Aujourd’hui un petit test rapide pour les vacances d’été, il s’agit de l’enceinte sans fil portable BT17RUBIKS (alias Rubik’s) by BIGBEN.

Présentation

On ne présente plus le fameux Rubik’s cube, un casse-tête inventé en 1974 par le sculpteur et professeur d’architecture hongrois Ernő Rubik, qui a déferlé dans toutes les cours d’école durant les années 80. Ses formes et ses couleurs font désormais partie du patrimoine POP mondial.

L’enceinte BT17RUBIKS fait donc partie de la gamme des minis enceintes. L’enceinte nomade Bigben Rubick’s est compatible Bluetooth, possède une entrée jack et fait même kit mains libres.

Caractéristiques :

  • Compatibilité Bluetooth® v4.2 pour une écoute sans fil de la musique
  • Kit mains libres pour les appels téléphoniques
  • Portée jusqu’à 10 m
  • Charge via USB (câble inclus)
  • AUX IN 3.5 mm (câble non inclus)
  • Batterie Lithium rechargeable pour 8 heures d’écoute
  • Micro intégré avec annulation des bruits ambiants pour une meilleure écoute
  • Puissance musicale totale : 3W RMS
  • Batterie 400 mAh
  • Poids : 121 gr
  • Dimensions : 5,6 cm x 5,6cm x 5,6 cm

Déballage & premières impressions

Avouons-le, le packaging est très sympathique. Ses formes sont très originales et rappellent celles de certains packagings de jouets des années 80.

L’enceinte Bigben Rubiks est présentée ici comme gravitant en son milieu. Positionnée de façon à ce que les arrêtes du cube ressortent bien de chaque côté de la boite. C’est une présentation très graphique, tout comme les côtés qui arborent une représentation 3D de Rubik’s Cube en cascade du plus bel effet rétro.

Sur le bas et sur les côtés sont reprises, via picto + texte, les différentes fonctionnalités de cette enceinte nomade Bigben Rubik’s : autonomie 8h, kit mains libres, rechargement, amplification 9W, prise jack, compatibilité avec l’ensemble des devices Bluetooth.

Honnêtement c’est une très belle présentation pour un produit de cette gamme de prix.

A l’intérieur, le strict minimum juste une notice et un câble de recharge usb. Pas de transfo, ni de câble jack/jack. Pour la recharge il faudra utiliser un PC ou le bloc secteur de votre smartphone ou tablette.

Esthétiquement l’enceinte nomade BIGBEN Rubik’s reprend traits pour traits les formes de cet objet « so 80’s » dans sa version 3×3×3, et à 1 millimètre près elle en reprend également les dimensions. Même le poids est identique au produit original à 1 gramme près. Il faut dire qu’avec ses 121 gr, l’enceinte nomade Bigben Rubik’s ne pèse pas lourd.

Connexion et utilisation

La connexion se fait facilement en appuyant 3s sur le bouton ON/OFF pour allumer l’enceinte (sur la face verte) et en recherchant le périphérique « BT17 » dans la liste des périphériques détectés. L’appairage est instantané.

Test enceinte nomade bluetooth Bigben Rubik's

Il ne reste plus qu’à utiliser l’enceinte nomade Bigben Rubik’s le plus naturellement du monde. On lance la lecture sur le périphérique source ou via le bouton « play/pause » au centre de la face verte. On contrôle ensuite la lecture via les 2 flèches placées de part et d’autre du bouton play/pause. Easy !

Coté recharge, comptez 2h pour une recharge complète, une petite LED rouge microscopique située entre l’entrée Aux et la prix USB permet de visualiser l’état de cette recharge. Lorsqu’elle s’éteint, l’enceinte est chargée.

Test enceinte nomade bluetooth Bigben Rubik's

Rendu sonore

Bon… Il fallait s’en douter, vu la taille, le poids et le prix, l’enceinte nomade Bigben Rubik’s sonne comme… une boite à meuh. 🙂

Boite à meuh

Je ne dis pas ça pour casser le produit, juste qu’il faut se rendre à l’évidence, cette enceinte nomade Rubik’s tient plus du gadget que du véritable périphérique audio. Mais je vous rassure, c’est toujours mieux que le son immonde produit par le haut-parleur de smartphone quel qu’il soit.

Test enceinte nomade bluetooth Bigben Rubik's

Donc ne cherchez pas à sonoriser quoi que ce soit ou à écouter un morceau péchu plein de basses, l’enceinte nomade Rubik’s n’est pas faite pour ça. Voyez plutôt ça comme un objet de déco, à placer sur un bureau ou un comptoir, qui permet d’écouter un fond sonore ou une radio internet. C’est un objet coup de cœur.

A noter : en lecture Bluetooth, un souffle se fait entendre en bruit de fond dès qu’on lance la lecture d’un fichier audio. Certains n’y feront pas attention mais personnellement je suis particulièrement sensible à ce type d’interférences sonores. C’est d’autant plus flagrant que ce souffle disparaît moins d’une seconde après avoir stoppé la lecture.
Reliée par câble jack, l’enceinte nomade Bigben Rubik’s ne présente plus ce défaut acoustique.

Conclusion sur l’enceinte nomade Bluetooth BIGBEN Rubik’s

Proposée à -30€, cette enceinte Bigben Rubik’s s’adresse avant tout aux fans de rétro souhaitant un objet de déco rigolo. Le prix est à mon avis décalé par rapport à la qualité intrinsèque du produit. Je ne saurais la conseiller pour quiconque souhaite réellement écouter de la musique dessus. Ça reste néanmoins un objet sympa pour faire un cadeau original sans se ruiner.

Les plus :

  • Fidèle à l’esthétique original d’un Rubik’s Cube
  • Connexion Bluetooth et jack
  • Taille et poids réduits
Les moins :

  • Prix
  • Qualité sonore
  • Souffle en mode bluetooth

Ou l’acheter ?

Liens utiles