Ayant testé tout récemment le Mixamp d’Astro Gaming, qui m’a fait une très forte impression, c’est avec impatience que j’attendais de recevoir ce MIXM8. Le marché sur ce genre de boîtiers étant très limité, ce test va nous permettre de voir les avantages et inconvénients de ce boitier peu connu du grand public. Remercions au passage le magasin en ligne Stealth Gamer, distributeur exclusif du MIXM8, qui nous a fourni l’exemplaire de ce test.

Présentation

Tout comme le Mixamp, le MIXM8 est donc un boitier convertisseur/mixeur/ampli audio permettant d’utiliser des casques PC avec prises jack sur consoles ou n’importe quelles autres sources diffusant de l’audio via fibre optique en Toslink. Il permet de récupérer le son du jeu, des voix du tchat en ligne et même d’une troisième source audio si on veut (téléphone, baladeur mp3, ampli…), en équilibrant le volume de chacune indépendamment. Un réglage de l’égaliseur est également possible pour satisfaire chacun des joueurs : mettre les basses à fond, souligner les aigus, etc. Vous pourrez avoir le rendu voulu.

MIXM8_vs_Mixamp

Par contre ATTENTION : connaissant le Mixamp d’Astro Gaming et le DSS2 de Turtle Beach, j’étais inconsciemment parti sur un boitier émulant le 5.1 sur casque stéréo comme ses concurrents : grave erreur ! C’est après avoir relu la notice détaillée en ligne que j’ai compris pourquoi lors de mon branchement initial je n’avais aucun son dans mon casque : ma console délivre un son 5.1 et oui, il faut bel et bien le désactiver car le MIXM8 est un boitier ne délivrant que du son stéréo !

Fini la spatialisation du Surround et l’immersion sonore totale dans les jeux : inutile de dire que ne jouant que quasiment exclusivement à des FPS, j’ai fait la grimace…

!!! EDIT !!! Un de nos lecteurs, K1ng0fNo0b, m’a informé que ce boitier était en fait l’ancien boitier HP HMA-1 de la marque Aimon, connue des gamers pour son Fragnstein. J’ai bien eu confirmation de Stealth Gamer qui a en fait racheté le stock complet, refait le packaging en français avec un relooking Squadron Gaming au passage, afin de le promouvoir ainsi re-décoré sur son site.!!! FIN DE L’EDIT !!!

Déballage et connexion

Présenté dans un carton très simple, avec les accessoires dans des sachets plastiques, l’ensemble n’est pas très flatteur. Mais bon, l’habit ne fait pas le moine comme on dit.

Squadron Gaming MIXM8

Les câbles nécessaires aux différents branchements sont cependant fournis : un câble optique pour récupérer l’audio du jeu, un câble USB pour l’alimentation du boitier et le câble Talkback permettant de jouer sur Xbox 360. Vous trouverez également une maigre notice indiquant comment connecter le MIXM8 à sa console ou son PC. Une version est téléchargeable sur le site constructeur, mais elle est à peine plus détaillée : il vous faudra découvrir par vous-même de nombreuses choses !

Le boitier est dans un plastique noir plutôt banal, assez mat, à la finition correcte et ayant l’air assez solide. Il a l’avantage de ne pas être « glossy » comme le dessus du Mixamp : un bon point pour éviter poussières et traces de doigts. Le dessus est estampillé du nom du boitier ainsi que du logo de la marque en blanc sur noir. Les patins antidérapants situés dessous permettent de bien le caler sur votre bureau ou le coin du meuble TV : aucun défaut sur le plan pratique.

En bref, une qualité satisfaisante dans l’ensemble par rapport à son prix.

Faisons maintenant le tour des différentes connectiques.

Squadron Gaming MIXM8

On retrouve à l’arrière un port USB classique servant à alimenter le boitier. Juste à côté se trouve une entrée optique avec un port Toslink classique ainsi qu’une sortie : sur ce point se trouvent déjà deux avantages par rapport au Mixamp. En effet, le Mixamp est pourvu d’une entrée Toslink jack 3,5mm, moins répandue que le port classique que l’on retrouve sur tous les appareils numériques actuels. Le Mixamp par contre n’a pas de sortie optique : celle-ci permet de brancher un autre appareil en cascade derrière le MIXM8 (branchement en « pass-through ») et n’oblige pas à devoir jongler avec le câble d’un matériel à l’autre.

Deux bons points pour le boitier Squadron Gaming !

Les 3 derniers ports à l’arrière sont des entrées analogiques : une RCA stéréo et une coaxiale. Elles permettent de brancher diverses sources audio sur le boitier : ampli, lecteur DVD, Home Cinema…

Squadron Gaming MIXM8

A l’avant on ne retrouve que 3 prises jack 3,5mm : la première sert à brancher le micro, la seconde le casque, et la troisième est réservée à la prise Talkback sur Xbox 360 et permet de brancher la manette.

Reste sur le dessus la molette qui sert à faire tous les réglages et les voyants LED s’illuminant en fonction du réglage sur lequel on est positionné.

Réglages et résultats audio en jeu

Je suis assez partagé concernant le rendu. Il faut admettre que le résultat est dans l’ensemble bon, si l’on a envie de se contenter de stéréo. J’ai essayé le boitier principalement avec mon Sennheiser PC350 SE, sur PS3 et PS4, avec les jeux Killzone, Battlefield 4, Hitman Absolution et GRID 2. Selon les utilisations, le résultat s’est montré plus ou moins à la hauteur de mes espérances.

Avant toute chose, je vais rappeler un point essentiel à mes yeux, que j’avais déjà soulevé lors du test du Mixamp et qui reste vrai pour le MIXM8 : quels que soient les réglages que vous choisirez de faire sur l’égaliseur, le boitier présente l’avantage de préserver « l’identité sonore » de votre casque. Si vous avez un casque bien « basseux » parce que vous aimez ça (spécial « gamers BOUM BOUM ») ou un casque audiophile parfaitement neutre, le MIXM8 ne dénaturera pas ce rendu qui vous est cher, rendant ainsi toutes les combinaisons casque/boitier possibles. Chacun pourra brancher son «casque fétiche» et en profiter à 100%, et ce malgré les nombreux traitements numériques du signal qui sont effectués.

Squadron Gaming MIXM8

Pour comparer, j’ai essayé avec mes deux casques (les seuls que j’avais sous la main) et « pour le délire », j’ai même écouté de la musique avec. Et bien j’ai retrouvé les mêmes sensations sonores qui correspondaient à chacun, même à travers le boitier.

Plusieurs réglages sont possibles sur le boitier : avec la molette on passe de l’un à l’autre et la LED correspondante s’allume pour nous dire sur lequel on est. On peut agir indépendamment sur le volume général du jeu, celui du micro, celui de la 3ème source audio (en RCA, coaxial ou jack), le gain du casque (jouant sur l’impédance, pour les casques plus ou moins « sensibles ») ainsi que sur l’égaliseur.

Pour ce qui est des réglages d’égaliseur, on a deux écoles :

  • les constructeurs qui choisissent de ne proposer aucune latitude à l’utilisateur, et qui offre des réglages audio prédéfinis : c’est ce qu’on a sur le Mixamp avec ses 4 presets figés, ou encore sur les casques Tritton qui ont leurs propres réglages uniques, ne laissant au joueur que le choix du volume des différentes voix du Surround
  • les constructeurs qui laissent le choix au joueur comme c’est le cas chez le haut de la gamme Turtle Beach avec le logiciel de gestion audio sur PC, et comme c’est le cas ici aussi sur le MIXM8 : il est possible de régler indépendamment les basses et les aigües et ainsi de mettre en valeur les sons qui nous intéressent

Cette possibilité est intéressante en théorie, mais en pratique, elle s’avère assez confuse sur le boitier : on choisit la partie du spectre que l’on veut régler mais ensuite on n’a aucune indication précise sur le niveau où l’on est situé : pas d’afficheur ou de jauge qui se remplit, c’est l’intensité de l’éclairage de la LED qui varie. J’avoue qu’avant qu’on me le dise, je n’avais même pas vu que l’intensité variait … Après, il faut fignoler «à l’oreille» et on ne sait pas vraiment quand on est au minimum ou au maximum. Par exemple, si vous voulez régler les basses pour avoir le rendu qui vous plait pour les explosions, mieux vaut prévoir quelques caisses de grenade et les lancer à la chaîne, le temps d’arriver à ce que vous voulez.

Une fois les aigus et graves réglés, si vous n’êtes pas satisfait du résultat et voulez retourner à des réglages neutres, il faut réinitialiser le tout via une combinaison de touches et recommencer : pas très pratique ! Je pense que beaucoup de joueurs essaieront d’y toucher les 2-3 premières fois puis y renonceront par manque de simplicité.

En dehors de ça, la qualité audio en jeu est là : si on perd le son multicanal, la qualité audio offerte par la fibre optique semble conservée. Vous profiterez de vos jeux et de votre casque dans les meilleures conditions qui soient.

Petit « phénomène » étrange toutefois : je ne sais pas si ça vient de moi qui suis exclusivement habitué au Surround ou si c’est un « bug sonore » ou mauvais réglage du boitier, mais j’ai été assez surpris dans les FPS. Pour les sons qui tournaient de gauche à droite et d’avant en arrière, comme un hélicoptère en train de tourner autour de moi dans Battlefield 4, je perçois systématiquement une micro-coupure lors du passage de gauche à droite (juste quelques dixièmes ou centièmes de secondes, mais suffisamment pour l’entendre). Imaginez l’hélicoptère en train de tourner au-dessus de votre tête : au lieu d’entendre le son venant de l’avant-gauche, avant-droite, arrière-droite, arrière-gauche, vous entendez gauche, micro-coupure, droite, micro-coupure, gauche… Pas très plaisant !

Dans tous les cas, je déconseillerais tout simplement ce boitier aux joueurs ayant l’habitude du son Surround et voulant jouer à des FPS : impossible de localiser un son, on sait juste si ça vient de la gauche ou la droite, point barre. N’espérez pas entendre un ennemi se glissant derrière vous ou localiser précisément l’emplacement d’un sniper en train de vous tirer dessus.

Réservez le MIXM8 aux autres jeux, ou la spatialisation n’est pas indispensable : les fans de jeux de caisses ou les footeux n’y verront que du feu et seront pleinement satisfaits.

Conclusion sur le boitier Squadron Gaming MIXM8

Squadron Gaming, marque sortie un peu de nulle part il faut l’avouer, nous offre ici un produit qui gagne à être connu.

Comme je l’ai souligné lors du test, il ne sera pas adapté à tous :

  • si vous recherchez l’intérêt de la spatialisation, vous pouvez tout simplement passer votre chemin car vous ne tirerez rien de ce boitier sur ce point
  • si par contre ce critère n’est pas important pour vous, le MIXM8 s’avère être une alternative parfaite au Mixamp

Squadron Gaming MIXM8

En effet, si on passe le réglage de l’égaliseur qui est particulièrement laborieux, il faut admettre que le boitier de Squadron Gaming vient tout simplement marcher sur les platebandes de celui d’Astro Gaming et enfonce le clou avec un argument indiscutable : le prix ! On le trouve, exclusivement distribué par Stealth Gamer, à environ 70€ alors que le Mixamp vient juste de descendre à 130€, soit presque le double. Pour ceux qui réussiront à se procurer le boitier d’origine Aimon HP HMA-1, quelques sites en ont encore en stock, vous le trouverez même à moins de 40€ (ça fait cher le relooking forcé Squadron Gaming …).

Chaque joueur verra midi à sa porte, mais contrairement à la pléthore de casques gamers existant parmi laquelle il est dur de faire un choix, celui entre ces deux modèles peut se résumer en une seule phrase : spatialisation du son = Mixamp, pour le reste, choisissez le MIXM8. En gardant bien entendu la différence de prix importante qui rentre forcément en ligne de compte dans le choix.

J’espère pouvoir vous proposer prochainement un test du DSS2 de Turtle Beach. Mais en attendant, les choix sont faits.

A suivre très bientôt 😉

Ayant testé tout récemment le Mixamp d’Astro Gaming, qui m’a fait une très forte impression, c'est avec impatience que j’attendais de recevoir ce MIXM8. Le marché sur ce genre de boîtiers étant très limité, ce test va nous permettre de voir les avantages et inconvénients de ce boitier peu connu du grand public. Remercions au passage le magasin en ligne Stealth Gamer, distributeur exclusif du MIXM8, qui nous a fourni l’exemplaire de ce test. Présentation Tout comme le Mixamp, le MIXM8 est donc un boitier convertisseur/mixeur/ampli audio permettant d'utiliser des casques PC avec prises jack sur consoles ou n'importe quelles…

Squadron Gaming MIXM8

Fabrication - 75%
Spatialisation - 40%
Réglages - 75%
Design / look - 60%
Prix - 90%

68%

Stéréo !

Une alternative au Mixamp à un prix attractif, si l'on peut se contenter d'un son stéréo.

User Rating: Be the first one !

Liens utiles

Ou l’acheter ?