Parmi les produits PDP Afterglow reçus se trouve le casque Prismatic AG9+ sans fil, le remplaçant du AG7.
Malheureusement pour vous, pas de teaser ou de fiche descriptive, la marque communique bien peu de données purement techniques sur ses produits. Seules de grandes phrases marketing (USP) illustrent la boite.

Nous avons pu tester la version XBox et la version PS4 en simultané dans cet article, les 2 modèles ayant des caractéristiques identiques.

Déballage

Comme toujours sur les accessoires PDP Afterglow la déco du packaging est très soignée et agrémentée d’un autocollant holographique du plus bel effet, ici placé au niveau de l’écouteur (pour illustrer les LEDS placées sur le casque).

Sur le reste de l’emballage, comme précisé plus haut, aucune information véritablement technique sur la casque. Que du blabla marketing : « le top of the top », « le plus du mieux », tout ça…
La seule chose dont on soit sûre c’est que le casque est équipé de 2 HP de 50mm, ce qui promet généralement des basses profondes.

A l’intérieur, le casque est positionné dans un emballage carton simple (type carton recyclé) qui comprend :

  • Le casque PDP Afterglow Prismatic AG9+ wireless
  • 1 perche micro
  • 1 dongle USB compatible avec la console correspondant à la version du casque
  • 1 câble jack stéréo + micro
  • 1 câble USB vers micro USB
  • 1 notice

Le câble jack sert à relier le casque à un smartphone, un PC ou autre. Le câble USB sert seulement à recharger le casque (le port se situe à l’arrière de l’oreillette gauche) et continuer à jouer si on n’a plus de batterie.

Le dongle Xbox One est uniquement compatible avec la console de Microsoft, contrairement à la version PS4 qui est aussi compatible PC. La version Xbox du casque ne pourra donc être utilisé sur PC qu’en mode filaire à l’aide du câble Jack.

A noter que l’ensemble des accessoires du casque AG9+ (dongle, perche micro ou câbles) sont disponibles à la vente séparément en cas de perte d’un de ces éléments : http://pdp.com/en/afterglow/shop/

Design et qualité de fabrication

Le casque PDP Afterglow AG9+ pour Xbox One est livré ici dans une teinte blanc satiné proche de celle de la Xbox 360 premier modèle. Le rendu est plutôt qualitatif, même si sûrement un peu salissant à la longue. Mais pas d’inquiétude, une version noire existe.

Probablement dans un souci d’économie d’échelle, sur le casque blanc la perche du micro reste bizarrement noire. Rien de choquant toutefois.

Comme vous pouvez le remarquer, sur le côté des écouteurs un effet « circuit imprimé placé derrière un plexiglas » est mis en lumière par un éclairage LED appelé Prismatic par PDP. Ce qui permet d’éclairer les oreillettes de la couleur de son choix, tout en sachant qu’on ne la verra jamais une fois le casque posé sur la tête (?).

Côté qualité de fabrication, les plastiques sont bien rigides mais les écouteurs sont attachés au casque par un système de rail qui pourrait paraitre fragile pour les plus excités d’entre nous.

L’ensemble des boutons de contrôle du casque Afterglow AG9+ est placé sur l’oreillette gauche :

(1) Gros bouton marche/sourdine
(2) Bouton de sélection des 2 modes audio (amplification des basses ou normal)
(4) Molette de volume principal
(5) Molette de volume d’équilibre Jeu/Chat de discussion

Sur cette même oreillette se situent également l’entrée audio Jack (6) et la prise de recharge USB (7).

Confort d’utilisation

Côté confort d’utilisation, le casque Afterglow AG9+ de type circum-aural est assez léger et les mousses des écouteurs sont assez larges pour bien intégrer les oreilles à l’intérieur. Le tissu utilisé sur les mousses est simplement un peu rêche à mon gout.

L’arceau est assez rigide et les écouteurs sont montés sur un pivot haut/bas afin de bien épouser la forme du crâne. Malgré tout, je trouve que le casque ne se positionne pas parfaitement sur la tête, un pivot de réglage avant/arrière aurait été un plus du fait de la rigidité de l’ensemble.

Les boutons de contrôle du casque sont accessibles mais leur manipulation n’est pas très ergonomique. On tâtonne pour trouver les 2 molettes et, étant placées côte à côte, pour se rappeler laquelle sert à quoi. Heureusement, il n’y a quasi pas de réglages sur ce casque, aussi on n’a pas besoin d’y revenir souvent.

Le plus gênant reste la perche micro détachable. C’est, je crois, la plus mauvaise que j’ai eu à tester. Elle est tellement peu pratique; trop inclinée vers le bas et quasi rigide, la latitude de réglage est extrêmement limitée.

Enfin côté autonomie, la batterie est annoncée pour une utilisation pouvant aller jusqu’à 16h de jeu afin de garantir de longue session de gaming.
Quand le casque approche d’une charge faible, il le signifie à l’aide d’un signal sonore et à 10% d’autonomie le système de LED Prismatic s’éteint. Malin !
Comptez 2.5h de recharge. Autre chose maline, il reste possible d’utiliser le casque lorsqu’on le recharge, il perd simplement momentanément sa fonctionnalité « sans fil » (CQFD).

Qualité du son

Une fois sur les oreilles, une position d’écoute agréable trouvée, on se rend compte que le son est sympa mais un poil trop clair. Personnellement je trouve qu’il manque de rondeur. Mais c’est chacun son oreille, ce style plaira forcément à certains gamers.
Les écouteurs 50mm offrant un son puissant et riche en basse.

test casque PDP Afterglow AG9+ Xbox One

Le mode Bass Boost est clairement inintéressant. Cette fonctionnalité « marketing » apporte tout au plus un léger boom boom, mais rien qui laisse à penser que ce mode sera utilisé.

Rendu du microphone

Le microphone est équipé d’une technologie antibruit (correction du bruit et de l’écho), il est juste dommage que la perche soit aussi rigide.
Le son du micro est assez clair et intelligible. Il remplit parfaitement son office.

Conclusion sur le casque PDP Afterglow Prismatic AG9+ wireless

Pour un prix conseillé de 99€, voire 79€ maintenant, ce casque pour Xbox One est intéressant pour son mode sans fil à petit prix. Hormis ce détail, il ne me provoque aucun coup de cœur. Oui, il fonctionne correctement et fait bien son travail, mais son look quelconque et sa qualité sonore manquant cruellement d’identité en font un casque passe partout. Enfin, contrairement à la manette PDP, l’effet Prismatic est ici clairement un gadget kikoolol qui ne sert qu’à user de la batterie.

Les plus :

  • Sans fil
  • Fonctionnement simple
  • Prix
  • Accessoires de rechange disponibles séparément

Les moins :

  • Mode PC non wireless
  • Son manquant de rondeur
  • Perche micro trop raide
  • Batterie non amovible

Ou l’acheter ?

Liens utiles