Cette fin d’année ne déroge pas à la règle, comme c’est le cas depuis plusieurs années déjà : à l’approche des fêtes, la marque Astro nous gratifie d’une nouvelle mouture de son maintenant Ô combien célèbre Mixamp. Cette année, nous saluons donc l’arrivée du tout dernier MixAmp Pro TR, avec TR pour Tournament Ready.

Cette nouvelle version apporte-t-elle son lot de nouveautés ou bien est-ce juste un « re-packaging » d’une édition précédente comme ça a déjà été le cas par le passé ?

On ne va pas faire durer le suspense : cette année, gros changements en vue !!!

Bilan tant attendu d’un VRAI nouveau Mixamp !

Présentation

Le MixAmp Pro TR, alias Mixamp Pro 2015, alias Mixamp « GEN3 » aux USA, remplit les mêmes fonctions que ses éditions précédentes.

MixAmp Pro TR

C’est dans un premier temps un convertisseur audio (DAC) doublé d’un ampli : il récupère le son d’une sortie optique, console, PC ou même Home Cinema, et le transforme en signal analogique pour être écoutée sur le casque audio branché en jack dessus.

Ensuite, pour être encore plus polyvalent, le MixAmp Pro TR offre la possibilité de décoder en entrée du Dolby Surround 5.1 et 7.1 pour l’émuler en sortie, transformant ainsi n’importe quel casque stéréo en casque Surround, recréant une vraie perception de la spatialisation du son autours de vous.

J’insiste sur le fait que le son reste du Surround émulé : le Mixamp simule donc pour votre casque stéréo un son multicanal, comme si vous aviez 5 ou 7 haut-parleurs autour de vous via un traitement audio du signal. Sur le papier, ça parait compliqué voir bancal, mais en pratique, ça marche terriblement bien.

Troisième point, le Mixamp permet aussi de mixer plusieurs signaux en même temps et d’équilibrer leurs volumes les uns par rapport aux autres : le son du jeu, le son des voix du chat ainsi qu’une source audio externe branchée en jack sur le Mixamp Pro (lecteur MP3, musique sur le téléphone, etc…).

Le Mixamp est donc le « couteau suisse » audio, à la fois DAC, ampli, carte son, émulateur Surround, et mixeur audio.

Mais là où Astro fait très fort (d’un autre côté depuis le temps que je l’attendais ….), c’est qu’en plus de ça, le MixAmp Pro TR permet de choisir 4 profils audio (presets) différents.

« Comme avant non ? » Eh bien NON !

Car maintenant, vous pouvez entièrement paramétrer ces 4 presets ainsi que pas mal d’autres réglages en branchant votre Mixamp à un PC et en utilisant le logiciel Astro Command Center. Et ça, on peut dire que c’est enfin une VRAIE nouveauté !

Autre nouveauté à laquelle on ne s’attendait pas forcément, le MixAmp Pro TR existe en 2 modèles différents : le modèle compatible PS4 tout de noir vêtu, et le modèle XB1 tout en blanc et rouge. Autant les 2 modèles sont compatibles PC et Mac, autant Astro annonce que le modèle PS4 ne sera pas compatible avec la version XB1 et vice-versa, apparemment à cause de la gestion du microphone pour la partie chat. N’ayant testé que la version noire pour PS4 et ne possédant pas de XB1, je ne peux donc dire s’il y a une « astuce » qui permettrait de passer le MixAmp Pro TR d’une console à l’autre, mais c’est peu probable.

Déballage et connexion

Extérieurement, aucun changement réel: présenté dans un beau coffret, il semble quasiment identique au modèle de l’année précédente.

MixAmp Pro TR

Le coffret fermé par un aimant s’ouvre donc sur le tant attendu MixAmp Pro TR et tous les câbles nécessaires à son utilisation : un câble optique de 3 m, un câble micro-USB de 3 m pour l’alimentation et un adaptateur jack en Y pour brancher les casques possédant 2 prises jacks (audio + micro). Le câble jack-jack en 3,5mm qui permettait de brancher un appareil auxiliaire n’est plus inclus comme les années précédentes lui : c’est la crise chez Astro !

Comme dit plus haut, cette année apporte encore quelques nouveautés, à commencer par l’apparence du Mixamp.

On retrouvera donc 2 « codes couleur » différents pour les 2 versions :

  • Sur PS4, ce sera le noir et or. Le MixAmp Pro TR est alors intégralement noir, et les seules touches dorées seront le texte « TR » sous la molette de son et « Astro » tout en haut du Mixamp, ainsi que les icônes dessinées à côté de chaque connectique.
  • Sur XB1, ce sera blanc et rouge. Le dessous du Mixamp, tout en orange l’année dernière, est remplacé sur cette version par du rouge vif. Le reste du Mixamp est entièrement blanc, avec un rappel du même rouge pour les mêmes éléments que ceux en dorés sur la version PS4.

MixAmp Pro TR

Sur les 2 versions, les petites hachures sous la molette de balance son/chat ont disparu : cette particularité restera donc la marque de fabrique du modèle 2014.

Mise à part ces différences de couleurs, les matériaux de fabrications semblent parfaitement identiques : la sorte de gomme rugueuse très agréable au toucher et ne retenant aucune trace de doigt pour la partie inférieure du boitier, et le plastique brillant noir ou blanc sur les autres faces. L’ensemble est de qualité, et pour avoir possédé toutes les versions depuis 3 ans, force est de constater que le boitier ne bouge pas avec le temps : du matos fiable.

Les connectiques sont le deuxième point ayant subi pas mal de nouveautés cette année. Le modèle Pro 2014 se caractérisait par l’adoption du micro-USB pour l’alimentation du boitier. Ce port est bien sûr conservé, mais il y a du nouveau.

On retrouve à l’arrière du Mixamp la nouvelle entrée optique en Toslink : fini le jack optique, Astro adopte enfin un port plus « universel ». C’est un mieux, mais je garde quand même une énorme déception en ne trouvant encore pas cette année un passthru optique (entrée + SORTIE optique) : pas possible de brancher un autre appareil derrière le Mixamp, et surtout, pas moyen de brancher 2 Mixamp l’un derrière l’autre en n’allumant que celui qui nous intéresse : comparer ce nouveau modèle avec le précédent s’est donc traduit par un nombre de branchements/débranchements incalculable …

A l’arrière toujours, le port d’alimentation en micro-USB et la prise « STREAM ». Cette prise permet de sortir l’intégralité des sons passant par le MixAmp Pro TR, à savoir les sons du jeu, le chat, le microphone et l’auxiliaire : relié à l’entrée microphone d’un PC, vous pourrez « sauvegarder » tout l’audio de vos parties. L’entrée jack « MP3 » n’est plus présente sur cette face : on la retrouve maintenant sous le nom « AUX » à l’avant.

A l’avant, on retrouve donc cette entrée « AUX », la prise micro-casque qui vous permettra de récupérer l’audio du jeu et aux extrémités les deux ports « Daisy chain ». Pour rappel, ces 2 ports (une entrée une sortie) permettent de relier en cascade plusieurs MixAmp Pro TR lors d’une LAN par exemple, et de créer un « réseau local » entre les micros des joueurs branchés. Il est ainsi possible de s’entendre en permanence, indépendamment du jeu : une option intéressante pour les pro-gamers jouant en équipe. Ces ports ont aussi changé et sont maintenant numériques, permettant un gain de qualité. La connectique est propriétaire.

La prise Talkback pour les joueurs Xbox a disparu de l’avant du boitier dans ses 2 versions : maintenant le Mixamp Xbox blanc prend en charge directement le micro branché sur la prise micro-casque.

La face avant reste simple et épurée. Le bouton en haut à gauche est le ON/OFF général. En le maintenant 2 secondes, on bascule du mode « console » (bouton rétroéclairé en rouge) au mode « PC » (bouton rétroéclairé en blanc), permettant de l’utiliser sur le support correspondant. Seul le second mode permettra l’utilisation du logiciel PC. La grande molette du haut sert à régler le volume général et celle du dessous la balance entre le chat et les sons du jeu. Si vous utilisez le port « AUX » pour injecter de la musique par exemple, il vous faudra régler le volume de celui-ci directement sur l’appareil en question, le MixAmp Pro TR ne gérant pas le volume sur ce port. Entre les deux molettes, vous trouvez à droite le bouton permettant d’activer/désactiver le Surround (et de passer ainsi en stéréo) et le bouton de gauche permet de basculer entre 4 profils audio. Ces profils sont préréglés mais vont pouvoir être modifiés avec l’Astro Command Center.

Petite nouveauté visuelle : les boutons sont toujours cerclés d’un rétro éclairage rouge (sauf le bouton ON/OFF pouvant passer en blanc en mode PC) et les icônes au centre rétroéclairées en blanc, comme sur les éditions précédentes. La différence est que les icônes passent maintenant au rouge dès qu’on débranche le casque de sa prise, indiquant que le MixAmp Pro TR n’a plus de matériel d’écoute de sortie branché : un petit plus sympa.

Audio et micro : les résultats en jeu

Nous y voici : au cœur du sujet !

La question sur toutes les lèvres depuis la sortie du MixAmp Pro TR, et qui revient tous les 2 commentaires sur le test du précédent Mixamp : « Je prends le Mixamp Pro ou le Pro TR ??? »

MixAmp Pro TR

En lisant le début de l’article, vous l’aurez deviné, pas de quoi casser 3 pattes à un canard, et rien pour le moment qui ne justifie l’achat de ce nouveau Mixamp : c’est donc ici que tout va se jouer.

Avant d’aller plus loin, on va tout de suite couper court à la lecture des quelques lecteurs « brebis égarées » :

  • Si vous cherchez un Mixamp pour jouer à vos jeux préférés avec un excellent son Surround dans votre casque favori, mais que vous voulez une solution « clés en main », façons plug-and-play, sans rien avoir à configurer, passez votre chemin : le Mixamp Pro 2014 (ou 2013) est fait pour vous et vous apportera une totale satisfaction.
  • Si par contre vous aimez aller au bout de la personnalisation, si vous êtes un bidouilleur dans l’âme et passer du temps à peaufiner vos réglages ne vous fait pas peur, bienvenue dans l’ère de l’Astro Command Center !

Commençons par ce qu’on connait pour aller ensuite vers les nouveautés.

Le MixAmp Pro TR émule donc un son 7.1 de qualité tout aussi convaincante que pour les modèles précédents : les résultats en termes de qualité audio et de spatialisation sont excellents, et cette dernière est parfaitement restituée, rivalisant avec les hauts de gamme des marques concurrentes. Chaque son sera très facilement identifiable, et vous saurez précisément de quelle direction il provient, ce qui est idéal pour les FPS où cette spatialisation vous sauvera bien souvent la vie.

Ça c’est une généralité. Maintenant parlons des réglages.

C’est une première pour moi, je ne sais pas si ça plaira, mais c’est dans l’ère du temps semble-t-il : j’ai fait une petite vidéo pour vous présenter l’Astro Command Center, ses possibilités et surtout les résultats qu’il peut apporter. N’espérez pas me voir, vous devrez vous contenter de m’entendre : je bredouille, je dis « euhh … » toutes les 2 min, mais c’est quand même fait avec le cœur ! En bref, c’est pas pour demain la veille que je deviendrai star de Youtube ^^

Pour résumer à l’écrit maintenant, il faut bien retenir une chose sur la partie audio :

  • Soit vous avez un Astro A40 TR ou un casque avec un rendu proche (je n’ai pas de modèle en tête avant qu’on me demande), et dans ce cas les presets par défaut pourront être pris comme tels, si vous ne voulez pas vous compliquer la vie. Mais autant prendre un Mixamp Pro dans ce cas-là. Les 4 presets par défaut sont suffisants, permettant de mettre en valeurs principalement les graves et les mediums-haut, pour des explosions puissantes et une mise en avant des sons secondaires, idéal pour les FPS. Libre à vous ensuite de venir les modifier pour un rendu qui plait plus.
  • Soit vous avez un casque avec un rendu différent du A40 TR, ce qui sera le cas de 99% des autres modèles. Il faudra IMPÉRATIVEMENT faire vos propres presets afin d’avoir le ou les rendus souhaités. En effet, ceux par défauts fausseront le rendu global, n’étant pas pensés pour votre « profil audio » de casque, et à moins d’utiliser que le preset « Superbass » qui ne modifie pas le signal de sortie, vous n’aurez à priori pas ce que vous voulez.

J’ai pu tester le Mixamp avec plusieurs casques : Philips Fidelio X2, AKG Q701, Sennheiser G4me Zero, Corsair Void Stereo et même mon Plantronics BackBeat Pro en filaire, et le constat reste le même : à chaque casque, il faudra trouver ou créer le preset qui vous correspond. Et peu de chance d’en créer 2 pareils. Ça tombe bien, vous pouvez en sauvegarder autant que vous voulez ! Et depuis la vidéo, j’ai trainé sur le forum Astro, et vous pouvez déjà commencer à trouver des presets proposés par des joueurs.

Afin de « démystifier » quelque chose de récurrent que je trouve sans cesse justement sur le forum : on n’arrête pas de voir des commentaires « Preset pour CoD », « Preset pour Battlefield », etc … Ça ne veut rien dire ! Les presets n’auront de sens qu’en fonction du casque que vous brancherez sur le Mixamp, les sons de tel ou tel jeu ne changeront rien à la personnalisation du son faite par le preset. Donc dans l’idée, cherchez plutôt « Preset pour Sennheiser G4me one », « Preset pour MMX300 » etc …

Le MixAmp Pro TR est donc un outil polyvalent qui demande à son utilisateur un investissement réel pour pouvoir sortir le meilleur de lui : on n’a rien sans rien.

Pour clore cette partie son, je reviens sur le microphone également.

Vous aurez pu constater qu’il n’y absolument aucun problème de restitution de la voix (du moins avec le firmware actuel, croisons les doigts pour que ça ne change pas à l’avenir). La seule limite est la qualité du micro lui-même, qui était un omnidirectionnel « standard » pour ma vidéo. Les joueurs qui se plaignent déjà sur le net de la faiblesse du micro n’ont probablement même pas dû faire l’effort d’aller jeter un œil dans le Astro Command Center pour baisser la Noise Gate. Par défaut, sa position centrale en « Home » est clairement trop forte, et à mon sens, pour jouer chez soi, seule la position « Streaming » est exploitable. Une fois configuré ici et sur le PC/console, aucun problème.

Conclusion sur le MixAmp Pro TR

Vous l’aurez compris, ce MixAmp Pro TR est un peu la révolution au sein de la famille des Mixamp. Il propose à la fois une nouvelle approche commerciale en proposant 2 Mixamps aux compatibilités différentes, de nouvelles connectiques et enfin et surtout, une personnalisation complète des presets et réglages.

Soyons clairs : ce MixAmp Pro TR ne sera pas à la portée de tous. Il faudra avoir envie de se plonger dans l’Astro Command Center et de prendre le temps de tester et affiner ses réglages. Mais une fois fait, c’est que du bonheur.
Attention donc aux acheteurs qui veulent ce nouveau Mixamp mais ne veulent pas toucher au logiciel : je ne saurai que trop vous conseiller de vous orienter vers le modèle 2014.

Vendu 130€, soit le même prix que les modèles précédents à leur sortie, c’est une bonne chose surtout devant le panel de nouveautés qu’il offre. Cela reste un peu cher, étant donné qu’il faut y ajouter le prix d’un casque, mais avec ce MixAmp Pro TR encore plus qu’avec les précédents, on en a pour notre argent.

Il faut juste être prêt mentalement à s’investir dedans 😉

Les plus :

  • ENFIN une personnalisation possible des presets !
  • Qualité et accessibilité de l’Astro Command Center
  • Qualité du Surround
  • Évolution positive des connectiques

Les moins :

  • Prix un peu élevé
  • Pas « Plug n’ play » : nécessite du travail  de personnalisation pour un bon rendu
  • 2 modèles distincts pour des compatibilités complémentaires
  • A quand le passthru optique ?

Ou l’acheter ?

achat-pure-gaming

L’équipe GamerStuff tient à remercier l’enseigne Pure Gaming de nous avoir permis le test de ce modèle en nous fournissant l’exemplaire présenté ici.

Liens utiles

Ce forum contient 6 sujets et 217 réponses et a été mis à jour par  Paradis Christopher il y a 1 mois.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
Créer un nouveau sujet dans “Boitier Mixamp Pro (tous modèles)”
Vos informations:






<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre> <em> <strong> <del datetime=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">