Steelseries fait partie de ces marques adulées par les gamers, avec des produits souvent considérés comme des références, comme le Siberia V2, un casque mythique, ou encore la SteelSeries Sensei, souris que nous vous testons aujourd’hui.

La Sensei, déclinée en version MLG depuis quelques mois suite à son succès, est bien souvent recommandée par les joueurs et qualifiée de « Must Have » chez les souris gamers. Reste cependant à vérifier si elle mérite tant d’éloges…

Caractéristiques :

  • Technologie capteur : Optique laser
  • Résolution (max) : 11 400 ppp
  • Forme : Ambidextre
  • Boutons : 8
  • Mémoire interne : Oui
  • Profils enregistrables : 5
  • Dimensions : 125,5 x 68,3 x 38,7 mm

Design / Look

Ne nous méprenons pas, la SteelSeries Sensei n’a rien d’une bête de design, il est même facile à première vue de la qualifier de « banale », du fait de sa forme simple, ambidextre, de la sobriété des matériaux utilisés ainsi que de sa silhouette pour le moins discrète.

Il s’agit donc avant tout d’une histoire de goûts : à vous de voir si une souris discrète vous convient mieux qu’un mulot au design futuriste, ou vice versa. Pour autant, il est impossible de trancher sans garder un minimum d’objectivité. Mais habitué à des souris souvent « bling-bling », la sobriété de la Sensei, ses Leds personnalisables et son dos argenté m’ont convaincu. Car à première vue sans originalité, son aspect si simpliste la rend au final tellement différente de ce que se fait ailleurs, et ça n’est pas plus mal.

Souris Steelseries Sensei

Sachez que la Sensei est disponible dans plusieurs versions ! Vous trouverez ainsi la version MLG testée ici mais également les versions : FNATIC EDITION, FROST BLUE…

Prise en main

La simplicité de la SteelSeries Sensei se révèle être un atout quant à sa prise en main. Celle-ci est en effet immédiate et semble convenir à la plupart des types de prise en main.

Que vous soyez « claw grip », « palm grip », c’est à dire les principales manières de prendre en main une souris, la Sensei devrait vous convenir, notamment grâce à son manque d’encoches ergonomiques, souvent rédhibitoires pour les « claw grips ».

Dans l’ensemble, ses dimensions plutôt élevées permettent sans difficulté d’y étendre notre main et de se sentir à l’aise. Le revêtement métallisé utilisé est en revanche plutôt moyen, car bien que beau, il ne permet pas vraiment d’avoir une bonne adhérence.

Souris Steelseries Sensei

Concernant les boutons, on en retrouve 4, en plus de la molette et des clics classiques, qui sont personnalisables, et se trouvant au niveau des tranches de la Sensei. C’est certes peu par rapport à une Razer Naga, mais la plupart devrait s’en contenter.

On appréciera tout de même sa légèreté, 102 grammes, bien pratique pour les joueurs de FPS entre autre. Et en plus de cela, ses larges patins en téflon lui confèrent un glisse excellente, bien entendu si un bon tapis est utilisé, mais cela va de soi.

Sans oublier que la SteelSeries Sensei est ambidextre, droitiers comme gauchers seront donc comblés, ce qui n’est hélas pas souvent le cas.

Capteurs et réglages

La grande force de la Sensei, c’est avant tout sa précision et l’ensemble des réglages qu’elle propose. Car dans ce domaine, c’est la souris la plus complète du marché.

On retrouve premièrement un capteur Avago 9500 (9800 pour la version MLG) qui fait des merveilles, épaulé par un processeur 32 bits intégré à la souris, capable d’ailleurs d’atteindre les 11 400 dpi. Certes peu utile, mais c’est un record de plus pour la souris.

En jeu, la SteelSeries Sensei est très efficace, précise, sans souci de décrochage ou je ne sais quoi, qui serait néfaste à votre utilisation.

Souris Steelseries Sensei

Comme je le disais, la Sensei a un atout de taille pour les joueurs les plus exigeants. Elle propose en effet de nombreux réglages pour personnaliser les réactions du capteur. On retrouve entre autre la hauteur de décrochage ou la possibilité de ralentir la sensibilité du capteur lorsque nos mouvements sont précis. Du pinaillage pour certains, mais vite un indispensable pour ceux qui s’y habituent !

Et petit plus toujours sympathiques, l’ensemble des 5 profils à votre disposition sont personnalisables directement depuis la souris, et ce grâce à un petit écran positionné en dessous de celle ci.

Petit bémol, le logiciel Steelseries Engine n’est pas des plus ergonomiques…

Conclusion sur la souris SteelSeries Sensei

Dur de ne pas qualifier finalement la SteelSeries Sensei de souris parfaite, car après quelques semaines d’utilisation, j’ai fini par m’y habituer, par adorer sa précision hors norme, son design simple et sa prise en main innée, et tout cela sans finalement lui trouver de défauts, en tous cas aucun majeur.

Une souris chère dans sa version MLG, certes, mais qui satisfera sans aucun doute les plus exigeants d’entre vous. A oublier cependant si un design tape-à-l’œil est pour vous primordial, la Sensei de Steelseries ne faisant pas dans ce domaine là…

Steelseries fait partie de ces marques adulées par les gamers, avec des produits souvent considérés comme des références, comme le Siberia V2, un casque mythique, ou encore la SteelSeries Sensei, souris que nous vous testons aujourd'hui. La Sensei, déclinée en version MLG depuis quelques mois suite à son succès, est bien souvent recommandée par les joueurs et qualifiée de "Must Have" chez les souris gamers. Reste cependant à vérifier si elle mérite tant d'éloges... Caractéristiques : Technologie capteur : Optique laser Résolution (max) : 11 400 ppp Forme : Ambidextre Boutons : 8 Mémoire interne : Oui Profils enregistrables :…

SteelSeries Sensei

Efficacité - 98%
Paramétrages - 90%
Ergonomie - 82%
Design / Look - 94%
Qualité / Prix - 91%

91%

Simple

Les plus : Sobre, Efficace, Personnalisable
Les moins : Un peu chère, Peu de boutons, Logiciel pas terrible

User Rating: 3.55 ( 5 votes)

Liens utiles

Ou l’acheter ?