Qui ne connait pas Hitman ? Le fameux tueur à gage identifié comme l’agent 47 et révélé dans la série de jeux vidéo éponyme.

Ce personnage emblématique à une genèse bien particulière et souvent inconnue des joueurs. Mana Books nous propose ainsi au travers d’une bande dessinée de 160 pages de revivre le passé de l’agent 47 de sa « création » jusqu’à son embauche au sein de la mystérieuse agence I.C.A.

Mana books Hitman la naissance de l'agent 47

Comme toujours, Mana Books offre ici une bande dessinée de grande qualité au visuel accrocheur.

Le format de 165 x 255 mm est peu commun pour une BD mais suffisamment grand pour une lecture agréable. La qualité d’impression est toujours très bonne et le style graphique joliment travaillé.

Il n’y a donc rien à redire sur la forme qui ferait presque de cet ouvrage un objet collector que l’on aurait envie d’exposer.

Concernant le fond, il est intéressant de voir que nous ne suivons pas l’histoire d’un mais de deux personnages.

Évidemment nous retrouvons l’histoire de l’agent 47 mais aussi plus étonnamment de sa partenaire, l’agent Diana Burnwood, qui l’accompagne à distance lors de ses missions.

Mana books Hitman la naissance de l'agent 47

Tout le long de cet ouvrage, de l’année 1989 à début 2000, et au travers de 6 chapitres, nous allons suivre le passé bien distinct mais tout aussi atypique de ces 2 personnages jusqu’à leur rencontre et leur début de collaboration au sein de l’agence I.C.A.

Je n’en dirais pas plus sur l’histoire. Si vous ne la connaissez pas je préfère éviter de vous la spoiler. En revanche je peux vous dire que j’ai vraiment aimé suivre ce récit pour enfin comprendre comment est né ce personnage et et sa « donneuse d’ordres » désormais culte dans le monde du jeu vidéo. Nous suivons vraiment bien l’évolution de ces 2 personnages sur plus de 10 ans et les complications qui les ont mené à être ce qu’elles sont aujourd’hui. L’histoire progresse bien sans s’éterniser et la narration reste soignée tout le long. Je reprocherais cependant que le récit s’avère parfois confus entre le jonglage constant des histoires des deux personnages, l’ajout de scènes flasbacks et des scènes d’actions peu détaillées. Il m’est arrivé de devoir relire certains passages pour m’assurer de bien comprendre l’histoire.

Et pour ceux qui comme moi n’ont jamais vraiment joué à ces opus, nul besoin de connaître l’histoire des jeux ou l’univers de Hitman pour apprécier et comprendre le récit.

Mana books Hitman la naissance de l'agent 47

Conclusion sur la BD ”Agent 47 Birth of the Hitman”

Cet article est (très) court mais il est difficile d’en dire plus sans risquer de dévoiler des éléments que vous prendrez plaisir à découvrir par vous-même. A mon sens il n’y a pas grand chose à redire sur cette bande dessinée. L’histoire est fidèle au récit original, la qualité d’impression est bonne et le contenu généreux (160 pages), le tout pour 15€.

Les fans ne peuvent qu’être ravis.

Le seul principal reproche, c’est que l’on pourrait s’attendre à vivre plus en détail le passé de l’agent 47 qui est au final presque moins mis en avant que celui de Diana Burnwood.

Un mal pour un bien, car personnellement j’ai trouvé l’histoire de ces 2 personnages tout aussi intéressante l’une que l’autre.

C’est donc un achat que je ne peux que recommander si vous adhérez à la saga Hitman.

Et comme toujours avec les produits Mana Books, je vous invite à vous rendre sur leur site pour consulter les 25 premières pages pour vous faire une meilleure idée du contenu.

Les plus :

  • Qualité d’impression
  • Histoire officielle
  • Prix

Les moins :

  • Histoire de Diana tout aussi mise en avant (voire presque plus) que celle de l’agent 47
  • Récit parfois un peu confus

Ou l’acheter ?

Liens utiles

Galerie