Lors du confinement nous avons quand même reçu 2/3 produits, dont le casque Turtle Beach Stealth 700 version Xbox One / PC.
Ça tombait plutôt bien, la console a servi plus que de raison durant cette période.

Teaser

Caractéristiques

  • Etudié pour une connexion rapide à une Xbox One et des appareils Windows 10 dotés de la technologie sans fil Xbox intégrée
  • Connexion Bluetooth ou câble de 3,5 mm (vendu séparément)
  • Réponse en fréquence de l’émetteur 5 GHz
  • Écouteurs 50 mm avec aimants en néodyme
  • Réponse en fréquence 20 Hz – 20 kHz
  • Batterie 1 000 mAh, lithium-polymère rechargeable (apparemment pas démontable)
  • Autonomie Jusqu’à 10 heures
  • Microphone multidirectionnel à bascule
  • Bandeau / Matériau de l’oreillette en cuir synthétique avec mousse

Présentation

Le Stealth 700 est le petit Nouveau dans la gamme des casques gamer de Turtle Beach®.
Il est disponible pour Xbox One / Xbox One X (coloris noir et vert) et PS4 / PS4 pro (coloris noir et bleu). Le Stealth 700 est aussi compatible avec les PC, les appareils mobiles type tablettes/smartphones et les casques VR.

La version Xbox One offre 2 gros atouts que sont la compatibilité avec la technologie sans fil Xbox (pas de dongle nécessaire sur la console comme c’est le cas pour la version PS4), et la compatibilité avec les technologies sonores Sonic pour Windows et Dolby Atmos (à condition d’avoir la licence).
Le reste des fonctionnalités est identique à la version PS4 : microphone à bascule, l’application Turtle Beach Audio Hub (intégrant différents Presets audio), le mode Superhuman Hearing™, le système breveté spécial lunettes ProSpecs™ de Turtle Beach, et une isolation acoustique active.

Premières impressions

Le casque est livré dans un boite en carton sympathique aux couleurs de la Xbox avec tout ce qu’il faut d’arguments marketing pour plaire au gamer.

A l’intérieur, le strict minimum : le casque, un câble de recharge micro USB et la notice rapide. Pas de câble jack pour ceux qui auraient l’idée de l’utiliser en filaire.

casque Turtle Beach - Stealth 700 Xbox One

Une fois en main, le casque gamer Turtle Beach Stealth 700 est plutôt sympa dans sa livrée noir mat, noir brillant et vert. Le design est classique mais il a le mérite de passer partout. La perche est suffisamment discrète pour être utilisée même en extérieur si nécessaire.
Dommage que sa conception un peu légère déçoive un peu. Les plastiques sonnent creux et craquent lors de la manipulation. Les oreillettes, qui pivotent afin de pouvoir faire reposer le casque à plat sur les clavicules, présentent un peu de jeu sur l’axe en question. Ça ne présage rien de bon sur sa longévité structurelle de l’ensemble.

Confort

Côté confort je suis assez dubitatif. Je le trouve relativement spartiate. A côté d’un casque gamer comme le HyperX CloudX, Les coussinets des oreillettes et de l’arceau en similicuir sont peu accueillants, leur mousse est relativement dure et la matière pas très sympa au contact. A côté de ça, une fois qu’il est posé sur la tête et bien calé, le casque gamer Stealth 700x est suffisamment léger pour se faire oublier.

casque Turtle Beach - Stealth 700 Xbox One

L’utilisation de haut-parleur de 50mm permet d’avoir un casque circum-aural qui englobe bien les oreilles, sans devoir les rentrer au chausse-pied. A noter le petit bourrelet sur la partie basse des coussinets d’oreillettes qui permet à la mousse de bien passer sous l’oreille afin de parfaire l’isolation acoustique passive.

Je l’ai porté durant des sessions de jeux de 2/3h sans sentir de gêne particulière, hormis la matière similicuir qui fait un peu transpirer à la longue.

Ergonomie

Toutes les commandes et connectiques du casque se trouvent sur l’oreillette gauche. On retrouve (dans l’ordre de haut en bas).
Sur la tranche : une molette pour le contrôle du volume d’écoute en jeu (en mode Bluetooth elle ne sert pas), une molette pour le contrôle du volume du retour micro/du chat vocal et un bouton pour la synchronisation avec la Xbox.

casque Turtle Beach - Stealth 700 Xbox One

Sur la face extérieure de l’écouteur sont disposés 3 boutons biseautés en caoutchouc commandant la mise sous tension, l’activation du Bluetooth et l’activation du mode « Superhuman Hearing ».
Enfin sur la tranche antérieure on retrouve un connecteur d’entrée Jack, un port micro USB (pour la recharge) et une micro LED d’activité.

casque Turtle Beach - Stealth 700 Xbox One

L’ergonomie générale du Turtle Beach Stealth 700 est pour moi le point noir de ce casque gamer.
Je trouve les 3 boutons placés sur le côté pas pratiques du tout à l’utilisation.

Pour commencer, au toucher la matière caoutchouc est sensiblement identique au plastique de la coque et leurs démarcations pas suffisamment marquées pour qu’on sache précisément où on positionne le doigt quand on cherche le bouton. D’autant que les 3 petits pictos en surimpression ne se ressentent pas du tout avec la pulpe des doigts.

Vient ensuite, le maniement des boutons à proprement parler.
Pour allumer le casque il faut rester appuyé 1-2s. Pour l’éteindre il semble qu’il faille plutôt rester appuyé 2-3s. (Une voix masculine signale « Power On – Power Off »)
Pour le Bluetooth il faut ici rester appuyé 2-3s. Mais si on rappuie 3-4s, c’est le mode Appairage qui se déclenche, pas l’extinction du Bluetooth. Pour ça il faut de nouveau appuyer 4-5s sur le bouton Bluetooth pour qu’il daigne se désactiver. (La voix masculine signale ici « Bluetooth One – Pairing Bluetooth – Bluetooth Off »)
Enfin, le SuperHuman Hearing s’active après 2-3s mais pas de voix masculine, juste un son de bipper. Allez comprendre la logique…

La logique voudrait par exemple qu’on appuie simplement 1 fois sur le bouton Bluetooth pour allumer et une autre pour l’éteindre, et qu’en restant appuyé 2/3s on active le mode appairage comme c’est le cas sur beaucoup de périphériques.
Le fait qu’il faille rester appuyé plusieurs secondes sur chacun des boutons est pénible quand on est en jeu mais témoigne surtout du fait que Turtle Beach a dû se rendre compte lors de tests produit qu’on pouvait éteindre le casque en pensant allumer le Bluetooth ou vice-versa, et qu’il leurs a fallu trouver une ruse de sioux pour palier à ce problème.

Et je ne parle même pas du mini voyant LED mal placé sur le dessous, il est microscopique et peu visible (pour ne pas dire inutile) et des molettes de volumes trop proches l’une de l’autre.

De la même façon, on a remarqué qu’il fallait que le casque soit allumé pour pouvoir utiliser la connexion Jack. Pour ceux qui pensaient pouvoir l’utiliser lorsqu’il n’a plus de batterie, c’est raté ! Par chance, le casque gaming Stealth 700 peut être utilisé pendant qu’il recharge.

Un point positif toutefois, l’application Turtle Beach Audio Hub accessible lorsque le Bluetooth est activé permet de modifier l’ensemble des paramètres audio du casque Stealth 700 à la volée. C’est bien plus pratique mais on y reviendra.

Le casque gamer Turtle Beach Stealth 700 en pratique

Concernant l’utilisation du casque gamer Turtle Beach Stealth 700 sur Xbox, c’est un jeu d’enfant. Le casque étant compatible Xbox One et Xbox One X, il ne nécessite pas de dongle sous forme de clé USB. Il suffit simplement d’allumer le casque et de le synchroniser avec la console comme on le ferait avec une manette Xbox. La technologie sans fil Xbox configure automatiquement la connexion entre le casque et la console.
A noter que le bouton « on/off » du casque permet (une fois la synchronisation effectuée) d’allumer la console comme si on appuyait sur le bouton Xbox d’une manette. Pas indispensable, mais sympathique.

Dès les premiers sons on apprécie le rendu sonore qui est plutôt doux et rond, mais ça reste un casque gamer dans la norme des casques…gamer.
Aussi les lignes de basses sont percutantes mais les hauts médiums sont malheureusement en retrait, ce qui donne l’impression d’un léger voile sur les voix, entrainant par là même un léger manque de clarté sur certaines scènes. Rien d’alarmant mais la scène sonore manque fatalement d’aération. On le ressent notamment sur certains morceaux musicaux (comme le morceau Idole d’Izïa ou Arms de Christina Perri). En jeu, sur Métro 2033 Redux, c’est moins flagrant.

Au sujet des Presets audio accessibles (disponibles uniquement via l’application, voir ci-dessous), le seul qui me semble le plus homogène reste le preset Signature Sound. Les autres types Bass Boost ou Treble Boost colorent trop le son pour être utilisés couramment.

La réduction de bruit active ou « Isolation acoustique active » comme nous la survend Turtle Beach sur la boite est clairement un artifice. C’est tout juste si on entend une différence. Quand on a testé la réduction de bruit du casque Sony WH-1000XM3, ça prête à sourire.

casque Turtle Beach - Stealth 700 Xbox One

Au même titre, le mode SuperHuman Hearing de Turtle Beach se contente de modifier l’égaliseur en coupant les lignes de basses. C’est également un simple artifice audio grossier. Sur Métro 2033 Redux ça s’est traduit par une baisse du volume des sons d’ambiance des tunnels de métro, soit une perte d’immersion sans créer de réel intérêt tactique. Dans les commentaires que j’ai pu lire sur Amazon certains en serait satisfaits, personnellement je me demande si ça ne s’apparente pas à un effet placebo.

Enfin, l’autonomie donnée pour 10h de jeu est moitié moins que celles de certains ténors du marché (certains casques gamers comme le Plantronics RIG 800 annoncent 24h). De la même façon il n’y a pas de témoin de batterie, il faudra se référer à la jauge placée sur l’application et anticiper les recharges avant de lancer une partie. C’est dommage car le casque Stealth 700 aurait pu au moins se différencier des autres modèles de la concurrence par ce facteur énergétique. Il n’en est rien…

Microphone

Comme sur nombreux casques gamer du marché, l’activation du micro se fait en basculant la perche vers l’avant. Un petit son signale que le micro devient actif. Idem quand on remonte la perche pour couper le micro.
Ladite perche est faite dans le même plastique que celui des écouteurs. Elle est donc totalement rigide.

Le son du micro est cependant très correct et la voix parfaitement restituée. Un plus pour le Stealth 700.
Le réglage du retour micro permet d’éviter d’avoir à hurler dans le micro pour s’entendre et le Mic Noise Gate permet d’éviter de s’entendre respirer comme un buffle^^

Logiciels

L’application Turtle Beach Audio Hub permet de régler l’ensemble des fonctionnalités du casque Stealth 700 sans avoir à passer par les (fastidieux) boutons. Il faut pour cela s’assurer que le Bluetooth est activé sur le casque.

L’application Turtle Beach Audio Hub permet également d’activer certaines fonctionnalités non présentes sur le casque comme :
– le Mic Monitor : contrôle du volume du retour micro
– le Mic Noise Gate : utiliser pour éliminer les bruits de fond ou de souffle qui peuvent être générés par le micro
– le chat boost : le volume du chat vocal augmente automatiquement pendant les séquences de jeu les plus bruyantes pour mieux entendre ses coéquipiers
– le contrôle du volume des indications vocales jouées par le casque
– le Do Not Disturb pour Android : permet d’activer le mode Do Not Disturb du téléphone dès qu’on utilise le casque

Conclusion sur le casque Turtle Beach Stealth

Proposé à 149€, le casque Turtle Beach Stealth 700 est le casque des « mais » : il est esthétiquement sympa mais la qualité des plastiques est bof, il propose un son correct mais un peu voilé, il dispose de fonctionnalités intéressantes mais certaines sont anecdotiques, il est sans fil et 100% compatible Xbox mais son autonomie est faible, il est compatible Windows Sonic et Dolby Atmos mais il n’y a pas de licence Dolby Atmos dans la boite, etc…

En conclusion, le casque Turtle Beach Stealth 700 est un casque sans fil correct MAIS qui pourrait en faire un peu plus pour se démarquer de ses concurrents.

Les plus :

  • Rendu sonore intéressant
  • Léger
  • Mode Sans fil 100% compatible Xbox
  • Micro de bonne qualité
  • Bluetooth permettant la gestion d’appel en jouant

Les moins :

  • Faible autonomie
  • Isolation acoustique active sans intérêt
  • Ergonomie aux fraises

Ou l’acheter ?

Liens utiles