Enfin !!!

Voilà bientôt 3 ans que nous avions testé le Astro Gaming A50 « ancienne version », beaucoup trop rapidement à notre goût, pendant une heure lors d’une conférence de presse.

Depuis, niet ! Nous n’avions pas réussi à nous procurer ce casque pourtant incontournable par qui que ce soit. 3 ans c’est long, donc qu’à cela ne tienne : l’équipe GamerStuff a mis la main à la poche pour se faire son idée du « must » de chez Astro Gaming !

Cette fois c’est chez moi, lors de longues soirées gaming, avec d’autres casques avec lesquels comparer, que j’ai pu me faire une idée très précise de ce célèbre Astro Gaming A50.

Débriefing !

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de ce casque a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testés sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des casques plus anciens est ainsi plus représentative en comparaison des casques actuels et de l’évolution de leurs prix respectifs.

Teaser

Caractéristiques techniques du casque

L’Astro Gaming A50 testé, que l’on peut trouver avec l’appellation « GEN2 » indiquant le « cru 2015 », est un casque fermé sans-fil de type circum-aural, offrant un son Dolby Digital 7.1 émulé. Qui dit sans fil dit alimentation obligatoire : une batterie intégrée, rechargeable via port micro-USB, vous permettra de jouer sans interruption pendant une bonne dizaine d’heures.

Astro Gaming A50

Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • Casque circum-aural « ouvert » (détaillé juste après)
  • Dolby Digital 7.1 Surround
  • Technologie sans fil à 5,8 Ghz
  • Réponse en fréquence du casque : 20 Hz – 20 KHz
  • Microphone unidirectionnel à atténuation de bruit
  • Poids : 363g
  • Batterie Li-ion intégrée
  • Compatible : PC / Mac / PS4 / PS3 / XB1

Déballage et présentation

Les casques Astro reprennent toujours le même principe de packaging classieux : une jaquette en épais carton, façon jeu de société, entièrement décorée au design de la marque, arborant un grand «Astro Gaming A50» en haut à droite, avec une photo du casque prenant toute la face avant.

Astro Gaming A50

Cette jaquette dévoile une boite en carton rigide elle aussi, s’ouvrant en deux comme un livre : la classe ! L’Astro Gaming A50 existe en 4 éditions, soit 4 couleurs : pour chacune, la couleur du carton variera en fonction.

On retrouve donc les éditions XBox One en blanc/vert ou noir/vert, l’édition Astro en noir/bleu et édition limitée Halo en khaki et carbone.

On retrouve dans l’emballage le casque Astro Gaming A50 lui-même, son boitier émetteur-récepteur n’étant autre que le Mixamp Tx, un câble micro-USB pour l’alimentation du Mixamp, un autre pour la recharge du casque, un câble optique Toslink, le câble Xbox One Chat Cable venant se brancher sur les manettes anciens modèles (sans prise jack) , le support accueillant à la fois le casque et le Mixamp et enfin une notice rapide. Avec ça vous êtes parés pour jouer sur tous les supports « sédentaires ».

Le Astro Gaming A50 est donc l’un des quelques modèles de casques sans-fil proposant un son Surround 7.1 émulé : cela veut dire que c’est un traitement numérique du son qui va simuler la présence des différents canaux ainsi que leur spatialisation avec seulement un haut-parleur de 50 mm par écouteur. Il utilise une technologie radio en 5,8Ghz, ce qui se fait de mieux à ce jour pour éviter toute interférence ou latence du signal. A cela s’ajoute la présence de 3 presets permettant de modifier le rendu global du casque selon vos goûts et le type de média pour lequel vous voudrez l’utiliser.

Fabrication et confort

S’il fallait résumer en un seul mot la qualité de fabrication du Astro Gaming A50, je dirais : irréprochable !
On a beau être en présence d’un casque gaming, d’une marque gaming, et sans fil en plus, j’avoue être resté assez admiratif de la finition. Le look futuriste du casque ajoute une réelle touche de style pour parfaire le tout : du beau travail.

Astro Gaming A50

Dans la version noir/vert testée, le casque est recouvert en très grande partie d’un plastique noir mat au toucher « gomme » très agréable. On retrouve cette matière sur tout l’extérieur des écouteurs ainsi que sur l’arceau. Les seules touches vertes se retrouvent sur le plastique portant la mousse sur le haut de l’arceau, sur la tranche des écouteurs ainsi que le fil de chacun d’eux. Pas une seule trace de doigt ne tient sur ces plastiques, et c’est un plaisir de garder un casque impeccable : une majorité de concurrents devraient prendre exemple avec leurs plastiques glossy du pire effet.

Astro Gaming A50

Habituellement, 99% des casques ont des écouteurs qui coulissent dans l’arceau pour le réglage. Ici non : chaque écouteur est fermement « clipsé » sur une tige creuse graduée en alu. Il en est de même pour l’arceau. Ainsi, on règle le casque en faisant coulisser l’arceau sur cette tige. La matière du plastique « effet gomme » sur le métal fait que ça tient parfaitement sans bouger : le système allie efficacement originalité et efficacité. La tige est évidée à plusieurs endroits, laissant voir le fil en couleur de l’écouteur à l’intérieur : classe !

On retrouve pour le confort des mousses à mémoire de forme recouvertes de tissus sur les écouteurs ainsi que sur le haut de l’arceau, dans une sorte d’insert placé entre les 2 « branches » formant l’arceau. Très agréables à porter, celles-ci participent grandement au confort. Sur la balance, ses quelques 363g ne sont en rien problème : poids plutôt classique pour un circum-aural, la pression entre les oreilles et le haut de la tête est bien répartie, et une fois le casque bien réglé, le porter des heures pour jouer ne vous donnera pas la moindre douleur : le confort est donc excellent.

Le casque est désigné par Astro comme étant ouvert. Et bien c’est la première fois que je vois un casque ouvert avec des capots d’écouteurs entièrement fermés … J’imagine qu’à l’intérieur de l’écouteur, la sa construction fait que le transducteur n’est pas totalement enfermé, d’où cette appellation quand même trompoeuse. Donc avec un capot fermé, dur de parler de casque ouvert : on va donc considérer qu’il est « semi-ouvert ». L’isolation passive du Astro Gaming A50 sera moyenne au final, supérieure à celle d’un casque ouvert, mais moins bonne que sur un casque fermé, le choix du tissu recouvrant les mousses n’aidant pas à l’isolation. Le casque sera donc parfait pour une utilisation chez soit, moins adapté si vous faites des LAN.

Au niveau des commandes embarquées sur le casque, on retrouve à la fois ce qui se fait de pire et ce qui se fait de mieux selon moi : c’est surprenant.

Sur la tranche arrière de l’écouteur droit, on retrouve un minuscule bouton ON/OFF s’illuminant en rouge grâce à une LED quand on allume le casque, ainsi que le curseur permettant de basculer entre les 3 presets. Ces 2 commandes se retrouvent un peu coincées dans un « creux » formé entre la coque intérieure et celle extérieure, si bien que je les trouve difficilement accessibles. Une fois le casque Astro Gaming A50 sur la tête, une fois sur 2 j’appuie sur OFF en voulant changer de preset : pas du tout ergonomique. Obligé d’utiliser l’ongle pour être précis, et ce n’est pas évident. Après, ça viendra avec l’habitude mais le premier contact est assez rebutant.

A côté de ça, on retrouve juste en dessous, dans l’angle arrière de l’écouteur une molette, au touché « gomme » elle aussi, parfaitement accessible pour régler le volume général du casque. Le capot extérieur de l’écouteur droit quant à lui est fait d’un bloc, mais est « cliquable » sur toute sa surface afin de régler la balance entre sons du jeu et son du chat. Toute la partie gauche augmente la part des sons du jeu (en diminuant celle du chat) et la partie droite fait l’inverse. Ces commandes sont faciles d’accès, instinctives, et des bips différents se font entendre quand vous êtes dans l’une des positions maximum, ou pour un réglage 50%-50%, permettant de savoir où vous en êtes.

Bizarre qu’Astro Gaming n’ait pas « aéré » les premiers boutons pour les rendre plus accessibles, surtout quand on voit l’ergonomie des autres boutons.

Du côté de l’écouteur gauche du Astro Gaming A50, on ne retrouve aucun bouton, uniquement à l’arrière côte à côte le port micro-USB pour la recharge du casque et le port pour le chat sur Xbox.

Le microphone unidirectionnel est lui aussi à gauche : il est monté sur une perche non orientable qui pivote de haut en bas à 90°. Le fait de le relever permet de le couper automatiquement, option très pratique et qui m’est chère, adoptée d’un célèbre constructeur allemand 😉

Dernier élément du casque, et pas des moindres pour un sans-fil : la batterie intégrée. Celle-ci donne une confortable autonomie de près d’une dizaine d’heures, largement suffisant pour couvrir une séance gaming. La recharge se fait en branchant le casque à un câble USB relié à un port quelconque ou bien à celui de son Mixamp Tx. Il faudra donc prendre les devants afin de ne pas tomber en panne en pleine partie sous peine de devoir ajouter un fil de charge à votre sans fil : le comble.

Une fois encore pour un casque sans fil, même constat : Astro Gaming, à l’instar d’autres marques, choisit la batterie intégrée inamovible. Cela oblige de recharger avec un fil au casque, très peu pratique, et chose encore plus gênante, ne permet pas de changer la batterie si elle vient à faiblir avec les temps. Les gamers acharnés auront vite fait de faire des centaines de cycles de charge : qu’est censé faire le gamer une fois que le casque ne tiendra plus la charge et n’offrira plus qu’une autonomie ridicule ? Et bien … racheter un casque. Un peu rude comme choix.

Astro Gaming A50

Ce casque peut donc être posé sur son socle lorsque vous ne l’utilisez pas. Celui-ci reprend les mêmes lignes futuristes : il est composé de 3 pièces que l’on assemble une fois pour toutes (pas de démontage possible), et viendra accueillir votre casque quand vous ne l’utilisez pas ainsi que le Mixamp Tx calé à sa base.

Le Mixamp Tx est donc le dernier élément composant l’ensemble «Astro Gaming A50» : il s’agit d’un boitier émetteur/récepteur dialoguant avec le casque via fréquences radio 5,8Ghz et qui gère tout l’audio : il émule le son Surround vers le casque en prenant en compte 3 pré-réglages audio, gère le chat, et fait le mixage entre ces 2 sources et éventuellement une 3ème auxiliaire. Un Mixamp quoi … mais sans le fil 🙂

Astro Gaming A50

Celui-ci fait de plastiques noirs mats plus classiques est de forme carrée aux coins arrondis, avec sur le dessus les boutons ON/OFF et le bouton d’activation/désactivation du Surround et à l’arrière les connectiques au nombre de 5 : un port micro-USB pour son alimentation, une entrée ET une sortie optique Toslink (passthru), une entrée jack 3,5mm auxiliaire pour ajouter une autre source audio (écouter de la musique en jouant par exemple) et un port USB classique pour permettre de recharger le casque Astro Gaming A50 sans sacrifier un des ports USB de votre PC ou console. Le passthru optique est un vrai plus, et il est vraiment dommage de ne pas le trouver sur le Mixamp Pro « avec fil » : cela permet d’intercaler son Mixamp dans son installation audio sans condamner la sortie optique (et c’est bien pratique pour les testeurs GamerStuff pour tester plusieurs casques en même temps ! ). Si vous jouez sur votre TV, vous pourrez donc brancher votre Astro Gaming A50 entre votre TV et votre home cinema par exemple, pratique.

Pour résumer cette vaste fiche technique, on peut dire que c’est globalement très bon, à quelques détails près, et ce premier contact nous laisse clairement espérer de grandes choses pour la suite.

Qualité du son et réglages

RASSUREZ-VOUS ! Le son de l’Astro Gaming A50 est très bon !

Quand on connait les autres produits de la marque, et notamment le Mixamp, c’est sans trop de surprise qu’on confirme qu’Astro connait son sujet, et émuler du 7.1 pour un rendu au top, c’est son domaine.

Astro Gaming A50

Le rendu du casque est détaillé, avec un net penchant pour les basses. Celles-ci sont profondes et percutantes, et plairont aux joueurs fans d’explosions tonitruantes. Le casque parvient quand même à retranscrire proprement le reste du spectre audio, permettant aux joueurs de profiter des médiums et aigus et donc de tous les sons de leurs jeux favoris. Certes, on perçoit une petite différence de rendu par rapport à un casque hifi, mais ça reste quand même une qualité de premier ordre.

La spatialisation n’est pas en reste : comme pour le Mixamp Pro, Astro nous permet une immersion parfaite dans les jeux, et c’est encore et toujours dans les FPS que l’émulation du Surround trouve ses lettres de noblesse. Vous serez capable de déterminer avec précision la direction d’un son, d’une explosion, d’un coup de feu, du moindre bruit, rendant votre expérience de jeu incomparable à celle d’un joueur jouant avec un casque stéréo. Vous entendrez les ennemis se faufiler dans votre dos, un véhicule vous rattraper et vous dépasser ou encore une balle vous frôler et continuer sa course.

Jouissif !

Astro Gaming A50

Nous sommes donc dans ce qui se fait de mieux en termes de rendu pour un casque gaming, tout simplement. L’Astro Gaming A50 se bat dans la cour des grands, à égale mesure avec les casques haut de gamme des marques gaming concurrentes.

Les 3 presets permettent de personnaliser simplement le rendu, et sont plutôt complémentaires. Ma préférence va pour le « Core », offrant un rendu inchangé des sons, laissant parler les basses naturellement mises en valeur par les caractéristiques du casque, et le « Pro », au rendu plus neutre mettant un peu plus en valeur les sons secondaires, idéal pour les snipers en herbe aux aguets du moindre bruit alentour.

Le sans-fil ne montre aucune faille de son côté : pas une interférence, pas une perte de signal ou de latence entre l’image et le son, la fréquence 5,8Ghz ne laisse pas de place aux problèmes de ce genre.

Afin de quand même trouver un petit point négatif à ce bilan exemplaire, je citerai un point qui est plus de l’ordre du détail qu’un vrai handicap : dès qu’on allume le casque, et tant qu’aucun son n’en sort, on perçoit un « son électronique » très faible, entre le sifflement et le souffle, légèrement perceptible dans l’écouteur droit. Ce n’est pas gênant en jeu, mais si une phase de silence intervient entre 2 musiques, sons ou autres, l’oreille prête quand même son attention à ce son parasite. Il reste malgré tout très discret, et les joueurs n’y prêteront surement que peu d’attention, surtout s’ils jouent dans un endroit bruyant qui fera oublier ce son.

Rendu du microphone

La gestion du microphone est un sujet sensible chez Astro : nombre de gamers rencontrent des problèmes de micro avec leur Mixamp Pro, comme je l’ai traité dans le test correspondant, et nous sommes en droit de nous demander avec inquiétude ce que le Astro Gaming A50 va donner sur ce point.

Astro Gaming A50

Et bien cette inquiétude était infondée : le microphone unidirectionnel du Astro Gaming A50 est exemplaire. Il capte et isole très bien la voix et la restitue avec une clarté parfaite. Il le fait même tellement bien que vous pourrez baisser la sensibilité du micro dans les réglages de votre console/PC pour ne pas rendre sourd vos coéquipiers. Et le « mute » automatique dès qu’on relève le micro à la verticale s’avère on ne peut plus pratique à l’usage.

Voici un petit aperçu du type de rendu auquel vous pouvez vous attendre : c’est ici que ça se passe. La preuve par l’exemple donc, et au final exempt de tout défaut, une très bonne chose.

Conclusion sur le casque Astro Gaming A50

On s’en doutait, c’est maintenant une certitude : l’Astro Gaming A50 est bien un des acteurs majeurs sur la « scène audio gaming » haut de gamme. Performances audio au top, design très réussi, confort excellent, aucun défaut majeur à relever (la batterie inamovible étant un choix du constructeur, à mon grand désespoir), il se positionne donc sans problème parmi les meilleurs casques sans-fil pour gamer.

Proposé à un peu moins de 300€, ce prix est certes très élevé pour un casque gamer, mais reste malgré tout dans la même fourchette que la concurrence sur une gamme équivalente.

Le choix sera à faire par chaque gamer au final, en trouvant dans ce modèle les arguments et points forts qui le feront plus correspondre à ses goûts qu’un modèle concurrent. Dans tous les cas, il reste un excellent choix pour profiter à 100% de l’audio de ses jeux, et c’est bien le principal.

Les plus :

  • Design
  • Confort
  • Qualité audio et de la spatialisation

Les moins :

  • Batterie inamovible
  • Ergonomie des commandes inégale
  • Prix élevé même s’il correspond à celui des modèles concurrents

Ou l’acheter ?

achat-amazon

Liens utiles

Ce forum contient 6 sujets et 134 réponses et a été mis à jour par  AlbaDoud il y a 8 mois et 3 semaines.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
Créer un nouveau sujet dans “Casque A50”
Vos informations:






<a href="" title="" rel="" target=""> <blockquote cite=""> <code> <pre> <em> <strong> <del datetime=""> <ul> <ol start=""> <li> <img src="" border="" alt="" height="" width="">