Premier modèle de la marque Sharkoon à franchir notre rédaction, c’est avec curiosité que j’ai testé ce Sharkoon X-Tatic S7, content de pouvoir essayer un casque ne venant pas des « habituels » ténors de l’audio gaming (Turtle Beach, Astro Gaming, SteelSeries etc…). Ce casque va-t-il se montrer à la hauteur de ce que propose la concurrence ?

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de ce casque a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testés sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des casques plus anciens est ainsi plus représentative en comparaison des casques actuels et de l’évolution de leurs prix respectifs.

L’équipe GamerStuff tient tout particulièrement à remercier l’enseigne Stealth Gamer.

Caractéristiques techniques

  • Haut-parleurs : 40 mm
  • Impédance : 32 Ω
  • Réponse en fréquence (écouteurs) : 20 Hz – 20 kHz
  • Réponse en fréquence (micro) : 100 Hz – 2 kHz
  • Micro omni-directionnel
  • Câble de 4 m environ
  • Connecteur analogique 6-pin (propriétaire)
  • Poids : 340gr

Le Sharkoon X-Tatic S7 est la « mise à jour » du SP Plus de la même marque : là où ce dernier proposait un son stéréo, il propose un son Surround en 7.1 émulé : c’est-à-dire que le casque n’a qu’un seul haut-parleur de 40mm par écouteur et que c’est un traitement numérique du son qui va simuler la spatialisation des différents canaux. Comme toujours, je remets la petite vidéo « Made in Turtle Beach » qui illustre très bien (en anglais) le fonctionnement de ce traitement.

Le Sharkoon X-Tatic S7 est un casque filaire, venant se brancher sur son boitier amplificateur de traitement du signal, le Sound Control Unit (SCU). C’est ce boitier qui va effectuer tout le travail de d’émulation du Surround en s’appuyant sur les technologies Dolby Pro Logic IIx et Dolby Headphones, le casque étant au final qu’un « simple casque stéréo ». Sharkoon a pris le parti de ne proposer aucun réglage poussé sur le son, seul deux modes très proches existent : c’est quelque chose de plutôt décevant quand on sait que tous les concurrents offre un minimum de personnalisation de ce côté-là.

Déballage

Le carton est plutôt classique, mettant le produit en avant juste comme il faut : coloré et vantant les caractéristiques du casque, l’avant du carton possède un rabat permettant de le voir sous son blister avant le déballage.

Sharkoon X-Tatic S7

A l’intérieur, on retrouve tous le nécessaire pour brancher le Sharkoon X-Tatic S7 sur les différentes plateformes : le casque avec sa télécommande et son boitier, le micro détachable, l’anorexique câble optique Toslink que l’on retrouve chez presque toutes les marques (attention, fragile !), le câble USB pour l’alimentation du boitier et le chat, le câble Talkback pour le chat sur Xbox360, un câble jack 3,5mm pour brancher le boitier sur une sortie audio analogique, une rallonge jack 3,5mm et un câble en Y vers 2 prises jacks 3,5mm (audio + micro) + 1 USB pour amplifier le son du casque (au besoin).

Sharkoon X-Tatic S7

Une notice individuelle est fournie pour chaque type de support sur lequel il est possible de brancher le casque (PS3, PS4, Xbox360, PC fixe ou portable, tablette), mais par contre les explications sur son fonctionnement sont plus que succinctes. Heureusement que les fonctionnalités sont simples.

Qualité de fabrication et confort

Le Sharkoon X-Tatic S7 est un peu « à cheval » entre deux catégories, l’entrée de gamme et le milieu de gamme, à plusieurs points de vue : Sharkoon propose des casques à des prix plutôt raisonnables, à la construction simple mais avec des caractéristiques que l’on retrouve souvent dans des casques de la gamme supérieure.

Le casque, entièrement fait de plastiques assez légers, noirs mats en majorité, fait un petit peu « jouet » au premier abord. Sa légèreté sur la tête est surprenante : n’ayant pas de balance pour le test, les 340gr annoncés par le constructeur m’ont vraiment eu l’air exagérés et je pense qu’ils prennent en compte le câble et la télécommande. Une fois en place, on a vraiment l’impression d’avoir un poids plume sur la tête, un des casques les plus légers que j’ai essayé. Il ne sert pas trop et se fait totalement oublier des heures durant, un excellent point.

Sharkoon X-Tatic S7

En le manipulant, aucun jeu ou problème d’ajustement, ni dans les écouteurs pivotants, ni dans le réglage à crans de la taille de l’arceau : le Sharkoon X-Tatic S7 est bien fini et malgré son aspect simple, il a l’air de tenir la route. Un usage sur le long terme nous dira si ça reste le cas. La coque extérieure des écouteurs est en plastique noir brillant, avec un petit insert circulaire au centre contenant le « S7 » pour identifier le casque et un liseré rouge égayant un peu l’ensemble. Le rembourrage de l’arceau est en mousse recouverte de similicuir très fin avec écrit en gros sur le dessus « X-Tatic S7 » en noir et blanc. Les mousses des écouteurs sont elles recouverte de tissus respirant type « mesh » : le casque a beau être de type fermé, la matière des écouteurs aidant, l’isolation de l’extérieur est quasiment nulle, comme pour un casque ouvert. Cela peut représenter un avantage si vous voulez rester à l’écoute de ce qui se passe autour de vous (« Chéri, à table ! « ) ou alors un inconvénient si vous jouez dans un environnement bruyant : ce paramètre devra bien être pris en compte selon ce que vous recherchez.

La télécommande filaire n’aide pas au confort : dépourvue de clip ou pince d’attache, elle vous gênera bien souvent. Posée en équilibre sur une cuisse ou entre une jambe et le fauteuil, j’ai passé mon temps à la chercher ou la ramasser, comme pour les autres casques avec télécommande. Les commandes intégrées au casque sont malheureusement réservées aux gammes supérieures. Un bon point par contre pour la longueur du câble derrière la télécommande : pas loin de 5m qui vous permettront de vous poser tranquillement dans votre canapé même si celui-ci est loin de votre TV et de votre console.

Rien à redire sur le micro par contre : se branchant en jack sur le casque, avec un verrouillage en faisant un quart de tour une fois en place, sa perche articulée est souple et garde sa position parfaitement.

Qualité du son et réglages

Le rendu du Sharkoon X-Tatic S7 est un peu déséquilibré, de manière plutôt inhabituelle qui plus est : là où beaucoup de joueurs recherchent des basses bien présentes (souvent trop à mon goût d’ailleurs), le Sharkoon se retrouve vraiment handicapé de ce côté-là : les basses sont vraiment très en retrait sur ce casque, les médiums un peu moins, et ce sont les aigus qui prédominent l’ensemble du spectre audio.

Sharkoon X-Tatic S7

Les sons secondaires et les voix sont vraiment clairs, mais les coups de feu ou explosion dans les jeux manquent vraiment de « caisse », un peu légers. Ce déséquilibre plutôt inhabituel m’a rapidement fatigué l’oreille, les aigus finissant à la longue par être un peu trop agressives. Le son n’est pas mauvais en soit, mais le casque montre ici ses limites techniques, la qualité des haut-parleurs devant faire un peu défaut. La spatialisation est également perfectible : on arrive à distinguer correctement les sons venant de gauche ou de droite, mais de manière moins précise ceux venant de l’avant ou l’arrière. L’émulation du Surround est finalement plutôt moyenne, rendant l’utilisation dans les FPS assez limitée, là où elle devrait prendre tout son sens. Le peu de réglages ne permet pas de palier à ça : seul le fait de pouvoir alterner deux modes, Gaming et Music, est présent, et je n’ai pas ressenti de réelle différence entre les deux modes. Côté fonctionnalités et réglages, il est possible d’agir à deux endroits :

  • Sur le SCU, où il est possible via les différents boutons d’allumer/éteindre le boitier, changer les modes audio ou forcer le stéréo, basculer entre entrée optique ou analogique et régler le volume de la sortie audio.
  • Sur la télécommande filaire, où l’on peut régler indépendamment le volume des sons du jeu et du chat via deux molettes, allumer/éteindre le micro et activer/désactiver l’amplification du son (si l’on est branché uniquement en jack sur PC et qu’on utilise l’USB pour amplifier la force du signal).

La notice se contant de citer les boutons et les couleurs des LED s’allumant sous leur action sans vraiment expliquer les différences de rendu, ce sera à vous de faire des tests. Le micro quant à lui propose un rendu standard tout à fait suffisant pour le chat.

Sharkoon X-Tatic S7

Conclusion sur le casque Sharkoon X-Tatic S7

Le bilan de ce casque est à relativiser par rapport à sa gamme : situé entre l’entrée et le milieu de gamme, on ne peut forcément pas lui demander les mêmes performances qu’un casque à 300€.

Il s’en sort honorablement en présentant un son et une spatialisation corrects pour les joueurs voulant s’aventurer dans le Surround à petit prix. En effet, commercialisé à 99€, ce prix est un des moins chers (le moins cher ?) pour un casque Surround filaire, ce qui est un argument intéressant pour les joueurs au budget serré. Le seul « hic » viendra au final du fait que les casques milieu de gamme ont bien descendu leurs tarifs dernièrement, on trouve maintenant pour 20-30€ de plus des Surround sans fil tout à fait convaincants. Vieux de 2 ans, il faudrait réussir à baisser un tout petit peu le prix du  Sharkoon X-Tatic S7 pour qu’il se démarque vraiment. Comme bien souvent, c’est au final le budget qui sera l’argument déterminant pour diriger votre choix vers ce casque plutôt qu’un autre.

Les plus :

  • Le Surround à petit prix
  • Le confort et la légèreté du casque

Les moins :

  • Absence d’un minimum de réglages
  • télécommande peu pratique

Ou l’acheter ?

achat-amazon

Liens utiles :