Vous avez certainement rencontré ces télévisions avec des LED à l’arrière pour donner la sensation de prolongation de l’image sur le mur. Cette technologie apportée par Philips appelée  « Ambilight » s’est depuis démocratisée et il est même devenu possible de reproduire cette technologie chez soi sur n’importe quel écran !

Intrigué par ces nombreux projets DIY que je trouvais sur Youtube, je me suis moi-même donné comme objectif de créer un Ambilight adapté à mon écran de PC, un BenQ EX3501R de 35 pouces au format 21/9. Voyons comment procéder.

Les composants nécessaires

Forcément qui dit projet DIY dit un certain nombre de composants à se procurer, mais vous allez le voir la liste est au final assez restreinte.
Les composants obligatoires sont :

Composants optionnels

Tout compris le projet revient à moins de 30€. A cela il faudra ajouter, si vous n’êtes pas équipé, d’un fer à souder et d’étain.

Une note concernant le choix de la bande LED

J’ai choisi 3 mètres de led car mon écran mesure 84x38cm donc 2,44m de périmètre.

Concernant le type de bande LED j’ai opté pour du WS2812B car c’est une technologie désormais répandue et l’une des plus simple d’utilisation. Pour en savoir plus sur les différentes bandes LED je recommande l’article du site ambimod qui traite parfaitement le sujet .

Vous noterez également que j’ai opté pour du 60 LED par mètre pour obtenir plus de luminosité, mais du 30 LED peut également suffire. En revanche il est a mon sens inutile de dépasser les 60 LED /mètre. L’effet est déjà très prononcé et avoir plus de LED ne devraient pas améliorer beaucoup plus le rendu.

Attention au choix du bloc d’alimentation

Si vous optez pour le même type de bande LED que mon exemple, il faut compter une consommation de 0,06 ampère par LED.

Si je reprends le périmètre de mon écran de 2,44 mètres et que j’opte pour du 60 LED /mètre, je parts sur une base théorique de 146 LED à alimenter (60 led X 2,44 m).

Pour alimenter correctement toute ma bande il me faut donc au minimum 8,76 ampères (146 LED x 0.06A). Ce chiffre n’est pas 100% exacte dans le sens où la bande sera forcément plus courte que le périmètre de l’écran, mais cela donne une bonne approximation (dans mon cas au final il me reste 135 LED à alimenter, soit 8.1A). On rajoute 10% de marge.

Je suis donc parti sur une alimentation de 5V 10A (ce qui n’a pas été de trop).

La Fabrication

Je vais diviser la fabrication en 2 grandes parties, l’une sur l’installation des bandes sur l’écran, l’autre sur la partie électronique.

La mise en place de la bande LED

Pour la mise en place des LED il n’y a rien de bien difficile. Il suffit de couper la bande selon la longueur et la largeur de l’écran. Celles-ci étant autocollante il faut juste s’assurer de les placer bien droites.

Pour effectuer les angles plusieurs solutions sont possibles. Pour ma part le dos de mon écran étant bombé, j’ai opté pour la soudure de fils permettant de bien épouser la forme. Attention de toujours relier les mêmes bornes (5v vers 5v, Grnd vers Grnd etc.).

J’ai également réalisé un décroché dans la bande du bas pour conserver l’accès à la trappe des connectiques.

Si vous ne souhaitez pas vous embêter avec de la soudure, la solution la plus simple est d’utiliser des connecteurs d’angles.

D’autres se contentent de « tordre » la bande LED sans la couper (personnellement je ne suis pas fan de cette solution un peu bourrin)

Enfin j’ai soudé une prise 3 pins à la bande pour la relier plus facilement au Arduino par la suite.

Le résultat est le suivant :

La partie électronique

Même si c’est la partie qui peut sembler la plus délicate, c’est en réalité très simple (et vous pouvez me croire avant ce projet je n’avais jamais touché à un Arduino de ma vie).

Il va donc falloir suivre le schéma suivant :

Credit : https://ambimod.jimdofree.com/

Pour facilement connecter et déconnecter l’installation j’y ai ajouté un connecteur DC pour l’alimentation ainsi qu’un connecteur 3 pins pour la bande LED.

Le 5V de la connectique de la bande LED va directement dans le + du connecteur DC, le – du connecteur DC et le Grnd de la bande LED sont tous les deux soudés directement sur le Arduino sur le port « GND » (c’est indiqué directement sur la carte).

Le câble vert qui transporte les informations est soudé sur le port D5 de l’Arduino (un autre port peut être choisi si vous le souhaitez).

Le montage final est le suivant :

J’ai ensuite logé le tout dans une ancienne boite de boules Quies (ok ce n’est pas très sexy mais sur le coup je n’ai rien trouvé d’autre 😁. De toute façon ça ne se verra pas derrière l’écran 🤫).

Reste plus qu’à attacher le tout derrière l’écran et effectuer les branchements.

C’est déjà terminé pour la partie fabrication, passons désormais à la programmation.

La programmation de l’Arduino

Commencez par installer Arduino IDE sur votre ordinateur. Puis téléchargez la bibliothèque FastLED : https://github.com/FastLED/FastLED

Ajoutez la bibliothèque sur Arduino IDE en vous rendant dans Croquis => Inclure une bibliothèque => Ajouter la bibliothèque .ZIP

Maintenant téléchargez Adalight : https://github.com/Wifsimster/adalight_ws2812

Double cliquez sur « Adalight_WS2812.ino », il devrait automatiquement s’ouvrir sur le logiciel Arduino.

Modifiez « #define NUM_LEDS 135 » par le nombre de LED de votre installation (ici j’en ai 135). Modifiez également la PIN qui doit délivrer les informations. Dans mon cas j’ai soudé le câble sur la PIN 5 je mets donc « #define DATA_PIN 5 »

Dans Outils sélectionnez le type d’Arduino que vous avez en votre possession (ici un Nano).

Sélectionnez le port USB sur lequel l’Arduino est branché (ici il est branché sur le COM 4, cela va varier selon le port USB sur lequel il est branché sur votre PC).

Il ne reste plus qu’à vérifier et téléverser le programme en cliquant sur la flèche en haut à gauche.

Passons au logiciel qui va gérer le tout.

Installation et paramétrage de Prismatik

Maintenant nous allons installer le logiciel qui va gérer l’éclairage. Dans mon cas j’ai utilisé Prismatik (il en existe d’autres comme Ambibox ou Adrilight) : https://github.com/psieg/Lightpack/releases Installez le et lancez le.

Sur le premier écran cliquez sur Next, puis choisissez « Adalight »

Dans « Serial port » indiquez le même port que vous aviez sélectionné dans le logiciel Arduino.

ATTENTION si vous branchez votre Arduino sur un autre port USB le chiffre ne sera pas le même. Il faudra alors refaire cette manipulation.

Enfin dans « Baud Rate » reprenez le chiffre indiqué dans le programme à la ligne « #define serialRate 115200« .

Cliquez sur Next, nommez votre profil puis passez à l’étape suivante. Vous avez désormais un écran qui ressemble à cela :

Changez les paramètres pour que cela corresponde à votre configuration :

  • Number of lEDS : indiquez le nombre de LED de votre installation
  • Top : Le nombre de LED sur le haut de l’écran
  • Sides : Le nombre de LED sur chacun des côtés de l’écran
  • Bottom : Le nombre de LED sur le bas de l’écran
  • Thickness : Si vous souhaitez épaissir ou réduire les cases
  • Stand Width : Si vous n’avez pas de « trou » de LED sur le ruban du bas mettez 0%
  • Invert Oreder : A cocher si le sens n’est pas le bon
  • Start Offset : Modifier le chiffre si la LED numéro 1 est mal placée (dans mon cas la 1ere LED n’est pas centrée j’ai donc dû la décaler de 5)

Une fois que tout est correctement paramétré passez à l’étape suivante puis cliquez sur « Finish ».

Voilà c’est terminé, tout est programmé et prêt à l’emploi 😊

Vous avez désormais accès à 3 modes :

  • Screen Grappling : le mode qui changera l’éclairage selon ce qui se passe à l’écran
  • Mood Lamp : pour mettre un éclairage d’ambiance
  • Sound Vizualization : pour un effet en rythme avec la musique.

L’allumage de l’éclairage et le changement de profil peuvent également s’effectuer en un clic depuis la barre des tâches.

Il ne vous reste plus qu’à profiter de vos films et jeux préférés 😉

Voila un projet relativement simple et accessible à tous. Le genre de bricolage idéal pour débuter dans l’univers du DIY sans trop se prendre la tête et pour un résultat plutôt sympa.

Sachez aussi que si vous souhaitez vous faciliter la tâche vous pouvez trouver une multitude de kits tout fait pour moins de 30€ sur Aliexpress (tapez « kit ambilight »). Il s’agit exactement de la même chose que ce montage fait maison. Le boitier a beau être estampillé au nom d’une marque ce n’est ni plus ni moins qu’un Arduino UNO à l’intérieur qu’il est possible de reprogrammer.

D’ailleurs vous reconnaîtrez facilement ces kits car ils utilisent tous des logiciels open source comme Ambibox ou Prismatik.

Exemple de kit prêt à l’emploi que l’on peut trouver pour moins de 30€