Lors de notre passage à la dernière Paris Games Week, nous avons eu la chance de découvrir la nouvelle version de la manette Burn-Controllers PS4 au design personnalisable.

Cette année, la grosse nouveauté sur cette manette est l’option des palettes amovibles et interchangeables.

C’est donc l’occasion pour GamerStuff de refaire une présentation des différentes options proposée par cette manette « cru 2017 » qui est désormais un grand classique à notre rédaction.

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de cette manette a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testés sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des manettes plus anciennes est ainsi plus représentative en comparaison des manettes actuelles et de l’évolution de leurs prix respectifs.

Présentation

Burn-Controllers (BC), 1ère marque française à avoir proposé des manettes personnalisables pour les joueurs console, continue à se développer et à sortir de nouvelles manettes et options tous les ans.

Sponsorisant de nombreux joueurs eSport, les manettes Burn-Controllers sont toujours plus techniques et disposent d’options et choix de designs toujours plus intéressants d’année en année. Depuis notre dernier test il y a maintenant un an, une nouvelle option conséquente a vu le jour tout récemment : les palettes interchangeables.

La manette testée ici va bien entendu embarquer cette nouvelle fonctionnalité ainsi que de nombreuses autres. C’est une nouvelle fois l’occasion pour nous de faire un balayage de tout ce qu’offre Burn-Controllers sur ces manettes BC-LAB PS4.

Découverte de la manette

La manette Burn-Controllers testée cette année est fraîchement revenue de la PGW 2017 où elle avait été présentée.

Il s’agit donc d’un modèle PS4 personnalisé sur le « BC LAB » dont le principe reste inchangé. Pour ceux qui le découvre, le principe est de partir d’une Dual Shock 4 de base et de pouvoir « construire » sa manette tant au niveau des options d’ergonomie qu’au niveau de l’esthétique.

Celle de ce test est donc basée sur le design « Cyblood » avec une coque blanche tachetée de gouttes de sang bleu. Voici ses options en détail :

  • Coque avant Cyblood / coque arrière bleue
  • Boutons argentés
  • Palettes détachables : Spider RefleX noire + Hammerhead noire
  • Configuration palettes X+O (sans remapping)
  • BC Triggers blancs
  • Bases de sticks cristal / BC sticks noirs de chaque modèle
  • D-Pad d’origine

Voici le lien qui vous permettra de la recréer à l’identique => manette PS4 BC LAB Cyblood (aperçu disponible si les options sont en stock sur le site). Accompagnée de sa housse de transport, d’un jeu de 4 nouveaux BCsticks et de la nouvelle palette Hammer (non vendue séparément à ce jour), il faudra compter 220€ pour vous procurer tout ça.

BC LAB : personnalisation sur le site et résultat manette en main

Le BC LAB accessible via le site Burn-Controllers va donc vous permettre de personnaliser votre manette sur 2 tableaux : l’esthétique et l’ergonomie. Via une interface dynamique sur le site, le joueur peut intégralement personnaliser sa manette : chaque changement est affiché en temps réel, permettant de se faire un aperçu instantané du résultat.

Personnalisation esthétique

La première étape consiste à choisir le motif pour la face avant : via un procédé d’impression directement dans le plastique, recouvert ensuite d’un vernis protecteur, le rendu est vraiment parfait et résistant à l’usure. Plus d’une trentaine de rendus sont proposés, pouvant varier selon disponibilité, chacun y trouvera son compte. Burn-Controllers se renouvelle régulièrement et même si la marque conserve des « classiques indémodables », les joueurs ont le droit tous les ans à leur lot de nouveaux designs et à des séries limitées : couleurs unies, motifs complexes, déco à l’effigie d’un jeux, softouch et j’en passe, il y a un grand choix.

Burn-Controllers BC LAB PS4

Il est aussi possible de choisir une couleur de coque arrière. Cette année plusieurs nouvelles couleurs ont vu le jour et maintenant 5 sont disponibles. Viennent ensuite la couleur des boutons, des bases et têtes de sticks analogiques, des palettes, ou encore la possibilité d’apposer son GamerTag et/ou un logo sur l’avant des poignées. Le choix pour chacune de ses options grandit chaque année, et les combinaisons sont infinies.

Personnalisation de l’ergonomie

Si la première partie « esthétique » n’apportera un plus qu’au plaisir des yeux, cette seconde partie sera beaucoup plus intéressante pour les amateurs de performances, offrant des options qui amélioreront bien souvent votre confort de jeu et vos résultats grâce à une meilleure ergonomie.

Historiquement, la marque s’était fait connaitre par le fait de proposer des palettes supplémentaires à l’arrière des manettes. Celles-ci permettent par défaut de déporter («mapper») les touches O et X situées à l’avant de la manette. Le pouce droit n’a plus besoin de lâcher le joystick droit pendant quelques fractions de seconde puisque les palettes tombent déjà sous les doigts à l’arrière, accessibles instantanément sans le moindre mouvement.

Burn-Controllers offre également « en option » la fonction remapping avec ses manettes. Cela permet de choisir quelle touche de votre manette sera associée à quelle palette. Une pression sur les 2 en même temps et c’est associé : instantané, donc facile de changer en passant d’un jeu à l’autre. Une option indispensable selon moi si on joue à différents types de jeu, X et O n’étant pas toujours les touches les plus intéressantes à retrouver sur les palettes.

Burn-Controllers BC LAB PS4

Depuis un peu plus d’un an, Burn proposait, en remplacement de ses 2 palettes, les palettes Spider ReflX PRO découvertes lors de notre dernier test, faites d’une seule pièce et offrant une surface « cliquable » bien plus grande. Il est possible de les actionner en cliquant à peu près n’importe où sur leur surface, pour s’adapter ainsi à quasiment toutes les morphologies. Avec le temps, il semble que leur nom soit maintenant raccourci à ReflX Pro « tout court », l’araignée s’est sauvée 😉

Cette année, Burn-Controllers sort simultanément la possibilité d’interchanger les palettes et une nouvelle forme de palette, permettant ainsi de comparer entre 2 modèles.

Le modèle de cette année porte le doux nom de palettes Hammer et se situe en termes d’ergonomie et d’apparence quelque part entre les palettes d’origine et les ReflX : les « ailes » des palettes ne sont plus pleines comme sur la ReflX mais ajourées et plus dessinées, formant une sorte de « W » arrondi inversé.

Au niveau de la zone cliquable, une texture avec des petits points en relief permet une très bonne accroche, et la forme galbée de la palette permet d’accueillir et envelopper légèrement votre doigt.
A l’usage, je pense que ça sera une question de goûts et de morphologie, mais je les trouve plutôt agréables, sauf que le placement des zones texturées n’est pas optimal pour moi. Encore une fois, c’est un avis subjectif qui dépendra de chacun. Pour ma part donc, je préfère les ReflX au Hammer, mais j’ai envie de dire, c’est presque secondaire.

La « vraie » nouveauté reste pour moi le fait de pouvoir changer de palettes, et ça, ça ouvre la voie à plein de futurs modèles. En pressant au centre avec une clé (fournie avec la manette), ressemblant à un porte-clé prolongé d’une tige métallique, il vous est possible de détacher la palette et la faire coulisser vers le haut pour l’extraire de l’attache solidaire à la manette. Le système de verrouillage est simple et efficace, et le changement se fait en quelques secondes.

Encore un nouveau système de Burn-Controller qui vient s’ajouter à une liste déjà conséquente, bravo !

On retrouve ensuite les incontournables BC Sticks, permettant d’échanger de modèles de sticks en quelques secondes. Plusieurs couleurs et formes sont disponibles, ressemblant au choix à ceux sur PS3, PS4, Xbox ou des modèles propres à Burn-Controllers.

Burn-Controllers BC LAB PS4

Les bases de sticks disposent d’encoches en forme de « fer à cheval » dans lesquels viennent se clipper les sticks choisis. Ceux-ci sont avec une base en plastique dur de manière à s’insérer facilement dans leur logement et une « tête » (la partie en contact avec les doigts) enrobée de plastique souple façon caoutchouc, idéal pour une bonne adhérence. Le dessus arbore en plus les initiales BC en relief pour une préhension vraiment parfaite même avec des mains moites.

Cette année, BC décline son modèle de sticks BC Curved en plusieurs autres modèles. On retrouve donc maintenant les BC Sticks en version Dôme avec un dessus dômé et en version Curve avec le dessus concave (creusé). Pour chacune des 2 versions, 2 longueurs sont maintenant disponibles, pour adapter vraiment les sticks à votre jeu et votre ressenti.

En bref, avec un jeu de BC Sticks interchangeables, il y aura moyen d’adapter votre manette quels que soient vos goûts en matière de sticks, et ce avec une ergonomie vraiment parfaite : cette option est une réussite de A à Z et que Burn propose enfin ses propres sticks avec des options différentes est un sacré plus.

Burn-Controllers BC LAB PS4

L’option suivante permet l’adaptation du D-Pad pour recevoir les BC Sticks (non testé sur ce modèle). La croix directionnelle perdure depuis les premières consoles mais n’est pas vraiment toujours adaptée selon les jeux. Pour ceux qui préféreraient y trouver un stick, Burn-Controllers a percé les 4 flèches du D-Pad d’origine afin de venir y clipper une seconde croix percée au centre du même « fer à cheval » que les bases des BC Sticks : le D-Pad peut ainsi accueillir toutes les sortes de BC Sticks existants, offrant un confort d’utilisation amélioré.

Terminons avec la nouveauté de l’année dernière : les BC Triggers.

Burn-Controllers BC LAB PS4

Cette option vous donne accès à 2 modèles de 2 gâchettes personnalisées et interchangeables remplaçant celles d’origine L2 et R2. Ces gâchettes sont à la fois rallongées, incurvées vers le haut de manière plus marquée que celles d’origine afin de bien y caler ses doigts, et recouvertes d’un insert en caoutchouc souple, rainuré et orné du logo « BC » en relief. Ces gâchettes viennent se glisser par le côté et ne bougent plus une fois en place. Pratiques et ergonomiques, elles améliorent encore un peu plus le confort de jeu.

Et donc, quelle est la différence entre les 2 modèles de palettes fournies ?

Le premier jeu de palettes présente les avantages décrits au-dessus « uniquement » (c’est déjà bien ^^). Le second jeu ajoute à cela des push-stop !

Et ça, ça va changer la donne pour les fraggeurs sévissant les FPS ! Car le fait que les gâchettes L2 et R2 soient des touches analogiques (on peut les presser plus ou moins pour avoir une action en jeu plus ou moins prononcée) ne sert au final que pour très peu de jeux. Et cette longue course de plus de 1 cm pour presser ces gâchettes ne s’adapte pas au mieux pour un FPS quand on veut par exemple tirer très rapidement en « mitraillant » la gâchette. Ces push-stop, matérialisés sur la gâchette par une « patte » venant buter sur le corps de la manette après une course de 4 mm, permettent donc de contourner le fonctionnement d’origine.

Un vrai plaisir à utiliser en jeu avec toutes les armes tirant en semi-automatique, pour lesquelles vous aurez une bien meilleure cadence de tir sans effort.

Par contre attention, un mauvais point pour contrebalancer cette option : le fait d’arrêter la course avant la butée d’origine de la manette peut être à double tranchant. En effet, le cas s’est présenté pour moi sur Battlefield 1 et m’a fait découvrir une particularité du jeu, qui, j’imagine doit exister chez d’autres. J’ai découvert que le coup de feu de toutes les armes du jeu ne se déclenchait pas au même moment. Beaucoup au bout de 3-4 mm et certaines vers 7-8 mm. Du coup avec le push-stop sur R2, la course s’arrêtant à 4 mm, certaines armes ne peuvent tout simplement pas être utilisées car ne tireront pas. C’est dommage que le push-stop ne soit pas réglable en hauteur, ou alors que la tension des gâchettes ne soit pas réglable afin d’augmenter leur sensibilité et « monter » le seuil de déclenchement pour les jeux posant problème.

Attention donc avec les push-stop : gardez en tête que l’option est super, mais elle ne fonctionnera peut-être pas avec tous vos jeux (ou toutes les armes dans vos jeux).

La garantie des manettes Burn-Controllers est valide grâce à un sceau autocollant à la jointure entre la coque avant et la coque arrière. Il faut évidemment que celui-ci reste en place pour que celle-ci soit valable.

La garantie de base de la Burn-Controllers BC lab PS4 est maintenant à 180 jours, soit le double par rapport aux années d’avant : un bel effort de la marque, preuve que les modèles gagnent en fiabilité et que Burn-Controllers n’abandonne pas ses clients une fois la manette dans la nature. Cette garantie peut être étendue en option jusqu’à 1 an, ce qui est quand même bien pour un produit qui sera mis à rude épreuve par des joueurs souvent très exigeants.

Burn-Controllers continue de proposer pour les manettes le service « Burn my controller » permettant d’alléger l’addition pour les joueurs ayant une manette à fournir. Ce service vous permet d’envoyer votre propre manette pour la personnaliser via le BC LAB. La seule différence concernera le choix dans les personnalisations disponibles : certaines options ne sont pas présentes, il faudra donc voir si cette solution vous permettra d’obtenir la manette voulue à moindre coût.

Accessoires en option

Certains suppléments non inclus à la configuration de la manette sont également disponibles au catalogue Burn-Controllers.

Les BC Grips (non testés sur ce modèle) sont toujours parmi les options disponibles : l’accessoire indispensable pour offrir aux manettes une prise en main optimale. Les BC Grips, faits de plastique bi-matières, « s’enfilent » sur les poignées de la manette et se clippent sur le haut en venant entourer les gâchettes : pas besoin d’outils, ça ne bouge pas du tout quand on joue, et ça peut au besoin se retirer tout aussi facilement.

Leur intérieur est fait de plastique lisse permettant une mise en place facile, tandis que la surface extérieure des grips est recouverte de petits logos « éclairs » de Burn-Controllers en relief. Cette surface est faite de plastique mat à la sensation rugueuse, ajoutant encore à l’adhérence générale. Leur forme ergonomique permet de venir caler les doigts fermement dans les « creux » prévus à cet effet, offrant une prise en main optimum et ajoutant encore au look de la manette, pour peu que les 2 couleurs disponibles s’accordent bien avec celles de votre manette.

La housse de protection rigide sortie l’année dernière est toujours de la partie et offrira ce qui se fait de mieux en termes de protection de votre précieux accessoire et de capacité d’emport pour toutes les pièces détachées allant avec : sticks, gâchettes, câble de chargement, etc …
Ce modèle appelé « Nomad » est fabriqué dans une sorte de néoprène recouvrant un intérieur coqué. Un zip avec 2 tirettes en plastique souple à l’effigie du logo Burn-Controllers permet de la fermer facilement et une poignée de transport renforcée facilité sa prise en main.
Cette housse fait un peu « pavé » par rapport aux premiers modèles qui épousaient la forme de la manette et c’est sûr qu’elle ne passera pas inaperçue dans un sac à dos, mais on n’a rien sans rien.

Burn-Controllers BC LAB PS4

Le classique câble USB est toujours de la partie : il s’agit d’un câble de 3 mètres solidement tressé, assez rigide, avec des connectiques plaquées or. Pour ceux ayant besoin d’un câble supplémentaire pour recharger leur manette, celui-ci a le mérite d’être aux couleurs de la marque mais surtout d’être très solide.

Burn-Controllers BC LAB PS4

Je ne détaillerai pas les différents petits accessoires qu’il sera également possible d’acheter en plus sur le site : BC Sticks de toutes formes et toutes couleurs vendus en packs, palettes « classiques » de rechange (les nouvelles n’étant pas encore disponibles au détail), etc …

Conclusion sur la manette Burn-Controllers Cyblood BC LAB PS4

Cette année apporte encore de la nouveauté pour Burn-Controllers, bien qu’il n’y ait réellement qu’une seule vraie nouvelle option par rapport aux versions de manettes précédentes.
Mais ce n’est pas un handicap en soi, tant la qualité et l’ergonomie des manettes du BC LAB ont atteint des sommets ces dernières années.

L’ajout de palettes détachables est une option toute jeune à la publication de ce test, mais qui offre la possibilité à la marque de sortir avec le temps une multitude de modèles de formes diverses et variées. La nouvelle palette Hammer n’est donc qu’une première étape qui saura plaire ou non aux habitués des manettes Burn-Controllers selon l’ergonomie qu’ils recherchent.

Un regret au tableau pour ma part : toujours 2 palettes et non 4 comme cela se fait maintenant. Cela fait des années que j’attends ça chez B-C et visiblement ça n’est pas pour maintenant. Peut-être l’année prochaine ? 😊

Quoi qu’il en soit, Burn-Controllers reste sur ses rails et poursuit dans la bonne voie, avec cette nouvelle mouture de manette BC LAB que seul le prix pourra rebuter : variant entre 110 et 250€ selon les options que vous choisirez, l’excellence de ces manettes ne restera malheureusement accessible qu’aux plus fortunés des joueurs.

Mais la qualité explique ce prix.

Les plus :

  • Finition exemplaire
  • Ergonomie toujours en progression avec tous les éléments interchangeables : sticks, gâchettes et maintenant palettes
  • Designs variés et soignés

Les moins :

  • Prix justifié mais restant très élevé, réservant la manette aux plus fortunés des joueurs
  • Disponibilité des options très variables sur le site : pas toujours facile d’avoir la manette souhaitée

Ou l’acheter ?

Burn-Controllers BC LAB PS4

Liens utiles

Galerie