Sound Blaster, branche gaming de Creative, nous propose un nouveau modèle de casque sorti sous le « doux nom » d’Inferno.

Modèle stéréo d’entrée de gamme que nous avons eu l’occasion de tester, a-t-il su nous convaincre de ses qualités ? Nous allons voir ça.

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de ce casque a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testés sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des casques plus anciens est ainsi plus représentative en comparaison des casques actuels et de l’évolution de leurs prix respectifs.

Caractéristiques techniques

  • Casque circum-aural stéréo de type fermé
  • Connecteur : 1 x jack 3,5mm 4 pôles
  • Membranes : 40 mm
  • Impédance : 32 ohms
  • Réponse en fréquence (casque) : 20Hz ~ 20kHz
  • Réponse en fréquence (micro) : 100Hz ~ 15kHz
  • Microphone amovible à condensateur
  • Poids : 200 gr

Déballage

L’emballage du Sound Blaster Inferno est très accrocheur : entièrement dans les tons noirs et rouges, le carton rappelle les caractéristiques du casque en lettre gris métal, et ce dernier trône en grand au centre, entouré de flammes rouges, pour un look « infernal » !

Creative Sound Blaster Inferno

A l’intérieur, le casque et son câble avec télécommande est calé dans un plastique moulé rouge. Les seuls accessoires fournis sont le micro amovible et un splitter jack en Y : la connectique du casque étant une seule prise jack 3,5mm 4 pôles, le splitter permet de l’utiliser sur les PC disposant de 2 prises distinctes, une pour l’audio et une pour le micro.

Creative Sound Blaster Inferno

Cette connectique permet donc d’utiliser le casque aussi bien sur PC, smartphones, consoles portables, PS4 ou encore XBox One, soit avec l’adaptateur jack pour manette, soit directement sur les nouvelles manettes.

Creative Sound Blaster Inferno

Le Sound Blaster Inferno est entièrement fait en plastique noir mat de qualité plutôt moyenne je dirais, et ses 200g au total font un peu léger à mon goût. Rien d’alarmant cependant, il faudra juste voir à l’usage si le modèle vieillit bien. Pour contraster ce noir, on retrouve à l’extérieur des écouteurs un liseret rouge sombre brillant du plus bel effet, donnant vraiment un look vraiment réussi au casque. Le tissu à l’intérieur des écouteurs ainsi que le câble sont également rouge, finissant de contraster ce modèle bicolore noir/rouge.

Creative Sound Blaster Inferno

A noter qu’un modèle blanc conservant les mêmes inserts rouge est également commercialisé.

L’arceau se règle via des crans bien marqués et les écouteurs pivotent à 90° autours d’une articulation, en plastique elle aussi, pour se porter plus facilement autours du coup. La télécommande filaire, dotée d’une petite patte à l’arrière pour la fixer à son col ou à un pli de vêtement, permet d’activer/désactiver le micro et de régler le volume du casque.

Confort

Léger ! C’est le point que je retiens le plus avec ce casque. Et c’est une bonne chose. Ma grosse tête fausse peut être un peu la donne, mais j’ai par contre trouvé la répartition des appuis plutôt mal répartie, mais chacun aura peut-être un ressenti différent.

Creative Sound Blaster Inferno

Pour ma part, le poids limité du Sound Blaster Inferno se fait à peine ressentir sur le dessus de la tête, un plus quand on a peu/pas de cheveux, par contre on retrouve la pression au niveau des écouteurs sur les côtés de la tête. Ce n’est pas énorme, mais disons qu’au bout d’une heure, on prend plaisir à les enlever quelques minutes pour « extirper » sa tête.

Pour ce qui est des matières utilisées, on retrouve un insert en mousse assez souple recouvert de tissu au centre de l’arceau à l’intérieur, matière également utilisée pour garnir les écouteurs. Si ce choix apporte un confort certain et tient moins chaud que l’usage de similicuir par exemple, il isole également moins des bruits extérieurs. L’isolation passive du casque est donc plutôt moyenne : on entend une légère atténuation mais pas de coupure marquée. Les écouteurs sont de taille plutôt standard, avec des drivers de 40mm, et les oreilles ne sont pas compressées à l’intérieur des écouteurs.

Creative Sound Blaster Inferno

La télécommande quant à elle contribue au confort d’utilisation : avoir la possibilité de couper son micro et régler le volume est vraiment indispensable selon moi, sans avoir à passer par un menu ou logiciel quelconque. Le seul bémol avec ce genre de télécommande est qu’il faut prendre l’habitude de la fixer toujours au même endroit : y étant peu habitué, je passe mon temps à chercher où elle est exactement sur le fil. Je préfère à ce système les commandes intégrées au casque, mais c’est une question de goût.

Qualité audio

Pour être totalement honnête, c’est avec un petit à priori que j’ai lancé ma première partie avec le Sound Blaster Inferno sur la tête. Etant peut être un peu trop habitué à tester les modèles haut de gamme, je m’attendais à être déçu, après je ne savais pas à quel point.

Creative Sound Blaster Inferno

Et bien force est de constater qu’il va falloir m’auto-flageller : le Sound Blaster Inferno est une bonne surprise. Certes, on n’aura pas un rendu ultra détaillé comme avec un MMX300 ou autres modèle hors de prix, mais l’Inferno s’en sort avec les honneurs.

Le son est relativement homogène : pas de fréquence complètement écrasée par une autre, pas « d’agression » sur le haut ou le bas du spectre, le rendu global est vraiment propre. Les basses sont clairement mises en avant, prenant un peu le pas sur les fréquences plus hautes, mais même pour moi qui n’ai pas amateur de basses, je dois admettre que ça reste maitrisé. Les médiums et les aigus sont à peu près logées à la même enseigne, toutes deux retranscrites de manière claire, avec peut être une très légère faiblesse dans le haut des aigus.

Creative Sound Blaster Inferno

Si l’on perçoit ces détails pour une écoute musicale, c’est beaucoup moins flagrant en jeu, avec un rendu général très agréable, orienté sur les basses, sans excès.

Testé également avec un Mixamp, les presets permettent d’adapter le rendu audio du casque si nécessaire. Le son multicanaux est fidèlement retranscrit par l’Inferno, transformé pour l’occasion en casque Surround tout à fait convaincant.

Microphone

La perche microphone amovible est assez souple et peut se placer facilement dans la position que l’on souhaite. On la branche sur le casque sur sa prise jack, un détrompeur aidant à l’orienter comme il faut. Elle ne dispose pas de bonnette anti-souffle, il faudra donc veiller à ne pas placer le micro trop devant la bouche si vous ne voulez pas que vos coéquipiers croient que vous jouez en extérieur par grand vent 😉

Creative Sound Blaster Inferno

Le rendu offre une bonne qualité générale : la voix est captée sans difficulté, la souplesse de la perche permettant de mettre le micro dans la meilleure position possible. Vos coéquipiers vous entendront clairement et le microphone dit « antibruit » semble en effet limiter les sons alentours pour se concentrer sur votre voix. Un modèle simple au rendu propre, qui offre l’avantage de pouvoir s’enlever si vous n’en avez pas besoin, ou si vous utiliser votre casque en extérieur pour de la musique par exemple.

Rien à reprocher à ce microphone pour faire court.

Conclusion sur le casque Sound Blaster Inferno

Le bilan final sur l’Inferno est donc un peu mitigé.

Commençons par son prix : vendu autour des 60€, il s’agit donc d’un casque entrée/milieu de gamme, dans le haut du panier des prix quand même pour un casque stéréo.

D’un côté on se retrouve avec un casque de conception sommaire et qui en apparence n’a pas l’air très solide (à voir sur la durée), de l’autre il offre des performances audio convaincantes, une bonne surprise surtout pour un casque de cette gamme.

Le Sound Blaster Inferno est je pense dans la course pour un casque de ce prix-là, la concurrence proposant des modèles équivalents dans ces prix-là. Pour ceux qui pourront l’essayer, je pense que le design et le rendu audio seront les principaux critères qui feront pencher les gamers vers le choix de ce modèle.

Les plus :

  • Bonne qualité audio
  • Design accrocheur

Les moins :

  • Confort moyen
  • Qualité de fabrication incertaine

Ou l’acheter ?

achat-amazon

Liens utiles