Dans cette jungle de claviers gamer il est parfois difficile de faire le bon choix. Voici notre petit guide pour vous aider à vous orienter.

1. L’interrupteur : membranes, mécanique, hybride ou à chiclets ?

Cela correspond au type d’interrupteur utilisé pour les touches du clavier.

Les claviers à membranes sont les plus courants, mais également les moins chers. Ils combleront néanmoins la majorité des gamers.

Les claviers mécaniques. Très appréciés des pro gamer, ceux-ci sont beaucoup plus cher mais également très agréables à l’utilisation (personnellement il me serait difficile de revenir à un clavier à membrane). Comptez environ une centaine d’euros pour un clavier mécanique de base.

Certains modèles sont déclinés avec différents switchs mécaniques ayant chacun un ressenti différent. A vous de tester et de vous faire votre propre opinion sur le ressenti que vous préférez. Pour en savoir plus sur les switchs mécaniques et vous aider dans votre choix, vous pouvez consulter notre guide : Quels switchs choisir pour un clavier mécaniques ?.

Les claviers hybrides : appelé aussi claviers à touches méca-membranes sont un mixte entre les claviers à membranes et claviers mécaniques. Les claviers hybrides offrent un ressentie unique qui se rapproche des claviers mécaniques mais à un coût inférieur.

Les claviers à chiclets sont beaucoup plus rares. Ces touches sont l’équivalent de ce que l’on retrouve sur les ordinateurs portables. Des touches plates avec une faible course.

2. Le confort

Deux choses importantes sur le confort d’un clavier :

Le format du clavier : classique ou TKL
Les claviers TKL ou compact se diffèrent des claviers classiques par l’absence de pavé numérique. Ces claviers compacts sont particulièrement pratiques pour une utilisation nomade et quand la place sur votre bureau ne permet pas d’avoir un classique.

A gauche un clavier classique, à droite un clavier TKL

Le repose poignet
Peu souvent présent et pourtant important. Il évitera le poignet cassé lors de l’utilisation qui se termine en douleur. Il est disponible seul, mais autant l’avoir avec le clavier surtout quand il est amovible.

3. Avec ou sans rétroéclairage ?

La majorité des claviers gamer ont aujourd’hui un rétroéclairage. Cette option peut vous paraitre accessoire, mais lorsque vous jouez dans l’obscurité c’est une caractéristique dont vous ne pourrez plus vous passer. À noter que certains claviers proposent un rétroéclairage RGB, cela signifie que vous pourrez choisir la couleur de l’éclairage selon vos goûts, par touche dans une palette de couleur impressionnante. La marque Razer va encore plus loin dans le rétro éclairage avec le mode Chroma : ce mode permet une interaction avec les jeux, en allumant par exemple la touche correspondant à une action quand celle ci est disponible en cours de jeu…

4. Des macros ?

Il s’agit d’une fonction accessoire dont on peut se passer facilement, mais qui peut être très utile sur certains jeux, mais aussi pour la bureautique (faire un copier/coller, ouvrir le navigateur web, créer des macros sur un logiciel de retouche photo…). Selon les claviers, il peut y avoir des touches dédiées spécialement pour les macros, alors que sur d’autres les macros s’activeront à partir des touches classiques du clavier en modifiant leur fonction depuis un logiciel. À vous de voir si ça vous sera utile.

5. Port USB et prise jack

Certains claviers peuvent faire office de hub USB. Vous pourrez ainsi brancher un périphérie ou une clé USB directement depuis ceux-ci. D’autres disposent de prises jacks pour brancher votre micro casque. Des éléments qui peuvent s’avérer très fonctionnels et pratique.