Reçu gentiment en test il y a maintenant quelques semaines, le casque Razer BlackShark édition spéciale Battlefield 3 a fait forte impression chez GamerStuff.

Caractéristiques techniques

Ecouteurs :

  • Coussinets d’oreillettes en mousse à mémoire et similicuir pour un confort maximum
  • Moteurs : Speaker en néodyme de 40 mm avec bobines en aluminium cuivré
  • Réponse en fréquence : 20 Hz – 20 KHz
  • Impédance : 29 Ω
  • Sensibilité @ 1 KHz : 105dB ± 3 dB
  • Puissance d’entrée : 50mW

Micro :

  • Réponse en fréquence : 50 Hz – 16 KHz
  • Rapport signal/bruit : 50 dB
  • Sensibilité @ 1 KHz : -37 dB +/- 4 dB
  • Mode de captation : Unidirectionnel

Divers :

  • Câble : 1,3 m, gainé caoutchouc
  • Connecteur : prises audio et micro jack 3,5 mm séparées (fonctionne avec tous les périphériques informatiques/mobiles/audio portables, et notamment l’iPod, l’iPhone, l’iPad, le Kindle Fire, les téléphones Android, le Razer Blade, le Macbook Pro ou les tout nouveaux Ultrabooks)
  • Câble de rallonge avec adaptateur répartiteur audio/micro de 1m inclus
  • Poids approximatif : 290 g / 0,64 lbs

Présentation du casque Razer BlackShark

Lorsque AlbaDoud m’a passé la boite du Razer BlackShark, j’ai été surpris par sa taille et sa finition… Je suis loin d’être un fanatique des emballages (pensez à l’écologie, macarelle !) mais force est de reconnaître que la boite fait son effet : elle est imposante et l’infographie de présentation du plus belle effet.

Le second effet kiss Kool s’obtient en retirant cette première couche de packaging; s’offre alors à nous un magnifique écrin noir mat avec un discret vernis sélectif reprenant le logo Razer et le nom du casque.

Test Razer BlackShark

A l’ouverture de ce coffret, on découvre le mode d’emploi, le casque, les câbles et le petit bouchon de prise micro (non présent dans le pack que nous avons reçu en test), tout ce petit monde inséré dans un bloc du mousse telles les composantes d’un fusil de snip’.

Quand on saisie le casque en main la satisfaction persiste, le Razer BlackShark Battlefield 3 reprend le design des casques de pilotes d’hélicoptères et sa finition cuir + métal est du plus bel effet. La couleur orange et le logo Battlefield 3 sérigraphié sur le dessus de l’arceau conférant le petit plus par rapport au modèle standard.

Test Razer BlackShark Battlefield 3

Comme vous pouvez le remarquer, le micro s’articule en 3 points afin de se positionner au mieux devant la bouche. Une fois en place, il ne bouge plus, même avec des mouvements de tête brutaux. Enfin, comme sur la plupart des casques gamer haut de gamme, ce micro est amovible pour offrir une plus grande mobilité, comme par exemple le branchement sur un lecteur MP3 ; Razer allant jusqu’à fournir un bouchon en alu taillé dans la masse pour reboucher le trou laissé béant. C’est classe !

Utilisation & confort

Le casque est pourvu d’une unique prise jack (3 crans) permettant de piloter écouteurs et micro, le type de prise que l’on retrouve généralement sur les mobiles. Pour les périphériques qui ne disposent pas de ce genre de prises femelles, un câble adaptateur diviseur Audio/Micro est prévu ainsi qu’une rallonge d’1m.

Test Razer BlackShark Battlefield 3

Les articulations du casque semblent solides puisqu’en toutes en acier et les réglages sont simples mais fermes (la taille de tour de tête se règle avec 2 molettes au niveau du cerclage).
Les oreillettes sont bien enveloppantes et permettent une bonne isolation acoustique. Les mousses à mémoire de forme offrent un confort très agréable et permettent de conserver le casque sur la tête pendant de longues heures (testé sur une journée complète de boulot).

Coté micro, comme nous l’avons précisé plus haut, il se positionne au doigt et à l’œil. Les articulations sont également très fermes et c’est un plaisir de se prendre pour Stringfellow Hawke même en pleine partie de Call of Duty.

Qualité sonore du Razer BlackShark

Lorsque j’ai utilisé le Razer BlackShark pour la première fois j’ai été surpris par la qualité sonore. Le son est claire et punchy, on ressent dès le départ le positionnement donné au casque : Son stéréo avec basses renforcées.

Dans les jeux, le son est très agréable car il plonge le joueur au coeur de l’ambiance, voire au coeur de la guerre (les basses accentuant les explosions). Bien sûr ça reste un casque stéréo, mais il s’en tire plutôt bien et ne fait pas défaut.

Test Razer BlackShark Battlefield 3

Coté musique, c’est une autre paire de manches. Sur Deezer, le coté boomy du Razer BlackShark donne du punch aux musiques RnB ou techno mais peut vite fatiguer.
Cependant, testé sur une playlist de l’iPhone 3GS, les musiques sont complètement écrasées, et l’effet Loudness trop accentué… Les basses prennent le dessus sur le reste des fréquences et le son perd tout cohérence. La faute peut-être à l’équalizer qu’il faudra régler plus finement pour l’adapter au casque.

Le micro quant à lui ne pose aucun problème. Les sons qu’il restitue sont clairs et parfaitement audibles. Il peut même être facilement utilisable en kit main libre sur un smartphone, gare toutefois à la « geek touch » qu’il pourrait véhiculer dans la rue.

Test Razer BlackShark Battlefield 3

Conclusion sur le casque Razer BlackShark

Au quotidien, le BlackShark est en mesure de restituer un son clair sans saturer et ce même à très haut volume, c’est un allié de choix pour des parties de jeux endiablées. Il conviendra toutefois d’accepter le rendu général typé boomy qui ne plaira pas forcément à tout le monde.

Proposé à 129.99€, le Razer BlackShark Battlefield 3 se place dans une gamme de prix assez élevée pour un casque stéréo non audiophile mais son design bien particulier et sa qualité de fabrication auront vite fait de faire pencher la balance en sa faveur. Pour tout vous dire on a vraiment hésité à le renvoyer à Razer 😉

Les plus :

  • Design
  • Boomy
  • Finition

Les moins :

  • Prix

Ou l’acheter ?

achat-amazon

Liens utiles