Environ 1 an après la sortie et le test du très réussi RIG, casque stéréo compatible toutes plateformes, Plantronics avait renouvelé l’expérience en enrichissant la partie audio de son modèle phare et en proposant le RIG Surround.

Ce nouveau modèle se montre-t-il à la hauteur de son aîné, et l’arrivée du Surround est-elle suffisamment convaincante pour nous faire franchir le pas ?

Avant la sortie de la future gamme de casque Plantronics, nous avons voulu nous faire une idée sur ce modèle.

Présentation et caractéristiques techniques

Le Plantronics RIG Surround abandonne donc le son stéréo pour nous proposer du Surround 7.1 émulé. Comme son prédécesseur, il se compose de 2 parties : le casque et son boitier Mixer de son.

Il s’agit d’un casque circum-aural, bien que les haut-parleurs de 40mm le classent parmi les plus petits casques de ce genre. Le mixer de son, boitier de taille importante, plus grand qu’un écouteur du casque, est le 2ème élément de cet ensemble : de forme circulaire, il propose en façade les boutons pour régler la balance entre le son du jeu et celui du chat, changer parmi les 3 presets de l’égaliseur ou encore basculer sur la partie conversation téléphonique si l’on vient brancher un téléphone au câble prévu à cet effet. Un câble USB pour son alimentation et l’audio ainsi qu’un câble jack pour relier un téléphone sont tous deux fixés au boitier. Malgré sa taille, il est plutôt léger lui aussi, et la moindre traction sur l’un des fils risque de le balader sur votre bureau.

Caractéristiques principales :

  • Casque circum-aural de type fermé
  • Haut-parleurs : Néodyme de 40 mm
  • Réponse en fréquence : 20 Hz– 20 kHz
  • Micro : unidirectionnel
  • Réponse en fréquence micro : 100 Hz – 8 kHz

Déballage et premières sensations

Le carton est élégant, entièrement dans des nuances de noirs et de rouge orangé. Il met en valeur les caractéristiques du Plantronics RIG Surround et a une découpe sur le côté laissant entrevoir un des écouteurs du casque.

Plantronics RIG Surround

A l’intérieur, le Plantronics RIG Surround et son mixer sont bien calés dans des plastiques moulés emboîtés les uns aux autres. Sont également présents dans l’emballage le câble détachable plat sur lequel la perche micro est fixe et une notice rapide.

Un packaging moins complet que celui de son prédécesseur, mais qui suffira malgré tout à utiliser le casque sur PC.

Plantronics RIG Surround

L’ensemble fait donc plutôt classe : Plantronics reste fidèle à son image très « pro » qu’elle s’est forgée depuis bien des années en vendant des produits audio à usage professionnel.

Le Plantronics RIG Surround est entièrement fait de plastique noir mat et est très léger dans l’ensemble. La finition est très propre, mais sa légèreté et l’utilisation exclusive de plastique laissent quand même craindre pour sa solidité. Seul un usage sur la longueur pourra dire si ces craintes sont justifiées.

Deux petites étiquettes portant le nom de la marque et du modèle, ainsi que le tissu à l’intérieur des écouteurs viennent rompre la sobriété de cette couleur noire omniprésente en apportant une touche rouge-orangé. Le casque est doté d’un câble plat détachable, parfait pour éviter les nœuds, sur lequel une perche micro est directement intégrée.

Plantronics RIG Surround

Pour ce qui est des matériaux utilisés pour le casque, ils semblent en tous points identiques à ceux du RIG précédent. Équipés de mousses très souples recouvertes par un tissu aéré type mesh, les écouteurs sont plutôt agréables au contact. Ceux-ci pivotent à 90° pour un port autour du cou plus confortable. L’arceau lui est recouvert d’une sorte de fourreau en tissu, juste un peu rembourré de mousse au centre : même si le Plantronics RIG Surround est léger, ce n’est pas ce qu’il se fait de plus confortable, et à moins d’avoir une bonne épaisseur de cheveux pour compenser, le contact ne sera pas des plus agréables au bout d’une demi-heure. Il est évidemment réglable par crans, ceux-ci étant assez nets, sous réserve que l’emploi du plastique ici aussi résiste à une utilisation sur la longueur.

Côté confort, la pression exercée sur les tempes n’a beau pas être énorme, la souplesse des mousses et leur faible épaisseur n’aident pas vraiment. Moyen sur ce point. De plus, le casque a beau être fermé, le choix de l’utilisation de tissu type mesh pour les écouteurs ne le rend pas vraiment « hermétique », et l’isolation passive est très limitée, laissant passer une bonne partie des sons extérieurs : pas très adapté pour un environnement bruyant ou une grosse LAN entouré de geeks furieux en train de hurler.

Prise en main

Une fois le Plantronics RIG Surround déballé, l’inventaire terminé, les connaisseurs du RIG « premier du nom » se retrouvent face à un constat : où sont passées les connectiques qui existaient jusqu’alors ???

Fini les 2 câbles, l’un avec micro-perche pour une utilisation gaming, l’autre avec micro « en ligne », plus discret, pour une utilisation en extérieur avec un smartphone : seul le premier subsiste. De plus, la prise jack étant positionnée à 90° (pour un branchement à l’horizontal une fois le casque porté), l’usage d’un câble venant d’un autre appareil est compliqué, en plus d’être franchement inesthétique et pas pratique. Fini également l’adaptateur RCA, mais surtout l’entrée optique du mixer : le nouveau mixer prends le signal en USB, un point c’est tout.

Ce point est pour moi tout simplement une aberration : une entrée optique sur un casque stéréo, c’est gage de qualité audio, c’est top, ça fait « riche », et en trouver une sur le mixer du premier RIG était une agréable surprise, car tout à fait dispensable pour du stéréo, il faut l’avouer. Mais quand vient le moment de sortir le Plantronics RIG Surround, pour lequel une entrée optique aurait pris tout son sens, la marque l’enlève, empêchant ainsi de l’utiliser avec les dernières consoles.

C’est pour moi un grand carton rouge sur cet aspect, et je tenais à le souligner.

Plantronics RIG Surround

Les branchements sont simples : on branche le Mixer en USB sur son PC, on branche le casque sur le Mixer, et éventuellement un téléphone. Point final.

Plantronics RIG Surround

Ce Mixer propose les boutons nécessaires pour régler le volume général, via une « bague extérieure » faisant le tour du boitier, les volumes indépendants jeu et chat vocal, via 2 curseurs au centre associés à des LEDs, et pour couper le micro. A noter que les curseurs pour régler les volumes du jeu et chat sont inversés, l’un étant au maximum en montant le curseur, l’autre en le descendant, curieux choix …

Plantronics RIG Surround

Si votre téléphone ou toute autre source audio est branché en jack sur le câble prévu à cet effet, vous pourrez alors régler la balance entre votre source musicale et la bande son du jeu. Il sera également possible de passer un coup de fil via le bouton central, qui vous permettra d’une simple pression de passer du mode chat vocal à la prise d’appel sur votre téléphone. Il coupera ainsi le micro du jeu pour passer sur celui de votre téléphone. Vous pourrez bien sur régler de la même façon la balance entre votre appel et la bande son du jeu, chacune étant indépendante.

Vraiment pratique ! Ce Mixer a le mérite d’être facile à manipuler et très complet en terme de réglages. Une vraie réussite. Il aurait mérité un petit lest pour être plus stable sur le bureau, mais rien de bien gênant en pratique.

Pour compléter le tableau, les derniers boutons en bas du boitier permettent d’activer/désactiver le Surround et de basculer entre 3 presets, chacun identifié par un nombre de bips quand on en change, et répondant aux doux noms de « Pure », « Seismic » et « « Intensify ».

Qualité audio

J’ai pris le parti de tester séparément le Plantronics RIG Surround afin de me faire une idée plus précise de son rendu hors traitement du boitier. A l’oreille, je donnerais une très légère signature en V, avec des basses un peu marquées, et des aigus encore un peu plus. Les médiums semblent un peu en retrait au milieu des autres sons. Le rendu est assez détaillé, offrant une qualité générale plutôt bonne pour un casque de cette gamme.

Plantronics RIG Surround

Une fois branché au boitier, on retrouve un rendu assez similaire de base avec le premier preset. Les 2 autres permettront d’accentuer au choix les basses ou plutôt les aigus et bruits « secondaires » dans les jeux, tels que les bruits de rechargement d’armes que vous percevrez de manière plus détaillée. Le rendu est vraiment convaincant, et les presets permettront à chaque joueur d’avoir un rendu à son goût.
La spatialisation est également de qualité, le boitier émulant parfaitement le Surround, et permettant d’identifier clairement les directions d’où viennent les sons.

Si cette utilisation en 7.1 émulé se limitera donc uniquement au PC, le boitier en contrepartie a l’avantage de garder une connectique jack 3,5 mm standard en sortie : si vous n’êtes pas convaincu par le Plantronics RIG Surround, libre à vous d’en brancher un autre au boitier.

La qualité du micro est elle aussi très satisfaisante : celui-ci étant montée sur une perche souple, on pourrait croire qu’il est possible de le placer à sa convenance. Il n’en est rien : le micro revient à sa position d’origine, bien droit, perpendiculaire aux écouteurs, pointé « droit vers l’avant ». Le micro étant unidirectionnel et orienté pour capter vers l’intérieur un peu « en avant » de la bouche, il parvient parfaitement à capter votre voix, limitant même plutôt efficacement les bruits environnant.

Elle est restituée  de manière claire et précise, avec un niveau peut-être un peu faible qui mériterait d’être légèrement amplifié dans les réglages du système d’exploitation.

Mis à part ça, la qualité est très satisfaisante pour du chat en ligne.

Conclusions sur le casque Plantronics RIG Surround

Le Plantronics RIG Surround ne nous ment pas : il fait ce pour quoi on nous le vend, et il le fait bien. Prévu pour être exclusivement utilisé sur PC et nous faire profiter du Surround, le pari semble gagné, réussissant à convaincre sans difficulté.

Reste qu’après un RIG aux connectiques et accessoires très complets, compatible avec tous les supports, on garde un goût amer en voyant ce modèle Surround aussi limité.

Proposé maintenant autours des 80€, il n’en reste pas moins un excellent ensemble casque + boitier pour les joueurs voulant s’équiper avec un modèle Surround à moindre coût. De plus, son boitier polyvalent et vraiment pratique plaira aux PCistes.

Un modèle pas parfait donc, mais avec des avantages certains et un prix attractif qui saura convaincre nombre de joueurs.

Les plus :

  • Mixer bien conçu
  • Téléphone utilisable avec mixer
  • Bon rendu sonore global

Les moins :

  • Restriction à l’utilisation PC
  • Confort moyen
  • Tout plastique
  • Connectique casque mal conçue

Ou l’acheter ?

achat-amazon

Liens utiles