Nacon continue de développer sa gamme de manettes. Après avoir lancé la manette PC GC-400ES, une manette PC unique dans sa construction et ses fonctionnalités, la marque revient avec un modèle plus classique mais cette fois sans fil.

Proposée à moins de 40€ voyons si cette nouvelle manette Nacon GC-200WL rivalise avec la fameuse manette Xbox One.

Teaser

Caractéristiques

  • Gamepad sans fil technologie RF 2,4GHz
  • Batterie intégrée
  • Portée 10m
  • Poids
  • Manette compatible avec tous les jeux (anciens et récents)
  • Compatibilité PC uniquement
  • 2 moteurs de vibrations

Déballage

Le packaging de la manette Nacon GC-200WL est simple mais efficace. Une petite boîte aux couleurs de Nacon avec une face avant transparente pour voir le produit et apprécier ses proportions réelles.

A l’intérieur nous retrouvons seulement la manette accompagnée de son câble USB/micro USB pour le rechargement ainsi que la notice. Pour le prix il ne fallait pas s’attendre à plus même si l’essentiel est là.

Design / Qualité de fabrication

La manette Nacon GC-200WL ressemble énormément à la manette Nacon GC-400ES que j’avais pu tester précédemment. En revanche avec ses moteurs vibrants et sa batterie intégrée son poids est nettement plus élevé (220gr) et donc assez proche d’une manette standard Xbox One (235gr sans batterie).

Concernant le design et les matières c’est la même chose à l’exception de la couleur des boutons. La manette Nacon GC-200WL est recouverte quasiment dans son intégralité d’une surface soft touch noire. Une surface vraiment douce et agréable en main.

Une série de 4 diodes bleues venant indiquer le niveau de charge de la manette ajoute également une touche de couleur sympathique au produit.

Au niveau des boutons et joysticks rien d’exceptionnel, nous avons ici une configuration classique. Seul un bouton supplémentaire situé sous la manette permettra de jongler entre les modes D-Input et X-Input.

Ces deux modes auront pour intérêt de rendre la manette Nacon GC-200WL compatible avec tous les jeux du marché. Les modes D-Input et X-input étant des protocoles de communications permettant aux jeux sous DirectX de reconnaître des manettes, volants, joysticks… Le X-input est notamment apparu avec les manettes Xbox 360. Tous les jeux reconnaissant une manette de Xbox reconnaîtront alors sans problème cette manette.

Enfin un petit logement permettra de ranger le dongle radio directement sur la manette. Plutôt pratique et ingénieux pour ne pas le perdre, celui-ci étant relativement petit.

Le design est finalement classique et le look très sobre mais l’ensemble bien fini. Personnellement j’aime bien 🙂

Ergonomie

L’ergonomie étant quasiment la même que celle d’une manette Xbox, les habitués de ce type de pad ne seront pas dépaysés.

Seules les formes sont un peu plus bombées et remplissent un peu plus les paumes de la main. Pour le reste tout est parfaitement accessible et la prise en main naturelle.

Les touches XYAB sont un peu plus plates et plus larges que celles d’une manette de Xbox One classique et ce n’est pas pour me déplaire. Leur pression est suffisamment ferme avec un ressenti plutôt bon.

La croix directionnelle 8 directions, est également bien conçu avec une forme légèrement concave pour bien accueillir le pouce. Seul le clic parait plus « mou » voire moins « précis », mais cela ne m’a pas dérangé outre mesure durant les phrase de jeu.

En revanche, ce qui m’a le plus étonné c’est les joysticks. Encore plus souples que ceux d’une manette Xbox One, ils sont particulièrement fluides et agréables à l’utilisation. Seul petit défaut, ces 2 joysticks étant recouverts d’un caoutchouc assez dur, les pouces « accrocheront » un peu moins bien lors de longue cession de jeu où l’on peut commencer à transpirer des doigts.

Terminons avec les gâchettes R et L, correspondant aux touches RB et LB. Rien à dire sur ces 2 touches le ressenti est bon avec une bonne fermeté. Cependant, les 2 autres gâchettes ZR et ZL, correspondant aux touches RT et LT, m’ont moins convaincu.
Assez anguleuses, donc pas des plus confortables et manquant de souplesse avec une course relativement courte je dirais qu’elles sont plus adaptées pour tirer rapidement dans les FPS plutôt que pour être utilisées dans les jeux nécessitant de la précision, tels que les jeux automobiles.

A l’utilisation ça donne quoi ?

Lors de la première utilisation, la manette étant déchargée à la réception, il faudra donc la brancher. Le chargement se fait de manière classique via un câble standard USB/micro USB.
Pour rappel la manette Nacon GC-200XL dispose d’une batterie interne, donc pas besoin d’acheter des piles rechargeables ou une batterie. En revanche l’accès à la batterie étant impossible sans démonter la manette, il sera impossible de la changer en cours de partie.

Second problème, il est impossible d’utiliser la manette lors de son rechargement ! Si vous êtes à court de batterie en pleine partie vous n’avez plus qu’à prendre une pause le temps de recharger la manette (comptez environ 1h30 pour une recharge complète). Il sera donc impératif de bien garder un œil sur le niveau de charge, voire de brancher la manette après chaque utilisation. Ce qui n’est pas forcément très pratique !

Il est enfin temps de jouer. On branche le dongle radio au PC puis on allume la manette. Les drivers s’installent alors automatiquement. Rien de compliqué jusqu’à maintenant… Sauf que là, impossible de faire fonctionner la manette… Je l’allume, je l’éteins, je jongle entre les modes D-Input et X-input, je redémarre le PC, je lis et relis la notice mais rien n’est noté sur le fonctionnement de l’appairage.

Au final, alors que j’étais prêt à abandonner, la manette se met finalement à fonctionner (je n’ai pas compris pourquoi ni comment, mais désormais ça marche !).

Plus tard en visionnant la vidéo constructeur je me suis rendu compte qu’il suffisait d’appuyer simultanément sur les 2 boutons Menu et Start pour appairer correctement la manette.
Pas très malin de la part de Nacon de ne pas l’avoir précisé dans la notice (ni nulle part ailleurs d’ailleurs)…

Je peux enfin jouer !

Première impression : « Dis donc c’est qu’elle est pas mal du tout cette manette !».

La prise en main est confortable, tout est accessibles, le toucher agréable, les joysticks souples et précis, elle n’a pas à rougir face à une manette Xbox One.

Bien que ça ne m’a pas handicapé en jeu, mon seul véritable reproche concernera les gâchettes qui manquent de course et de souplesse à mon goût pour être vraiment efficaces.

Second bémol, cette manette n’intègre pas de vibreurs dans les gâchettes (contrairement à la manette Xbox One). Personnellement ça ne me dérange pas. Les titres PC compatibles avec ce genre de vibreurs se comptant probablement sur les doigts d’une main cela aurait été presque gadget de les incorporer.

J’ai également rencontré un léger problème. Lors d’une cession ma caméra tournait toute seule vers la gauche comme si le joystick droit s’était bloqué. Ce problème ne s’est jamais reproduit, espérons juste que ce fût un cas isolé.

Conclusion sur la manette Nacon GC-200WL

Commercialisée au tarif de 39,90€ (on la trouve également à moins de 35€ sur Amazon), nous avons à mon sens une excellente rivale à la fameuse manette Xbox One.
La prise en main est presque similaire et tout aussi confortable, on sent que Nacon possède à présent un vrai savoir-faire en terme de manette de jeu.
Les joysticks sont souples et précis, seules les gâchettes me déçoivent un peu par leur manque d’amplitude et de souplesse.

Bien sûr pour une dizaine d’euros supplémentaires vous pouvez obtenir une manette officielle Xbox One mais celle-ci n’aura pas de batterie fournie et fonctionnera en Bluetooth. Par conséquent si votre PC n’est pas équipé de cette technologie, il faudra encore débourser plus d’une dizaine d’euros pour rendre la manette sans fil compatible. La note peut donc vite augmenter et c’est surtout dans ce dernier cas que la manette Nacon GC-200WL peut s’avérer être une excellente alternative bien moins coûteuse.

Malgré ses quelques défauts c’est donc un produit que je pourrais conseiller et que je vais personnellement continuer d’utiliser.

Les plus :

  • Bon rapport qualité/prix
  • Bonne ergonomie
  • Look simple mais soigné

Les moins :

  • Batterie fixe
  • Impossible de recharger et de jouer en même temps
  • Gâchettes manquant d’amplitude et de souplesse
  • Notice manquant d’explications

Ou l’acheter ?


Liens utiles

Galerie