Nouvelle marque arrivée de Pologne, Dream Machines propose une gamme de périphériques et d’accessoires.

Aujourd’hui c’est la Dream Machines DM1 Pro S qui va passer sur le banc de test. Proposée aux alentours de 60 €, cette souris est symétrique, avec une forme ambidextre mais un positionnement des boutons qui favorisera les droitiers.

Caractéristiques

  • Capteur optique Pixart PMW3360 12000 dpi
  • Fréquence 1000 Hz
  • Vitesse maximale 7,0 m/s
  • 6 boutons non programmables
  • Poids de 85 grammes
  • Dimensions de 126 x 68 x 39 mm
  • Rétro éclairé

Déballage et premières impressions

A l’ouverture, on découvre la Dream Machine DM1 PRO S ainsi que son câble tressé rouge et noir. On peut aussi apercevoir à l’intérieur des patins PTFE de rechange.

La version que nous avons reçue est la finition mate mais il existe une version brillante.

Nous avons affaire à une souris sobre, un design très simple sans grande originalité, mais le câble tressé ainsi que le logo et la molette rétro éclairée rattrapent le tout.

Prise en main & ergonomie

La Dream Machines DM1 PRO S est une souris avec un gabarit moyen (126 x 68 x 39 mm), ce qui permet une bonne prise en main. C’est une souris très légère, seulement 85 g. Avec ses tranches incurvées, elle permet une bonne position des doigts.

On constate une forme parfaitement symétrique mais malheureusement, elle est conçue principalement pour les droitiers, les boutons secondaires étant placés sur la gauche de son corps : les gauchers seraient désavantagés, dû au manque de boutons sur la partie droite de la souris.

La marque polonaise a décidé d’opter pour une coque en plastique soft-touch sans changement de textures. Les tranches ne présentent pas de matériau antidérapant, ce qui peut rendre la souris glissante, en particulier si vous transpirez des mains ou si vous avez les mains grasses. Un autre inconvénient est très vite apparu au vu de la matière de la coque : celle-ci est très vite salissante.

Boutons et fonctionnalités

La Dream Machines DM1 PRO S dispose de 6 boutons. Les boutons principaux droit et gauche sont associés à des commutateurs Omron (20 millions de clics). Ces switchs sont un peu bruyants, pour les amoureux du clic, cela peut très vite devenir embêtant.

Les deux boutons de la tranche gauche disposent de commutateurs tactiles, ce qui rend le clic plus silencieux mais moins réactif que les boutons principaux. Ce n’est pas dérangeant au vu de leur utilité.

Le bouton situé juste en dessous de la molette permet le réglage de la sensibilité. La sensibilité du capteur ne peut pas être réglée précisément car Dream Machines ne fournit pas de logiciel. Il faut donc choisir parmi les sensibilités préenregistrées.

Il y a six niveaux de sensibilité disponibles, chacun associé à une couleur de rétroéclairage : 400 dpi (rouge), 800 dpi (bleu), 1600 dpi (vert), 2400 dpi (violet), 4800 dpi (orange), 12000 dpi (vert clair).

Ceux qui sont attentifs aux petits détails s’apercevront que le logo sur la Dream Machines DM1 Pro S n’est pas assez feutré : si l’on fait bien attention on peut percevoir la LED à l’intérieur.

Capteur et glisse

La Dream Machines DM1 Pro S est équipée d’un capteur optique Pixart PMW3360, l’un des meilleurs capteurs optiques que l’on peut retrouver sur de nombreuses souris haut de gamme.

Il peut supporter des accélérations jusqu’à une vitesse maximale de 7,0 m/s et comme dit précédemment, il peut atteindre une sensibilité de 12000 dpi.

En ce qui concerne la glisse, la souris suit parfaitement nos mouvements. Les patins sont de très bonne qualité. Testée sur un DM PAD L de la même marque, les sensations fournies par la souris sont agréables.

Pilotes et réglages

Dream Machines ne propose pas de logiciel pour personnaliser plus en détail la souris.

Pour commencer à utiliser la Dream Machines DM1 Pro S, c’est très simple, il suffit simplement de la brancher sur votre ordinateur et d’attendre que les drivers s’installent.

Conclusion sur la souris Dream Machines DM1 Pro S

La Dream Machines DM1 Pro S propose un capteur très efficace ainsi qu’une excellente glisse grâce à ses patins de bonne qualité. Son manque de personnalisation reste son plus grand défaut. Mais pour un prix autour des 60 €, ce modèle reste tout de même un bon investissement et agréable à utiliser.

Les plus :

  • Glisse
  • Efficacité

Les moins :

  • Pas de logiciel
  • Clics principaux bruyants
  • Boutons latéraux moins efficace

Ou l’acheter ?

Liens utiles

Galerie