Le Logitech G910 Orion Spark est un clavier mécanique disponible depuis novembre 2014. En se renseignant sur le produit, on note que la marque met en avant deux points forts : sa rapidité et sa longévité. Nous reviendrons plus tard sur le premier point, quand au second, nous n’avons bien évidemment pas eu le temps de nous faire un avis.

Premières impressions

Le contenant est très soigné, annonçant les prouesses techniques de son contenu. Deux illustrations : une vue classique du produit d’une face et une vue rayon X de l’autre face.

Le Logitech G910 Orion Spark propose deux alternatives de repose-poignets amovibles : une version large et une version plus discrète. Il est également possible de l’utiliser sans ces accessoires. J’ai d’ailleurs plus apprécié le design du clavier sans les accessoires. C’est certes moins pratique mais cela lui donne une allure plus agressive.

Clavier Logitech G910 Orion Spark

Il est très imposant ! Ses caractéristiques dimensions / poids sont hors catégories : environ 22,5cm de longueur, 50cm de largeur, 3,5cm de hauteur, le tout pour 1,5kg de muscle. La longueur du câble est de 1,85m.

Clavier Logitech G910 Orion Spark

Le design : base sombre, touches lumineuses de couleur bleu turquoise par défaut, incurvées (pratique) sur très peu de relief. C’est épuré et efficace, son look rentre dans les cases du matériel gaming actuel. Certains le trouveront trop imposant, tandis qu’il ravira d’autres joueurs.

On peut y trouver des points forts (nombre de touches, touches de modification rapide des configurations…) et des points faibles (nécessite beaucoup d’espace pour l’accueillir, très lourd et donc difficilement transportable…) mais ce produit se positionne franchement, sans timidité, sur sa gamme, et c’est tout à son honneur. Ce n’est pas un modèle de voyage et le produit a effectivement l’air de miser sur sa longévité.

Et si on l’essayait ?

Qualité et confort de frappe sont des fonctionnalités déterminantes qu’un clavier doit offrir. Et à ce niveau, rien à redire sur le Logitech G910 Orion Spark : le rôle est plus que rempli. Pour les connaisseurs, information qui n’est pas des moindres : terminé les switch Cherry MX, du moins pour ce modèle. Place à des créations Logitech : les switch Romer-G. Ces switch sont supposés offrir 25% de réactivité supplémentaires. Je me permets d’être sceptique sur ce point, ayant tendance à penser que la vitesse de l’utilisateur est bien plus souvent un frein que celle du clavier. Mais il est vrai que le confort de frappe est vraiment au rendez-vous, il saura ravir tous les gourmands de claviers mécaniques.

Le relief des touches est également innovant et peut surprendre : une grosse moitié gauche (les plus utilisées) ainsi que les flèches directionnelles et celles de fonctions spéciales ont 3 reliefs : sur les côtés et le haut des touches. Ainsi, le centre de la touche « à plat » forme un trapèze dans lequel les doigts viennent se caler. Une fois le doigt posé dessus, c’est plutôt plaisant. Pour les autres touches, il y a seulement 2 reliefs, à gauche et à droite, rien ne « bloquant » le doigt dans le sens de la longueur. Étrange choix de la part de Logitech, choix à priori jamais vu avant, que de proposer différents modèles de touches sur un même clavier. Je pense que lorsqu’on garde les doigts dessus comme quand on joue (avant, arrière, saut …), on est bien « calé », par contre je pense que pour une frappe rapide à l’écriture, ou pour passer d’une touche à l’autre, il faudra un temps d’adaptation. De plus, le fait que toutes les touches n’aient pas le même profil n’aide vraiment pas à être précis.

Concernant les nouveaux switchs, il est vrai que le ressenti est vraiment plaisant : la course est vraiment courte et douce,pas d’effet « clic », le rendu se situant quelque part entre le clavier de portable et un switch mécanique plus classique. De plus, les touches sont très sensiblement plus silencieuses qu’avec des Cherry MX.

Niveau fonctionnalités, celles offertes par le Logitech G910 Orion Spark ne sont pas moindres, et c’est ce qu’on attendait d’un modèle avec de telles proportions.

Le logiciel Logitech permet une personnalisation peu variée, mais amplement suffisante. L’interface est très « graphique » et colorée, mais  un peu brouillon, et il vous faudra un temps d’adaptation/découverte  avant de réussir à trouver comment faire tel ou tel réglage. La principale personnalisation est la programmation des 9 touches spéciales, permettant d’enregistrer des macros. Vos réglages peuvent être mémorisés sous 4 profils, correspondant aux 4 touches en haut à gauche du clavier : facile pour passer d’un jeu à l’autre sans passer par l’interface Logitech.

L’autre personnalisation se fait au niveau du rétro-éclairage des touches : vous pouvez au choix appeler des profils prédéfinis (néanmoins modifiables) éclairant juste une série de touches correspondant à celles utilisées selon le type de jeu (fps, mmo…), choisir d’éclairer chaque touche individuellement selon vos besoins, ou bien créer des « effets d’éclairage » (vague multicolore, pulsation, atténuation, …), toujours de manière individuelle ou pour l’ensemble du clavier. C’est joli, ça peut s’avérer très utile pour retrouver ses touches en jouant dans le noir, mais tous ces modes de rétro-éclairage « bling bling » font un peu gadget il faut l’avouer.

Le rétro-éclairage des touches est modifiable à souhait, le clavier possède 9 touches dédiées au jeu, programmables sur trois modes (soit 27 macros possibles). Certaines touches supplémentaires sont également présentes : molette de volume, marche/arrêt de la luminosité des touches, commandes audio…
Le seul bémol se situe au niveau des dernières touches programmables (G6 à G9), derrière les touches F1 à F4, pour lesquelles l’accessibilité n’est pas instinctive car situées loin de la position ‘par défaut’. Le Logitech G910 Orion Spark propose un dock d’accueil pour Smartphones, petit plus pour ceux qui utilisent l’application ARX pour afficher en temps réel leurs statistiques de jeu.

Il s’agit d’un simple coulisseau sortant du haut du clavier pour accueillir votre téléphone (pour peu qu’il rentre dans l’emplacement) : prévoir un ou plusieurs adaptateurs (micro USB et Lightning par exemple) aurait été un vrai plus, d’autant que pour beaucoup, l’autonomie du téléphone ne tiendra pas de longues séances de jeux et il ne sera possible de le recharger une fois placé sur ce dock.

Clavier Logitech G910 Orion Spark

Conclusion sur le clavier Logitech G910 Orion Spark

Le Logitech G910 Orion Spark est, malgré quelques petits défauts, un modèle très convaincant, plus que recommandable. Vous vous en douterez, le produit, avec ses nombreuses fonctionnalités, ne se situe pas non-plus sur la tranche basse niveau prix. Vous obtiendrez le Logitech G910 Orion Spark pour 179 euros. Cela peut paraître un peu cher, mais si la promesse de longévité est respectée par la marque, alors le produit est recommandable à tous les joueurs qui ont les moyens de se l’offrir.

Le Logitech G910 Orion Spark est un clavier mécanique disponible depuis novembre 2014. En se renseignant sur le produit, on note que la marque met en avant deux points forts : sa rapidité et sa longévité. Nous reviendrons plus tard sur le premier point, quand au second, nous n’avons bien évidemment pas eu le temps de nous faire un avis. Premières impressions Le contenant est très soigné, annonçant les prouesses techniques de son contenu. Deux illustrations : une vue classique du produit d'une face et une vue rayon X de l'autre face. Le Logitech G910 Orion Spark propose deux alternatives de repose-poignets…

Logitech Orion Spark G910

Efficacité - 83%
Fonctionnalités - 88%
Ergonomie - 75%
Design / Look - 86%
Qualité / Prix - 82%

83%

Les plus : confortable, soigné, fonctionnel

Les moins : l'ergonomie

User Rating: 3.55 ( 2 votes)

Ou l’acheter ?

Liens utiles