MSI est avant tout réputé pour ses nombreux composants pour PC, mais c’est une marque qui propose également de multiples périphériques gamer.

Nous allons nous intéresser à l’une de leurs dernières souris, la MSI Clutch GM70. Il s’agit de la version sans fil de la Clutch GM60. Celle-ci propose également la particularité d’être ambidextre et d’être équipée de coques interchangeables pour modifier l’ergonomie.

Caractéristiques

  • Souris Ambidextre sans fil
  • Capteur optique PixArt PMW3360
  • Sensibilité jusqu’à 18 000 dpi
  • Fréquence 1000 Hz en sans-fil, 3000 Hz en filaire
  • Accélération
  • 8 boutons programmables
  • Dimensions : 125 x 66 x 39 mm
  • Poids : 129 g

Teaser

Déballage

L’emballage de la MSI Clutch GM70 est assez imposant. Et pour cause, il contient de nombreux éléments, tous soigneusement calés dans des blocs de mousses haute densité.

Nous retrouvons à l’intérieur de ce packaging :

  • La souris MSI Clutch GM70
  • 4 coques interchangeables (2 pour chacun des côtés de la souris)
  • Un repose paume supplémentaire
  • Un câble USB/Micro USB de 2 m pour le rechargement
  • Le dongle sans fil USB
  • Une housse de transport
  • Un guide de démarrage rapide

Souris MSI Clutch GM70

Le contenu est donc assez fourni et cela fait toujours plaisir d’avoir une petite housse pour ranger tous ses accessoires.

Design et qualité de fabrication

Avec sa construction modulable, la MSI Clutch GM70 dispose d’un look bien particulier qui ne laisse aucun doute sur sa vocation gamer.

Les plastiques sont robustes et de qualité et l’on peut même constater qu’une partie du châssis est en métal. Cela ajoute un côté qualitatif indéniable au produit mais également du poids. Pas sûr que cela soit vraiment nécessaire d’autant que ces parties se retrouvent cachées par les éléments modulables.

Souris MSI Clutch GM70

À propos de ces éléments, ils sont au nombre de 6. Deux pour chaque côté et deux pour la partie supérieure.

Souris MSI Clutch GM70

Un système d’aimants permet d’intervertir ces éléments en quelques secondes seulement. Cela fonctionne très bien, les coques se mettent en place facilement et rien ne vient se désolidariser.Souris MSI Clutch GM70

Et cerise sur le Mario, MSI a même pensé à inclure un petit compartiment pour y loger le dongle USB lors de déplacements. Malin !

Souris MSI Clutch GM70

Ce design se termine par un rétro éclairage RGB au niveau du logo et des 2 bandes transparentes sur l’avant de la souris. Trois led rouges sur le dessus viennent également indiquer la sensibilité choisie.
C’est plutôt classe et bien fini.

Souris MSI Clutch GM70

Enfin en dessous nous retrouvons, un bouton d’appairage ainsi qu’un interrupteur on/off.

Souris MSI Clutch GM70

Un dernier bouton permet de libérer le câble de rechargement. Ce système m’a d’ailleurs peu convaincu. Il offre l’avantage qu’une fois le câble correctement enfoncé on peut être sûr qu’il ne bouge pas lors d’une utilisation filaire de la souris, mais pour le retirer c’est une autre histoire. Il faut réussir à tirer suffisamment fort le bouton vers soi avec l’ongle du pouce, mais celui-ci étant relativement dur on se retrouve à tenir la souris du mieux qu’on peu, à appuyer sur un peu tous les boutons et à faire sauter les parties retenues par les aimants.

Souris MSI Clutch GM70

Ce n’est vraiment pas pratique et ma solution radicale a été d’utiliser un câble personnel pour m’éviter les inconvénients de ce système de verrouillage.

Souris MSI Clutch GM70

Globalement, à part ce système de verrouillage, je trouve la souris plutôt convaincante. Les matériaux sont de bonne facture, les finitions et la qualité d’assemblage au rendez-vous.

Boutons et fonctionnalités

Souris ambidextre oblige, nous nous retrouvons avec deux boutons de part et d’autre de la souris. Pour le reste c’est du classique avec seulement en plus de la roulette et des clics droit/gauche, un bouton de changement de DPI.

Bien sûr chacun de ces boutons sera paramétrable depuis le logiciel.

En ce qui concerne leur qualité et le ressenti, c’est du tout bon. La roulette est silencieuse, bien crantée et donne une sensation de qualité.

Concernant les touches latérales, qui sont parfois délaissées par les fabricants, on a ici un clic ferme qui donne encore une fois confiance dans le produit. Et pour les clics principaux, MSi indique avoir opté pour des interrupteurs Omron d’une durée de vie de 50 millions d’activations. De quoi fraguer en toute tranquillité.

Souris MSI Clutch GM70

Au final, on sent que MSI a fait des efforts dans le choix de ses composants et la qualité se fait encore une fois bien ressentir.

Prise en main & ergonomie

Jusqu’à maintenant le bilan est très positif. La souris est complète, le design soigné, les matériaux et composants de qualité.

Néanmoins dès les premières minutes d’utilisation je me suis rendu compte que l’ergonomie de cette souris était bien particulière.

Avec sa forme tout en longueur et plate, la prise en main se veut de type claw grip. Sauf que dans cette position mon pouce parvient à peine à atteindre le bouton suivant. Je conviens que je n’ai pas spécialement de grandes mains, mais après des dizaines de souris testées c’est bien la première fois que cela m’arrive.

Souris MSI Clutch GM70

De plus à cause de ses 129 g et la faible surface en contact avec la main, la souris a tendance à s’échapper des doigts. On se retrouve à serrer plus fermement la souris mais l’auriculaire vient alors appuyer sur les touches du flanc droit.

Et si vous vous posez la question, j’ai testé absolument toutes les configurations :
– une coque fine d’un côté, large de l’autre
– large puis fine des 2 côtés
– avec le premier repose paume puis le second

Mais rien n’y fait. Après plusieurs jours d’utilisation je n’arrive pas à être à l’aise avec cette souris et son poids reste à mon sens un vrai handicap dans les FPS nerveux.
Le poignet fatigue relativement vite et après moins de deux heures de jeu intensif, il devient rapidement difficile pour moi de continuer d’utiliser cette souris.

Souris MSI Clutch GM70

Capteur et glisse

La souris MSI Clutch GM70 est équipée d’un Capteur optique PixArt PMW3360.

Sans grande surprise celui-ci est très bon. C’est un capteur souvent utilisé sur les souris gamer. Nous l’avons déjà testé sur les souris Swiftpoint Z, SteelSeries Rival 500 et bien d’autres modèles. C’est donc un capteur efficace et qui fonctionne parfaitement bien… mais malheureusement uniquement en mode filaire !

Je m’explique : Pour l’anecdote nous avons reçu un premier modèle défectueux. En mode sans fil, la souris décrochait à tout bout de champ, le curseur ralentissait de lui-même et il était donc impossible de l’utiliser en jeu ni même pour de la bureautique.

Souris MSI Clutch GM70

MSI m’a donc renvoyé un second modèle. Le résultat au départ était moins désastreux, mais loin d’être convaincant. Voyant que la souris se mettait à clignoter rouge de temps à autre et à perdre les pédales dans son rétro éclairage je me suis dit qu’elle manquait peut-être de batterie. Bien que le logiciel indiquait 85% de charge, dans le doute je l’ai laissé recharger toute une journée (jusqu’à me rendre compte que le chargement ne dépassait pas les 89%, allez savoir pourquoi…).

Toujours est-il qu’après ce looooong rechargement, le résultat est meilleur… mais loin de ce que l’on peut attendre d’une souris gamer. La souris est devenue moins « folle », mais manque cruellement de précision. Impossible d’être parfaitement précis dans les mouvements et encore moins de suivre des courbes. La souris tressaute, tire tout droit sur le moindre micro mouvement. Et cela devient encore plus flagrant lorsque l’on cherche à faire des mouvements lents et précis. Le capteur parvient difficilement à suivre les mouvements déplaçant le pointeur par micros à-coups aléatoires. Il est par conséquent impossible de correctement viser ou d’être véritablement précis, et ce pour n’importe quel type d’utilisation.

J’ai bien cherché des solutions : changer les paramètres dans le logiciel, cocher et décocher les options une à une, rapprocher le dongle USB de la souris, désinstaller le logiciel et le réinstaller, mettre à jour le firmware… Mais rien n’y fait, la technologie sans fil n’est simplement pas au point sur ce modèle (chose qui semble être confirmé par d’autres confrères sur le net).

Concernant la glisse de la souris, celle-ci s’avère correcte bien que perfectible. Elle est vraiment bonne sur les surfaces dures mais j’ai remarqué que sur les tapis en tissus l’avant de certaines coques avaient tendance à légèrement accrocher. Il aurait été bien d’ajouter des patins sur ces parties.

Logiciel

Avec ce modèle Clutch GM70, MSI nous donne accès à son « Gaming Center ». Une application qui regroupe tous les périphériques de la marque.

Souris MSI Clutch GM70

À partir de là il sera possible de créer différents profils (en revanche pas moyen de les affecter à une application précise), réaffecter la fonction de chacun des boutons, ainsi que de modifier les paramètres du capteur. D’ailleurs, chose incompréhensible pour une souris gamer, l’option « Enhance pointer precision » est cochée par défaut. Un paramètre qui a pour but de corriger les mouvements en les « lissant » (pour faire simple, faire des lignes à la place de courbes). Une option à bannir !

Enfin un dernier onglet permet de personnaliser le rétro éclairage.

Souris MSI Clutch GM70

Au final bien que le logiciel soit assez complet et facile à prendre en main, je lui reprocherais le manque d’explications des termes techniques pour les néophytes (enhance pointer precision, angle snapping…). Le fait qu’il soit uniquement en anglais n’arrange également pas les choses. À ce tarif nous aurions pu nous attendre à un peu plus d’efforts de la marque.

Conclusion sur la souris MSI Clutch GM70

Bien que le design soit sympa, les matériaux et composants de qualité et que nous ayons pour une fois une souris sans fil ambidextre qui plus est, équipée de coques amovibles, il faut se rendre à l’évidence que ce modèle n’est pas au point.

Le capteur est excellent, mais la technologie sans fil ne suit pas derrière, rendant la fonction principale de cette souris presque inutilisable…

Alors il faudrait éventuellement se tourner vers la Clutch GM60, qui elle, est uniquement filaire, mais là encore j’y mettrais une réserve.

À 120€ la Clutch GM70 et 80€ la Clutch GM60, je n’ai pas réussi à accrocher à l’ergonomie. Sans parler du poids de la souris et du fait que j’atteins difficilement le bouton suivant, le design long et plat est vraiment particulier (et pourtant j’en ai testé des souris aux formes peu conventionnelles).

Dans le test je n’ai également pas parlé des problèmes d’appairage après la mise à jour du firmware. Du fait que la souris clignote rouge continuellement pour indiquer une batterie faible alors qu’il lui reste presque 50% d’autonomie. Puis qui continue de clignoter lors du rechargement (après une journée à la voir jouer au sapin de noël sur le bureau je vous assure que ça devient pénible, surtout que ce n’est évidemment pas désactivable). Mais aussi l’autonomie d’à peine 2 jours d’utilisation pour plus de 4h de charge. Un rechargement qui d’ailleurs, d’après le logiciel, ne dépasse pas les 89%…

Beaucoup de détails qui me donne une sensation d’un produit mal abouti surtout pour un tarif aussi élevé.

Alors que je suis habituellement le premier à recommander les produits MSI, je vais être dur envers la marque, mais à mon sens rien ne justifie l’achat de cette souris au vu des modèles concurrents sur le marché. Certes ceux-ci sont parfois un peu plus chers pour les modèles sans fil, mais s’avèrent bien meilleurs sur tout point.

Les plus :

  • Ambidextre et coques modulables
  • Matériaux et composants de qualité
  • Look

Les moins :

  • Souris qui manque cruellement de précision en sans fil
  • Ergonomie décevante
  • Problème de charge

Ou l’acheter ?


Liens utiles

Galerie