Après le test de la version SquidGrip PS4 par Doud en début de semaine, Piaf, qu’on retrouvera sûrement pour de nouveaux tests, a testé pour nous le SquidGrip Xbox One. Le ressenti étant propre à chaque testeur, vous allez voir que les résultats varient un petit peu.

Présentation

Sur le paquet, fin comme une pochette de CD, la description semble être à la hauteur de ce que l’on peut attendre d’un grip : chasser l’humidité, fini les mains moites et meilleure adhérence.

Ça à l’air au top car après quelques heures de jeu, le pad est en général chaud et mine de rien la sueur réduit la précision globale. N’abordons pas le cas où l’on joue à tour de rôle en échangeant le pad !
Au passage, on notera qu’aucune manette n’est dans la boîte, juste au cas où on aurait une mauvaise appréciation de l’encombrement d’un pad par rapport à la boite. C’est bon ça…

Installation

A l’ouverture, surprise, il y a atelier collage !

Je m’attendais à un fourreau comme on a pu avoir l’habitude pour les Wiimote, mais non. Il va donc falloir passer au delà de la procrastination lancinante qui nous habite et risquer de ne pas avoir un truc nickel.

J’ai beau avoir suivi la doc (en anglais), je n’ai pas échappé aux petits ratés. Rien de grave mais c’est toujours gavant :
– je n’ai pas réussi à avoir le raccord parfait sur les deux bouts (photo 1)

SquidGrip Xbox One

– j’ai un petit pli disgracieux à droite (photo 2 et 3)

Collé, c’est collé.

Rouler le mouvement pour parfaire le collage n’a malheureusement pas été d’un grand recours. Le rendu final irait sûrement à beaucoup mais un goût de « et merde ! » me reste aux bords des lèvres.

Tant pis, let’s play !

Confort et efficacité

La prise en main est assez agréable. Personnellement, j’aurais préféré un grip plus épais. Côté touché c’est très « plastique ». On est loin de la texture que l’on peut connaître sur un manche de raquette.

SquidGrip Xbox One

Après quelques minutes, j’ai ressenti une chaleur au niveau des paumes. Je n’en ai pas souvenir sans le grip.
Cette sensation passée, pas de glissement sur le long terme. Il fait donc bien son job de ce côté là.
Du coup, mon attention s’est focalisée sur un élément qui ne m’avait pas encore effleuré l’esprit : les sticks. Proposer un revêtement à mettre dessus aurait complété l’expérience de jeu. En effet, les petits picots d’origine grattent les pouces mais demeurent glissants. Heureusement SierraNovember47 a testé les KontrolFreek FPS Freek Black Ops III, un duo « Grip + KontrolFreek » aurait du sens.

SquidGrip Xbox One

Conclusion sur les grips SquidGrip Xbox One

Au final, avis plutôt positif, sans transcendance en usage intensif. Vous trouverez ce SquidGrip Xbox One autours des  13-14€. Je ne l’aurais pas installé sur un pad en édition limité, le côté « à coller » étant pour moi un frein. Pour le fun, les strass rentrent pile dans les cercles évidés qui servent à guider le collage.

Avis amatrices, ou amateurs… 🙂

Les plus :

  • Efficace
  • Améliore la prise en main d’origine

Les moins :

  • Pose délicate

Ou l’acheter

Stealth Gamer

Liens utiles