Bigben nous livre ici la nouvelle mouture de sa manette QuickFire sortie environ un an avant. Inconditionnel de la Dual Shock, j’ai testé sur plusieurs jours cette manette ainsi que la Black Ops 2, également de chez Bigben, fermement décidé à savoir si oui ou non elles pouvaient se mesurer à la manette officielle Sony. Verdict !

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de cette manette a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testé sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des manettes plus anciennes est ainsi plus représentative en comparaison des manettes actuelles et de l’évolution de leurs prix respectifs.

 Présentation

La QuickFire 2 est une manette sans fil alimentée par piles, pour la PS3 (compatible PC), « multifonctions », dont la liste des fonctionnalités peut faire pâlir n’importe quel autre modèle : tir rapide, mode sniper, visée automatique, rechargement automatique, et j’en passe. La question que l’on se pose toute de suite est la suivante : que va-t-on réellement réussir à utiliser et surtout, va-t-on réussir à la programmer en conséquence ?

Car la liste a beau être alléchante, cela sera-t-il efficace en jeu ?

Déballage

Le packaging est plutôt simple, la manette étant présentée dans un blister transparent, entouré d’un carton décrivant les fonctionnalités de la manette. Elle est livrée avec un dongle USB, deux piles LR6/AA et une (trop) courte notice. Autrement dit le minimum nécessaire pour pouvoir l’utiliser au sortir de la boîte.

Manette Bigben Quickfire 2

Conception de la manette

Big Ben semble garder la même coque pour les différentes manettes PS3 qu’il fabrique. Que ce soit les modèles QuickFire, les « pads » à telle ou telle effigie, les sans-fils, etc…, on se retrouve à chaque fois avec une « coque » extérieure quasi-identique. Celle-ci est basée sur la forme d’une Dual Shock, avec le haut de la manette légèrement agrandi et arrondi, intégrant ici un écran LCD couleur très lisible permettant de visualiser et régler les différentes fonctionnalités. C’est en soit une belle évolution par rapport au modèle précédent qui ne disposait que d’un écran noir et blanc minuscule qui offrait beaucoup moins de possibilités.

Manette Bigben Quickfire 2

Cette coque est faite d’un plastique mat, agréable au toucher, qui semble ne pas spécialement garder les traces de doigt, encore moins même que la Dual Shock : un excellent point !  Les touches, la croix, les joysticks, tous un « toucher » très proche de la manette Sony, et ce n’est pas un mal : elles ne font pas camelote aux premiers abords, restera à voir sur le long terme. La face avant accueille les touches Select, Start et Home disposées à l’identique de la Dual Shock, surmontée du grand écran LCD et avec un curseur ON/OFF en dessous pour allumer et éteindre la manette. Celui-ci affiche les fonctionnalités activées, le numéro de la manette, le numéro de la configuration de la manette (il y en a deux mémorisables) et le niveau de batterie des piles.

Au dessus des touches Triangle, Cercle, Croix et Carré, on retrouve de part et d’autre les deux touches « Combos » : celles-ci sont aussi accessibles que les quatre autres et ne devraient poser aucun problème avec un peu d’entrainement. Quand aux deux touches d’activation/désactivation des fonctions à l’arrière des deux « poignées » de la manette, leur emplacement n’est pas vraiment ergonomique : il faut se plier les majeurs afin de les atteindre, et inutile de dire que ça se répercutera sur vos sticks analogiques. Ils auraient été beaucoup plus accessibles placés plus au centre de la manette.

Manette Bigben Quickfire 2

La QuickFire 2 peut également être rétro-éclairée en rouge. Si cette option est totalement inutile, il faut avouer qu’elle est du plus bel effet. Elle est désactivable au besoin depuis le menu de la manette.

Concernant le poids pour finir, elle accuse sur la balance 100 g de plus que la Dual Shock (soit 280 g) : les fans de manettes un peu plus lourdes seront satisfaits.

Prise en main et jouabilité

Habitué depuis bien longtemps à la Dual Shock, et ce depuis la Playstation première du nom, il est dur de se défaire de cette forme caractéristique quand on y a passé des centaines et des centaines d’heures. Et une manette aura beau proposer toutes les options du monde, si la prise en main n’est pas convaincante, elle finira très vite au placard…

Manette Bigben Quickfire 2

Et bien sans détours, la prise en main de la QuickFire 2 est encore meilleure que celle de l’originale !

On retrouve l’excellente prise en main et la même disposition des touches que sur la Dual Shock, mais on a en plus des poignées « profilées » permettant de bien caler ses doigts à l’arrière de la manette, ainsi que des inserts en caoutchouc sur l’extérieur de ces poignées, assurant une prise en main parfaite.

Manette Bigben Quickfire 2

Le « toucher » des différentes touches est très proche de celui sur la Dual Shock, et les gâchettes L2/R2 se payent même le luxe d’être incurvées à leurs extrémités, alors qu’il faut acheter cet accessoire la manette Sony si l’on veut cette même forme. Cela améliore vraiment la préhension de ces touches, quand on y a goûté, dur de s’en passer.

Fonctionnalités

Voilà ce qui nous intéresse vraiment !

Pour aller droit au but, disons que malgré le potentiel énorme de cette manette concernant les fonctionnalités, celui-ci est gâché par la complexité de sa programmation et les résultats assez inégaux dans les jeux. La notice fournie se contente de citer les fonctionnalités existantes, ne comptez pas sur elle pour vous aider. Il faut télécharger la notice détaillée sur le site Bigben, et là vous pourrez apprendre comment configurer les fonctions. Cela se fait directement sur l’écran de la manette et l’activation/désactivation se fait elle avec les deux touches situées sous les poignées.

Manette Bigben Quickfire 2

Je vais rester objectif pour vous en parler : je vais citer les fonctionnalités une à une, vous dire ce qu’elles sont censées faire et quel résultat on obtient en jeu. Le FPS qui m’a servi de référence est Battlefield 3, n’ayant pas de Call of Duty sous la main (si quelqu’un possédant la manette l’a essayé sur un CoD veut bien nous apporter son expérience, il sera possible de l’intégrer au test). Les différents CoD sont cités plusieurs fois dans la notice, ce qui laisse à penser qu’elle a été plus particulièrement développée pour. Cela reste un sacré handicap si on ne peut pas la configurer correctement pour les autres, car avoir une manette pour un seul jeu est plutôt rédhibitoire …

Tir rapide

Mode tir rapide On peut choisir la cadence de tir entre plusieurs préenregistrées ou bien la personnaliser manuellement. La « plage » s’étend entre 6 et 60 tirs par seconde ( !), ce qui permet d’adapter la cadence au jeu ou à l’arme voulue. Le tir automatique peut s’appliquer jusqu’à 4 touches au choix. Ce mode fonctionne très bien et peut donner des résultats intéressants dans un shoot’em up ou un FPS, si la cadence « accélérée » d’une arme au coup par coup ne fait pas trop perdre en précision. A tester.

Sniper

Mode sniper Configurable, il permet d’ajuster la sensibilité du joystick entre 20% et 100% du réglage habituel et l’annulation de la zone morte entre 0 et 30%. C’est très intéressant car dans beaucoup de FPS réalistes, la sensibilité de la visée reste identique avec ou sans lunette : avec le grossissement de cette dernière, il faut alors faire des « micro-déplacements» au joystick si on veut rester précis, chose pas toujours aisée. Avec ce mode activé, vous pouvez garder des déplacements du joystick identiques et profiter d’une précision accrue.Ce mode fonctionne donc très bien également, le seul hic étant qu’il ne s’applique qu’au joystick droit : les joueurs utilisant une configuration gaucher ne pourront s’en servir.

Esquive & Tir (E & T)

Mode E&T En théorie, ce mode permet à votre personnage de s’accroupir instantanément lorsqu’il tire, afin d’esquiver l’ennemi et de l’atteindre son tour. Ce mode est programmable, les touches nécessaires à ces actions n’étant pas les mêmes d’un jeu à l’autre. En pratique, ça marche plutôt mal car la notice est très mal expliquée : comprendre la programmation de ce mode, changer les touches et trouver le timing entre celles-ci n’est pas simple. J’ai obtenu le résultat voulu sur Battlefield, mais ça ne fonctionnait pas toujours parfaitement à l’identique : je pense  que ce mode est soit mal expliqué, soit il fonctionne mal.

Visée auto

Mode visée auto Ce mode permet de « cibler automatiquement votre ennemi. Il fonctionne en conjonction avec une vision surélevée des cibles pour améliorer votre visée. ». Ca c’est ce que dit la notice. Ne vous attendez pas à une fonction cheatée vous permettant de faire automatiquement des headshots (bande de tricheurs ! 😉 ). Encore une fois la fonction est on ne peut plus mal expliquée, voir incompréhensible. Telle que je l’ai comprise, cette fonction permet seulement de maintenir la visée « à l’épaulée » tout en relâchant la touche : un appui pour prendre la visée, on relâche, et un autre appui pour quitter la visée (une option disponible dans les réglages de nombreux jeux). Quoi qu’il en soit, même si on peut programmer la touche de visée, pas moyen de le faire fonctionner dans Battlefield. Cette fonction n’est donc pas satisfaisante, et son utilité dépendra vraiment des joueurs.

Rechargement / changement d’arme auto

Mode rechargement auto Ce mode recharge votre arme ou passe à votre arme secondaire automatiquement quand vous êtes à court de munitions lorsque les paramètres du jeu ne permettent pas de le faire. En théorie cela pourrait être très utile, mais en pratique ça fonctionne mal pour les même raisons que le mode « E & T » : mal expliqué, fonctionnement compliqué, résultats irréguliers. A améliorer.

Touches combo

Mode combo Ces deux touches en façade sont entièrement programmables : on peut mémoriser une séquence jusqu’à 30 touches parmi la croix directionnelle, X, O, Carré, Triangle et les gâchettes, tout en y ajoutant si besoin des timings. L’idéal pour les jeux de combat ! La programmation est facile, et ça fonctionne parfaitement.

Inversion des touches L1&R1 avec L2&R2

Mode inversion Cette fonction toute simple peut s’avérer très utile pour de nombreux jeux qui ne proposent pas cette option dans leurs réglages. Nombreux sont ceux préférant utiliser les gâchettes L2&R2 pour viser et tirer alors que le jeu ne le propose pas. Ce mode fonctionne très bien et peut s’avérer très utile pour beaucoup.

Les derniers réglages accessibles depuis l’écran de la manette concernent le rétro-éclairage. Il est possible de le laisser en permanence, de l’éteindre ou de l’associer aux vibrations de la manette : celle-ci clignote alors quand elle vibre.

Pour finir, il faut savoir que l’ensemble des réglages et configurations des modes de la manette sont sauvegardés dessus dans un « profil », et que vous pouvez avoir deux profils : pratiques pour ne pas tout recommencer à zéro quand on passe d’un jeu à l’autre.

Manette Bigben Quickfire 2

Conclusion sur la manette Bigben QuickFire 2

Après avoir longuement testé la QuickFire 2, mon avis sur cette manette est très partagé. Il faut dans un premier temps reconnaître la belle évolution depuis le modèle précédent : l’écran est maintenant très amplement suffisant pour tous les paramétrages et le nombre de fonctions disponible a bien augmenté. La prise en main est vraiment plaisante et la qualité de la manette est bel et bien là.

Au vu de ces évolutions je me dis que la QuickFire 3 sera peut-être LA MANETTE PARFAITE, qui sait ?

Sa description « idéale » serait, à mon sens, de reprendre la forme, la matière, la présentation générale de la QuickFire 2 auquel on pourrait ajouter :

  • La batterie rechargeable par câble plutôt que les piles
  • Le fonctionnement en Bluetooth sans dongle USB (sous réserve que ça ne pose pas de problème comme dernièrement avec la manette Black Ops 2 du même constructeur) : ici au moins on a une manette qui ne souffre d’aucune latence ou interférence
  • OUBLIER ces notions de fonctions Esquive & Tir, Visée auto, etc … Pourquoi ne pas créer des fonctions « lambda » 1, 2, 3, etc … entièrement personnalisables de manière à ce que chacun puisse créer les associations de touches et améliorations voulues, et ce quel que soit le jeu ? Je pense qu’au niveau électronique, il n’y aurait quasiment rien à changer pour avoir ça. Il suffirait d’une notice claire et plus généraliste, plutôt qu’une orientée vers un jeu unique

Mais à ce jour, c’est bien des fonctionnalités de la QuickFire 2 dont il est question : selon les jeux, ça marchera, ça ne marchera pas, je pense qu’il tiendra à chacun de la tester pour les différents jeux du marché. Les seuls (à priori) apparemment 100% compatibles étant les Call of Duty.

Mais à moins de 40€ la manette, si on doit en acheter une nouvelle et que les différentes fonctionnalités nous tentent, je pense que la manette est tout à fait convaincante.

Après, ce sera à vous de voir 😉

Bigben nous livre ici la nouvelle mouture de sa manette QuickFire sortie environ un an avant. Inconditionnel de la Dual Shock, j'ai testé sur plusieurs jours cette manette ainsi que la Black Ops 2, également de chez Bigben, fermement décidé à savoir si oui ou non elles pouvaient se mesurer à la manette officielle Sony. Verdict ! [INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de cette manette a été harmonisée avec celle des autres modèles que j'ai testé sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des manettes plus anciennes est ainsi plus représentative en comparaison…

Manette Bigben QuickFire 2

Précision - 80%
Fonctionnalités - 90%
Look / design - 85%
Qualité - 75%
Prix - 95%

85%

La manette PS3 offrant le plus de fonctionnalités à ce jour !

User Rating: 3.05 ( 12 votes)

Ou l’acheter ?