L’édition 2015 du salon Geekopolis a été un franc succès. Le nombre de visiteurs a explosé, à l’effigie du nombre de stands. L’occasion pour moi de me ressourcer dans cet univers riche en couleurs, en émotions et en cosplays. Cette édition était tellement vaste qu’il fallait bien un pass 2 jours pour en profiter à sa juste mesure. Je ne suis malheureusement resté qu’une journée, arrivé à 9:30 et reparti à 17h, j’ai l’impression d’avoir fait l’impasse sur une multitude de choses. Et cette année la disposition des quartiers n’était pas en cause, l’organisation a appris de ses erreurs passées et a totalement repensé le salon en organisant les 5 quartiers autour d’une Agora centrale. Résultat on passait d’un univers à l’autre de façon très naturelle.

Le thème de cette année était les Génies du Mal. Je ne vous dis pas le nombre de Joker et super-vilains que j’ai pu voir passer près de moi. D’ailleurs lorsque ta route croise celle d’un Big Daddy accompagné de sa petite soeur, machinalement tu te décales… étrange !? 😉

Il m’a bien fallu 2/3 jours pour digérer tout ce dont j’ai été abreuvé. J’en viens à dire qu’il faudrait rectifier la baseline par « un festival dont la communauté est le héros » car c’est l’effort de tous qui fait la force de ce salon. Les places sont chères mais on comprend vite pourquoi.

Dans le désordre, voici ce que j’ai retenu :
Marcus qui nous a accordé 5min pour discuter et dédicacer un poster
– On a pu s’affronter sur les bornes de jeux video du NemcoShow
– On a croisé la Team Geek-Crafts qui faisait un tour de reconnaissance du salon
– On nous a présenté la Sumo bot, une compétition annuelle de mini robots sumos (organisée par l’Esieespace). L’occasion pour nous de découvrir les kits Starter vendus aux amateurs désirant se lancer dans la robotique de façon ludique.
– On a scotché sur les stands de la Capucin Team et Anigetter (déjà présents l’année précédente)
– On a croisé Sampernine, une cosplayeuse Steampunk sympathique
– Les enfants ont passé un bon moment sur le stand de l’AEUG (L’Association pour l’essor de l’univers Gundam ) qu’on remercie tout particulièrement pour avoir fait don de nombreuses maquettes aux visiteurs afin de leur faire partager l’univers Gundam.
– J’ai parlé Game Jam avec les participants de la Grande Confiture de Jeux.
– Intel a initié les visiteurs au parapente via un Oculus Rift
– On a fait la connaissance de Nao, le petit Robot « super cute » d’Aldebaran
– Et on a fini sous le charme de l’univers Steampunk, toujours aussi envoutant et sexy.

Bref… vivement 2016 🙂