Voilà près de 2 ans que nous n’avions pas eu l’occasion de tester une nouvelle manette Burn-Controllers sur PS4, et avec cette fin d’année qui approche et des nouveautés en vue, c’était le moment idéal pour « reprendre en main » une de leurs manettes custom tant convoitées.

C’est donc avec cette manette « édition 2016 » que j’ai pu (re)découvrir la marque !

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de cette manette a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testés sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des manettes plus anciennes est ainsi plus représentative en comparaison des manettes actuelles et de l’évolution de leurs prix respectifs.

Présentation

Burn-Controllers, 1ère marque française à avoir proposé des manettes personnalisées pour les joueurs console, continue de prendre de l’ampleur année après année, proposant toujours plus de modèles de manettes, d’options sur celles-ci, mais aussi d’accessoires gaming. Plus présent que jamais sur la scène gaming française et internationale, ce nouveau test est pour nous l’occasion de constater les évolutions depuis nos derniers tests, et plus particulièrement les 2 grandes nouveautés de cette d’année : les palettes Spider ReflX et les tous récents BC Triggers !

Manette Burn-Controllers ESWC

La manette testée aujourd’hui est donc un modèle PS4 personnalisé sur le « BC LAB ». Le principe n’a pas changé : en partant d’une Dual Shock 4 de base, le joueur va pouvoir « construire » sa manette tant au niveau des options d’ergonomie qu’au niveau de l’esthétique.

Découverte de la manette

La manette envoyée par Burn-Controllers pour le test est un des modèles les plus appréciés du moment : la Burn-Controllers ESWC !

esports-world-convention-logo

Et comme l’ESports World Convention est d’origine française, bien que son nom ne le laisse pas deviner au premier abord pour les non-initiés, cette superbe manette est aux couleurs du logo du championnat, autrement dit aux couleurs tricolores !

Manette Burn-Controllers ESWC

Pour ceux qui voudront recréer à l’identique ce modèle sur le BC LAB, voici les options présentes :

  • Coque avant ESWC / coque arrière blanche
  • Boutons d’origine
  • Palettes Spider ReflX blanches
  • Configuration palettes X+O
  • BC Triggers bleus
  • Bases de sticks bleues / sticks PS bleus et blancs + stick BC Curved
  • D-Pad d’origine

Voici le lien qui vous permettra de la recréer à l’identique : manette PS4 BC LAB ESWC.

BC LAB : personnalisation sur le site et résultats manette en main

Comme présenté un peu plus haut, le BC LAB permet de personnaliser la manette sur 2 tableaux : l’esthétique et l’ergonomie.
Rappelons aux joueurs qui découvriraient la marque avec cet article le fonctionnement de ce « lab » : via une interface dynamique sur le site, le joueur peut intégralement personnaliser sa manette, pièce par pièce, afin d’ajouter les options et avoir l’apparence voulue. Chaque changement est affiché en temps réel, permettant de se faire un aperçu immédiat du résultat.

Commençons par la personnalisation esthétique.

Manette Burn-Controllers ESWC

Le premier élément personnalisable de la manette reste sa face avant : via un procédé spécifique d’impression directement dans le plastique, recouvert ensuite d’un vernis protecteur, le rendu est vraiment parfait et résistant à l’usure. Plus d’une trentaine de rendus sont proposés, chacun y trouvera son compte. Aux anciens design viennent s’ajouter de nouveaux venus, avec parmi eux les nouveaux « Soft Touch ». Ceux-ci, de couleur unie, ont un toucher à la fois doux et avec une excellente adhérence, pour un confort de jeu optimal. La manette Burn-Controllers ESWC testée semble avoir pour base une Soft Touch blanche, ajoutant l’esthétique des couleurs à ce toucher.

Il est aussi possible de choisir une coque arrière de manette noire ou blanche, de changer la couleur des boutons, des bases et têtes de sticks analogiques, des palettes, ou encore d’apposer son GamerTag et/ou un logo sur les poignées. Le choix pour chacune des ses options s’étoffent un peu plus chaque année, et les combinaisons sont infinies.

Plusieurs nouveautés pour la personnalisation de l’ergonomie depuis notre dernier test, et pas des moindres !

Mais refaisons un tour d’horizon.

Les palettes ont été le point de départ de la marque. Ces palettes permettent de « mapper » par défaut les touches O et X situées à l’avant. Plus besoin pour le pouce droit de lâcher le joystick pendant de précieuses fractions de seconde, les palettes tombant sous les doigts : ces 2 touches se retrouvent accessibles instantanément sans le moindre mouvement.

On trouve encore sur le BC Lab le modèle d’origine disponible en 1 couleur: le toucher est toujours parfait, avec l’extrémité recouverte d’un plastique souple, au toucher rugueux. La course nécessaire est quasi inexistante et les « clics » sont bien nets. Les palettes tombent parfaitement sous les doigts et aucun effort n’est nécessaire pour les utiliser : une fois qu’on y a goûté, il est très dur de revenir à une manette « normale ».

Manette Burn-Controllers ESWC

Mais ça, c’était AVANT ! Burn propose maintenant les palettes Spider ReflX, et pousse encore plus loin le principe.

Pourquoi Spider ? On retrouve une araignée au centre de la grande palette double, et un motif de toile en relief sur le reste, mais leur forme générale ferait plutôt penser à une chauve-souris. Quoi qu’il en soit, plus question ici de « simples barres » comme avant mais on retrouve toute une surface située à quelques millimètres au dessus de la coque arrière de la manette, offrant une surface « cliquable » énorme. Vous pouvez quasiment appuyer n’importe où sur celle-ci pour déclencher le bouton, et surtout, vu que les extrémités suivent le contour des poignées de la Dual Shock, il n’est même plus nécessaire de décaler 2 doigts pour atteindre les palettes : elles viennent « se glisser » naturellement le long des poignées. Bilan : une ergonomie encore améliorée, une vitesse de réaction augmentée, bref, ça va fragger encore plus fort ! 🙂

Manette Burn-Controllers ESWC

Il est à noter que sur cette manette BC LAB PS4, ce sont les touches O et X uniquement qui sont mappées sur les palettes. Burn-Controllers offre en option la possibilité d’avoir le remapping « à chaud » avec ses manettes : cela donne la possibilité de choisir quelle touche de votre manette sera associée à quelle palette via une combinaison de touches (flèche bas du D-Pad + palette choisie pendant 5 secondes puis palette + touche à affecter pendant 4 secondes). Ainsi, vous pourrez choisir quelles touches affecter aux palettes selon vos jeux, et en changer comme bon vous semble. Étant gaucher et aimant varier l’utilisation des palettes selon les jeux, cette option est pour moi indispensable pour une manette custom, les touches X et O étant principalement réservées aux joueurs exclusifs de Call of Duty (donc pas tout le monde).

On retrouve ensuite les maintenant connus, mais non moins incontournables BC Sticks. Le principe est simple : proposer la possibilité de changer ses sticks en quelques secondes. Nouvelle couleur, nouvelle forme, le système créé par Burn-Controllers est aussi simple qu’efficace : les bases de sticks spécialement créées pour cela, disposent d’encoches en forme de « fer à cheval » dans lesquels viennent se clipper les sticks choisis. Celles-ci, faites en plastique plutôt souple, ne bougent plus d’un millimètre une fois en place : un beau travail de conception. Il est possible de choisir des sticks avec le profil de ceux des manettes d’origine sur PS3, PS4 ou Xbox One. Certains modèles spéciaux rallongés sont également disponibles, avec des motifs et textures spéciales.

Manette Burn-Controllers ESWC

On retrouve ainsi la Skeleton XL (mon préféré pour le joystick de la visée), la Vitality XL et le tout nouveau BC Curved, modèle légèrement rallongé et creusé en son centre, arborant les initiales BC (mon préféré pour le joystick des déplacements).

L’idée de rallonger un stick permet d’augmenter l’amplitude de mouvement de sa course, et par la même occasion la précision et le confort d’utilisation. Avec une excellente adhérence en prime, ces sticks spéciaux permettent une sensible amélioration des performances en jeu : testé et adopté pour ma part !

Manette Burn-Controllers ESWC

Il est aussi possible de prévoir l’adaptation du D-Pad pour recevoir les BC Sticks (non testé sur ce modèle). Il est vrai que la croix directionnelle, vestige des premières consoles, n’est plus au goût du jour de tous et n’est pas toujours des plus pratiques selon les jeux. Qu’à cela ne tienne ! Burn-Controllers a percé les 4 flèches de la croix afin de venir y clipper une seconde croix elle-même percée au centre du même « fer à cheval » que les bases des BC Sticks : la croix directionnelle peut ainsi accueillir toutes les sortes de BC Sticks existants, offrant un confort d’utilisation amélioré.

La nouveauté de l’année dernière était les BC Grips (non testés sur ce modèle). Ces BC Grips sont l’accessoire qu’il manquait pour offrir aux manettes une prise en main parfaite. Il faut avouer que malgré l’habitude, les poignées des Dual Shock 4 ont une forme et une prise en main qui pourrait être améliorée. Les BC Grips, faits de plastique bi-matières, viennent « s’enfiler » sur les poignées de la manette et se clipper sur le haut en venant entourer les gâchettes : pas besoin d’outils, ça ne bouge pas d’un millimètre quand on joue, et ça peut au besoin se retirer tout aussi facilement.

Leur intérieur est en plastique lisse permettant une mise en place facile, tandis que la surface extérieure des grips est recouverte de petits logos « éclairs » de Burn-Controllers en relief. Elle est faite de plastique mat à la sensation rugueuse, ajoutant encore à l’adhérence générale. Leur forme ergonomique permet de venir caler les doigts fermement dans les « creux » prévus pour, offrant une prise en main optimum. Ces grips donnent en plus un look super aux manettes : vraiment une réussite de A à Z !

Manette Burn-Controllers ESWC

Pour finir par la toute dernière nouveauté, découvrons ensemble les tous nouveaux BC Triggers ! Après une attente qui a paru interminable depuis les premières fois où ils ont été évoqués, ça y est, ils sont là.

Manette Burn-Controllers ESWC

Cette option vous donne accès à 4 gâchettes (2 x 2) personnalisées venant remplacer celles d’origine (L2 et R2). Ces gâchettes sont à la fois rallongées, incurvées vers le haut de manière plus marquée que celles d’origine pour bien pouvoir y caler ses doigts, et recouvertes d’un insert en caoutchouc plus souple, rainuré et orné du logo « BC ». Ces gâchettes viennent se glisser par le côté et ne bougent plus une fois en place. Une conception parfaitement étudiée pour un modèle d’ergonomie qui va rapidement vous faire passer l’envie d’essayer autre chose.

Mais au fait, pourquoi 2 x 2 palettes ?

Et bien si le premier jeu de palettes ne présente « que » les avantages décrits au-dessus, le second jeu possède lui des push-stop !

Et là, ça va radicalement changer la vie des fraggeurs fous sur FPS. Depuis que la Dual Shock 3, les gâchettes L2 et R2 ont toujours été des touches analogiques (on peut les presser plus ou moins pour avoir une action en jeu plus ou moins prononcée). Le problème est que peu de jeux exploitent cette fonctionnalité, et surtout pas les FPS qui utilisent ces touches « binairement » pour le tir : viser/pas viser, tirer/pas tirer. Donc pas besoin d’analogique, et encore moins de cette interminable course d’un peu plus de 1 cm. Pour ceux qui ont l’habitude de presser entièrement la gâchette, inutile de dire que la cadence de tir pour une arme au coup par coup s’en ressent.

Et bien grâce au push-stop se matérialisant par l’ajout d’une « patte » sous la gâchette venant buter sur le corps de la manette après une course de 4 mm, la course de ladite gâchette va donc diminuer autant que votre cadence de tir va pouvoir augmenter. Un régal, et moi qui ne joue quasiment qu’en coup par coup sur Battlefield, je peux vous dire que j’apprécie le confort de ne plus avoir à se forcer à penser de s’arrêter en milieu de course sans butée pour pouvoir recommencer un autre tir plus rapidement.

Pour la garantie de ses manettes, Burn-Controllers place un sceau autocollant à la jointure entre la coque avant et la coque arrière. Il faut évidemment que celui-ci reste en place. La garantie de base de la Burn-Controllers BC lab PS4 est de 90 jours, un peu « léger » selon moi par rapport au prix de l’objet. Après il est vrai qu’il est dur de garantir un produit que beaucoup de joueurs malmènent et usent rapidement. Cette garantie peut quand même être étendue en option jusqu’à 1 an.

Burn-Controllers continue à proposer pour les manettes PS4 le service « Burn my controller » permettant d’alléger l’addition pour les joueurs ayant une manette en plus. Ce service vous permet d’envoyer votre propre manette pour la personnaliser via le BC LAB. La seule différence est le choix dans les personnalisations disponibles : certaines options ne sont pas présentes, il faudra donc voir si cette solution vous permettra d’obtenir la manette voulue.

Accessoires en option

Commander la manette Burn-Controllers BC LAB PS4 de ses rêves c’est bien, mais pour compléter la « panoplie » du pro-gamer, certains à-côtés sont bien sûr proposés.

Pour protéger votre manette à la maison ou lors de déplacements, il est possible de commander une housse de protection rigide.

Ce nouveau modèle appelé « Nomad » , fabriqué dans une sorte de néoprène recouvrant un intérieur coqué, est beaucoup plus volumineux que l’ancien modèle qui venait épouser la forme de la manette. Ici, il s’agit plus d’un imposant « pavé » venant protéger la manette bien calée dans des pousses, mais aussi ses accessoires : sticks de rechange et câble USB pourront tous s’y loger sans problème. Un zip avec 2 tirettes en plastique souple à l’effigie du logo Burn-Controllers permet de la fermer facilement et une poignée de transport renforcée facilité sa prise en main. Bien qu’imposante, cette housse est la première que je possède et grâce à laquelle je ne m’inquiète plus quand je transporte ma manette : un coffre-fort pour votre précieux accessoire 🙂

Manette Burn-Controllers ESWC

Un câble USB est toujours disponible : il s’agit d’un câble de 3 mètres solidement tressé, assez rigide, avec des connectiques plaquées or. Pour ceux ayant besoin d’un câble supplémentaire pour recharger leur manette ou juste pour le plaisir d’en avoir un assorti à la manette, celui-ci a le mérite d’être aux couleurs de la marque et surtout d’excellente facture.

Enfin, il reste possible d’acheter des bases de sticks et des sticks à l’unité par ou par lot, en choisissant les formes et couleurs voulues.

Manette Burn-Controllers ESWC

 Conclusion sur la manette Burn-Controllers ESWC BC LAB PS4

Le cru 2016 de cette manette Burn-Controllers ESWC BC LAB repousse toujours plus loin les limites : en gardant une qualité de fabrication constante et un choix de modèles toujours plus vaste, les nouvelles fonctionnalités continuent à voir le jour, laissant sur place une concurrence ayant du mal à suivre le rythme. Un travail énorme est fait pour aller toujours plus loin dans la personnalisation et l’efficacité en jeu des manettes.

Cela se paye, forcément : produit « haut de gamme » pour les joueurs exigeants, les manettes Burn-Controllers ne sont cependant pas à la portée de tous ! Partant de 55€ en envoyant sa propre manette pour l’ajout seul de palettes simples, en passant à 130€ pour un modèle avec BC Sticks, palettes Spider ReflX et BC Triggers, il vous en coûtera plus de 250€ pour un modèle personnalisé toutes options. Le modèle de ce test réalisé tel que décrit au début de l’article vous en coûtera précisément 188,50 €.

Ces manettes ne sont donc malheureusement pas accessibles à toutes les bourses.

Au-delà du plaisir d’avoir une manette décorée à son goût, il faut aussi se demander si une telle manette apportera avec les options d’ergonomie un vrai plus à votre jeu. Ce n’est pas sûr pour le joueur occasionnel qui joue seul tranquillement chez lui, quand ça ne fait aucun doute pour un pro-gamer.

Reste qu’une fois qu’on y met le prix, dur d’être déçu tant la manette apporte satisfaction. Aucun accroc aux FPS ne pourra le nier !

Dur d’imaginer quelles innovations la marque pourra encore trouver par le futur, mais une chose ne fait aucun doute : Burn-Controllers reste à ce jour LA marque à la pointe de la technologie sur les manettes, et nous allons continuer à les surveiller de très près !

Les plus :

  • Finition exemplaire
  • Options d’ergonomie « jouissives » : BC Sticks, BC Triggers, Remapping, et j’en passe
  • Designs variés et soignés

Les moins :

  • Prix justifié par le travail nécessaire à la création, mais restant très élevé, réservant la manette aux plus fortunés des joueurs

Ou l’acheter ?

achat-burn-controllers

Liens utiles