Voilà maintenant 2 ans que je joue sur PS3 (principalement aux FPS) avec le Tritton AX Pro, pour mon plus grand plaisir.

A sa découverte, ce casque avait changé ma façon de jouer tant j’ai redécouvert les sons des jeux grâce à la spatialisation proposée par le 5.1. Mais l’appât de nouvelles fonctionnalités « alléchantes » et l’envie de changement m’ont fait essayer le Turtle Beach Ear Force PX5 dernièrement. Je rappelle au passage que Turtle Beach sort bien souvent des casques identiques sous différentes couleurs, avec juste une différence au niveau des accessoires fournis. Ainsi, le PX5 vendu comme multiplateformes a un « jumeau » aux couleurs XBox360 : le XP500. L’unique différence est que ce dernier est livré avec l’adaptateur bluetooth XBA à la place du câble talkback pour ne pas avoir de fil entre la manette et le casque. Ca et sa couleur verte remplaçant le rouge, pour « coller » à la console. Dans ce comparatif, tout ce qui est dit pour le PX5 peut donc se rapporter au XP500.

Alors au final, quel est le meilleur casque ?

Pour procéder à ce comparatif, j’ai testé les deux casques sur plusieurs jeux (Battlefield 3, SOCOM, L.A Noire et Need for Speed Shift) afin de me faire une idée précise de leurs possibilités respectives dans des genres différents. J’ai utilisé la sortie optique de la PS3, permettant la meilleure qualité audio possible. Le gros avantage est que le transmetteur du PX5 possède une entrée et une sortie optique (PassThru) permettant de brancher l’AX Pro en série juste derrière, et me permettant ainsi de basculer rapidement d’un casque à l’autre sans toucher aux branchements : j’ai donc pu dans chaque « situation sonore » comparer de suite avec les deux casques.

Il faut bien garder en tête que leur catégorie de prédilection est et restera les FPS : c’est dans un jeu à la première personne que le son Surround prend tout son intérêt, permettant ainsi de localiser la provenance d’origine des tirs, des bruits de pas et autres « sons d’ambiance » : autant d’éléments faisant la différence entre un joueur vivant et un joueur mort.

Je vais donc aborder les différents aspects techniques et vous donner pour chacun d’eux mon verdict, en détaillant un peu plus pour le PX5 qui est nouveau pour moi. Pour l’AX Pro, plus « ancien » (mais toujours d’actualité), je vous invite à consulter notre test ici

Les caractéristiques « sur le papier »

Le Tritton AX Pro est un des rares casques proposant à ce jour un véritable son Dolby Surround 5.1 : c’est-à-dire qu’il est équipé de 4 haut-parleurs placés stratégiquement dans chaque écouteur, pour apporter au son cette « spatialisation » qui nous permet une immersion totale dans les jeux.

Casque Tritton AX Pro : 4 haut parleurs par oreille

Le Turtle Beach Ear Force PX5 est un casque 7.1 Surround mais ne possède qu’un seul haut-parleur par écouteur, comme pour un casque stéréo : c’est ce qu’on appelle du 7.1 émulé. C’est-à-dire que le signal en entrée subit un traitement numérique de manière à être retranscrit par les écouteurs comme un véritable son 7.1.

N’ayant jamais essayé avant ce genre de casques, je me suis longtemps posé la question : comment seulement 2 hauts parleurs peuvent-ils donner l’impression de spatialisation ?
Cette vidéo vous expliquera comment fonctionne le Surround émulé.

Malgré un 7.1 annoncé et sachant que la PS3 ne traite que du 5.1 au maximum, le choix sur le papier entre les caractéristiques des deux casques est à priori vite fait : un VRAI son 5.1 plutôt qu’un faux, c’est mieux non ?

Vainqueur : Le Tritton AX Pro

La qualité de fabrication des casques

L’AX Pro est robuste et de très bonne qualité : les plastiques ne font pas camelote, tout est ajusté nickel et le confort est bien présent, même porté pendant des heures. Le casque est réglable selon la taille de tête et on peut choisir au choix une garniture en mousse dense ou en simili cuir pour les écouteurs (les deux sont fournis). Le micro est souple et amovible quand on ne l’utilise pas. Rien à redire.

Le PX5 est également de très bonne facture : matériaux de qualité qui donnent une impression de solidité, garniture des écouteurs en mousse dense recouverte de tissu respirant, micro amovible (par contre l’embase reste sur le casque), il est très confortable pendant des heures également. De plus, les écouteurs peuvent pivoter d’un quart de tour (comme sur les casques de DJ), permettant un port plus confortable autours du cou quand on l’enlève (à savoir que le nouveau modèle de l’AX Pro le permet aussi maintenant).

Casque Turtle Beach PX5

Les deux casques sont solides, massifs et pourtant très agréables à porter. La position de repos de l’AX Pro laisse presque la place pour y glisser la tête alors que celle du PX5 est totalement serrée : des deux écouteurs se rejoignent. Ma première impression était que j’allais avoir la tête compressée mais il n’en est rien. Par contre, comme sur beaucoup de casque circum-aural (qui englobent l’oreille), il est vrai qu’on a un peu chaud aux oreilles quand l’action s’intensifie, mais rien d’alarmant.

AX Pro et PX5 ex-æquo sur ce point là

Les branchements

L’AX Pro n’est pas ce qu’il y a de plus léger en termes de branchements, on n’a rien sans rien. L’ensemble est composé du boitier de connexion et du casque filaire. Il faut donc brancher le boitier sur la sortie optique de la console pour récupérer le son du jeu et sur une sortie USB pour pouvoir utiliser le micro.

Ensuite, il faut relier le casque au boitier et pour finir, utiliser l’adaptateur secteur qui se dédouble, un fil allant alimenter le boitier, l’autre le casque. Pas simple la première fois. Mais une fois en place, on n’a plus qu’à se soucier du casque et de sa télécommande filaire.

Casque Tritton AX Pro - Branchemento

Casque Tritton AX Pro - Branchement

Le PX5 est beaucoup moins contraignant point de vue câbles. L’ensemble est également composé du casque et de son boitier/émetteur. Emetteur, oui, car le casque est totalement sans fil : il récupère les sons du jeu envoyés par signal radio et la partie tchat et micro par un signal Bluetooth avec la console. Pas de télécommande filaire (pour la PS3 du moins, les joueurs sur XBox 360 devant quand même relier le câble entre la manette et le casque) : toutes les commandes se trouvent directement sur les écouteurs.

Au final, on n’a que deux câbles sur le boitier : le câble optique pour récupérer le son de la console et un câble USB qui fait office d’alimentation pour le boitier. Pas besoin de racheter une multiprise ! Le casque lui est alimenté par deux piles AA (LR6). J’utilise des piles rechargeables 2500 mAH et j’ai tenu plus d’une dizaine d’heures avec donc pas de quoi s’inquiéter. De plus, une voix prévient quand les batteries commencent à faiblir, histoire de finir tranquillement sa partie avant la panne fatidique.

Casque Turtle Beach PX5 : Connexion

Cerise sur le gâteau, le PX5, non content de nous faire bénéficier de la partie tchat par Bluetooth, permet la connexion simultanée d’un deuxième périphérique Bluetooth, votre téléphone par exemple. D’une simple pression sur un bouton, vous passez du tchat dans votre jeu au coup de fil que vous recevez, tout en bénéficiant en sourdine des sons du jeu (que votre interlocuteur n’entend évidemment pas). Fini les casques éjectés à la hâte pour répondre au coup de fil et les morts dans le jeu alors qu’on était resté planté en plein milieu d’une rue face aux ennemis, maintenant vous pouvez téléphoner manette en main !

La notice du PX5 indique qu’il peut y avoir des parasites si on se trouve dans un environnement très chargé en Wi-Fi. Forcément, avec toutes ses ondes, entre la radio, le Wi-Fiet le Bluetooth, ça peut se comprendre. Je vous préviens donc, mais sachez que pendant toute la durée de mon test, étant pourtant à portée d’une bonne dizaine de sources Wi-Fi, je n’ai eu aucun problème.

Vainqueur, et de très loin : PX5

Le son et sa personnalisation

Commençons d’abord par l’AX Pro. Sa télécommande permet de régler indépendamment les canaux avant, arrière, centraux et les basses, de manière à équilibrer au mieux l’ensemble par rapport à ce qu’on recherche. On peut également régler ou couper indépendamment le son du jeu et du tchat, indispensable pour trouver un bon équilibre entre les explosions dans le jeu et les cris de rages de vos camarades.
Par contre, pas de mémorisation des réglages ou d’équaliseur : on règle manuellement le tout et quand on en change, à nous de ne pas oublier ce qu’on avait fait avant. Les derniers réglages sont quand même conservés.

Le son n’en reste pas moins excellent et très précis, un vrai régal pour les FPS ! Les yeux fermés, on peut dire de quel endroit part un coup de feu, presque un outil de triche en soit ! Le seul petit bémol me concernant se trouve au niveau du rendu des basses : même si on peut en augmenter le volume, je les trouve toujours très étouffées, ne rendant pas honneur aux explosions et coups de feu sourds. Mais ce n’est en rien rédhibitoire.

Le PX5 maintenant. D’accord, c’est mon nouveau casque, ça me fait plaisir et tout, mais loin de cet engouement pour ce nouveau joujou et en essayant de rester pragmatique, je ne vois qu’un seul verdict : il fait tout comme l’AX Pro, mais en mieux et plus complet. Y compris pour le Surround qui même émulé, n’a rien à envié à l’AX Pro. N’étant pas non plus un professionnel de l’audio, les autres testeurs du site vous donneront prochainement leur avis, mais je pense ne pas me planter en vous disant ça.

Le PX5 n’a pas 4 haut-parleurs par écouteur, donc pas de réglage indépendant des canaux. Par contre, il a 9 pré-réglages mémorisés (augmentation des basses, des aigus, des sons, d’ambiance, etc …) vraiment efficaces, et en branchant le casque sur le PC, il est possible via le logiciel Turtle Beach de personnaliser entièrement le tout. On peut agir sur tout : équaliseur, filtres pour le micro, équilibrage des sons jeu/chat/micro, effets 3D, etc. La notice est en anglais mais très bien expliquée, et qu’on soit novice ou expert, je pense que chacun peut se faire sa configuration de rêve.

Casque Turtle Beach PX5 : Réglages

Vous trouvez vite vos pré-réglages préférés, mais une chose est sure : le son est excellent. Pas de basses qui étouffent le reste du spectre ou d’aigus stridentes qui gâchent les autres sons. L’ensemble est très équilibré, les basses sonnent bien, les voix ne sont pas étouffées, les bruits d’ambiance bien perceptibles, bref, un régal ! Après si les réglages par défauts ne vous satisfont pas, vous pourrez toujours les personnaliser.

Pour résumer encore une fois, vainqueur, et de très loin : PX5

Le micro et le chat vocal

Petit aparté sur un élément que j’avais négligé mais que j’ai vérifié par la suite : la qualité du micro. Le micro du Tritton AX Pro retransmet une voix d’excellente qualité, sauf si un jeu compresse à mort votre voix, vos camarades vous entendront comme si vous étiez juste à côté d’eux, sans parasites ou déformation, c’est la perfection !

Le micro du Turtle Beach PX5 m’a beaucoup inquiété avant de pouvoir m’essayer au multijoueur et de pouvoir me faire entendre. Lorsqu’on teste sa voix dans les paramètres de la console, avec l’AX Pro, la voix est limpide. Avec le PX5, disons-le, elle est médiocre. Mais en faisant comparer ma voix avec les deux casques pendant une partie, apparemment la qualité est identique. Le seul petit bémol est que les pré-réglages de bases du micro sont un peu trop filtrants. Les bruits parasites sont un peu trop coupés, coupant par la même occasion votre voix quand vous parlez trop bas. Un petit tour dans le logiciel de personnalisation et le problème est vite réglé.

Pour sa simplicité de base et sa qualité un cran au dessus, Vainqueur : Tritton AX Pro

Bilan : Turtle Beach PX5 vs Tritton AX Pro

Pour conclure que dire ? Nous sommes en présence de deux casques haut de gamme proposant un son surround de grande qualité et il est dur de les départager car ce sont deux excellents modèles. Je pense que vous devrez orienter votre choix en vous demandant quels critères vous privilégiez, chacun ayant ses propres avantages.

Le Tritton AX Pro que l’on trouve aux alentours de 150€, proposera un très bon son à tous niveaux : un vrai son 5.1 dans les jeux et une qualité parfaite pour ce qui est du micro. Le seul petit bémol vient du fait qu’il n’est pas sans fil, mais vous êtes en contrepartie 100% à l’abri d’éventuels parasitages sonores et n’aurez pas à vous soucier de le recharger.

Le Turtle Beach PX5 proposé lui autours des 180€ proposera un son encore meilleur et beaucoup plus de possibilités au niveau de la personnalisation. Le tout sans fil ce qui offre un confort inégalable, le double pairage Bluetooth en plus, offrant la possibilité de l’utiliser avec son téléphone, font de ce casque un modèle très complet et de mon point de vue, le meilleur des deux.

Pour le reste, c’est question de goût : à vous de trancher !

Ou l’acheter ?