Maintenant que GamerStuff a ouvert sa section « fauteuils gaming », nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin et aujourd’hui nous testons un troisième modèle que nous avons eu la chance de découvrir.

Il s’agit d’un fauteuil de la marque Noblechairs, le modèle Epic, distribué en France car CaseKing et que nous avons reçu dans sa version noir/rouge, habillée de similicuir.

Voyons un peu ce qu’il nous réserve et quels avantages il peut présenter par rapport à des fauteuils plus classiques.

Présentation

La (très) jeune marque Noblechairs, créée en 2015, propose des fauteuils gaming haut de gamme dont le design a été élaboré par des équipes allemandes.

Noblechairs Epic

Signifiant littéralement « fauteuil noble », pourquoi ce choix de nom de marque quand la concurrence semble vouloir plutôt chercher des noms plus « sportifs » ou tape-à-l’œil ? Et bien la particularité de la marque est de proposer ses différents modèles de fauteuils dans 2 finitions différentes : similicuir, comme on retrouve sur une très grande majorité de fauteuils actuels, mais aussi cuir véritable, matière plus noble et de qualité supérieure, ce qui est en soit plus que rare pour des fauteuils dédiés aux loisirs vidéo-ludiques.

Noblechairs Epic

Noblechairs ne dispose à ce jour dans son catalogue que 2 modèles disponibles chacun dans les 2 finitions : la série Epic, que nous testons aujourd’hui, et la plus récente série Icon, qui pousse encore un peu plus loin dans les qualités de finitions avec un design différent.

Le Noblechairs Epic existe dans 7 couleurs différentes pour son habillage en similicuir et 3 couleurs pour son habillage en cuir véritable. La première finition se trouvera aux alentours des 340 € alors que la seconde atteindra les 540 €, cuir véritable oblige. C’est un fauteuil avec cette première finition qui est testé ici.

Alors pour cette somme, qu’est-on en droit d’attendre de ces fauteuils en tant que gamer ?

Caractéristiques du Noblechairs Epic (similicuir)

Caractéristiques techniques :

  • Revêtement en simili cuir
  • Garniture en mousse haute densité confortable et aérée
  • Accoudoirs 4D
  • Vérin à gaz niveau 4
  • Mécanisme de balancement (tilt) jusqu’à 11°
  • Dossier inclinable de 90° à 135°
  • Roulettes de 60 millimètres enduites en PU (polyuréthane)
  • 2 coussins inclus : appuie-tête + lombaire

Matériaux utilisés :

  • Acier (base du siège)
  • Aluminium (base du pied, emblème)
  • Mousse (garniture)
  • Simili cuir (revêtement)
  • Nylon / Polyuréthane (roulettes)
  • Polyuréthane (accoudoirs)

Noblechairs Epic

Déballage

Forcément, quand on reçoit un fauteuil gaming, on ne s’attend pas à trouver l’objet prêt à l’emploi dans un bel écrin tel un casque haut de gamme ^^

Le « petit » colis de 30 kg est un carton proche du mètre cube arborant quand même un bandeau noir avec le logo et le nom de la marque, ainsi que le nom du modèle du fauteuil et sa couleur.

Dedans, tout est bien agencé et protégé : mousses denses, séparateurs en carton, le fauteuil et surtout son cuir ne risque pas d’être endommagé par le transport tant que le carton extérieur reste en bon état.

Noblechairs Epic

Une notice de montage est bien entendu fournie, et les quelques vis et la clé allen nécessaires également : au bout d’une vingtaine de minutes de déballage/montage, vous voilà donc avec un Noblechairs Epic flambant neuf monté.

Qualité de fabrication et réglages

Regardons maintenant d’un peu plus près ce fauteuil afin de le détailler.

Noblechairs Epic

La structure du siège est intégralement faite en acier, permettant un maintien et une solidité parfaite. Celle-ci est recouverte de mousse haute densité à 55% qui permet un maintien ferme, une reprise de sa forme originale une fois la séance de jeu terminée mais aussi de supporter un poids plus important que les fauteuils classiques : il pourra ainsi accueillir un joueur pesant jusqu’à 100 kg, dixit la petite notice de mise en garde illustrée fournie avec.

Noblechairs Epic

(J’espère que cette note de sécurité ne donnera pas des idées intelligentes à certains pour éprouver leur fauteuil … ^^ )

L’habillage du fauteuil est donc fait en grande partie de similicuir, un cuir artificiel fait de polyuréthane (PU) avec des qualités très proches de celles du cuir. Avec une épaisseur de 1,5 mm, on est loin des qualités standards des fauteuils d’entrée de gamme qui ont bien souvent un habillage extrêmement fin.

Cette matière est utilisée pour environ 90% de la surface du fauteuil : on le retrouve micro-perforé sur toute la surface en contact avec votre corps, assise et dossier, et lisse pour les parties « enveloppantes » revenants sur les côtés de l’assise, le dossier, l’appui-tête, ainsi que pour tout l’arrière du fauteuil.

Noblechairs Epic

Les 10% restants sont faits de « suède » (nom découvert lors du test, on en apprend tous les jours !), qui s’avère être en fait une sorte de nubuck/velours (la face interne du cuir, avec un aspect plus granuleux) : il vient former une bande sur la tranche du fauteuil au niveau de l’assise et du dossier, s’arrêtant juste sous l’appuie-tête. Aucune partie de votre corps ne sera donc en contact avec cette surface, mais elle a l’intérêt de faire varier l’apparence générale du fauteuil et ce changement de matière ajoute un petit plus à son esthétique et son originalité.

Noblechairs Epic

A l’exception d’un modèle intégralement noir, tous les Noblechairs Epic possèdent 2 couleurs : la première est la couleur du cuir/similicuir, représentant la quasi-intégralité de la surface du fauteuil, la deuxième est la couleur des coutures, très discrète. Le modèle testé est le modèle noir/rouge et les coutures rouges se font vraiment oublier dès qu’on s’éloigne d’un mètre du fauteuil : très sobre. Les coutures du dossier forment des losanges de couleur et donnent un look très classe au fauteuil, façon capitonnée.

Noblechairs Epic

Seul l’écusson rouge sur la droite de l’assise possédant le logo Noblechairs et « Noble » brodé en doré à côté viennent apporter une touche de couleur.

Ce fauteuil se fondra parfaitement dans un intérieur classique, chose Ô combien précieuse si vous voulez profiter d’un fauteuil gaming quand votre bureau est dans le salon (ne jamais oublier de prendre en compte le WAF, même pour son fauteuil ! ^^ ).

La zone de l’appuie-tête, ornée du logo Noblechairs en relief dans le cuir, est bien plate et c’est une bonne chose. Certains modèles se voulant enveloppants jusqu’en haut ont en effet tendance à avoir l’appuie-tête qui « revient vers l’avant » sur sa partie haute.
Si vous êtes suffisamment petit pour que votre tête s’arrête sous cette partie, c’est sûr ce sera plus stylé ! Par contre si vous avez le malheur d’être un peu plus grand, le seul effet que ça aura sera de vous casser la nuque. Le Noblechairs Epic s’en sort donc bien sur ce point et fait dans la sobriété et le confort.

Les 2 ouvertures à la hauteur de la nuque sont habituelles pour un fauteuil gaming : ajoutant ce petit côté sport au fauteuil (à l’origine prévues pour le passage du harnais de sécurité sur les voitures de rallye). Ici elles permettent surtout de venir faire passer les sangles pour le coussin lombaire pour peu que vous l’utilisiez. Juste en dessous d’elles, avant le début de l’appuie-tête, on retrouve un petit insert métallique argenté gravé avec le logo de la marque et l’inscription « NOBLE » à côté.

Noblechairs Epic

Les 2 accoudoirs sont aussi faits de polyuréthane plus brut, au toucher très légèrement rugueux et ne sont pas pourvus de rembourrage. Cela ne m’a pas gêné en soi, l’avantage étant qu’ils ne tiendront a pas chaud aux bras. Ils disposent de réglages dans 4 directions différentes, tous actionnables en pressant ou tirant des boutons directement situés sur les accoudoirs. Quelle que soit votre morphologie, il sera difficile de prétendre de ne pas trouver de position confortable à ces accoudoirs avec tous ces réglages.

A droite de l’assise, un levier permet de régler l’inclinaison du dossier qui peut en théorie aller de la position verticale (90°) à une position presque allongée (135°). En pratique c’est même un peu plus car il ne semble pas y avoir de butée franche en position verticale à 90°, ce qui fait que le dossier revient même un petit peu en avant si on ne l’arrête pas, rendant cette position très inconfortable. Rien de bien grave, il suffit de lâcher le levier une fois la bonne position choisie, et vous voilà installé.

Noblechairs Epic

Sous le siège vous trouverez 2 autres leviers : celui de droite vous permettra de monter ou descendre le siège et celui de gauche permettra de bloquer/débloquer le « tilt » du siège. Ce dernier permet un balancement de l’assise sur une zone de 11°, ce qui permet de prendre un peu d’angle pour se détendre pour ceux qui aiment. Un gros cylindre cranté en plastique placé au centre en dessous du siège permet de régler la dureté de ce tilt en fonction de votre poids. C’est important car s’il est mal réglé, vous aurez l’impression de basculer en arrière sans résistance (que sur 10 cm certes) ou inversement de ne pas réussir à vous pencher.

Le coussin appuie-tête et le coussin lombaire fournis, tous deux brodés avec le nom de la marque, permettent d’ajuster votre position et votre confort sur le Noblechairs Epic.
Composés des mêmes mousses que le fauteuil, leur habillage est néanmoins fait d’un solide tissu velours qui tiendra moins chaud que le cuir. De plus, ils sont déhoussables, ce qui permet de laver l’extérieur si vous suez beaucoup de la nuque. Ces coussins se fixent à la hauteur souhaitée via des sangles dont le passage est prévu sur le siège, et peuvent s’enlever si vous ne les utilisez pas.

Enfin la base du siège sur laquelle est posé le vérin est un pied à 5 branches en aluminium noir mat venant accueillir les 5 roues : celles-ci sont en nylon, la matière « classique » des roues plastique low-cost, sauf qu’ici elles sont elles-aussi enduites  de polyuréthane, permettant un roulage doux et silencieux, un peu à la manière de roues de roller.

L’ensemble de tous ces mécanismes de réglage semble vraiment solide et je pense qu’ils tiendront bien dans le temps, je mettrai l’article à jour si j’ai de mauvaises surprises sur le plus long terme. Pour le moment, rien ne laisse penser que cela arrivera.

Confort général

Au-delà de tous les réglages disponibles et des matériaux utilisés pour sa construction, le critère primordial pour un fauteuil restera avant tout son confort. Et bien soyez-en convaincus dès à présent, le Noblechairs Epic est exemplaire sur ce point !

Et pourtant, au premier abord, j’étais inquiet. En effet, une fois le fauteuil monté, j’avais appuyé sur l’assise avec ma main et là surprise : j’avais l’impression d’être en train de « palper la souplesse » … d’une planche de bois ! Bon, j’exagère un peu, mais pas loin : la mousse du fauteuil est la plus dure que je n’ai jamais touchée sur ce genre de produit, et j’avoue que j’étais très pessimiste quant au confort qu’il allait offrir une fois assis dessus.

Noblechairs Epic

Et bien il n’en est rien !

Malgré la fermeté des mousses, le Noblechairs Epic s’avère très confortable à l’usage. Mes 90 kg aident probablement au confort sur cette densité de mousse, et nous verrons si certains lecteurs plus légers nous remontent un ressenti différent. Quoi qu’il en soit, même assis pendant des heures, le maintien est bien là, aucune douleur ne se fait sentir à la longue, en bref : parfait.

L’avantage de la surface micro-perforée du cuir est de limiter l’effet naturel qu’ont les surfaces en cuir/similicuir à tenir chaud : l’air circule un peu mieux entre le fauteuil et votre corps, et c’est vrai que la sensation de chaud est moindre que sur un fauteuil en cuir non perforé, c’est un vrai plus. En contrepartie, il ne faudra pas vous amuser à renverser votre café sur vos genoux sinon vous risquez d’en imprégner la mousse une fois le liquide passé par les micro-trous du cuir : on n’a rien sans rien.

Même les coussins appuie-tête et lombaire, qui sont souvent le point faible sur ce genre de fauteuil, ont une ergonomie parfaite : leur mousse est un peu plus souple, et l’habillage en velours aidant, ils viennent parfaitement caler votre nuque et vos reins pour un confort optimal. Ils évitent le défaut qu’ont d’autres modèles trop durs ou trop gros, ayant l’effet inverse de celui voulu et rendant la position assise plus inconfortable avec que sans eux.

Les réglages de hauteur de siège, inclinaison, position des accoudoirs, dureté du tilt permettront d’adapter ce siège à toutes les morphologies, et vous n’aurez pas d’excuse de ne pas pouvoir vous « mettre bien » sur ce fauteuil : tous les réglages possibles sont présents.

En bref, quel que soit la partie du siège concernée, ce Noblechairs Epic s’avère être d’une manière globale le siège le plus confortable testé à ce jour.

Conclusion sur le Fauteuil gaming Noblechairs Epic

Pour résumer les impressions sur ce fauteuil, il faut bien avouer que la marque semble avoir pris en compte les petits défauts qu’on peut remonter des autres fauteuils gaming et nous offre donc avec ce Noblechairs Epic un fauteuil pour lequel il est dur de trouver un véritable défaut : solidement construit, bien conçu, avec des réglages complets et un confort vraiment exemplaire, il semble être le siège gaming haut de gamme sans réelle faiblesse. C’est même avec déception que je regrette de ne pas avoir pu juger le modèle en véritable cuir pour apprécier la qualité du travail.

Ce Noblechairs Epic est commercialisé aux alentours de 340 €. C’est certes une somme importante pour un fauteuil, même gaming, mais comparée aux modèles concurrents qui ne descendent pas sous la barre des 200€ (et atteignent parfois même les 400-450€) je pense que c’est un bon rapport qualité/prix. Ce modèle de fauteuil gaming est réellement compétitif.

Cependant, même en connaissant ses qualités, tout reste histoire de goûts. Chaque marque ayant sa petite touche perso au niveau du design. A vous de trancher.

Les plus :

  • Excellente qualité de fabrication
  • Réglages complets
  • Confort parfait

Les moins :

  • Prix élevé mais bien placé par rapport à la concurrence

Ou l’acheter ?

Liens utiles

Galerie