Voilà maintenant plus d’un an que nous avions testé le Mixamp Pro 2013 d’Astro Gaming, et il était grand temps de tester également son successeur, le Mixamp Pro 2014.

Le Mixamp reste une référence incontournable pour bon nombre de joueurs, et découvrir cette nouvelle version lève des questions : qu’a-t-il de nouveau à proposer ? Est-il meilleur que son prédécesseur ? Faut-il passer de la version 2013 à la 2014 ?

Faisons le point.

Présentation

Le Mixamp testé aujourd’hui est donc le modèle le plus récent à ce jour, le Mixamp Pro 2014. On le trouve aussi aux USA sous l’appellation Mixamp Pro GEN2. Il s’agit d’un boitier remplissant plusieurs fonctions.

Mixamp Pro 2014

C’est dans un premier temps un convertisseur audio (DAC) : il récupère le son d’une sortie optique, console, PC ou même Home Cinema, et le transforme en signal analogique pour le casque audio branché en jack dessus.

Pour être encore plus polyvalent, le Mixamp Pro offre également la possibilité de décoder en entrée du Dolby Surround 5.1 et 7.1 pour émuler en sortie ce son 5.1/7.1, transformant ainsi n’importe quel casque stéréo en casque Surround, recréant une vraie perception de la spatialisation du son.

J’insiste sur le fait que le son reste du Surround émulé : le Mixamp Pro 2014 simule donc pour votre casque stéréo un son multi-canaux, comme si vous aviez 5 ou 7 haut-parleurs autours de vous. Pour ceux ne comprenant pas trop le fonctionnement mais parlant anglais, Turtle Beach (un concurrent, désolé) avait fait une vidéo expliquant efficacement comment deux hauts parleurs (ceux du casque stéréo) pouvaient en simuler au moins cinq.

Troisième point, le Mixamp permet aussi de mixer plusieurs signaux en même temps et d’équilibrer leurs volumes les uns par rapport aux autres : le son du jeu, le son des voix du tchat ainsi qu’une source audio externe branchée en jack sur le Mixamp Pro (lecteur MP3, musique sur le téléphone, etc…).

Le Mixamp est donc le « couteau suisse » audio, à la fois DAC, carte son, émulateur Surround, mixeur audio, permettant en plus de choisir parmi 4 profils audio différents, selon les préférences et le type d’utilisation.

Déballage et connexion

Présenté dans un beau coffret en carton avec des designs au look futuriste, il semble quasiment identique en extérieur au modèle de l’année précédente. Le coffret fermé par un aimant s’ouvre donc sur le précieux accessoire et tous les câbles nécessaires à son utilisation.

Mixamp Pro 2014

Le premier réflexe est de le comparer extérieurement à son aîné : la comparaison est rapide, tant les différences sont maigres.

Mixamp Pro 2014

Le seul point qui saute aux yeux est le changement de couleur : toute la partie inférieure est faite d’une sorte de gomme rugueuse très agréable au toucher et ne retenant aucune trace de doigt, un excellent point à mes yeux. Avant elle était noire, elle est maintenant orange fluo. La face avant du boitier, autrefois en plastique bien glossy du pire effet (traces de doigts !!!), est remplacée par un plastique un peu moins glossy, gris clair et non plus noir. L’ensemble est donc un peu plus coloré et plus « jeune », faisant moins dans la sobriété.

Mixamp Pro 2014

Des hachures blanches en diagonale viennent souligner la molette du bas : c’est le petit détail visuel qui fera qu’on identifie immédiatement ce nouveau modèle 2014 vu de face.

Les matériaux donnent comme avant une impression de qualité, le boitier étant parfaitement bien fini : on ne lui enlèvera pas ça.

En terme de connectiques, on prend les mêmes et on recommence, celles-ci étant identiques à une exception près : le modèle 2013 était alimenté par un câble USB-miniUSB, et a maintenant été remplacé par un USB-micro-USB, câble devenu standard pour un grand nombre de périphériques, notamment les smartphones.

Le carton contient tout le nécessaire pour une utilisation sur les différents supports : on retrouve bien évidemment le Mixamp, un câble optique de 3 m, un câble micro-USB de 3 m pour l’alimentation, un adaptateur jack en Y pour brancher les casques avec 2 prises jacks audio/micro et un autre câble jack-jack en 3,5mm cette fois pour brancher un appareil comme autre source audio, ou bien utiliser le Mixamp en « Daisy Chain » (nous verrons plus tard le principe).

Du côté du boitier du Mixamp, on retrouve à l’arrière l’entrée optique Toslink jack 3,5mm, le port d’alimentation, une entrée jack « MP3 » pour y injecter une source audio extérieure et la prise « STREAM ». Cette prise permet d’enregistrer l’intégralité des sons passant par le Mixamp Pro 2014, à savoir les sons du jeu, le tchat et ce que vous dites aussi dans votre micro : relié à l’entrée microphone d’un PC, vous pourrez « sauvegarder » tout l’audio de vos parties.

Mixamp Pro 2014

A l’avant vous retrouvez bien entendu la prise casque qui vous permettra de récupérer l’audio du jeu que vous aurez mixé avec les deux molettes principales avec les sons de votre micro. Pour les joueurs Xbox, la prise talkback située à côté sera à relier à la manette pour bénéficier du tchat. Les deux ports aux extrémités sont appelés « Daisy chain » et ont deux fonctions :

  1. Ils permettent de relier en cascade plusieurs Mixamp Pro 2014 lors d’une LAN par exemple, et de créer un « réseau local » entre les micros des joueurs branchés. Il est ainsi possible de s’entendre en permanence, indépendamment du jeu : une option intéressante pour les pro-gamers jouant en équipe.
  2. Ils font office de sortie micro, vers un PC par exemple (pour ceux qui « Skypent » en jouant).

La face avant est épurée et les fonctionnalités très simples.

Le bouton en haut à gauche est le ON/OFF général. La grande molette du haut sert à régler le volume général et celle du dessous la balance entre le tchat et les sons du jeu. Si vous utilisez le port « MP3″ pour injecter de la musique par exemple, il vous faudra régler le volume de celui-ci directement sur l’appareil en question, le Mixamp Pro 2014 ne gérant pas le volume sur ce port. Entre les deux molettes, vous trouvez à droite le bouton permettant d’activer/désactiver le Surround (et de passer ainsi en stéréo) et le bouton de gauche permet de basculer entre 4 profils audio. Ces profils sont préréglés et ne peuvent être modifiés par le joueur.

Passons maintenant au plat de résistance !

Les résultats audio en jeu

De manière claire, les résultats en termes de qualité audio et de spatialisation sont tout simplement excellents.

Pour avoir essayé depuis quelques années des casques proposant du vrai 5.1, de nombreux autres proposant du 5.1 émulé, d’autres boîtiers équivalents au Mixamp, ou encore la version 2013 de celui-ci, c’est à chaque fois une grande satisfaction quand vient le moment de brancher mon casque favori dessus.

Même en branchant un casque basique sur le Mixamp Pro 2014, le résultat est saisissant : non seulement le son du jeu est fidèlement retranscrit, mais en plus la spatialisation est parfaitement restituée, rivalisant avec les hauts de gamme Turtle Beach, Steelseries et j’en passe.

Mixamp Pro 2014

Vous allez vous dire « le Mixamp, c’est bien, mais quel casque brancher dessus ? »

J’ai fait mes tests avec 4 modèles différents, ce qui m’a permis de me rendre compte d’une chose essentielle : quel que soit le profil audio que vous sélectionnez, le Mixamp Pro 2014 a l’immense avantage de préserver l’identité sonore de votre casque. Si vous avez un casque bien « basseux » parce que vous aimez ça (n’est-ce pas les gamers BOUM BOUM !?) ou un casque audiophile parfaitement neutre, il ne dénaturera pas ce rendu qui vous est cher, rendant ainsi toutes les combinaisons possibles.

Chacun pourra brancher son « casque fétiche » sur le Mixamp Pro et en profiter à 100%. Pour le test, j’y suis allé crescendo : j’ai commencé par brancher mes intras V-Moda qui ont un rendu très « punchy », puis ai continué avec mon BackBeat Pro en mode filaire, et en ai même profité pour « détourner » le Plantronics RIG de son boitier d’origine. Le test final, cerise sur le gâteau, a été le test avec mon AKG Q701, dont le rendu neutre et extrêmement détaillé me tient particulièrement à cœur.

Mixamp Pro 2014

Ce panel de test s’étendant de modèles allant de 25€ à 150€, il est sûr que je n’attendais pas la même précision de rendu avec chacun. Et même si celui-ci est tout simplement hors du commun avec mon AKG, il faut bien admettre une chose importante : même si le choix du casque est important, le Mixamp Pro 2014 de son côté fait son boulot a la perfection. Pas besoin d’acheter un casque à 500€ selon moi : il vous faut trouver le casque stéréo avec la signature sonore qui vous plait et/ou le confort qui vous convient, le Mixamp Pro se chargera de vous faire profiter pleinement du Surround et du reste. Avec un casque un minimum valable, on entend tout de suite la plus-value apportée.

Mixamp Pro 2014

Le choix des profils audio vient compléter le tableau : les 4 presets sont très différents et je ne saurai décrire tous les détails au niveau du rendu sonore pour chacun.

  • Pro : Mode de jeu créé avec les techniciens Astro Gaming et les joueurs pro afin d’accentuer des détails comme les pas ou le désamorçage d’une bombe. Ce profil rend l’expérience de jeu plus immersive, avec un renfort de basses « juste comme il faut ».
  • Core : Mode sans aucun traitement supplémentaire ou équilibrage, au rendu plutôt neutre.
  • Médias : Idéal pour regarder des films ou écouter de la musique, accentuant les voix et les basses.
  • Sport : « Mettez-vous dans le stade, que ce soit en jouant ou en regardant des jeux de sport événement sportif à la télévision. » -> Je vous ai copié la description pour le mode « Sport » mais je ne saurai pas vous dire sur quels éléments audio ce mode intervient.

Chaque joueur devrait vite trouver ses préférences et s’y tenir, permettant d’accentuer telle ou telle partie du spectre sonore. J’ai pour ma part surtout joué en « Pro » et en « Core », les deux autres ayant un rendu plus « particulier », ayant surtout joué à des FPS.

La prise en compte de la partie chat se fait également de manière simple et intuitive, et transmettra votre voix aussi bien que le micro peut la « capter ». Que vous utilisiez un micro indépendant ou celui de votre casque-micro, la molette d’équilibrage du bas vous permettra de régler la balance entre le volume du jeu et celui du chat.

Mixamp Pro 2014

La partie microphone

Point important à noter : de nombreux internautes semblent rencontrer des problèmes avec la gestion du micro du Mixamp Pro 2014 mais aussi des versions précédentes. Certains émettent l’hypothèse que le firmware du Mixamp a un filtrage un peu trop prononcé de la voix et coupe en partie celle-ci lors des discussions, notamment à cause d’un traitement du signal appelé « Noise Gate » chargé de filtrer la voix.

J’ai testé ce modèle de Mixamp Pro 2014 avec le dernier firmware en date, le 3374, et ai pu comparer avec mon Mixamp Pro 2013, possédant lui le firmware 5003 qui était pourtant sorti après le 3374 puis a disparu mystérieusement du net. J’ai testé les 2 firmwares sur les 2 Mixamp et le résultat est sans appel : testé sur PC avec Audacity, ou bien sur PS4, j’obtiens les mêmes résultats, à savoir une voix que fait des « vagues » et un « fondu » au début et à la fin de chaque phrase pour le firmware 3374, et une qualité globale nettement meilleure et moins « oscillante » avec le firmware 5003. Les changements de réglages sur le Mixamp (autres que le firmware) n’ont pas d’incidence sur le rendu du microphone. On notera juste que la PS4 offre un traitement du microphone un peu meilleur et plus simple, l’utilisation sur PC demandant des réglages plus fins du microphone dans les paramètres Windows.

Le problèmes que les joueurs rencontrent sont donc directement liés au firmware, et non aux différentes versions du Mixamp (2013 ou 2014) ou au support.

Astro ne donne pas d’explication sur la disparition du firmware 5003 de leur site, mais sauf contre-ordre (et à moins que mon Mixamp n’explose), je ne saurai que trop vous conseiller d’utiliser celui-là pour optimiser le rendu de votre microphone. Si j’ai plus d’informations par la suite, je ne manquerai pas de vous en informer.

En attendant, j’ai créé pour l’occasion ma chaîne Youtube pour partager avec vous mes tests audio, que vous vous rendiez compte du rendu audio du microphone sur Mixamp, couper court aux détracteurs parlant sans tester, et pour que vous jugiez en connaissance de cause : SierraNovember47 – Chaîne Youtube

Et voici le lien vers le fameux firmware 5503 (et là je sens que vous m’aimez parce que je garde un tas de conneries sauvegardées sur mon PC ^^) : GamerStuff se contente de le remettre en ligne pour ceux qui le souhaitent, mais la responsabilité de l’installer ou non incombe à chacun. Ce firmware était sorti originalement pour corriger des problèmes sur PS4, à vérifier s’il marche parfaitement sur les autres supports. Mes différents messages laissés sur les forums US d’Astro laissent penser que même chez eux, personne ne sait pourquoi ce firmware a été enlevé.

Donc merci à ceux qui feront un retour pour nous permettre de compléter l’article.

Firmware 5503 pour Mixamp Pro (PS4)

Conclusion sur le Mixamp Pro 2014

Ce modèle « cru 2014 » du maintenant Ô combien célèbre Mixamp est donc une simple réédition du modèle précédent : mis à part de nouvelles couleurs et un nouveau firmware, rien de neuf à signaler. Les possesseurs du modèle précédent n’auront aucun intérêt à changer pour celui-ci.

Mais vous l’aurez compris en parcourant le test, ça n’en est pas pour autant une critique : pourquoi changer un produit qui fonctionne aussi bien !? Le Mixamp reste exemplaire parmi les modèles existants, émulant le Surround avec excellence et permettant de gérer le son du jeu et du chat de manière très performante.

On pourrait se demander pourquoi Astro Gaming a sorti un « nouveau » modèle aussi proche du précédent. Peut-être une façon de renouveler les stocks. On aurait aimé quelques nouveautés mais au moins, Astro maintient la qualité de son produit à son niveau, et c’est déjà une très bonne chose en soi.

Vendu environ 130€, le Mixamp Pro 2014 n’est certes pas donné mais il reste un choix intéressant. Proposer un outil permettant de relier n’importe quel casque stéréo pour le transformer en Surround est une idée qui fonctionne, et elle permet à de nombreux profils de joueurs d’en bénéficier.

L’achat initial sera amorti sur le long terme : si vous changez de temps à autre de casque, vous pourrez le faire en conservant votre Mixamp, là où d’autres casques sont irrémédiablement liés à leur boitier, et ça reste un de ses points forts !

A chacun de voir si ce Mixamp sera la bonne solution pour profiter de la partie audio de ses jeux.

Les plus :

  • Simplicité d’utilisation
  • Qualité du Surround
  • Fonctionnalité complètes
  • Grande versatilité

Les moins :

  • Prix un peu élevé
  • Pas de vrai changement depuis le modèle 2013

L’équipe GamerStuff tient à remercier l’enseigne Pure Gaming de nous avoir permis le test de ce modèle en nous fournissant l’exemplaire présenté ici.

Ou l’acheter ?

achat-pure-gaming achat-amazon

Liens utiles

Ce forum contient 8 sujets et 217 réponses et a été mis à jour par  tintinjug il y a 1 mois et 1 semaine.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
Créer un nouveau sujet dans “Boitier Mixamp Pro (tous modèles)”
Vos informations:






<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre> <em> <strong> <del datetime=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">