zombie-Army-Trilogy-6

L’ensemble n’est pas très varié il est vrai, et très répétitif, mais on prend quand même plaisir à tenter les headshot à la chaîne, et se débarrasser de ces rejetons de l’Enfer en une balle. Aléatoirement (la fréquence est malgré tout réglable), une cinématique se lance lors d’un tir : la X-Ray Kill Cam ! A la façon d’un « bullet time », on voit au ralenti la balle sortir du fusil, voyager dans les airs et venir se loger dans le corps de l’ennemi putrescent, avec une vue « radiographique » de la zone touchée : explosions d’os et projections de viande avariée garantie 🙂

Ces petits ralentis balistiques sont la marque de fabrique de la franchise Sniper Elite et se prête bien au déglinguage de zombies. D’autant plus que viser précisément les soldats allemands dans les jeux d’origine était une chose, en faire autant avec les zombies en est une autre : pas boitant, mouvements saccadés et irréguliers, ces saletés ne se laissent pas « headshoter » facilement et rendent la tâche plus ardue.

Malgré ces quelques originalités, ça ne suffit pas à rendre le jeu exceptionnel.

Zombie-Army-Trilogy-5

Les quelques fusils snipers et armes secondaires sont tous assez similaires au sein de chaque catégorie, les décors, bien que correctement modélisés, et les lieux visités sont très similaires, et il s’agit au final d’une suite de couloir-zone ouverte, couloir-zone ouverte etc … Peu de diversité dans l’ensemble, même parmi les ennemis : ils ont beau avoir été fait avec soin, répugnants à souhait, avec quelques « super zombie » bien retors, ils n’en restent pas moins tous très proches.

Zombie-Army-Trilogy-4

Le jeu propose un multijoueurs et un mode solo : le principal intérêt du multijoueur est de pouvoir jouer en coop, afin de résister à plusieurs et s’entraider face aux hordes de zombies. Pour ce faire, il faudra choisir parmi 4 personnages bien différents en apparence, mais n’offrant aucune capacité spécifique qui aurait pu les rendre complémentaires, dommage. Le solo est un peu un multi « offline », ne présentant pas de scénario spécifique : il faut avancer, et tout dézinguer !

Zombie-Army-Trilogy-2

Pour résumer un peu tout ça, Zombie Army Trilogy présente quelques originalités sympa pour les fans de shoot, doublées d’une durée de vie très correcte, les 3 épisodes demandant de nombreuses heures de jeu, mais quand même pas assez pour donner envie d’y jouer non-stop. Il fera un bon « jeu d’appoint » auquel on joue une heure par-ci, une par-là, juste pour le plaisir de pulvériser du zombie.

Le petit plus

Cet extra ne concernera que les joueurs équipés, mais il apporte un indéniable plus au jeu : la prise en charge de la 3D ! Chose suffisamment rare pour être soulignée, le jeu est jouable en 3D pour peu que vous possédiez écran et lunettes adéquates.

Zombie-Army-Trilogy-8

Le rendu est très propre, parfaitement net, sans ralentissements, rémanence ou bugs d’affichage. Les passages où la 3D est la plus jouissive sont évidents ceux en Kill Cam, où la caméra suit la balle jusqu’à l’impact dans sa cible : la profondeur des décors, avec la balle au premier plan est saisissante. Avec le son Surround et la caméra tournant autour de la balle, on entend en plus le sifflement tournoyer lui aussi : on a l’impression d’y être ! Vraiment immersif 🙂

Conclusion sur Zombie Army Trilogy

Jeu à part entière, le dernier titre du studio Rebellion pourrait s’apparenter à une « version 1.5 » des Sniper Elite existant : composé aux 2 tiers de DLC existants, et pour le dernier tiers d’une exclu, le prix de 50€ sur consoles et 40€ sur Steam est certes un peu élevé.

Mais pour ce prix-là, il reste malgré tout un bon divertissement, certes répétitif, mais permettant de se défouler un bon coup avec un shoot immersif, et en 3D qui plus est pour les plus chanceux.
Un titre qui mérite malgré tout d’être essayé pour les fans.