Premier casque vendu officiellement par Turtle Beach comme étant destiné à la Playstation 4, le Turtle Beach PX4 est une copie de modèles que l’on connait déjà bien : le X42, le XP400 et le XRay. Ces casques représentent la gamme située juste en dessous du « haut de gamme » de la marque, la seule différence étant l’absence de personnalisation des réglages sur ordinateur.
Proposant les mêmes réglages que ses prédécesseurs, le câble Talkback pour PS4 en plus, nous n’avions pas eu l’occasion de tester l’un d’eux avant, et il nous permet de faire aujourd’hui un point sur cette gamme.

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation du Turtle Beach PX4 a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testés sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des casques plus anciens est ainsi plus représentative en comparaison des casques actuels et de l’évolution de leurs prix respectifs.

Il est à savoir que Turtle Beach sort très souvent des casques identiques sous différentes couleurs, différents noms, avec juste un changement au niveau des accessoires fournis. Ainsi, le Turtle Beach PX4, casque aux couleurs de la PS4, a trois « clones » :

– le Turtle Beach X42, le plus ancien, aux couleurs de la XBox 360 : le câble chat PS4 n’existant pas, c’est le seul câble qui diffère. Ce modèle fonctionnait encore avec des piles (rechargeables de préférence).

– le Turtle Beach XP400, aux couleurs de la XBox 360 également : le câble chat PS4 n’existait pas non plus, mais il était fourni avec l’adaptateur bluetooth XBA, comme les modèles de la gamme au-dessus. Ce modèle était le premier de cette gamme avec batterie rechargeable intégrée.

– le Turtle Beach XRay, aux couleurs de Call of Duty Black Ops 2 : pas de câble chat PS4, batterie rechargeable et retour du câble Talkback pour Xbox 360.

Caractéristiques techniques

Le Turtle Beach PX4 est un casque sans-fil à batterie rechargeable délivrant un son Dolby Surround, c’est-à-dire un son multicanaux en 5.1.

Turtle-Beach-PX4-3

Ce son Surround est émulé : c’est-à-dire que le Turtle Beach PX4 n’a qu’un seul haut-parleur de 50mm par écouteur et que c’est un traitement numérique du son qui va simuler la spatialisation des différents canaux. Je remets un petit lien pour la petite vidéo habituelle en anglais (pour ceux qui pratiquent) qui explique parfaitement comment fonctionne ce principe :

Le casque fonctionne pour la partie son sur une double fréquence radio 2,4GHz/5GHz pour pallier aux éventuels problèmes d’interférences et en Bluetooth pour la partie micro/chat. Comme sur les autres modèles de la gamme, il dispose de la possibilité d’appairer deux périphériques en Bluetooth, permettant ainsi de bénéficier à la fois du chat depuis la console (PS3), et, par exemple, de musique ou d’un appel depuis un téléphone.

Pour ce qui est des réglages, le Turtle Beach PX4 propose 4 profils préréglés pour les sons du jeu, 4 niveaux de limitation du volume en cas de « pic sonore » (bruit d’explosion ou gros sons du genre) et la possibilité de régler le volume du retour micro. Chose classique maintenant pour la marque, il est également possible de modifier le placement (virtuel j’entends) des différents canaux autours de soi, permettant de modifier un peu la « profondeur » de la spatialisation.

Déballage

L’emballage est coloré et accrocheur, à dominante bleu nuit « PS4 », le casque est emballé proprement, sans fioritures : il y a juste ce qu’il faut pour le mettre en valeur.

Turtle Beach PX4

Le carton extérieur, plastifié, nous présente les caractéristiques techniques du produit et nous rappelle bien sur chaque face que c’est un produit créé pour la sortie de la PS4. Dedans, chaque élément est sous blister, avec une étiquette pour bien savoir qui fait quoi : aucun doute possible pour les néophytes. C’est bien protégé, c’est sobre et amplement suffisant.

Tous les câbles nécessaires au branchement sur les différents supports sont fournis : 1 câble optique (toujours aussi fin, menaçant de céder à la moindre flexion un peu trop prononcée), 1 câble USB pour la recharge de la batterie du casque, 1 câble Talkback pour le chat sur Xbox360 et 1 câble jack 2,5mm/3,5mm qui permettra au choix de brancher une source audio avec une sortie jack classique ou de bénéficier du chat sur PS4 (les micros bluetooth étant bloqués par Sony, obligeant à se connecter à la manette, en attendant une éventuelle mise à jour … un jour peut être).

Turtle Beach PX4

Il est à noter que l’alimentation USB du boitier est faite par un câble non amovible, chose plutôt rare pour ce genre de matériel : c’est un point négatif car si l’on endommage ce câble, c’est le boitier entier qu’il faudra changer, mauvais choix. Une courte notice et un stickers Turtle Beach sont également fournis.

Qualité de fabrication et confort

Turtle Beach reste fidèle à lui-même au fur et à mesure des modèles, et c’est tant mieux pour les joueurs ! Il nous propose pour le Turtle Beach PX4, un casque à la qualité de fabrication aussi exemplaire que celle de ses prédécesseurs. Ça respire la qualité et la solidité.

Turtle Beach PX4

Comme pour beaucoup d’autres modèles, ce n’est pas à du similicuir que nous avons droit pour les parties en contact avec votre tête mais à de la mousse à mémoire de forme recouverte de tissu alvéolé respirant. On en retrouve ainsi à l’intérieur de l’arceau et sur les mousses des écouteurs. C’est par contre bien du (simili)cuir que l’on retrouvera sur l’extérieur de l’arceau. L’avis sur ce choix sera avant tout une question de goût. Pour ma part, en essayant d’être objectif, je dirai que je préfère le tissu au cuir : le contact est plus agréable et tient moins chaux aux oreilles, par contre c’est vrai qu’on a moins cette sensation « d’étanchéité » que propose le cuir, et on perd un petit peu en isolation sonore extérieure. Mais à moins de jouer dans un environnement très bruyant, rien de gênant.

Le Turtle Beach PX4 est entièrement noir avec juste des liserés bleus sur les écouteurs et les coutures au niveau du tissu de l’arceau : c’est à la fois discret et élégant, et j’avoue qu’étant fan de bleu, je trouve ce casque très réussi !

La majorité des commandes est située sur les faces extérieures des écouteurs depuis maintenant quelques modèles, ce qui rend l’accès à la fois rapide et précis aux différents réglages, les boutons étant plutôt gros.

Le micro amovible, sur le même bras en métal articulé que les premiers modèles, garde parfaitement la position qu’on lui donne. L’extrémité est ornée d’un petit insert métallique (gravé « Turtle Beach », le petit détail sympa) aidant à le manipuler et l’orienter.

Turtle Beach PX4

Les écouteurs peuvent toujours pivoter à 90°, à la façon des casques DJ, permettant un port confortable autour du cou pour « reposer sa tête » quelques minutes entre deux parties et il ne devient pas pénible à porter au bout de plusieurs heures. Un vrai chausson 😉

Depuis maintenant 1 à 2 ans, Turtle Beach a décidé d’arrêter de proposer le choix des piles pour l’alimentation de ses casques et d’imposer une batterie intégrée qui se recharge par câble USB. Il est à noter qu’heureusement, il reste possible de l’utiliser pendant sa charge. Annoncée pour une quinzaine d’heures d’autonomie, je pense qu’elle doit les atteindre à peu de choses près : j’ai joué plus d’une douzaine d’heures avec sans la recharger, ce qui est déjà une autonomie tout à fait honorable.

Je vois autant d’avantages que d’inconvénients à cette évolution.

Un avantage est bien entendu de ne plus avoir besoin à jongler avec des piles et un chargeur toutes les 10-12 heures. Un inconvénient est que la batterie est intégrée et non-amovible : sur le long terme, si sa capacité et son autonomie maximale décroissent, il n’y aura rien à faire pour en changer. A titre personnel, ayant pris l’habitude avec le PX5, j’avoue que je préfère la solution des piles rechargeables qui n’est au final pas si contraignante. Ou encore la solution « de luxe » comme pour le Tritton Warhead ou dernièrement le SteelSeries H Wireless : proposer un jeu de 2 batteries amovibles, permettant d’en recharger une dans la base pendant que l’on utilise l’autre. Mais cette solution (idéale) ferait bien sûr grimper l’addition… Turtle Beach qui est pourtant à la pointe en termes d’évolutions et de fonctionnalités pour ses casques reste sur ce point précis en retrait par rapport à ses concurrents.

Turtle Beach PX4

Le boitier décodeur/transmetteur, en plastique noir mat très sobre, est de forme identique aux prédécesseurs de la gamme. On retrouve bien entendu l’entrée et la sortie optique (PassThru) permettant de brancher l’arrivée de son mais également un autre appareil en cascade, toujours utile quand on utilise pas mal de matériel. La seule autre prise présente est l’entrée jack AUX pour ajouter une source audio aux autres sons. On retrouve uniquement trois boutons dessus : un pour appairer le casque, un pour régler l’angle des haut-parleurs et un pour activer/désactiver le Surround.

Qualité du son et réglages

Sans tourner autour du pot, le plus simple est de dire que comme pour les modèles haut de gamme de la marque, le rendu sonore est tout simplement excellent !

Turtle Beach PX4

Le Turtle Beach PX4 propose dans un premier temps 4 préréglages fixes de l’égaliseur : rendu neutre, amplification des basses, des aigus, ou des deux. C’est dans l’absolu plutôt limité, mais au moins, chaque réglage correspond bien et le rendu est conforme. On a également un « limiteur de bruits d’explosions » : en gros, c’est un filtre que l’on peut régler à 4 niveaux d’intensité, et qui filtrera les bruits violents comme les explosions que vous rencontrerez dans le jeu, histoire d’économiser vos tympans. J’avoue qu’essayant de ne pas mettre le volume trop élevé en général, cette fonctionnalité m’a parue très anecdotique, mais si ça peut un peu sauver l’audition des « gros bourrins du son », ce n’est pas plus mal.

Turtle Beach PX4

Le Turtle Beach PX4 offre également la possibilité de modifier virtuellement l’angle des haut-parleurs pour changer le rendu et la profondeur du Surround. Gadget ou réelle plus-value, je ne saurais le dire avec certitude. Quoi qu’il en soit, en modifiant ce réglage via le bouton sur le boitier, on entend vraiment une différence, je pense que chaque oreille sera plus ou moins réceptive à tel ou tel réglage et chaque joueur aura ses préférences. J’avoue avoir trouvé les n°3 et 6 les plus intéressants.

La spatialisation du son grâce à l’émulation du Dolby Surround est bluffante elle aussi : étant « lâchement » passé à la concurrence depuis peu, après 3 ans d’utilisation intensive de mon PX5 (et oui, le SteelSeries H Wireless m’a converti au côté Obscur… lol), je continue à prendre plaisir à chaque fois qu’un nouveau casque Turtle Beach arrive sur ma tête : la précision avec laquelle il est possible de situer chaque son reste exemplaire, parmi ce qui se fait de mieux à ce jour. L’utilité pour les FPS est évidente et le choix d’un casque tel que le Turtle Beach PX4 contentera sans nul doute les fraggeurs les plus exigeants en terme de son. Turtle Beach maîtrise pleinement le sujet et même s’il ne propose pas à son catalogue de casque avec du « vrai 5.1 » (plusieurs haut-parleurs par écouteur), il n’a pas à rougir pour autant de ce qu’il propose en Surround émulé.

A noter que la technologie double fréquence pour la transmission du son en Wifi s’est montrée sans faille lors du test : malgré l’environnement TRES chargé en réseaux Wifi, aucune perturbation ou micro-coupure n’a été constatée pendant le test, parfait !

Conclusion sur le Turtle Beach PX4

Si on cherche un casque récent compatible PS4, offrant une excellente finition, une simplicité d’utilisation et un rendu sonore de premier ordre, pourquoi aller chercher plus loin ? Même s’il n’apporte pas de réelle évolution par rapport aux modèles précédents (XP400, X42, XRay), il ne vous décevra pas et permettra d’être équipé pour la nouvelle génération de consoles.

Si par contre les 4 réglages d’égaliseur vous semblent « légers » et que vous estimez que la customisation complète des presets sur ordinateur qu’offre le haut de gamme de la marque est un vrai plus, peut-être vous faudra-t-il vous dirigez plutôt vers les modèles supérieurs (voir mon test du Tango / XP510/PX51). Ce choix dépendra avant tout de votre envie de vous investir dans des réglages complexes ou non.

Dans tous les cas, malgré le peu de customisation qu’offre ce modèle, il reste une valeur sûre qui ne vous décevra pas. Je n’avais pas encore pu essayer cette gamme de produit et c’est vrai qu’elle fait clairement de l’ombre à la gamme supérieure, surtout quand on voit que cette dernière est souvent vendue près du double. On trouve maintenant le Turtle Beach PX4 autour des 120-130€ : dans cette fourchette de prix-là, il sera dur de trouver mieux chez la concurrence.

Le choix vous appartient !

Premier casque vendu officiellement par Turtle Beach comme étant destiné à la Playstation 4, le Turtle Beach PX4 est une copie de modèles que l'on connait déjà bien : le X42, le XP400 et le XRay. Ces casques représentent la gamme située juste en dessous du "haut de gamme" de la marque, la seule différence étant l'absence de personnalisation des réglages sur ordinateur. Proposant les mêmes réglages que ses prédécesseurs, le câble Talkback pour PS4 en plus, nous n'avions pas eu l'occasion de tester l'un d'eux avant, et il nous permet de faire aujourd'hui un point sur cette gamme. [INFO]…

Turtle Beach PX4

Qualité du son - 92%
Confort d'écoute - 92%
Réglages - 75%
Design / look - 88%
Qualité / prix - 98%

89%

Les plus : simplicité, finition, qualité audio et prix !
Les moins : batterie inamovible, manque de réglages plus poussés réservés à la gamme supérieure

User Rating: 2.61 ( 167 votes)

Ou l’acheter ?

achat-amazon

Liens utiles