Cette hiver j’ai testé l’enceinte nomade Sony SRS-XB40, une enceinte bluetooth pleine de soleil. Cet été j’inverse, je teste l’enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT, une enceinte aux couleurs hivernales. Oui, j’aime bien l’esprit de contradiction.

Trailer

Présentation

La gamme Envaya est le fleuron de l’enceinte nomade Bluetooth chez Denon. Il s’agit d’enceintes Bluetooth qui résistent à la poussière et à l’eau et offrent un son équilibré et une grande musicalité.

La gamme se compose de 5 enceintes nomades Bluetooth :

  • Envaya mini
  • Envaya DSB-50BT (2x 6.5W)
  • Envaya DSB-150BT (2x 8.5W)
  • Envaya DSB-250BT (2x 13.5W)
  • Envaya DSB-200BK

Les 4 premiers modèles, typés barre de son, possèdent les mêmes haut-parleurs (2x 40mm), seule la puissance d’amplification change.

La version DSB-250BT, vaisseau amiral de la marque, présente un radiateur passif (aussi appelé haut-parler passif) plus gros que les 3 autres (53x135mm vs 40x83mm).

Enceinte Bluetooth Denon Envaya DSB-250BT nue

Quant à l’Envaya DSB-200BK son architecture est radicalement différente puisqu’il s’agit d’une enceinte extra-plate et non d’une barre de son.

Caractéristiques du modèle Envaya DSB-200BK :

  • Amplification numérique 2x 13.5W
  • 2 Haut-parleurs 40mm Full Range
  • Radiateur passif 53x135mm
  • Compatible Bluetooth v4.1 (A2DP/AVRCP/HFP/HSP)
  • Codecs aptX low latency / AAC / SBC
  • Entrée prise analogique mini jack 3,5mm
  • Port USB de recharge
  • Batterie 3000 mAh (7,2 V)
  • Indicateur de niveau de batterie
  • Autonomie annoncée de 13h
  • Temps de charge de 3,5h
  • Livrée avec un câble Micro USB plat et une dragonne
  • Fonction kit mains libres & SIRI
  • Water / Dust proof IP67
  • Poids : 750g

Déballage & premières impressions

L’enceinte Denon Envaya DSB-250BT est livrée dans un carton assez imposant pour sa taille. En fait, à l’intérieur l’enceinte est simplement calée dans 2 plastiques thermoformés et protégée des chocs par 2cm de vide.

A l’intérieur, le strict minimum. Un câble USB plat, une dragonne (pour la suspendre si nécessaire) et une notice pliée en 16. Pour le prix, Denon n’a même pas eu la délicatesse de fournir une housse de transport. Radin !

test enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT

Comme la plupart des enceintes nomades Bluetooth du marché, Denon a choisi un design de type barre de son, et pour se démarquer un peu de ses petits camarades Denon a choisi de donner un look biseauté sur le dessus de l’enceinte.

Les extrémités et une arrête sont en plastique aspect soft touch (attention aux micro poussières) tandis que le centre est recouvert d’un tissu tressé beige/noir qui ressemble à un cordage. 4 picos en caoutchouc servent de patins antidérapants.

C’est sobre, peut-être trop. Personnellement je trouve que cette enceinte nomade Bluetooth Denon Envaya DSB-250BT manque un peu de fantaisie.

Connexion et utilisation

Il suffit d’appuyer sur le bouton On/Off au centre pendant 3s puis sur la touche Bluetooth pour appairer l’enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT avec un smartphone ou une tablette (iOS ou Android). L’opération ne prend que quelques secondes et ne pose aucun problème particulier.

test enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT

Comme vous pouvez le voir sur la photo, un picto téléphone indique que l’enceinte Denon Envaya DSB-250BT est compatible main libre et permet donc, grâce à son micro intégré, de recevoir et passer des appels. De plus, cerise sur le Mario, pour les propriétaires d’iPhone, elle est également compatible Siri.

Les boutons +/- servent tout simplement à gérer le volume.

A droite de la face avant des LEDs blanches permettent de suivre le niveau de la batterie.

test enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT

Enfin sur l’arrête arrière se trouve le passage pour la dragonne d’un côté et de l’autre le cache protégeant la prise de recharge micro USB de l’eau.
Grâce à sa certification Dust proof IP67, l’enceinte Denon Envaya DSB-250BT est à l’épreuve de l’eau et de la poussière (jusqu’à 1 m de profondeur durant 30 minutes sans dommage).

test enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT

Rendu sonore

Équipé d’un ampli audio-vidéo haut de gamme de la marque pour mon Home-Cinema, quand j’entends Denon je pense tout de suite à « qualité sonore ».

La marque est en effet réputée pour sa musicalité et la gamme Envaya est prévue pour répondre à bon nombre de critères qualité afin de « recréer un environnement sonore immersif ».

Compatible Bluetooth aptX (Technologie avancée Bluetooth® aptX® Low Latency proposant un flux audio de qualité CD), on s’attend à recevoir une petite claque à la lecture du premier morceau de musique.

test enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT

Et bien il n’en est rien. Pour être très honnête, à la première écoute j’ai été un peu déçu du rendu sonore de cette enceinte Denon Envaya DSB-250BT. Non pas qu’il soit mauvais, mais à 250€ j’en attendais plus, beaucoup plus.

Je possède une enceinte JBL Flip 3, bien plus petite et bien moins chère, et pourtant le son de cette dernière parait plus sympathique, plus vivant, bref plus flatteur. Les médiums sont plus marqués et le son parait plus libéré que sur la Denon. C’est vraiment flagrant quand on switche d’une enceinte à l’autre.

Puis au fur et à mesure des écoutes et des styles de musique différents, on se rend finalement compte de l’étendu du spectre sonore que la Denon est capable de restituer. Sur l’enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT les lignes de basses sont assez profondes, ça se ressent bien sur un morceau comme « Don’t Know Why » de Norah Jones où la contre-basse donne du corps à la musique, là où elle répond aux abonnés absents sur le JBL Flip 3. Ouf, me voilà rassuré !

Du coup, j’en arrive à regretter que Denon ait fait le même pari que certaines marques de casques gamer qui préfèrent donner plus de place aux basses fréquences avec le risque d’ajouter une sorte de voile sur l’expressivité des médiums.

Bien sûr, tout est une question d’oreille, si on écoute l’enceinte Denon Envaya DSB-250BT seule et qu’on commence à la pousser un peu, on est charmé par le coffre qu’elle dégage et sa capacité à reproduire certaines notes ou sons. 2×13.5 Watts, ça commence à causer pour une enceinte nomade Bluetooth !
(mais attention, si vous la poussez un peu trop, la qualité sonore finit par en pâtir et une vilaine distorsion se faire entendre.)

Et si vous arrivez à mettre la main sur une autre enceinte Denon Envaya, grâce à la technologie Envaya Link il vous sera possible de les synchronisez ensemble afin d’obtenir une vraie restitution stéréo (une enceinte gérera le canal gauche tandis que l’autre gérera le canal droit).

Enfin, côté réglage il n’y a rien, aucun preset… Ni sur l’enceinte, ni via une application. Tant pis !

Conclusion sur l’enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT

Je pense que l’enceinte nomade Denon Envaya DSB-250BT est un bon produit. Compacte, puissante et étanche elle saura répondre à bon nombre de besoins et satisfaire même les plus exigeants.

Sa capacité à reproduire de belles lignes de basse au regard de sa taille est incroyable, mais au prix demandé par Denon (250€), le voile ressenti sur les médiums est vraiment dommage et déceptif.

Les plus :

  • Basses fréquences intéressantes pour la taille
  • Puissance
  • Compacte
  • Étanche

Les moins :

  • Un son pas à la hauteur du tarif
  • Pas de transformateur pour la recharge
  • Pas de réglage
  • Pas de housse de transport
  • Prix

Ou l’acheter ?


Liens utiles