Parmi les accessoires gaming pour manettes les plus inventifs, on retrouve le StrikePack FPS Dominator de Collective Minds. Ce petit accessoire gaming permet d’ajouter des palettes sous une manette d’origine afin de déporter 2 boutons au choix à un endroit plus accessible pour les doigts, de façon à ne pas avoir à lâcher le stick droit en pleine action.
SierraNovember47 avait précédemment testé le modèle Playstation 4 dans son article « Test StrikePack FPS Dominator pour manette PS4« , voyons voir ce que donne le modèle Xbox One…

Trailer

Caractéristiques

  • Fabricant : Collective Minds
  • Nombre de palettes : 2
  • Couleur : noire
  • Garantie 1 an
  • Compatibilité XBOX ONE
  • Sans Fil : Non
  • Câble USB 3m

Présentation

Le StrikePack F.P.S. Dominator v2 pour Xbox One est un accessoire compatible uniquement avec les manettes officielles Microsoft Xbox One sans fil car il vient tout bonnement se fixer en lieu et place des piles. Exit donc son utilisation avec une manette PDP Afterglow Prismatic Xbox One par exemple.

Le StrikePack F.P.S. Dominator Xbox One n’est bien sûr pas compatible avec la manette Xbox One Elite qui possède elle-même son propre système de palettes.

Comme vous pouvez le remarquer sur les visuels ci-dessus, les 2 palettes additionnelles ajoutées par le StrikePack F.P.S. Dominator vous permettront de dupliquer 2 boutons d’action au choix (remapping à la volée pour assigner les boutons à n’importe quelle palette), afin de ne plus avoir à décoller le pouce droit du stick de visée, 2 doigts habituellement inutilisés viendront se poser (presque) naturellement sur ces nouvelles palettes ainsi rajoutées.

Le StrikePack FPS Dominator Xbox One apporte également des centaines de nouvelles fonctionnalités à la manette grâce aux mods additionnels qui permettent d’améliorer l’expérience de jeu : rapid fire, drop shot, quickscope, etc…

Déballage et premières impressions sur le StrikePack F.P.S. Dominator v2

Le StrikePack FPS Dominator est livré dans une boite sympathique qui résume les bénéfices produit au recto et détaille les aspects plus techniques au verso.

Le StrikePack FPS Dominator pour Xbox One se présente donc sous la forme d’un cache de compartiment à piles sur lequel sont fixées 2 palettes assez larges. Au milieu de ces 2 palettes le logo Collective Minds permet via 2 micros LEDs intégrées de connaître le statut du StrikePack. Quant aux 2 boutons poussoirs de part et d’autre des palettes, ils servent au remapping, nous y reviendrons.

test manette Xbox One - Strikepack FPS Dominator v2

L’envers permet de voir que Collective Minds a pensé à intégrer des caoutchouc à l’arrière des palettes pour les moments où elles viennent au contact du plastique de la manette Xbox. La qualité de fabrication a vraiment été travaillée jusqu’au bout.

test manette Xbox One - Strikepack FPS Dominator v2

Installation en 2 clics !

Le StrikePack XBOX ONE FPS Dominator est très simple à installer sur votre manette Xbox One. Il suffit de retirer le cache piles d’origine de la manette et clipper le boîtier du Strike Pack en lieu et place de l’ancien capot (attention à ne pas égarer ce dernier).

Ensuite il suffit de connecter le micro câble USB sur la prise USB de votre manette Xbox One puis brancher le câble USB de 3 mètres fourni à votre console pour alimenter le boîtier et la manette par la même occasion. That’s it !

test manette Xbox One - Strikepack FPS Dominator v2

Une page de tutoriels vidéo est disponible sur le site du constructeur : https://collectiveminds.ca/shop/xbox/xbox-one/strikepack-dominator/

Bien évidement, vous l’aurez compris, avec ce type de connexion l’accessoire rend votre manette Xbox One uniquement filaire, vous aurez donc à choisir entre « mode sans fil » ou « 2 palettes supplémentaires ». Gros dilemme !

Prise en main et utilisation du StrikePack F.P.S. Dominator en jeu

La prise USB sur laquelle on vient brancher le câble micro-USB a beau être standard, elle est placée au fond d’un trou rectangulaire en plastique servant à guider la fiche du câble fourni, ce qui ne permettra pas le branchement de n’importe quel câble micro-USB : aussi seul celui fourni avec le StrikePack XBOX ONE FPS Dominator (ou à la rigueur un câble avec une « tête » très fine), pourra passer.
Le câble en lui-même est plutôt épais et une fois bien branché sur le StrikePack, aucune chance de le voir se débrancher par accident en pleine partie : il ne fait plus qu’un avec le boîtier et la manette.

test manette Xbox One - Strikepack FPS Dominator v2

Vous l’aurez compris, comme la manette devient filaire, le StrikePack FPS Dominator vient s’intercaler entre elle et la console pour réinterpréter les signaux envoyés par les touches.

Vous n’avez besoin d’aucun logiciel pour le faire fonctionner grâce au système de MODs étant intégré au boîtier. Vous pourrez activer et paramétrer les MODs directement depuis votre manette. Il conviendra de suivre le manuel fourni dans la boite pour une utilisation optimale de vos MODs packs, le menu à base de LEDs n’étant pas très « user friendly ».

Pour ce faire, le StrikePack FPS Dominator possède 2 modes de fonctionnement bien distincts :

  • Le mode Tournoi : ce mode permet « uniquement » d’utiliser les palettes en y affectant les touches souhaitées, tel qu’on pouvait le trouver jusqu’à maintenant sur les manettes customisées par certaines marques. Cela parait tout bête comme ça mais les joueurs FPS savent bien quels avantages cela peut apporter en jeu, notamment en terme de réactivité.
  • Le mode MOD quant à lui est beaucoup plus complexe : il va permettre de pouvoir entièrement programmer et personnaliser la carte électronique du StrikePack FPS Dominator afin de pouvoir utiliser de très nombreux MODs intégrés : rapid fire, drop shot, anti-recul, quick scope, etc…, tous entièrement personnalisables directement sur le boîtier, sans passer par le moindre logiciel. Inutile de dire que ce mode élimine toute perspective de fonctionnement en compétition.

Parlons dans un premier temps de l’ergonomie de l’accessoire.

test manette Xbox One - Strikepack FPS Dominator v2

Le StrikePack étant fixé à la place des 2 piles AA de la manette ne se ressent finalement pas sur l’équilibre général de la manette. De plus sa forme ne gêne pas la prise en main. Il est d’ailleurs même possible de l’utiliser en complément du clavier Microsoft Chatpad/Messenger.

test manette Xbox One - Strikepack FPS Dominator v2

Si vous avez l’habitude d’avoir les doigts agrippés sur les poignées de la manette, vous n’y penserez même pas. Si par contre vos doigts ont tendance à « traîner » au centre à l’arrière de la manette, ils viendront alors se poser sur les palettes du Strike Pack FPS Dominator.

Le « clic » des palettes est très proche de celui d’une souris, court, net et précis, parfait pour ce genre d’utilisation : la course est inexistante et il sera facile de l’actionner à répétition. Parfait sur ce point là.
Les palettes sont accessibles avec les 2 majeurs, voire à la rigueur les annulaires si vous jouez plutôt sur l’avant du pad. Mais là où les palettes de la manette Xbox One Elite s’activent en refermant naturellement les doigts sur les poignées de la manette, celles du Strike Pack demandent à ce qu’on pousse vers le haut. Un mouvement pas très naturel mais auquel on finit par se faire.

Quant à l’affectation des touches aux palettes, c’est extrêmement simple : il suffit de maintenir le bouton situé sur la droite de la palette que l’on veut configurer et d’appuyer simultanément sur le bouton à affecter : rapide, instinctif, c’est un vrai point fort de la manette. N’importe quel bouton peut être associé à une palette, même les triggers qui sont pourtant des boutons analogiques.

En ce qui concerne la sélection des différents MODs c’est une autre paire de manche. Le fait de « jouer » avec un menu représenté par une combinaison de boutons et des LEDS ne nous a pas du tout convaincu : fonctionnement général très compliqué, réglage des différentes fonctionnalités fastidieux, navigation entre les réglages laborieux, ça n’a pas été une partie de plaisir. On en regretterait presque la possibilité de le faire par logiciel.
Vous en doutez ?! Je vous laisse en juger par vous-même avec les tutos : https://collectiveminds.ca/shop/xbox/xbox-one/strikepack-dominator/#tab-product_editor_329_tab

Donc afin de ne pas plomber la note à cause de ce point noir, le choix a été fait pour ce test de porter attention uniquement sur le mode Tournoi, avec l’intention de donner mon avis sur l’intérêt global de l’accessoire pour les jeux quels qu’ils soient, FPS en-tête. Et c’est tant mieux car ce petit accessoire c’est de la « bullet » !
Les commandes répondent au doigt et à l’œil, sont suffisamment larges pour être actionnées facilement, la reconfiguration du mapping se fait à la vitesse de l’éclair même en pleine partie et le fait de pouvoir déporter 2 boutons sous la manette est vraiment salutaire.

Conclusion sur le StrikePack FPS Dominator Xbox One

Proposé à 49,90 € chez Stealth Gamer, le StrikePack FPS Dominator Xbox One est une vraie bonne surprise.
Le produit est réellement bien étudié, dispose d’une bonne qualité de fabrication et apporte de nouvelles fonctionnalités à une manette d’origine sans perdre sa garantie (puisqu’il n’y a pas besoin de la démonter).

Les 2 palettes répondent parfaitement et permettent un quick remapping même en pleine partie. Si vous rajoutez à ça de nouvelles fonctionnalités comme les MODs Rapide Fire ou le Turbo 2.0, le StrikePack FPS Dominator vous permettra de devenir le nouveau John Wick 2.0 sur votre FPS préféré.

Seules ombres au tableau, la perte du mode sans fil et une interface de menu des Mods laborieuse.

Les plus :

  • Qualité de fabrication
  • Facilité d’installation et d’utilisation avec la manette
  • Pas besoin de démonter la manette
  • Prix attractif par rapport aux manettes custom

Les moins :

  • Perte du mode sans fil
  • Navigation dans les MODS vraiment fastidieuse
  • Placement des palettes perfectible
  • Câble presque propriétaire de par sa forme

Ou l’acheter ?









Liens utiles