Voila plus d’un an que nous avions testé la souris HyperX Pulsefire FPS, une souris qui m’avait plutôt satisfait malgré un rapport qualité/prix perfectible, notamment dû à l’absence de logiciel.

Cette année la marque revient à la charge avec un tout nouveau modèle, la HyperX Pulsefire Surge, une souris toujours orientée pour les jeux FPS, mais cette fois-ci plus compacte, équipée d’un rétro-éclairage RGB et d’un logiciel pour mieux personnaliser ses paramètres. C’est donc un tout nouveau modèle que nous allons découvrir à travers ce test.

Caractéristiques

  • Souris pour droitier
  • Capteur optique Pixart 3389 résolution 16000 dpi
  • Fréquence 1 000 Hz
  • Accélération 50G
  • 6 boutons non programmables
  • Poids de 110 gr
  • Rétro éclairage RGB personnalisable

Teaser

Déballage

La HyperX Pulsefire FPS m’avait particulièrement surpris avec son packaging s’ouvrant tel un écrin à bijou. C’était beau, soigné et mettait bien en valeur le produit.

Avec cette Pulsefire Pulse, on revient à quelque chose de beaucoup plus classique malgré un prix plus élevé. La boite est assez jolie, mais l’emballage fait d’un simple carton peu épais fait pâle figure comparé à la version précédente.

A l’intérieur nous retrouvons seulement quelques notices accompagnant le produit. Honnêtement pour près de 70€ on aurait pu s’attendre à quelque chose en plus tel qu’un jeu de patins supplémentaires.

Design et qualité de fabrication

La HyperX Pulsefire Pulse est une souris compacte et relativement soignée. Presque entièrement noir mat, on pourrait croire qu’elle est recouverte d’un revêtement soft touch. En réalité il s’agit d’un plastique ayant cet aspect, ce qui est à mon sens bien mieux pour la longévité du produit. Les revêtements soft touch ayant tendance à fortement se dégrader après quelques années d’utilisation, l’utilisation de ce genre de plastique me paraît bien plus adaptée pour une souris gaming et s’avère tout aussi agréable en main.

Plus étonnant les côtés de la souris ne sont pas en plastique, mais recouvert d’une surface caoutchouc. L’aspect visuel étant exactement le même que le reste de la souris, cela surprend lors de la première utilisation. C’est toutefois un excellent choix de la part de la marque, le grip étant bien meilleur grâce à cette matière.

Le design se complète enfin de quelques touches de plastique brillant sur les boutons additionnels et surtout d’une magnifique bande rétro éclairée faisant tout le tour de la souris.

Le tout est parfaitement assemblé et terminé d’un câble tressé assez fin et surtout très souple, ce qui ne gênera pas les mouvements.

Au final en plus d’un look réussi, les matériaux sont bien choisis et devraient plutôt bien vieillir dans le temps.

Boutons et fonctionnalités

Comme pour la Pulsefire FPS, HyperX à fait le choix d’incorporer le minimum de boutons que l’on peut attendre d’une souris gamer.

L’HyperX Pulsefire Surge dispose donc seulement en plus des clics droit et gauche, de 2 boutons sur le flanc gauche ainsi que d’un bouton de changement de DPI sur le haut de la souris.

Propre à sa réputation, HyperX a fait le choix de composants de qualité notamment avec des switchs Omron pour les clics droit et gauche.

Pour la roulette c’est aussi une agréable surprise. En plus d’être silencieuse pour le défilement, son clic dispose d’un son « feutré » la rendant discrète et agréable à l’utilisation.

Pour les autres interrupteurs (latéraux et changement de DPI) la qualité est également bien présente tout comme le reste de la souris.

Prise en main & ergonomie

Malgré sa forme ambidextre, les boutons de navigation étant présents uniquement que sur le côté gauche de la souris, la HyperX Pulsefire Surge ne sera vraiment adaptée qu’aux droitiers.

Je trouve d’ailleurs cela assez dommage. Peu de souris ambidextres sont disponibles sur le marché et c’était là une excellente occasion pour HyperX d’occuper ce secteur. Peut-être que ce sera pour une prochaine fois…

Toujours est-il qu’une fois en main je trouve cette souris HyperX Pulsefire Surge plus agréable que la Pulsefire FPS, que je trouvais un peu trop grosse et trop galbé à mon goût.

La Pulsefire Surge étant compacte : 63 x 120 x 41mm, elle sera plutôt adaptée à une prise en main de type claw grip. Personnellement j’ai trouvé l’ergonomie de la souris HyperX Pulsefire Surge naturelle et agréable. La souris vient épouser la paume, mais sans trop remplir la main. Cette liberté de mouvement permet de rester précis même pour les plus petits mouvements.

Bien que je trouve la forme assez « passe-partout » et que je pense qu’elle sera adaptée à une majorité des morphologies de main c’est comme toujours une question d’habitudes et de goûts.
Si vous êtes habitué à une souris au profil assez plat, vous la trouverez sûrement trop galbée, et si vous avez l’habitude d’une souris plus large vous la trouverez peut-être trop fine.

Capteur et glisse

La souris HyperX Pulsefire Surge est équipée d’un capteur optique Pixart 3389 pouvant atteindre une sensibilité de 12 000 dpi pouvant encaisser jusqu’à 50g d’accélération. Autant vous dire que pour atteindre les limites du capteur il faudra en vouloir.

Il sera possible de régler jusqu’à 5 crans de sensibilité différents grâce au logiciel.

Encore une fois, HyperX a fait le choix d’un capteur précis et d’excellente qualité répondant sans sourciller à toutes les sollicitations. Les mouvements sont fluides, précis, il n’y a rien à reprocher.

Concernant la glisse, la souris HyperX Pulsefire Surge, s’en sort encore une fois très bien. Grâce à ses très larges patins occupant presque la moitié de la surface de la souris et grâce à son poids de 110 g, la glisse s’avère agréable peut importe les surfaces. Et encore plus si vous choisissez le tapis HyperX Fury S testé par nos soins.

Pilotes et réglages

HyperX a récemment franchi le pas d’équiper ses derniers périphériques d’un logiciel. C’est donc avec joie que nous retrouvons le logiciel « HyperX NGenuity Software » cette fois-ci adapté pour la souris Pulsefire Surge.

À partir de ce logiciel il va être possible de personnaliser le rétro éclairage de chacune des leds, soit pas moins de 32 zones, sans comptez le logo. Des effets sont aussi déjà préétablis dans le logiciel (effet vague, respiration, déclenchement, uniforme, cycle de couleur). On pourrait se dire que c’est extrêmement complet, mais pourtant HyperX a tout de même oublié une option pour régler l’intensité du rétro- éclairage (ce qui n’est toutefois pas gênant à mon sens).

[Edit] Cela est finalement possible mais pas depuis le logiciel. Pour régler l’intensité de l’éclairage il suffit de maintenir le bouton de changement de DPI sur la souris tout en pressant le bouton suivant ou précédant.

Ensuite l’onglet performance permettra de paramétrer jusqu’à 5 crans de sensibilité de 100 à 16 000 dpi. Une couleur peut être ajoutée pour qu’à chaque changement de sensibilité la souris s’éclaire d’une certaine façon pendant 3 secs pour indiquer la sensibilité choisie.

Enfin, il sera possible de changer la fonctionnalité de chacun des boutons (sauf le clic gauche) et créer ses propres macros.

Puisqu’il s’agit globalement du même logiciel que pour le clavier HyperX Alloy Elite RGB, mon avis va être le même. L’essentiel des fonctionnalités nécessaires est là, mais il faut avouer que le logiciel reste un cran en dessous de certaines grandes marques concurrentes. La prise en main n’est pas toujours évidente et certaines fonctionnalités comme la synchronisation du rétro éclairage entre un clavier et une souris de la même marque ne sont pas disponibles.

Évidemment c’est loin d’être vital et on s’en sort assez facilement mais il faut se rappeler que cette souris est vendue tout de même près de 70€.

Conclusion sur la souris HyperX Pulsefire Surge

Plus compacte et complète que la Pulsefire FPS, la souris HyperX Pulsefire Surge a su me séduire.
Le design est soigné, les matériaux de qualité et la précision au rendez-vous. Et mis à part le logiciel perfectible, la souris HyperX Pulsefire Surge est un produit que je recommanderais sans hésitation. Alors que demander de plus ?

Et bien je dirais un prix un peu moins élevé. Proposé à partir de 69,95€ cela reste un investissement important à mon sens pour un mulot aussi simple (très joli c’est sûr, mais simple dans ses fonctionnalités).

Alors oui j’ai bien conscience que d’autres fabricants comme Zowie, Logitech, Razer, SteelSeries, proposent eux aussi des modèles dans cette tranche de prix, mais peu importe la marque je trouve que cela reste élevé pour une souris munie de seulement 6 boutons et aux fonctionnalités relativement basiques. Les constructeurs jouent la carte du « pro gaming » et répercutent cela sur le prix de leur matériel. Et quand je vois l’augmentation des prix ces dernières années je trouve cela bien dommage…

Les plus :

  • Qualité de fabrication
  • Joli design
  • Efficacité

Les moins :

  • Prix
  • Logiciel parfois confus

Ou l’acheter ?


Liens utiles