Après le Roccat Khan Pro, la marque met à jour son casque avec l’ajout du surround et un look légèrement retravaillé.

Proposé à moins de 120 €, le Roccat Khan AIMO se veut ainsi être le premier casque gamer certifié Hi-Res Audio proposant un son surround 7.1.

Teaser

Caractéristiques techniques du Roccat Khan AIMO

  • Type : Circumaural fermé
  • Son surround 7.1
  • Drivers 40 mm
  • Réponse en fréquence du casque : 10 Hz à 40 kHz
  • Impédance : 32 ohms
  • Sensibilité : 99 dB SPL à 1 kHz
  • Réponse en fréquence du micro : 100 Hz à 10 kHz
  • Taux de Distorsion Harmonique < à 2 %
  • Sensibilité : -40 dB
  • Poids : 275 g

Déballage

Le packaging du Roccat Khan AIMO est très classique avec une boîte en carton aux couleurs de la marque et une simple coque en plastique cheap pour maintenir le casque.

On ne peut pas dire que cela mette le casque en valeur d’autant qu’il est simplement accompagné d’un court document d’information ne présentant même pas le produit et ses fonctionnalités.

Roccat_Khan_AIMO

Même si cela n’est pas bien grave au final, pour un casque commercialisé à plus de 100€ on aurait tout de même pu s’attendre à un peu plus d’efforts de la part de Roccat.

Design et qualité de fabrication

Le Roccat Khan AIMO est disponible en 2 coloris : blanc ou noir. Ici nous l’avons obtenu en blanc ce qui est clairement moins discret que le noir mais ajoute une touche de couleur sympathique.

Ce nouveau modèle reprend en majeure partie le design du Khan Pro que nous avons déjà eu l’occasion de tester. Et mis à part quelques détails esthétiques, le Khan AIMO diffère surtout par l’ajout d’un rétro éclairage personnalisable au niveau des écouteurs.

Roccat_Khan_AIMO

Pour le reste c’est globalement la même chose avec un jeu de couleur entre le noir et le blanc et les logos de couleur argentée.

Pour les matériaux c’est aussi une bonne surprise. Malgré le côté très plastique du casque, on sent rend compte que la fabrication a été plutôt soignée.

Roccat_Khan_AIMO

Prenons l’exemple de l’arceau qui semble tout en plastique. En réalité il s’agit d’un arceau métallique recouvert d’un plastique souple résistant à tout type de torsion.

Roccat_Khan_AIMO

Pour le reste, les plastiques sont épais et robustes et le tout parfaitement assemblé. Aucun jeu n’est à noter entre les pièces et malgré mes tests de torsion absolument rien ne vient à craquer.

Au final, malgré mes quelques à priori sur les matériaux choisis, et même si le Roccat Khan n’est pas un casque aux finitions premiums, il faut se rendre à l’évidence que la marque a fait du bon travail.

Fonctionnalités et Confort d’utilisation

Le Roccat Khan AIMO à l’avantage de proposer des fonctionnalités accessibles directement depuis le casque.

Nous avons ainsi le micro qui s’active automatiquement en le baissant, un bouton discret permettant d’activer le surround ainsi qu’une molette pour régler le volume sonore directement de Windows.

Roccat_Khan_AIMO

Concernant cette molette ce sera l’un de mes gros reproches car celle-ci s’avère vraiment imprécise. En cas de défilement lent il n’y a pas de problème, mais lors de défilement rapide le casque n’interprète tout simplement pas la bonne commande (comprendre que plutôt d’augmenter ou réduire le son de 10 crans, le casque n’en prend en compte que 2 crans lors des mouvements rapides). Ça peut paraître anodin, mais cela devient vraiment pénible lorsque l’on souhaite changer rapidement le volume lors d’une scène bruyante.

Roccat_Khan_AIMO

Concernant le confort, il est plutôt bon. Les écouteurs vraiment bien rembourrés remplissent parfaitement leur fonction même si ceux-ci ont tendance à rapidement conserver la chaleur.

Roccat_Khan_AIMO

Mon principal regret concernera la faible largeur de l’arceau qui fait ressentir le casque sur le dessus du crâne. Heureusement, celui-ci étant relativement léger cela ne devient pas pour autant douloureux.

Roccat_Khan_AIMO

On notera enfin la possibilité de pivoter les écouteurs à 90° pour placer le casque autour du cou sans que cela ne soit gênant.

Roccat_Khan_AIMO

Qualité du son

On en vient au principal argument de ce casque, sa qualité audio et notamment sa compatibilité « Hi-Res ». Un argument censé améliorer la qualité audio puisque le casque doit pouvoir restituer une plage de fréquence large allant de 10Hz à 40kHz.

Le discours de Roccat est le suivant « Conçu pour la compétition, le ROCCAT Khan AIMO est le premier casque gamer à être certifié Hi-Res Audio avec son surround 7.1. Ce dernier restitue des aigus, médiums et graves plus riches pour vous permettre de localiser facilement la position de vos adversaires. »

En réalité ce n’est pas si simple que ça puisqu’il faut aussi prendre en compte que la source du signal sonore doit être en Hi-Res. Ce qui est rarement le cas mis à part avec les fichiers musicaux en haut résolution. En gaming cet argument est donc à priori peu légitime.

Roccat_Khan_AIMO

Je craignais retrouver un rendu similaire au Roccat Cross qui m’avait vraiment déçu. Au final il n’en ait rien. Le Roccat Khan AIMO offre un rendu bien meilleur, plus « juste » et plus agréable à l’oreille. Les basses sont assez présentes sans « tabasser » pour autant, les médiums et aigus sont équilibré bien qu’un peu en retrait et manquant légèrement de détails.

En ce qui concerne la compatibilité Hi-Res, j’ai pu tester le casque sur une multitude de musiques en haute résolution via le service Qobuz. Le verdict est simple, une compatibilité « Hi-Res » n’est pas un argument synonyme de haute qualité audio. Même si le rendu est tout à fait honorable il reste moins naturel qu’un Sennheiser Game One ou encore moins détaillé qu’un HyperX Cloud Alpha, qui sont pourtant 2 casques non certifiés « Hi-Res ».

Roccat_Khan_AIMO

Terminons par le rendu surround. Roccat ne communique pas sur le traitement utilisé mais en creusant un peu j’ai pu remarquer que le casque cochait un paramètre sous Windows intitulé « Xear Surround Headphone ».

Roccat_Khan_AIMO

Via une simple recherche nous tombons directement sur le site de « Cmedia » ayant mis au point ce traitement.

Le rendu de ce surround est assez « caverneux » mais reste tout à fait exploitable. Comme bien souvent tout dépendra des goûts de chacun et avant tout de la source sonore. Certaines s’y prêtent bien d’autres absolument pas (comme certaines musiques, où le visionnage de séries qui peuvent vraiment donner un effet de résonance désagréable voire restituer un son dénaturé).

Roccat_Khan_AIMO

Logiciel

À partir du logiciel Roccat Swarm (logiciel qui regroupe tous les périphériques de la marque), il va être possible de modifier le rendu du casque. L’installation de ce logiciel n’est pas obligatoire pour profiter du casque, mais celui-ci donne accès à une multitude d’options et surtout à un égaliseur permettant de vraiment personnaliser l’expérience selon ses besoins.

Enfin, périphérique « AIMO » oblige, un onglet est dédié à la personnalisation du rétro éclairage du casque.

Roccat_Khan_AIMO

Rendu du microphone

Terminons par le microphone qui propose un rendu tout à fait satisfaisant.

Avec son positionnement suffisamment éloigné de la bouche, les bruits de souffle ne sont pas perçus. La voix est très bien captée, le son est clair en toute situation. Peut-être même un peu trop puisque le micro aura quand même tendance à capter facilement les sons environnants.

Je vous laisse un aperçu du résultat :

Conclusion sur le casque Roccat Khan AIMO

Après ma déception du Roccat Cross, je dois avouer que ce modèle Khan AIMO m’a réconcilié avec la marque.

Bien que je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce casque, il me laisse une bonne impression globale.

Les matériaux sont de qualité, le confort au rendez-vous, le micro de bonne facture et le rendu sonore équilibré. De plus il offre l’avantage de proposer les commandes directement sur le casque en plus d’un logiciel complet permettant de modifier le rendu sonore à sa guise.

Je regretterais toutefois la construction très « plastique » du casque, le rendu surround qui ne m’a pas plus emballé que ça (question de goût surement) et surtout la molette de volume sonore capricieuse.

Proposé à partir de 120€, on peut le trouver à moins de 100€, ce qui reste dans la moyenne pour ce genre de prestation. Un casque qui ne sort pas spécialement du lot mais qui mérite que l’on s’y intéresse.

Les plus :

  • Qualité audio en stéréo (bonne mais pas exceptionnelle non plus)
  • Qualité du micro
  • Look / qualité de fabrication

Les moins :

  • Molette du son capricieuse
  • Qualité du surround

Ou l’acheter ?

Version Noir :




Version Blanc :

Liens utiles

Galerie