Lorsque KEF nous a proposé de tester leurs nouvelles enceintes KEF LS50 Wireless, j’ai bondi sur l’occasion. Et pour cause, ça faisait un moment que j’entendais parler de ces enceintes anglaises réputées et je travaillais en parallèle sur le test des enceintes Triangle Elara LN01a. L’occasion pour moi de comparer ces 2 paires d’enceintes autonomes même si elles œuvrent chacune dans des gammes de prix complètement différentes (2300€ pour les KEF LS50 wireless, 600€ pour les Triangle LN01A).

Présentation

KEF est une marque Hi-Fi développée après guerre (1961) par Raymond Cooke MBE (1925-1995), un ancien ingénieur en électricité de la BBC (en Angleterre donc).
C’est une marque majeure du monde audiophile, la notoriété de leurs enceintes n’étant plus à faire. Une notoriété acquise notamment grâce à leur technologie coaxiale brevetée KEF Uni-Q que je détaille d’ailleurs dans ma présentation des enceintes KEF LSX.

Nous retrouvons justement cette technologie KEF Uni-Q sur les enceintes KEF LS50 Wireless. Cette technologie KEF Uni-Q réunit plusieurs transducteurs (haut-parleurs) sur le même axe de diffusion sonore, le tweeter (ici de 2,5 cm) se place ainsi au centre de la membrane des bas/médium (13cm), ce qui permet aux enceintes sans fil KEF LS50 Wireless d’offrir une excellente focalisation du son émis vers l’auditeur.

enceintes KEF LS50 Wireless technologie Uni-Q

Les enceintes KEF LS50 Wireless sont disponibles en 3 coloris afin de s’adapter au mieux avec les différents intérieurs : Blanc laqué & cuivre, Titane & rouge et Noir & Bleu

.

La paire de KEF LS50 Wireless que nous avons reçue pour le test est une version spéciale décorée par le designer néerlandais Marcel Wanders, appelée « Nocturne Edition ».
L’esthétique façon « star wars » est très originale avec ses dessins phosphorescents mais inévitablement cela ne plaira pas à tout le monde. Pour l’avoir testée avec des copines, cette série spéciale « Nocturne Edition » ne semble pas très WAF.
Quoiqu’il en soit il en faut pour tous les goûts, aussi saluons les efforts de KEF qui fait appel à des grands noms du design pour faire entrer les enceintes dans le monde des objets déco.

enceintes KEF LS50 Wireless - Marcel Wanders

Teaser

Caractéristiques techniques

HP & amplificateurs

  • Haut-Parleurs Uni-Q : woofer 130mm en alliage aluminium/magnésium et tweeter 25mm en aluminium ventilé
  • Niveau de sortie maximale : (SPL) 106dB
  • 2 amplificateurs par enceinte : 200W en classe D pour les médiums/graves et 30W en classe AB pour les aigus

Réponse en fréquences selon les paramètres de l’enceinte :

  • (±3dB) Mesuré à 85 dB/1 m
  • 45 Hz – 28kHz (Plus d’extension de graves)
  • 50 Hz – 28kHz (Standard)
  • 61 Hz – 28 kHz (Moins d’extension de graves)

Entrées

  • 2,4 GHz/5 GHz réseau Wi-Fi bi-bande
  • Bluetooth 4.0 avec codec aptX®
  • USB type B
  • TOSLINK optique
  • Entrée RCA analogique niveau ligne
  • Ethernet 10/100 Mbit/s RJ45 (pour le réseau et le service)
  • Wifi IEEE 802.11a/b/g/n, dual-band 2.4GHz/ 5 GHz

DIMENSION

(H x I x P) 300 x 200 x 308 mm (11,8 x 7,9 x 12,1 po)

Poids

  • Enceinte gauche 10 kg
  • Enceinte droite 10,2 kg

Déballage et premières impressions

Les enceintes sont livrées dans un carton plutôt sobre et il conviendra de faire attention à son dos en les installant car mine de rien elles pèsent 10Kg chacune. C’est énorme pour une enceinte bibliothèque de cette taille.

La raison de cette surcharge pondérale c’est une caisse en multiplis (un mélange des techniques du lamellé collé et du contreplaqué) + une construction très robuste à base de renforts ACC/CLD permettant une rigidifié maximum.

enceintes KEF LS50 Wireless vue éclatée

Esthétiquement, hormis la déco « Nocturne Edition », l’enceinte LS50 est très réussie avec sa face avant bombée. C’est une enceinte assez étroites dont le volume se retrouve plutôt dans la profondeur de la caisse. Une enceinte élégante donc qui peut être posée aussi bien sur un meuble que sur des pieds.
A l’arrière, l’enceintes étant de type bass-reflex, on retrouve un évent en néoprène de forme elliptique.

Comme vous pouvez le voir sur les photos, les enceintes KEF LS50 Wireless ne possèdent pas de grille sur les HP. C’est un parti-pris qui fait la part belle au design, d’aucuns diraient même que de cette façon le son n’est pas altéré, il n’empêche que les HP restent exposés aux éventuelles maladresses. Perso je préfère être prudent.

L’enceinte de droite est l’enceinte « maître » de la paire, ce qui explique les 200g de différence entre les 2 enceintes. Celle de droite intègre toute la partie connectique et DSP, un module de commandes tactiles positionné sur le dessus et un récepteur IR pour la télécommande.

Il y a en effet 3 façons de contrôler les enceintes KEF LS50 Wireless :

  • via le périphérique utilisant l’application KEF dédiée
  • avec la télécommande livrée dans le kit (très jolie, elle rappelle le design des télécommandes Apple Remote)
  • ou depuis le panneau de contrôle de l’enceinte droite : on/off, sélection de la source, activation de l’appairage Bluetooth et réglage du volume.

Il est simplement dommage que l’enceinte droite n’intègre pas également un voyant en façade pour savoir si la commande envoyée par la télécommande a bien été reçue.

Connexion et utilisation

Comme chaque enceinte est équipée d’un amplificateur dédié, il faudra connecter chacune des enceintes LS50 dans le mur (220v) via un connecteur AC de PC standard.

L’enceinte droite étant celle qui intègre la connectique audio et les différents DSP, elle sera considérée comme enceinte « maître » et il convient de la relier à l’enceinte « esclave » via un câble Ethernet. Je m’attendais à une câble HP classique mais KEF a opté pour une connexion via un câble RJ-45 cat.6 … plaqué or SVP (ahhh le marketing idiophile !)

Concernant les entrées physiques disponibles à l’arrière, elles sont au nombre de 4 :

  • USB asynchrone type B (pour une utilisation comme carte son externe sur un PC macOS ou Windows)
  • S/PDIF optique TOSLINK
  • analogique RCA
  • RJ-45 (pour se substituer au Wi-Fi lors de la connexion au réseau local)

Sans oublier les entrées sans fil que sont le Wi-Fi double bande 2,4 GHz / 5 GHz et le Bluetooth 4.0 avec le codec aptX. Au total ce sont près de 12 périphériques qu’il est possible de connecter si on compte les huit périphériques Bluetooth maximum appairables.

Une sortie RCA Subwoofer permet de compléter la partie grave en Hi-Fi.

enceintes KEF LS50 Wireless connectique

A noter que la connexion RJ-45 est recommandée pour la lecture de fichier audio HD, le Wi-Fi n’ayant pas une bande passante suffisante.

Applications

Lors de la mise sous tension (ou de l’extinction) une petite mélodie de guitare se fait entendre.
Il faut à présent paramétrer les DSP (Digital Signal Processor) pour utiliser les enceintes au mieux. Pour cela, KEF met à disposition l’application KEF Control, disponible (en anglais) pour iOS et Android.
Cette application permet de configurer rapidement les enceintes LS50 Wireless en quelques étapes claires et d’ajuster les réglages de correction acoustique en fonction des spécificités de la pièce d’écoute et du placement des enceintes. 2 modes sont disponibles : basic ou expert.

Il est ainsi possible de préciser le type de positionnement des enceintes (sur un bureau ou sur des pieds), la distance qui les sépare mur arrière, si la pièce d’écoute est plutôt sèche ou au contraire réverbérante, etc. Malheureusement, hormis le potard de balance placé à l’arrière de l’enceinte esclave, il n’est pas possible de dissocier les deux enceintes dans les réglages logiciels.

Une fois que tout les réglages sont peaufinés, pour une lecture musicale depuis le réseau local (Wifi ou RJ-45), KEF a développé une seconde application (toujours en anglais) appelée KEF Stream. Elle permet notamment de regrouper les différents flux à streamer et de créer des playlists.

Elle permet ainsi l’accès aux fichiers audio numérique situés sur un serveur NAS ou accessibles via des services web tels que Tidal, Roon ou Spotify.
La lecture des contenus se fait à la manière d’un Google Chromecast 4K, c’est à dire que les enceintes KEF LS50 Wireless étant compatibles Spotify Connect ou Roon Ready, une fois la lecture lancée sur l’application, les enceintes jouent le morceau de façon totalement autonome. Ça permet ainsi de ne pas consommer de batterie sur le périphérique de contrôle, contrairement à une connexion Bluetooth.

Malheureusement cette surcouche applicative est pour moi le gros défaut de ces enceintes Wireless. Le fait de passer par 2 applications KEF distinctes n’est pas super pratique et la reconnaissance du réseaux par les appli est quelque peu hasardeuse (voir l’image de droite ci-dessus). C’est en tout cas bien trop aléatoire à mon goût pour un produit haut de gamme.
Et si par erreur vous fermez l’application, il sera nécessaire de repasser par la case « reconnecter les enceintes », et ce même si une lecture est déjà en cours sur les enceintes.

Rendu sonore

Les enceintes LS50 Wireless sont donc des enceinte asservies (puisque équipées d’amplificateurs dédiés) aidées en cela par des DSP et un DAC intégré (jusqu’en 24 bits / 192 kHz) dédié par source. De quoi offrir un son précis, avec du corps et sans coloration particulière. A l’écoute, on aurait presque l’impression d’avoir des enceintes monitoring.

J’ai donc testé ces enceintes KEF LS50 Wireless de 2 façons : en Bluetooth et en Ethernet.

En Bluetooth rien à redire, la compatibilité aptX est excellente. Comprendre par là que l’appairage est rapide et le son est très propre (pas de coupure ou grande différence de qualité avec les autres modes).

En Ethernet, depuis l’application KEF Stream utilisée sur mon smartphone ou ma tablette, j’ai pu accéder à mon abonnement musical Spotify pour avoir accès à tous mes albums et playlists.
Mais il est également possible d’utiliser l’application Mconnect ou de parcourir un NAS type Synology via l’application DS Audio.

Quelque soit le mode utilisé, le son des enceintes KEF LS50 Wireless est clair, réactif et détaillé. Grâce au système de haut-parleurs Uni-Q, l’image sonore est ample et efficace avec des aigus maîtrisés. Les voix sont bien reproduites avec une belle finesse dans les médiums.

Les graves sont d’une profondeur exceptionnelle pour la taille des caisses, propres et toniques, c’est impressionnant !
La rigidité des caissons alliée à la puissance de l’amplification (115 Watts/enceinte) permettent d’aller loin. Même à fort volume la tenue est irréprochable. Bien sûr, enceintes bibliothèques obligent, en ce qui concerne les graves sous 100Hz, il sera préférable d’adjoindre un caisson de basse typé Hi-Fi afin de venir à la rescousse des KEF LS50 Wireless.

Sur la musique Kiss the Cloud de Yello, que j’utilise beaucoup pour tester du matériel, la musique est envoûtante. La ligne de basse bien présente accompagne magnifiquement la voix féminine de la chanteuse, ponctuée par les différents petits sons électroniques et effets stéréoscopiques qui se distinguent parfaitement de l’ensemble. C’est vraiment chouette !

Enfin si je peux me permettre une comparaison, par rapport aux enceintes Triangle LN01A je trouve que les KEF présentent un léger voile sur les médiums/aigus. D’aucuns diraient que ce sont justement les Triangles qui colorent le signal envoyé tandis que les KEF restent fidèles à l’original, mais personnellement je préfère. Après les goûts et les couleurs…
Bien évidemment cette coloration ne s’entend principalement qu’à la comparaison des 2 modèles.

Conclusion sur les enceintes bibliothèques KEF LS50 Wireless Nocturne Edition

Ces enceintes KEF LS50 Wireless sont surprenantes. Elles offrent des prestations sonores dignes de vraies enceintes Hi-Fi avec la précision d’enceintes monitor de studio.
Vendues au prix de 2300€ en version classique, 2650€ en version Nocturne Edition, elles pourraient paraître assez chères pour des enceintes bibliothèques mais il ne faut pas oublier qu’elles intègrent chacune une double bi-amplification audiophile dédiée de 115 Watts, une construction de qualité, des DSP et une fonction DLNA. Bref, du lourd !

Seule pèche la partie applicative sur laquelle KEF devra, à mon sens, faire quelques mises à jour afin d’améliorer l’ergonomie de la connectivité réseau.

Les plus :

  • Qualité sonore
  • Amplification puissante et adéquate
  • Qualité de fabrication et de finition
  • Connectique complète
  • Réglages DSP faciles

Les moins :

  • Connectivité réseau capricieuse
  • Applications KEF trop bugguées
  • Prix de la version Nocturne Edition

Ou l’acheter ?









Liens utiles