Voilà plus de 2 ans que nous jouons au chat et à la souris avec la marque Quersus pour qui nous devions tester un modèle de fauteuil, puis non, puis peut-être … Bref ! Aujourd’hui l’attente est finie : nous testons donc notre premier fauteuil de la marque, j’ai nommé le Quersus Geos 703 !
Voyons voir s’il saura se mesurer aux modèles des autres marques que nous avons déjà testé.

Présentation de Quersus

La marque Quersus est très présente dans le monde de l’eSport à travers les nombreuses équipes qu’elle sponsorise ainsi que pour les nombreux événements qu’elle équipe en fauteuils gaming (ESWC, GamesCom, …). Malgré ça, elle est plutôt avare en renseignements la concernant.
En fouillant sur le net, on arrive à apprendre qu’elle a été créée en 2015 et est originaire de Pologne (d’où a effectivement été envoyé le modèle de ce test) et qu’elle a pour objectif de proposer des sièges de « nouvelle génération » aux gamers (voir plus loin partie « Quersus vs. Passé »).

Leur catalogue se compose aujourd’hui de 3 gammes : Evos, Vaos et Geos. Fait intéressant qu’on ne retrouve pas chez la concurrence, chacune de ces gammes se destine à un gabarit précis de joueurs : en fonction de votre poids et votre taille, vous saurez normalement vers quelle gamme vous tourner.
Evos et Vaos se destinent respectivement aux gabarits « Small à Medium » et « Medium à XLarge », tous deux supportant jusqu’à 120 kg, Geos se réservant les gabarits « Large à XXLarge » et supportant 150 kg. Ces gabarits donnant des tailles « façon vêtement » ne sont pas forcément très parlants, mais la marque donne toutes les dimensions de chaque fauteuil, vous permettant en fonction de vos mensurations de savoir très précisément quel modèle vous conviendra.

C’est à ma connaissance la seule marque où les gammes sont clairement compréhensibles et visant tel ou tel joueurs en fonction de leur gabarit, et je voulais le souligner car je trouve ça intelligent. Les concurrents bien souvent sortent modèle sur modèle, et il est souvent totalement impossible de savoir ce qui change d’un modèle à l’autre : un bon point pour Quersus.

Une fois la gamme choisie, il vous reste ensuite à choisir le modèle précis. Là encore la marque identifie clairement son fonctionnement : 3 ou 4 « nombres » dans chaque gamme (par exemple « 701 », « 702, et « 703 » pour Geos) pour identifier les différents modèles présentant des combinaisons de motifs de coutures et de choix d’emplacement de couleurs différents.
Une fois ce « nombre » choisi, il ne reste plus qu’à choisir la couleur voulue.

Au total, toutes combinaisons confondues, cela représente donc 60 modèles/couleurs de sièges différents, le tout bien ordonné à travers ce système d’identification sur le site : accessible et compréhensible, beau boulot !
A noter qu’en plus de ces modèles « normaux », de nombreuses éditions spéciales aux couleurs de célèbres équipes eSport sont aussi disponibles.

Caractéristiques du Quersus Geos 703

Pour ce test, j’ai donc eu la chance de pouvoir tester le modèle que j’avais choisi : le Quersus Geos 703 Or, le modèle qui m’a le plus séduit du catalogue et correspondait bien à mes 1,80m / 90kg.

  • Destiné aux gabarits “Large à XXLarge » (à partir d’1,80m)
  • Habillage en similicuir (= PU leather, cuir en polyuréthane) souple et très résistant
  • Système de tilt verrouillage avec une amplitude de 140°
  • Poids supporté : 150 kg
  • Accoudoirs verrouillables 4D
  • Soutien de la région lombaire réglable
  • Piston de classe 4
  • Roues grand diamètre en polyuréthane
  • Mousses haute qualité ne se tassant pas dans le temps
  • Appuie-tête profilé amovible fourni

Déballage

Côté packaging, quand on parle de fauteuils gaming, on commence à être habitués à ce qui nous attends : un grooooooos carton marron « brut » avec quelques informations clés imprimées dessus, sans fioritures ni design léché.

Quersus y met malgré tout un tout petit peu plus de formes que la concurrence, avec certaines parties du carton imprimées en noir et une image du fauteuil qu’on ne retrouve habituellement pas à la concurrence. Mais ce n’est pas là le plus important : voyons à l’intérieur.

Dedans, tout est parfaitement calé dans des mousses denses découpées sur mesure pour épouser les différentes pièces du fauteuil, celles-ci étant séparées en plus par d’épais intercalaires fait de cette même mousse. S’il était possible de secouer ce carton, nul doute que rien ne bougerait dedans ou ne pourrait s’abîmer.

On retrouve donc le fauteuil démonté de manière assez classique : le dossier, l’assise avec ses accoudoirs, la pièce en métal qui lie les deux, le mécanisme permettant d’incliner/monter/descendre le fauteuil, le verrin, le pied en étoile et ses roues. Sans oublier bien sûr une notice de montage format A3 ainsi que la visserie et les 2 clés allens nécessaires au montage.

Je vous épargnerai le montage pas-à-pas qui est parfaitement décrit sur la notice et d’une simplicité enfantine. Prévoyez juste une vingtaine de minutes le temps de tout déballer et monter solidement.

Qualité de fabrication et réglages

Ceux qui lisent mes tests régulièrement doivent savoir que je suis assez hermétique aux propagandes commerciales. Malgré tout, une des particularités du site de Quersus vis-à-vis de la concurrence est la section « Quersus vs. Passé » où la marque explique pourquoi elle est « la meilleure des marques de fauteuils ».
En temps normal cela me fait sourire, mais ayant justement leur fauteuil sous les yeux (et sous les fesses ^^) et en ayant maintenant testé quelques-uns, je pense pouvoir tirer le vrai du faux (ou les informations de la « propagande ») avec ma modeste expérience.

Une chose que nous déplorons à la rédaction de GamerStuff concernant les fauteuils gaming est l’obscurantisme concernant les caractéristiques, la fabrication, et les différences de beaucoup de modèles qui semblent tout droits sortis d’une même usine. Parfois seul le logo nous permet de savoir si le siège est d’une marque ou d’une autre.

Au moins Quersus a le mérite de se démarquer très clairement en proposant un design de fauteuil qu’ils sont à ma connaissance les seuls à avoir. Cette page « Quersus vs Passé » reprend donc point par point les parties du fauteuil en expliquant pourquoi c’est mieux chez Quersus (#QuersusVSTheWorld ! lol).
Et il faut bien avouer que pour beaucoup ce ces points, force est de constater que je suis plutôt d’accord. Voici les quelques points que je reconnais le plus volontiers :

  • Mécanisme d’inclinaison du fauteuil
    Sur ce point, Quersus est la seule marque à proposer ce fonctionnement : le dossier est solidaire de l’assise via une plaque en métal « pliée » avec une inclinaison d’environ 100° et passant par le centre du fauteuil.

    C’est dans le mécanisme sous l’assise que se fera le choix de l’inclinaison via le levier. 100% des autres modèles ont 1 articulation de chaque côté du fauteuil recouverte par un capot disgracieux en plastique, ce qui en plus de manquer d’originalité n’ajoute vraiment rien à l’esthétique. Quersus se démarque sur ce point.

  • Réglage de la région lombaire
    Quersus ne réinvente pas la roue, cette option existant depuis longtemps sur les sièges auto : via une molette, vous venez régler la taille de la « bosse » qui viendra épouser votre région lombaire. Il s’agit en fait d’une plaque souple en métal à l’intérieur de la structure qui viendra se galber plus ou moins en fonction du réglage.

    Quersus a été la première marque à intégrer cette option dans un siège gaming, et même si aujourd’hui ils ont été copiés, ce réglage n’en reste pas moins beaucoup plus efficace que les coussins souvent bien trop gros maintenus par des sangles. Ici ça ne bouge pas, ça maintient bien, et ça fait plus propre qu’un coussin.

  • Le coussin appuie-tête
    Pour ce coussin par contre, Quersus a choisi de le conserver à l’instar de la concurrence. Oui, sauf qu’ils sont les seuls à proposer cette forme de coussin.

    On trouve habituellement un coussin bien « dodu », qui vient plus ou moins bien caler la nuque, pour peu qu’on arrive à le placer correctement. Ici la forme du coussin est unique, calant bien la nuque et revenant un peu sur les côtés pour assurer un confort optimal.

  • Structure 100% métallique
    Beaucoup de modèles concurrents intègrent des sangles élastiques de maintien au niveau de l’assise et du dossier.

    Ici Quersus n’utilise que du métal et a préféré miser sur la densité de ses mousses et leur présence uniforme dans l’ensemble du fauteuil pour le confort.

Quersus cite également dans ses points forts la qualité du cuir utilisé (du simili cuir haut de gamme), le remplissage imparfait en mousse de la concurrence par rapport à leur mousse à froid haut de gamme, l’assise construite d’un bloc, la qualité du vérin (classe 4, comme tous ceux que nous avons testés à ce jour,) ou encore la stabilité du fauteuil. Si la qualité du Quersus Geos 703 n’est pas du tout remise en cause sur tous ces points, je ne saurai en revanche pas dire s’ils sont vraiment très supérieurs à ce que la concurrence propose dans le haut de sa gamme.

Pour parler un petit peu des détails, notons déjà la présence du nom de la marque brodé sur la partie haute de l’appuie-tête. Les coutures sur le fauteuil, de la même couleur que le nom de la marque, sont du plus bel effet et rendent vraiment bien, le fauteuil gardant sa sobriété sans pour autant renoncer à une petite touche stylisée.

Les accoudoirs sont faits de polyuréthane, au toucher légèrement rugueux et souple, sans vrai rembourrage. Cela n’est pas vraiment gênant en soi. Ils disposent de réglages dans 4 directions différentes, tous actionnables en pressant ou tirant des boutons directement situés sur les accoudoirs : de quoi s’adapter à toutes les morphologies.

 

A gauche sous l’assise vous trouverez le levier qui permet de régler l’inclinaison du dossier qui peut en théorie aller de la position verticale (90°) à une position légèrement inclinée (140°), verrouillable à n’importe quelle inclinaison ou pouvant au contraire être laissé déverrouillé pour suivre l’inclinaison de vos dos à tout instant.
C’est une amplitude beaucoup plus faible que d’autres sièges où il presque possible de s’allonger, mais au final pour jouer, ces 140° sont déjà très largement suffisants pour se caler bien en arrière.


Un gros cylindre au centre permet de régler la dureté de cet « effet ressort » afin qu’il corresponde à votre poids. En effet, s’il est réglé trop dur vous aurez beau forcer en arrière, le dossier ne bougera que difficilement, et s’il est réglé trop souple, à peine vous vous appuierez en arrière que vous aurez l’impression de ne pas être retenu et de tomber en arrière.
A droite sous l’assise, c’est le levier permettant de régler la hauteur du siège.

 

Pour finir, la base du siège sur laquelle est posé le vérin est un pied à 5 branches en aluminium noir brillant venant accueillir les 5 roues : celles-ci ont une « bande de roulement » enduite de polyuréthane (PU), un peu comme des roues de roller ou skate, permettant un roulage doux et silencieux.

L’ensemble de tous ces mécanismes de réglage semble vraiment solide et je pense qu’ils tiendront bien dans le temps. Je tiendrai l’article à jour si j’ai de mauvaises surprises sur le plus long terme.
Pour le moment, rien ne laisse présager que cela arrivera.

My Quersus

Une autre particularité de Quersus est de proposer le service bien nommé « MyQuersus ».

De quoi s’agit-il ?

Tout simplement de personnaliser le coussin appuie-tête avec une broderie sur mesure sur sa partie centrale. Vous pourrez :

  1. Choisir un texte en sélectionnant une police et une couleur de fil parmi celles disponibles (une vingtaine pour chaque).
  2. Fournir votre logo au format demandé pour que Quersus le réalise en broderie.
  3. Ou bien les deux 😊 (pour peu que les dimensions s’y prêtent, à ajuster)

L’idée est vraiment sympa, car ce genre d’extra est plus habituellement réservé aux joueurs pros sponsorisés. Ici grâce à Quersus, tout joueur peut s’offrir ce petit extra moyennant l’ajout de 29€ à la note du siège. Alors certes 29€ ça fait ça à rajouter sur le prix d’un siège déjà onéreux, mais fragger posé sur un siège à votre effigie, ça n’a pas de prix non ? ^^

Pour le fauteuil du test, j’avais voulu proposer mon avatar perso que j’utilise partout, à savoir le logo de Hitman et l’abréviation de mon gamertag :

C’était sans compter sur les règles de propriété intellectuelles qui empêchent l’usage du logo Hitman, et ce même en y ajoutant une icône « Copyright » ou « TradeMark » … Bref, je me suis rabattu sur mon gamertag seul couleur or pour correspondre aux coutures du fauteuil, avec une « ombre » en rouge histoire de mieux ressortir sur le cuir noir.
Voici le fichier source et le rendu sur le fauteuil :

Rien à dire, le rendu est vraiment fidèle, ça fait plaisir ! Nul doute qu’il aurait été tout aussi bon avec un logo, une vraie réussite que je recommande à tous ceux qui peuvent se l’offrir.

Confort général

Nous l’avons déjà vu au niveau de l’exhaustivité des réglages, le Quersus Geos 703 offrira tout ce qui se fait de mieux pour s’adapter à votre morphologie et vos préférences en termes de position d’assise.

Mais au-delà de ça, que donne le « confort brut » de ce fauteuil ??
Excellent je dirais !

Une sensation qui m’avait déjà surprise avec de précédents modèles est la dureté des mousses. Et bien avec ce nouveau modèle, j’ai l’impression qu’au toucher, l’assise a l’air encore plus dure que tout ce que j’ai pu tester jusqu’alors. Et malgré ça, on a beau se dire quand on s’assoit que c’est vraiment ferme, on est bien. Et ce même en restant plusieurs heures assis dessus.

On est bien maintenu, l’assise est bien large (modèle Geos « XL » oblige) et les accoudoirs ainsi que le dossier peuvent être placés avec précision pour correspondre à votre morphologie.

Le contact avec le similicuir est agréable et il semble vraiment fait pour durer, son épaisseur semblant très largement suffisante. Le seul inconvénient commun à tous les fauteuils gaming est l’usage du cuir (quel qu’il soit) : par temps chaud, ce n’est pas la matière qui vous permettra de « refroidir » le plus facilement possible, contribuant même à la sudation (vive le fauteuil « collant » … ^^). L’ajout d’un tissu par-dessus le fauteuil nuira certes à son design mais résoudra ce problème : à vous de voir si vous préférez « coller avec style » ou être bien avec votre plaid par-dessus votre fauteuil haut de gamme ^^

2 éléments contribuent particulièrement au confort de premier ordre : la région lombaire réglable et le coussin appuie-tête, qui sont tous deux des particularités de Quersus.

La région lombaire réglable se fait comme vu plus haut via la molette sur la droite du dossier : celle-ci permettra d’ajuster au millimètre le maintien sur cette région, permettant d’ajuster le dossier à votre cambrure. Fini les coussins amovibles souvent trop épais et trop dur qui vous cassent le dos ou les sièges trop droits qui ne vous maintiennent pas efficacement : ici, le siège s’adapte à vous.
Une fois qu’on y a goûté, c’est dur de revenir à autre chose.

Le coussin appuie-tête est dans la même lignée : souvent les coussins fournis sont de forme classique, devant être glissés derrière la nuque tant bien que mal, et obligeant à baisser un peu le menton car trop galbés pour venir juste maintenir la nuque. Ici pas de problème : la région de la nuque est bien en contact avec la partie ergonomique du coussin, ni trop ferme ni trop souple. L’arrière de votre tête est en appui sur sa partie haute qui est beaucoup moins épaisse et plate, se rétrécissant en remontant. Cette forme est vraiment très agréable et permet un maintien parfait : comment se fait-il que les autres marques s’acharnent avec les coussins lambda quand on voit ce qu’un peu de recherche permet de proposer ? Encore bravo à Quersus sur ce point.

Au global donc, je n’ai absolument aucun reproche à faire au Quersus Geos 703 sur le confort : il est à mes yeux ma nouvelle référence sur ce point. Les seuls points qui pourront être soumis à la préférence des uns et des autres sont le choix de la matière (le cuir, ça tient chaud) et la fermeté relative des mousses qui sont faites pour les grands (gros !) gabarits.

Conclusion sur le Fauteuil gaming Quersus Geos 703

Un bilan totalement positif donc pour ce Quersus Geos 703 et plus généralement pour la marque Quersus que nous inaugurons à travers ce test. La marque sait se distinguer des autres en proposant des fauteuils avec de VRAIES différences sur la fiche technique et le design, et des différences qui payent en plus ! L’ergonomie est au top, le confort est tout simplement excellent, et la personnalisation du coussin appuie-tête avec votre logo et/ou gamertag est un petit extra qui à mon avis séduira plus d’un gamer.

Proposé autours des 400 €, ce fauteuil n’est certes pas le plus abordable du marché, mais je pense que le prix est justifié au vu des options qu’il propose et de la qualité globale du produit et de son confort.

De plus, le grand nombre de combinaisons de gamme/modèle/couleur de fauteuil permettra surement à chacun de trouver LE modèle qui lui plait le plus.
A vous de vous faire votre idée, la mienne est faite ! 😉

Les plus :

  • Excellente qualité de fabrication
  • Réglages complets, y compris de la région lombaire
  • Confort premium
  • Personnalisation MyQuersus du coussin

Les moins :

  • Prix élevé mais justifiable vis-à-vis de la concurrence

Ou l’acheter ?

Liens utiles

Galerie