Pour parfaire cette rentrée 2019, la marque Retroflag a eu l’idée de réaliser un petit upgrade purement esthétique sur son excellent boîtier SUPERPi Case. La petite touche finale qui répare un problème de logique existentielle Geek. Je vous explique…

Présentation

Quand vous allumez votre boîtier Retroflag SUPERPi Case, il est possible que, comme moi, un détail vous chagrine : comment cette mini console peut-elle lancer un jeu vidéo sans cartouche ?

Je sais, c’est idiot, mais le geek a ses raisons que la raison ne connaît point.^^
Il n’empêche que Retroflag s’est penché sur ce petit détail qui a toute son importance et a trouvé une solution hyper ingénieuse pour résoudre cette hérésie vidéoludique.

Ils ont donc développé une 1/2 cartouche de jeu SNES qui viendra tout simplement s’aimanter sur le dessus de la trappe du port cartouche d’un boîtier Retroflag SUPERPi Case. C’est bête mais l’illusion est parfaite !

Pour ne pas vous tromper lors de votre achat, les boites qui comportent cette upgrade esthétique dispose d’une étiquette « storage Cartbridge include » sur le dessus du packaging.

Déballage et 1ère impression sur le boîtier SUPERPi Case v1.1

Bien évidement cela concerne les 2 versions du boîtier SUPERPi Case : le boîtier Super Nintendo et le boîtier Super Famicon.

A l’intérieur de la boite, rien de nouveau. On retrouve le boîtier et une notice.
Il faut ouvrir le boîtier Retroflag SUPERPi Case pour découvrir cet add-on en plastique dans un sachet séparé.

boitier Raspberry Pi - Retroflag SUPERPi case + cartouche

J’ai vérifié chaque composant, l’ensemble du boîtier est identique au modèle présenté dans notre test du boîtier Retroflag SUPERPi Case, au numéro de série près. C’est réellement un simple upgrade esthétique.

Montage du Raspberry Pi dans le boîtier Retroflag SUPERPi Case

Je ne vais pas reprendre l’intégralité de l’installation du Raspberry Pi dans le boîtier Retroflag. Il suffit de se référer à l’article de test précédent, tout y est indiqué étape par étape : test du boîtier Retroflag SUPERPi Case.

Je vais me contenter dans cet article de l’installation de la fake cartouche, et comme je l’ai signalé plus haut, le montage est simple et bigrement ingénieux.

Le kit « cartbridge » comprend :

  • 1/2 cartouche en plastique
  • 1 aimant
  • 1 adhésif double face rouge
  • 2 autocollants décoratifs « Super Retropi »
  • 1 notice d’assemblage

A noter que l’aimant est tellement puissant qu’il s’est redressé sur la table lorsque j’ai posé la cartouche à côté des adhésifs pour prendre la photo.

boitier Raspberry Pi - Retroflag SUPERPi case + cartouche

Même si le montage est aussi simple que l’assemblage d’un jouet Kinder, comme c’est une habitude sur les produits Retroflag que nous avons testés, il convient de bien lire la notice pour ne pas commettre un impair.

En effet, ici vu la qualité de l’adhésif double face, il vaut mieux comprendre du premier coup qu’il est nécessaire de bien identifier le sens de l’aimant avant de le placer sous la trappe à cartouche (étape 1).

boitier Raspberry Pi - Retroflag SUPERPi case + cartouche

Une fois cette étape franchie, il reste à sélectionner un autocollant et à le coller proprement sur la fake cartouche. Bien sûr, je ne peux que vous invitez à
imprimer votre propre autocollant de votre jeux préféré afin d’apporter encore plus de réalisme à ce boîtier SuperPi Case. 🙂

Enfin, vous n’avez plus qu’à poser la cartouche sur le dessus de la trappe. La qualité de fabrication est tellement parfaite que tout s’adapte au millimètre près.

boitier Raspberry Pi - Retroflag SUPERPi case + cartouche

Conclusion sur boîtier Retroflag SUPERPi Case + cartouche

Cette petite mise à jour esthétique est la cerise sur le Mario qu’il manquait au boîtier Retroflag SUPERPi Case. L’idée est tellement ingénieuse et customisable à souhait que ça renforce encore plus le pouvoir d’attraction de ce petit accessoire rétrogaming.
Le rendu visuel est excellent et si logique que je ne comprends même pas que Nintendo n’y ait pas pensé pour sa Super NES Classic Mini.

Quoiqu’il en soit, avec ou sans, le boîtier Retroflag SUPERPi Case-J reste donc, avec les modèles de boîtiers Nespi Case+ et MegaPi Case, LE boîtier pour Raspberry Pi de référence geek, d’autant que le prix avec cette fake cartouche reste inchangé : 39€ dans sa version Super Nintendo Deluxe Edition contenant la manette Snes USB ou 29€ sans la manette.

Pour rappel pour ceux qui n’ont pas encore de Raspberry Pi mais souhaiteraient franchir le pas et se fabriquer une console rétrogaming Recalbox, comptez une centaine d’euros pour un kit complet retrogaming SUPERPi comprenant :

35€ la coque Retroflag SUPERPi Case-J + manette Retroflag Classic USB Controller
+ 40€ pour un Raspberry Pi 3 modèle B
+ 6€ pour le kit 3 dissipateurs thermiques + ventilateur
+ 9€ pour le bloc alimentation chargeur 5V 3A NorthPada
+ 12€ pour une carte microSDHC SanDisk Ultra 32GB (officielle)

Les plus :

  • Qualité de fabrication
  • Rendu encore plus réaliste
  • Nostalgie rétro garantie
  • Installation facile
  • Prix

Les moins :

  • Alimentation 5v / 3A non fournie
  • Pas de ventilateur par défaut
  • Trappe RJ-45 détachable

Ou l’acheter ?

Version Super Nintendo :


Version Super Famicom :

Liens utiles