Il y a quelques années nous avions eu l’occasion de tester le fauteuil gaming Noblechairs Epic. Un modèle qui nous avait particulièrement plu du fait de sa qualité de fabrication, ses réglages complets et son excellent confort.

La marque est depuis revenue vers nous pour nous proposer le test de leur modèle le plus haut de gamme, le Noblechairs Hero dans sa version « Black Edition ».

Un modèle premium entièrement noir et équipé d’un matériau innovant plus respirant et doux que les PU classiques.

Retour d’expérience sur ce produit après plus de 2 mois d’utilisation quotidienne.

Caractéristiques du Noblechairs HERO Black Edition

  • Support lombaire ajustable intégré
  • Taille plus large
  • Accoudoirs 4D renforcés en PU
  • Structure interne 100% mousse
  • Cadre en acier
  • Revêtement en matériaux respirants
  • Roulettes silencieuses PU 60mm
  • Verrin à gaz Classe 4
  • Mécanisme de balance “papillon”
  • Mécanisme de balance: Max. 11°
  • Ajustabilité du dossier: 45° (9°-135°)
  • Garantie fabricant: 2 ans
  • Poids total: 30kg

Déballage

Comme toujours avec ce genre de produit, nous le recevons en kit emballé dans un énorme carton de 30 kg.

Si vous habitez dans un appartement sans ascenseur, bon courage ! D’ailleurs j’aurais apprécié que la marque taille des poignées dans le carton pour faciliter un minium le transport.

A l’intérieur tout est savamment organisé et très bien protégé par des mousses denses, du papier bulle et diverses housses plastique.

Nous retrouvons ainsi les divers éléments qui constituent le siège, une notice, ainsi que les outils et la visserie nécessaires (dont 2 vis de rechange).

Petite particularité avec ce modèle, un accoudoir est déjà monté (pratique pour ne pas se tromper).

Il nous reste juste à assembler le second accoudoir, visser la plaque sous le siège, puis séparément assembler le vérin et les roulettes au pied du siège.

Nous assemblons ensuite ces 2 parties :

Il suffit ensuite d’ajouter le dossier (désolé pour les photos mais pour être certains de rien abimer durant le montage j’ai préféré conserver les plastiques jusqu’au dernier moment).

Rien de bien sorcier et même si la notice recommande de l’assembler à 2 personnes, j’ai pu assez facilement le monter seul et en moins de 30 min.

Design & Qualité de fabrication

La chaise gaming Noblechairs Hero est disponible dans une multitude de variantes et coloris.

Ici nous nous intéressons à la « Black Edition ». Un modèle entièrement noir, sobre et élégant moins tape à l’œil que de nombreux fauteuils gaming.

Ici pas de surpiqûre colorée, de motif et encore moins de rétro éclairage, le look noir est tenu jusqu’au bout. Même le logo « gravé » dans la matière ne dénature pas le produit.

Le design est au final moins « gamer »ou « racing » que la plupart des sièges de ce type ce qui n’est pas pour me déplaire.

Et malgré sa taille imposante, le Noblechairs Hero Black Edition saura s’accorder avec la plupart des setups. A mon sens c’est une vraie réussite.

Concernant les finitions et la qualité de fabrication, je dois avouer que la marque fait honneur à son nom.

Rien qu’au déballage j’ai immédiatement senti une hausse de qualité des matériaux par rapport à ce que j’avais déjà connu. Par exemple les accoudoirs disposent de pièces en métal épaisses, soignées, sans bavure.

D’autres détails comme la poignée latérale et la molette de réglage des lombaires montrent également le soin apporté par la maque.

Les plastiques, les coutures, les soudures, rien ne semble fragile ni bâclé. Cela se ressent également dans les mécanismes internes où rien ne vient grincer ou craquer.

Les roulettes ne sont également pas laissées-pour-compte. De bonne facture et recouvertes d’une bande PU (un peu comme du caoutchouc), elles garantissent une glisse fluide et éviteront de rayer les surfaces comme les parquets et sols vinyle.

Parlons désormais de la grande particularité de ce siège à savoir son revêtement hybride, un mélange de vinyle et de polyuréthane.

Cette matière n’est pas lisse comme un PU classique mais reste étonnamment douce. C’est aussi une matière plus respirante, particulièrement agréable au quotidien.

J’avais cependant quelques craintes sur la durée de vie de cette matière, mais après plusieurs mois de test je ne vois toujours aucune déformation ni le moindre accro. A voir comment cela évolue au bout de quelques années mais je reste assez confiant.

Au final, je pense que vous l’aurez compris, Noblechairs nous propose ici un modèle vraiment soigné de par son design et sa qualité de fabrication. Il n’y a pas grand chose à reprocher.

Réglages

Modèle premium oblige, nous avons ici la totalité des réglages que peut accepter un fauteuil gamer.

Sous le siège nous retrouvons 2 poignées ainsi qu’une molette.

La poignée de droite servira de façon classique à monter/descendre le siège de +/- 8 cm.

Celle de gauche permettra de bloquer ou laisser libre le « tilt » du siège. La molette servira quant à elle à augmenter ou réduire la dureté de ce tilt.

Enfin une poignée permet d’incliner le dossier de 90 à 125°. C’est moins que certains fauteuils pouvant aller jusqu’à 170°, mais largement suffisant selon moi.

Continuons avec les accoudoirs « 4D ». Cela signifie qu’il va être possible de les régler dans presque toutes les directions. C’est-à-dire qu’il est possible de régler leur hauteur, les avancer/reculer, régler leur largeur, les bouger de façon latérale ainsi que les pivoter.

Un degré de personnalisation toujours agréable pour une utilisation quotidienne.

Notons au passage que ces accoudoirs sont légèrement moelleux ajoutant encore un peu de confort.

Confort

Venons-en à la partie la plus importante pour une chaise gaming : son confort.

Le Noblechairs Hero est parfaitement rembourré de partout. Assise, dos, les côtés, impossible de sentir le moindre centimètre d’armature. Encore une fois cela donne une excellente sensation de qualité.

La première fois qu’on s’assoie la chose qui surprend c’est la fermeté des mousses. Celles-ci sont denses, tellement que les premiers jours j’en avais presque mal aux fessiers au bout de quelques heures !

Heureusement après quelques jours d’utilisation on s’y habitue rapidement, les mousses devenant également un poil plus souples avec le temps.

Certains aimeront cette rigidité qui maintient bien le dos en place et évite de s’avachir sur le siège, d’autres préfèreront des mousses plus tendres. Personnellement, pour avoir testé les deux, je préfère ce type de maintien d’autant que ces mousses tiendront bien mieux dans le temps, surtout dans le cas d’une utilisation quotidienne.

Seule chose que je trouve un peu dommage c’est l’inégalité de l’épaisseur de l’assise. Faisant 11 cm à l’avant et seulement 5,5 cm à l’arrière, l’assise est par conséquent bien plus moelleuse à l’avant qu’à l’arrière. Quelques centimètres en plus sous les fesses n’auraient pas fait de mal pour assouplir un peu la chose.

Je n’ai pas la raison exacte de ce choix, mais dans tous les cas cette différence d’épaisseur à pour effet de donner une inclinaison à l’assise permettant automatiquement de se caler bien au fond du fauteuil et de garder son dos bien droit. Un mal pour un bien donc.

Dernier point positif, contrairement à de nombreux fauteuils dans un style plus « baquet », l’assise est large et plate. Cette configuration plus permissive permet de facilement s’asseoir en tailleur et de gagner en liberté de mouvement. Personnellement je trouve que c’est un gros un point positif.

Passons désormais au dossier très intéressant dans sa construction. Tout aussi ferme et rembourré que l’assise, on retrouve cette fois-ci en plus une molette permettant de régler le bombage du dossier au niveau des lombaires.

Point positif de ce mécanisme : c’est un plus appréciable qui ajoute encore un peu plus de maintien au niveau du dos et qui pourra éventuellement compenser l’usure des mousses.

Point négatif  : l’amplitude est relativement faible et donc assez peu perceptible. Jugez par vous même sur les photos ci-dessous entre la position minium et maximum. C’est donc un plus, mais pas indispensable à mon sens.

Enfin comme la majorité des fauteuils gaming 2 coussins sont fournis. Ceux-ci sont brodés au nom de la marque et plutôt douillets grâce à leur house amovible en velours.

Gros regret cependant, pour 59,90€ supplémentaires la marque propose en option des coussins à mémoire de forme bien plus qualitatifs et confortables que ceux fournis de base. Pour un modèle premium je trouve cela décevant qu’ils ne soient pas directement fournis avec le siège…

Le premier coussin viendra se positionner au niveau de la nuque ou pourra servir d’oreiller en le plaçant plus haut sur le siège.

Le second vient se placer en bas du dos pouvant apporter un léger soutient supplémentaire.

Au passage je n’ai pas compris pourquoi ce coussin est livré avec 2 sangles. Le siège n’ayant pas de point d’ancrage et celles-ci étant trop courtes pour faire le tour du dossier, elles sont tout bonnement inutilisables.

Au final je valide le confort du siège. Même si le maintien est ferme il n’est pas pour autant dur ou douloureux. On est bien maintenu et la position reste naturelle. Après plus de 2 mois d’utilisation intensive et quotidienne, je n’ai jamais ressenti la moindre douleur ou fatigue musculaire et il me serait difficile de revenir sur un modèle de qualité inférieure.

Le revêtement hybride est également très agréable au quotidien. Doux et plus respirant qu’un simili cuir classique (mais pas autant que du tissu), le siège tient moins chaud et ne vient pas « coller » lorsque la température de la pièce vient à grimper. Une matière plus chère mais qui vaut selon moi l’investissement.

Conclusion sur le Fauteuil gaming Noblechairs HERO Black Edition

Proposé à 449,90€ soit 50€ de plus qu’un modèle classique de la même gamme, le Noblechairs HERO Black Edition me laisse une excellente impression.

Les nombreux réglages, la qualité de fabrication et le revêtement hybride particulièrement agréable, justifient le prix selon moi.

Même si un peu plus de souplesse n’aurait pas fait de mal, le confort est certes ferme mais au prix d’un excellent maintien et d’une durée de vie surement tout aussi bonne.

Mes seuls regrets concernent le réglage des lombaires un peu trop anecdotique à mon goût, et les coussins à mémoire de forme fournis seulement en option.

Mise à part ces détails c’est un modèle que je recommande sans hésitation tout comme le modèle « Noblechairs Epic » que nous avions testé précédemment.

Les plus :

  • Qualité de fabrication
  • Réglages complets
  • Confort
  • Assise large et plate
  • Le revêtement hybride

Les moins :

  • Les coussins en option
  • Le réglage des lombaires manque d’amplitude
  • Assise ferme (mais qui reste confortable)
  • Le prix un peu élevé tout de même

Ou l’acheter ?

Liens utiles

Galerie