J’ai l’impression d’avoir déjà vu cette souris quelque part. Mais oui, bien sür, il faut revenir 3 ans en arrière, voir 6 ans. En effet, Razer, sur de l’ergonomie de sa souris orientée gamers acharnés, nous présente la Razer DeathAdder, qui n’est pas nouvelle mais qui est nouvelle quand même.

Design en tout point identique au modèle de 2009, qui était, lui même, identique au modèle 2006. Preuve que Razer a, en 2006, touché la perfection pour nos mains, nous les joueurs droitiers. Pas identique au niveau technologies embarquées par contre. A chaque nouvelle souris DeathAdder, Razer a fait évoluer son mulot comme il faut pour l’équiper aujourd’hui d’un capteur optique 4G à 6400 dpi.

Caractéristiques

  • Capteur optique 4G de 6 400 dpi
  • Modèle ergonomique pour droitier avec bandes caoutchoutées et texturées sur les côtés
  • Cinq boutons Hyperesponse programmables indépendamment
  • Fonction Ultrapolling 1000 Hz / Temps de réponse de 1ms
  • Réglage de la sensibilité à la volée
  • Mode Always-On (toujours actif)
  • Accélération de 50g et 200 pouces par seconde
  • Patins « Zero-acoustic Ultraslick »
  • Connecteur USB plaqué or
  • Câble léger, tressé, de 2,13 m
  • Dimensions approximatives : 127mm (longueur) x 70mm (largeur) x 44mm (hauteur)
  • Poids approximatif : 105gr
  • PC ou Mac

Design & Look

Le design, même s’il n’a pas changé reste à mon sens une réussite. La Razer DeathAdder, pourvu d’un fil, est belle. D’un noir mate du plus bel effet et permettant de faire ressortir le logo tribal de la marque par luminescence dès que la souris est alimentée. Deux bandes antidérapantes sont judicieusement placées de part et d’autre de la souris pour une meilleure prise en main.

Souris Razer Deathadder 2013

Prise en main & sensibilité de la Razer DeathAdder

J’ai testé la Razer DeathAdder sur différents jeu tels que Starcraft 2, Skyrim, Diablo 3, WOW, AC3, Black Ops 2, Crysis 2. Premier constat après plusieurs heures : Le mulot est très confortable à l’usage. Je n’ai souffert ni au niveau des doigts à force de cliquer, ni au niveau du poignet.

Souris Razer Deathadder 2013

Le fil ni trop épais ni trop fin n’est pas un handicap pour une utilisation intensif. Le fait de n’avoir que 2 boutons au niveau du pouce peut être un frein pour certains. Pour ma part, c’est parfait. Au delà, je me retrouve vite perdu, lorsque je passe d’un jeu à l’autre. La Razer Naga par exemple est pour moi une souris dédiée aux joueurs ayant plusieurs pouces sur la même main.

Enfin, la Razer DeathAdder est d’une réactivité exemplaire quelque soit le programme utilisé.

Paramétrages et personnalisation

La souris est compatible avec la dernière version du logiciel maison : Synapse 2.0
Sur cette version 2, il est possible de :

  • Créer plusieurs profils et d’y associer des programmes
  • Créer des macros et associer ces macros à des touches (importation de macro existante ou enregistrement d’action avec la souris)
  • Gérer les performances de la souris en jouant sur la sensibilité (en dpi) et la vitesse d’accélération
  • Gérer l’éclairage de la molette ainsi que le logo sur le dessus de la souris => On ou OFF dans les 2 cas. Pas de mode clignotant
  • Calibrer la souris en fonction de la surface sur laquelle vous faites glisser le mulot (tapis de la marque ou autre tapis de souris, gestion du Lift-Off

Souris Razer Deathadder 2013

A noter : vos paramètres peuvent êtres stockés dans le « cloud » ce qui vous permet de retrouver tous les paramètres après une nouvelle installation de Windows par exemple.

Conclusion sur la souris Razer DeathAdder 2013

Un Must Have.

Razer ne s’y trompe pas. S’ils sortent une 3ème version de la Razer DeathAdder, sans faire de grandes modifications, c’est qu’ils savent que les joueurs vont suivre. Et ces derniers auront raison. Une souris qui réagit aussi vite que nécessaire, robuste tout en ayant un look fort sympathique, pourquoi s’en priver ?

Reste qu’à 70 euros, il y a moins cher sur le marché. D’autant plus que si vous voulez pleinement en profiter, vous devrez rajouter un bon tapis de souris gamer. Les capteurs optiques étant plus sensible à la surface d’utilisation que les capteurs laser.

J'ai l'impression d'avoir déjà vu cette souris quelque part. Mais oui, bien sür, il faut revenir 3 ans en arrière, voir 6 ans. En effet, Razer, sur de l'ergonomie de sa souris orientée gamers acharnés, nous présente la Razer DeathAdder, qui n'est pas nouvelle mais qui est nouvelle quand même. Design en tout point identique au modèle de 2009, qui était, lui même, identique au modèle 2006. Preuve que Razer a, en 2006, touché la perfection pour nos mains, nous les joueurs droitiers. Pas identique au niveau technologies embarquées par contre. A chaque nouvelle souris DeathAdder, Razer a fait évoluer…

Razer DeathAdder (2013)

Efficacité - 90%
Paramétrage - 89%
Ergonomie - 95%
Design / Look - 96%
Qualité / Prix - 69%

88%

Must Have

Les plus : Réactivité, Confort, Design épuré
Les moins : Prix, Filaire uniquement,

User Rating: 2.92 ( 12 votes)

Ou l’acheter