Depuis 2 ans nous croisons le stand Zappiti au salon Son & Image. 2 années que le produit titille notre curiosité, et à force de voir le nom Zappiti cité sur de nombreuses discussions Home-Cinema, nous avons eu envie d’en savoir un peu plus sur ce boitier multimédia magique et bien sûr de tester le Zappiti 4K HDR.

Qu’est-ce que Zappiti ?

Basé à Paris, Zappiti est un fabricant français leader mondial dans le domaine des lecteurs multimédia 4K et solutions Media Center. Zappiti conçoit et fabrique des produits home cinéma de qualité professionnelle pour offrir aux utilisateurs finaux un accès pratique et intuitif à leurs collections de films et musiques.

Le Zappiti Player 4K HDR est le dernier lecteur multimédia de la gamme Zappiti . Il offre une large compatibilité avec la plupart des innovations technologiques actuelles telles que HDMI 2.0a, HEVC/H265, 3D, Ultra HD 4K 60p, HDR, DTS:X pour une utilisation optimale en Home Cinéma.

Cette Box Android propose des fonctions Media Center ainsi que la compatibilité avec de nombreuses applications Android. Son système applicatif dédié Zappiti Media Center V4 permet de gérer facilement sa collection de séries TV et films dématérialisés à l’aide de jaquettes vidéo. C’est un méga vidéo club à la maison.

test Interface media center Zapitti One 4K HDR

Sa simplicité d’utilisation et sa compatibilité accrue en font un lecteur multimédia plébiscité par de nombreux professionnels et amateurs.
Il existe 4 modèles actuellement disponibles sur le marché :

  • Zappiti mini 4K HDR (sans rack disque dur) – 249€
  • Zappiti One 4K HDR (1 rack à disque dur) – 299€
  • Zappiti Duo 4K HDR (2 racks à disque dur) – 399€
  • Zappiti NAS 8S/8N RIP (8 racks à disque dur + lecteur blu-ray) – à partir de 2 499€

Les modèles Zappiti One 4K HDR et Zappiti Duo 4K HDR sont équipés respectivement d’un et deux racks à disque dur 3.5″ SATA HDD (jusqu’à 16 To) afin de pouvoir stocker facilement l’intégralité d’une vidéothèque familiale. C’est le modèle disposant d’une simple baie SATA dont il sera question dans ce test.

Trailer

Caractéristiques

Zappiti One 4K HDR

  • Processeur : Realtek RTD1295
  • CPU : ARM® Cortex® A53 x4 (4 coeurs)
  • GPU : Mali™-T820 MP3 (équivalent à un Octa-core Mali 450) – DirectX 11.1, OpenGLES 3.1, OpenGL 1.2, FP, ASTC, Renderscript. 4x Multi-Sampling Anti-Aliasing (MSAA)
  • Architecture : 64 Bits
  • DSP : DSP Vidéo et Audio avec accélération matérielle. Décodage matériel (hardware) natif du format 10 bits. Prise en charge de l’accélération matérielle pour l’affichage de l’interface Zappiti
  • Cache : 1 Mo L2
  • RAM : 2 Go DDR4
  • NAN eMMC : 16 Go (5.0)
  • Système de refroidissement : passif
  • Connectique : HDMI 2.0a (HDCP 2.2, TX/RX, CEC, Deep Color, 12 bits, xvYCC, MHL 3.0), 3x USB 2.0, 1x USB 3.0, 1x USB Type-C, sortie vidéo composite (active en même temps que la sortie vidéo numérique), sortie audio analogique RCA (active en simultané avec la sortie audio numérique), sortie audio numérique S/PDIF Optique, sortie audio numérique coaxiale, Ethernet Gigabit 10/100/1000 Mb/s, Wi-Fi 5G, lecteur de cartes mémoires SD Card / MMC, connecteur d’alimentation, bouton d’alimentation On/Off (à l’arrière), indicateur LED à l’avant désactivable avec bouton de la télécommande
  • Stockage interne : Rack pour disque dur interne à échange à chaud compatible SATA 3.5″ (non fourni) jusqu’à 16 To (disques durs pré-formatés uniquement).
  • Sources : Disque dur externe (USB), périphériques USB tels que les clés USB, lecteurs de cartes mémoires (SD, MMC), Mac, PC et NAS en réseau local, lecteur Zappiti HDR connecté, streaming vidéo local ou distant. Les boîtiers USB à multiples disques durs sont acceptés
  • Transfet de fichiers simple et rapide: jusqu’à 90 MB/s via SATA, 70 MB/s via USB 3.0 / 115 MB/s via Ethernet
  • Navigateur Internet : Connectez une souris et un clavier informatique et surfez sur Internet comme avec un ordinateur
  • DLNA : Support complet du standard DLNA (1.5 ou 2.0)
  • SMB Server : Zappiti Share, OpenWRT
  • Codecs vidéo : HEVC, H.265, x265 (jusqu’à Main10 Level 6.1 High 60p en 4K), MVC, AVC, MPEG-2, MPEG-4, VC-1, H.264/x.264 (jusqu’à 60p en 1080p et 24p/20Mb/s en 4K), FLV, XVID, DIVX (à partir de la version 4), AVS, Sorenson Spark L70, VP9 HW (jusqu’à 60p en 4K) ; support des très hauts débits vidéo (jusqu’à 400 Mbit/s en HEVC 4K)
  • Formats de fichiers vidéo : UHD ISO, 3D BD ISO, BD ISO, BDMV, MKV, MKV 3D, MK3D, MPEG-TS, MPEG-PS, MPEG, MPE, MPG, TS, TP, M2TS, VOB, AVI, MOV, MP4, QT, WebM, DVD-ISO, VIDEO_TS, RMVB, RM, DAT, VOB, 3GP, FLV, DAT, AVCHD 2.0 (AVCHD 3D, AVHD Progressive)
  • Modes de sortie vidéo : Large choix de résolutions de sortie (jusqu’à 4096x2160p). Compatible 4K 50/60p. Affichage du 24p cinéma en vrai 23.976 Hz ou 24.000 Hz selon la source avec reconnaissance automatique
  • Codecs audio : AC3, DTS MPEG, MP3, ALAC, APE, M4A, AIFF, WAV, WMA, VSELP, FLAC, AAC, AAC-LC, HEAAC, HE-AAC v2, AMR-NB, OGG (Ogg/Vorbis), RA_COOK, LPCM, PCM, ADPCM, FLA ; support des formats lossless et audiophiles (jusqu’à 192 kHz / 32-bit). Compatibilité MQA
  • Fonctions de lecture audio : Lecture de fichiers audio directement depuis Zappiti Explorer avec gestion de l’affichage des pochettes des albums, artistes et catégories (à personnaliser soi-même avec des fichiers « folder.jpg »), lecture enchaînée, répétition du titre, répétition de la liste de lecture, lecture aléatoire (Shuffle). Possibilité d’afficher un enchaînement de photos pour les concerts. Possibilité d’afficher l’arrière de la pochette de l’album ou de faire défiler les pages d’un livret accompagnant l’album
  • Audio Home Cinéma multicanal : Bitstream et downmix stéréo (DTS, DTS-HD MA, DTS-HD HRA, DTS:X, Dolby Digital, Dolby Digital EX, Dolby Digital Plus, Dolby TrueHD, Dolby Atmos). Attention! Les formats sonores HD multicanal ne sont pas transmis en SPDIF (nécessitent obligatoirement de l’HDMI) et sont downmixé en stéréo en raison des limitations de débit du SPDIF.
  • Formats de sous-titres : SRT (Subrip / external), SUB (MicroDVD) (external), text (MKV), SSA/ASS (sous-station alpha / MKV, external), VobSub (MP4, MKV, SUB/IDX external), SMI (Sami), IDX, PGS (UHD ISO, BD ISO, BDMV, M2TS, MKV), DVBSUB (DVB-T, DVB-S, DVB-C). Réglage de la couleur, position, taille, syncho et de l’encodage
  • Options de sous-titres : Option de téléchargement de sous-titres. Sous-titres 3D supportés avec personnalisation de la profondeur d’affichage. Personnalisation de synchro, couleur et encodage. Modification de la position verticale des sous-titres, y compris sur les sous-titres Blu-ray (PGS). Sous-titres externes multiples supportés
  • Accélération 3D Hardware : OpenGL
  • Formats de fichiers photo : JPEG (décodage matériel), PNG, BMP, GIF (jusqu’à la résolution 8192×8192 pixels). Option diaporama musical avec transitions dynamiques
  • Types de formatages supportés : FAT16/FAT32 (lecture-écriture), EXT2/EXT3 (lecture-écriture), NTFS (lecture-écriture), MAC OS / HFS+ journaled (lecture-écriture), ExFAT (lecture-écriture)
  • Ethernet : 10/100/1000 Mb/s
  • Wi-Fi : 8IEEE 802.11a/b/g/n, 802.11AC, 2.4 GHz / 4.900 GHz ~ 5.845 GHz (5.0 GHz ISM Band). Double bande. Double antenne externe
  • Bluetooth 4.0 : BT4.0
  • Android 6.0 : Installez et profitez d’app supplémentaires via le GooglePlay.
  • Mirroring audio / photo / vidéo : Diffusez de la musique et des photos ou affichez l’écran entier de votre smartphone ou tablette sur votre lecteur Zappiti connecté à votre TV
  • Télécommandes programmables : Compatibilité avec la plupart des télécommandes programmables du marché dont Crestron, Control4, RTI, Logitech, Pronto, etc

 

Déballage et 1ères impressions

Aux couleurs de la marque Zappiti, le packaging du boitier Zappiti One 4K HDR est sobre. Il est même plutôt dépouillé, seuls les différents logos des normes avec lesquelles le media center est compatible permettent de reconnaître la nature du produit.

A l’intérieur, sur le dessus de la boite, un carton arborant le logo produit contient l’essentiel du matériel nécessaire pour pouvoir jouir immédiatement de son lecteur fraichement acheté.
Ce dernier est comprimé dans une protection de type bloc de mousse afin de protéger le boitier des éventuels chocs qu’il pourrait prendre durant le transport. Avec une protection pareille, il n’a rien à craindre.

test media center Zapitti One 4K HDR

Le kit Zappiti One 4K HDR comprend :

  • 1 boitier media center Zappiti One 4K HDR
  • 1 Transfo et divers embouts internationaux
  • 1 Notice anglais/français assez succinte
  • 1 Câble RJ45 (gris, dommage c’est moche)
  • 1 Câble USB type-C
  • 1 Cordon HDMI tressé 4K
  • 1 Télécommande IR rétro-éclairée

Comme vous pouvez le remarquer par rapport à la taille de la télécommande, le boîtier est assez compact. Pour faire simple, disons qu’il est aussi épais qu’une Wii U et aussi large qu’une Xbox One S.
Il s’adaptera donc à tous les intérieurs, d’autant que sa teinte noire mate le rend très discret. Il est WAF complient !

test media center Zapitti One 4K HDR vs console

Les 2 antennes placées à l’arrière à chaque extrémité du boitier trahissent sa compatibilité avec les 2 normes Wi-Fi 2.4 GHz et 5 GHz. Ce qui est gage de qualité pour le streaming Netflix, Youtube ou de fichiers stockés sur un NAS. Bien sûr un port RJ-45 Gigabit reste disponible pour les aficionados du filaire comme moi.

test media center Zapitti One 4K HDR

Question connectiques, on retrouve l’essentiel des ports SD et HD en vogue en ce moment.

Sur le côté gauche, un port USB2.0 permet de connecter une clé USB, un disque dur ou un clavier USB type Microsoft all-in-one. Un port carte mémoire SD/MMC est également disponible pour la lecture de cartes photo ou de ROMs de jeux.
Par contre, puisque le disque dur peut être intégré, contrairement au petit modèle Zappiti Player 4K, il n’y a pas non plus de port SATA.

test media center Zapitti One 4K HDR

L’arrière du boitier, qualité professionnelle oblige, est plus fourni.
On retrouve :

  • 2 ports USB2.0
  • 2 sorties audio RCA
  • 1 sortie vidéo composite
  • 1 sortie numérique S/PDIF de type coaxial
  • 1 Port USB 3.0 et 1 port Type-C pour lire ou copier des fichiers en très haut débit (5 Gbit/s)
  • 1 port RJ-45 10/100/1000 Mbps
  • 1 sortie HDMI 2.0a (Deep Color, xvYCC, 12 bits, et CEC pour faciliter le branchement de n’importe quel matériel)
  • 1 entrée HDMI 2.0
  • 1 sortie numérique S/PDIF de type Toslink (optique)
  • 1 interrupteur ON/OFF

Bizarrement, alors qu’une sortie composite (beurk !) est disponible, il n’y a pas de sortie composante YUV (YCrCb), voire VGA.

test media center Zapitti One 4K HDR

Enfin sur le côté droit, un rack interne avec changement à chaud permet de rajouter un disque dur interne 3.5″ SATA (non inclus) jusqu’à 16 To (disques durs pré-formatés uniquement).

C’est vraiment très très complet, et c’est un véritable tour de force pour un petit boitier multimédia. Bravo !

Installation

A l’allumage le boitier « fanless » ne fait aucun bruit grâce à son système de refroidissement passif. Ainsi exit le vilain bruit de ventilateur pendant que vous regardez un film ou écoutez de la musique au calme.

Au premier démarrage, l’installation et la mise à jour de la dernière version de l’OS Zappiti se lancent.

Une fois fait, vous avez à disposition une véritable box Android HD. La configuration de base se fait donc via l’icône « Paramètres » en forme d’engrenage.

test media center Zapitti One 4K HDR

test télécommande media center Zapitti One 4K HDR

Pour cela, vous avez à disposition la télécommande rétro-éclairée qui permet de piloter le boitier mais également de naviguer dans l’interface Android via un bouton « mouse » (placée au-dessus des touches flèches).

Cette télécommande est agréable et assez réactive. A l’usage il est simplement dommage qu’elle n’intègre pas un mini trackpad (à la manière d’une manette Playstation Dualshock 4) de façon à simplifier la navigation sous Android.

Donc, si comme moi vous avez une patience plutôt limitée en ce qui concerne la saisie de caractères avec un jeu de flèches, je ne peux que vous conseillez d’investir dans un ensemble clavier/souris USB type Logitech K400. Il est immédiatement reconnu par Android.

Chose assez loufoque (et pénible), même si le clavier est paramétré sur « Français » dans les paramètres Android, le clavier physique reste en Qwerty. Après recherche, il s’avère qu’il faille utiliser l’application Android Clavier Android Azerty pour le forcer en Azerty. Cela étant, faute de temps pour chercher, je n’ai pas encore réussi à faire fonctionner correctement mon clavier Logitech.

Les réglages de base effectués, vous pouvez lancer l’application Zappiti Media Center.

test media center Zapitti One 4K HDR

Personnellement, pour ce test je n’ai pas installé de disque dur dans le boitier Zappiti One 4K HDR car je possède un NAS Synology D213J. L’ensemble de mes fichiers est donc accessible depuis mon réseau domestique via le protocole SMB.
Mais pour ceux que l’option disque dur intéresse, pour transférer des données vous n’avez qu’à connectez votre disque dur dans une station d’accueil pour disque dur en eSATA / USB 3.0 pour un transfert ultra rapide entre votre ordinateur et votre disque dur. Puis l’installer dans le boitier Zappiti.
Ou vous pouvez également transférer vos données via Wi-Fi ou Ethernet Gigabit (très hauts débits jusqu’à 115 Mo/s).
Enfin vous pouvez aussi copier-coller vos fichiers dans le disque dur interne du lecteur depuis un disque dur externe connecté en USB 3.0.
Ce n’est pas les solutions qui manquent. Seule restriction, les disques durs dédiés aux serveurs NAS, tels que WD RED, ne sont pas compatibles.

L’application est coutumière de ce type de configuration et scanne donc automatiquement l’ensemble du réseau sur lequel le boitier Zappiti One 4K HDR est connecté (en WiFi ou filaire) afin de proposer une recherche automatique de films sur les périphériques fraîchement détectés à proximité.

Choisissez une source et le boitier Zappiti va parcourir l’ensemble des répertoires qu’elle contient pour rechercher les informations d’identification disponibles sur Internet à l’aide d’un scrapper, l’opération sera donc plus ou moins longue en fonction du nombre de films contenus par ces répertoires.

test media center Zapitti One 4K HDR

Malheureusement, même si on peut déclarer plusieurs sources/répertoires distants, contrairement à des applications comme Kodi (feu XBMC), la gestion des collections via l’application Zappiti ne fonctionne pas par « sources » mais par type de média : « films » ou « séries ».

Ainsi sur l’application Zappiti, tous les films recensés seront visuellement mélangés dans le même répertoire virtuel « Films ».
Ce qui est très pénalisant pour les utilisateurs qui comme moi gèrent leurs fichiers via plusieurs répertoires en fonction du type de films : films, à regarder, animés/mangas, dessins animés, reportages.

Heureusement, une mise à jour de l’OS Zappiti est en court de développement afin de proposer cette gestion différente des collections. C’est le prochain gros chantier de Zappiti.
A l’avenir, on pourra personnaliser la page d’accueil de Zappiti Media Center avec une identification par dossier spécifique pour chaque icône de la page d’accueil. Par exemple il sera possible d’avoir un accès directe au répertoire Manga à partir de la page d’accueil.

test media center Zapitti One 4K HDR

Enfin, comme le cœur de ce boitier s’articule autour d’un système Android, il est également possible d’installer une multitude d’applications audio/video dont Netflix, Youtube, Plex, Deezer, Spotify, Qobuz, Sonos, Facebook, Twitter.

Zappiti Cloud

La fonctionnalité Zappiti Cloud permet à l’application Zappiti Media Control de se synchroniser automatiquement avec les serveurs Zappiti. Ainsi toutes les jaquettes et informations sur vos films, vos informations de visionnage (vu/non vu), etc sont disponibles de n’importe où. Dès que vous rajoutez un film/épisode/album dans votre collection, Zappiti Media Control récupère automatiquement le package jaquette/informations sur le Cloud.
Une fonctionnalité intéressante pour ceux qui souhaitent avoir plusieurs boîtiers chez eux : un dans le salon, un dans la chambre, un dans la salle dédiée…

C’est donc un gros avantage de Zappiti sur les solutions logicielles comme Kodi; si on ajoute un nouveau lecteur dans le foyer, toutes les informations sont retrouvées, pas la peine de tout relancer.

Zappiti Explorer

Pour ceux que le classement par jaquettes rebute un petit peu du fait d’un accès automatisé par toujours personnalisable, Zappiti met à disposition l’application Zappiti Explorer, un gestionnaire de fichiers ultra complet.

Cette application permet d’explorer et de lancer de manière simple la plupart des fichiers multimédia (vidéo, musique, photo) présents sur différentes sources, tout en offrant des fonctionnalités supplémentaires assez poussées (diaporama, vignettes d’album musique, shuffle, etc).

Personnellement il m’est souvent arrivé d’utiliser l’explorateur, notamment lors de l’ajout sur le NAS d’un nouveau film que je souhaitais regarder dans la foulée. Le temps d’attente pour le traitement de la file d’attente Scrapper est assez surprenant, d’autant que certaines vidéos inconnues semblent revenir à chaque fois.

Pour la lenteur de l’analyse, il m’a été expliqué comme ceci : « Si l’utilisateur utilise le Zappiti Cloud et qu’il y a plein de personnes qui scrapent au même moment que lui, il est placé dans une liste d’attente.
Cette opération de scrapping est donc plus ou moins long selon les moments.
Si l’utilisateur utilise un NAS Synology, il peut installer Zappiti Serveur sur son NAS à la place du Zappiti Cloud, l’opération devient alors plus rapide.
Un avantage non négligeable c’est que cette analyse est communautaire, ce qui fait que l’analyse est de plus en plus fiable au fil du temps. Donc elle est plus lente mais bien mieux ! »

En pratique : Films

Naviguer dans votre collection de film via l’interface Movie Wall est un pur bonheur. Même si ce n’est pas une nouveauté en soit puisque XBMC le proposait déjà sur Xbox 1ère génération (amis nostalgeek), ça reste une fonctionnalité appréciable sur un lecteur multimédia.
D’autant que le Zappiti enfonce le cloud avec une interface personnalisée pour le film, la gestion des trailers et des informations importantes (synopsis, date de sortie, note, formats audio/vidéo, durée, réalisateurs, acteurs).

test media center Zapitti One 4K HDR - preview

Côté interface, les jaquettes sont affichées sur 2 lignes par défaut, mais elle reste bien entendu personnalisable. Il est ainsi possible de choisir un affichage sur 3 lignes, 4 lignes voire 5 lignes (appelé Movie Wall). Une fonction pratique qui permet d’adapter l’interface à la taille du téléviseur ou à l’image du vidéoprojecteur.

Et si vous cherchez un autre thème, un skin « Theme Silver » est disponible à 4.99€ ou gratuit si vous acceptez de laisser un petit commentaire consommateur : voir offre).
Dommage qu’il n’y ait pas plus de thèmes (gratuits) de disponibles…

Globalement le Zappiti One 4K HDR devrait lire l’intégralité de vos films car il est compatible avec une grande partie des formats vidéo SD comme HD (ISO UHD, ISO Blu-ray, M2TS, MKV) et audio (stéréo, Dolby 5.1, Dolby Atmos ou DTS:X). Et grâce à la fonction Zappiti Sub, vous pouvez télécharger les sous-titres d’un film ou d’un épisode de série TV directement depuis votre lecteur Zappiti One 4K HDR. Pratique quand le film téléchargé est en VO.

De mon côté, j’ai branché le Zappiti One 4K HDR sur un kit ampli Denon 4810 + bloc Rotel RMB-1077 / enceintes Klipsch 7.1 / projecteur Sony VPL-HW65ES.
J’ai testé de tout, des fichiers de 700Mo comme des fichiers de +4Go, mais c’est bien avec les films disposant du dernier codec H.265 que j’ai été le plus bluffé. La qualité, même en vidéoprojection, est superbe. Les noirs sont plutôt propres pour des fichiers compressés et présentent peu d’artefacts de bruit, l’image est vraiment impressionnante pour des fichiers de 1.5-2 Go.
J’ai eu quelques micro-coupures de son (ampli qui perd la reconnaissance de la source) sur un vieux divX ou dans l’interface (il n’y a pas de son, mais j’entendais les Tic-Tic de l’ampli changeant de format audio), mais je les attribue plus au fichier ou à mon ampli HDMI 1.3 vieillissant.

Voici 3 photos prises rapidement avec mon portable, confortablement installé dans le canapé. Finalement le bruit sur l’image a été rajouté par la cellule de mon smartphone et non le lecteur. Même le son en 5.1 était à la hauteur des 2 films.

Zappiti Media Control

Zappiti Media Control est une sorte de télécommande virtuelle sur tablettes et smartphones. Elle permet de choisir un film ou un album et de contrôler sa lecture simplement, que ce soit sur un PCHC (PC Home Cinéma) ou un lecteur multimédia Zappiti Player ou Dune HD.

L’application reprend l’interface de la télécommande physique tout en proposant différentes fonctions dynamiques comme par exemple un moteur de recherche avec filtres de tris, la possibilité de slider d’une fiche d’un épisode de série TV à une autre (ou d’un film à un autre lorsque l’on est sur une fiche de film faisant partie d’un groupe).

Zappiti media control 4K iPad

Zappiti HDMI-In

Autre fonctionnalité intéressante, La gamme Zappiti 4K HDR propose une entrée HDMI 2.0 avec fonction d’enregistrement vidéo et PIP (Picture in Picture).
Ainsi tous les appareils/souces connectés sur ce port HDMI-In bénéficient du traitement d’image magic pixels v2 (upscale) et peuvent être également enregistrés (box, lecteur blu-ray, console, etc).
Ce qui peut être pratique pour ceux qui souhaitent enregistrer leur session de jeu.

Attention! Seuls les contenus vidéo non protégés par HDCP pourront être enregistrés.

zappiti 4k hdr - hdmi-in

En pratique : musique

Le Zappiti étant équipé d’une sortie HDMI 2.0a et d’une sortie audio numérique S/PDIF Optique, il n’est donc pas en reste côté qualité sonore. Il permet en effet de restituer les divers formats sonores HD (FLAC, AIFF, ALAC, WavPack, Monkey’s Audio APE, DTS, Dolby Digital, Dolby Atmos, etc) mais également avec les fichiers audiophiles lossless haute résolution jusqu’à 32 bits /192 kHz.

C’est pour cette raison que Zappiti a développé l’application Zappiti Music, une application dédiée à la lecture de fichier audio. Grâce à Zappiti Music, il est possible de lire n’importe quel fichier audio qu’il soit stocké sur le disque local installé dans le boitier ou sur le NAS branché à votre réseau domestique.

Disponible en Beta sur le store Android ou sur iOs (sur inscription), cette application nécessite le lancement préalable de l’application Zappiti Services (disponible dans les applications préinstallées) pour installer une copie sur boitier Zappiti 4K HDR.

Ainsi quand on lance l’application sur une tablette ou un smartphone, la version sur le Zappiti se lance en parallèle afin de restituer la musique sur les enceintes (ce n’est pas une application mobile autonome). Exit donc le besoin d’un récepteur Bluetooth (avec la compression sonore qu’il impose) pour écouter ses musiques, tout passe en HDMI ou optique. Et là où ça devient intéressant c’est qu’il est possible de le faire TV éteinte. De quoi faire quelques économies en consommation d’électricité.

test media center Zapitti One 4K Uno HDR - Zappiti music

Contrairement à la partie vidéo, l’application Zappiti Music fonctionne via les répertoires de la source, ce qui est donc plus pratique pour les classements par genre comme celui que j’utilise.
L’application permet en outre de gérer des playlists, des favoris, vignettes d’album (interne ou externe au format JPG).

Seul inconvénient il s’agit pour le moment d’une application en version Beta, ce qui explique quelques petits bugs. J’ai notamment noté quelques déconnexions de temps en temps et le fait que ce qui est lancé sur le device ne s’affiche pas forcément à l’écran.

En pratique : jeux vidéo

Et pourquoi pas le jeux vidéo ?
Puisqu’il s’agit d’une box Android, la question mérite d’être posée car bien évidemment il est possible de jouer sur une box Zappiti One 4K HDR. Mais attention, pas des jeux avec une interface tactile bien évidement, mais des jeux fonctionnant avec une manette USB ou Bluetooth.

J’ai fait le test avec l’émulateur Android Snes9x EX+ et la manette Bluetooth 8Bitdo SFC30 testée il y a quelques mois sur GamerStuff.fr.
Insérez une clé USB ou une carte SD contenant des ROMs et c’est parti !

test media center Zapitti One 4K Uno HDR - Emulation rétro

Le processeur ARM® Cortex® A53 et ses 4 coeurs, épaulé par un GPU puissant et 2Go de RAM, suffisent largement pour faire tourner bons nombres de jeux ou émulateurs sympa.

Conclusion sur le Zappiti One 4K HDR

Aujourd’hui rares sont les boitiers à proposer autant de fonctionnalités. Ce boitier est ultra complet et vraiment multimédia, même son prix au regard de ses fonctionnalités est bien placé. Il vous restera à choisir entre la version sans disque dur Zappiti Mini 4K HDR (249€) ou avec disque(s) dur(s) Zappiti One/Duo 4K HDR (à partir de 299€).
De plus, la marque est maintenant bien implantée sur le marché, et la communauté Zappiti ne cesse de grandir, ce qui garantie normalement une bonne garantie pour l’évolution de l’application Zappiti player et des mises à jour du boitier. Le player Zappiti One 4K HDR décroche le « coup de coeur GamerStuff ».

Les plus :

  • Disque dur SATA intégré
  • Compatibilité son & video accrue
  • Connectique ultra complète
  • Architecture puissante
  • Interface très pro
  • Compatibilité Android 6
  • Bluetooth et wifi
  • Marque et communauté bien implantées
  • Pilotable via tablette ou smartphone
  • Marque française

Les moins :

  • Interface propriétaire
  • Gestion des répertoires de films impossible
  • Clavier USB conseillé
  • Scrapper un peu long

Ou l’acheter ?

Liens utiles