Après avoir découvert et testé le Beyerdynamic MMX300, premier casque que j’ai approché de cette marque, j’ai forcément eu envie de découvrir d’autres modèles… et là est tout le problème ! Le Beyerdynamic MMX300 est le seul casque véritablement orienté gaming que la marque propose, perdu au milieu de dizaines de modèles audiophiles de grande qualité. Mais en fouillant bien, j’ai fait une belle découverte avec le Beyerdynamic Custom One Pro (COP) ! Casque à vocation nomade pouvant s’équiper en option d’un micro-perche, j’ai vite eu envie d’en apprendre plus sur ce concept original.

[INFO] Dans un souci de cohérence, la notation de ce casque a été harmonisée avec celle des autres modèles que j’ai testés sur ce site et disposant de ce même en-tête : la note des casques plus anciens est ainsi plus représentative en comparaison des casques actuels et de l’évolution de leurs prix respectifs.

Caractéristiques techniques

  • Casque stéréo circum-aural de type fermé
  • Connecteur : 1 x Jack 3,5 mm (2 x Jack 3,5 mm avec micro optionnel)
  • Impédance : 16 Ohms
  • Réponse en fréquence audio (casque) : 5 Hz – 35 000 Hz
  • Réponse en fréquence audio (microphone optionnel) : 20 – 20000 Hz
  • Atténuation audio moyenne : 18dB
  • Longueur de câble : 1,5 m (2,5m pour le câble avec micro)
  • Poids (casque + câble): 290 g

Déballage

Comme pour le Beyerdynamic MMX300, l’emballage fait dans la sobriété et ne correspond pas à ce qu’on retrouve souvent pour les accessoires gaming : couleurs flashys à outrance, logos ultra design, « publicités pleines de superlatifs » sur chaque face etc…

Beyerdynamic Custom One Pro

Ici c’est peu coloré, épuré même, donnant à la fois une sensation de simplicité et de qualité. Sur le côté une ouverture permettant de voir le profil du Beyerdynamic Custom One Pro, mais aucune autre originalité.

A l’intérieur pas de fioriture : on retrouve un V inversé en carton sur lequel le casque est calé, et dans ce V le câble détachable jack-jack 3,5mm, un adaptateur 6,35mm vissable, une courte notice et une petite clé allen (nous verrons pourquoi). Rien d’autre : pas de housse ou sacoche de transport ou quoi que ce soit d’autre.

Une fois sorti du carton, on se rend vite compte de la qualité du casque : armature et oreillettes en aluminium anodisé noir, mousses à mémoire de formes recouvertes de cuir (similicuir ?) sur les écouteurs et l’arceau, câble détachable renforcé et connectiques plaquées or.

Beyerdynamic Custom One Pro

Le Beyerdynamic Custom One Pro respire vraiment la solidité et aucun doute qu’il vous durera aussi longtemps que vous voudrez bien le garder.

Le rembourrage de l’arceau est détachable pour le nettoyer ou le changer. Le système est à la fois original et terriblement simple : un bandeau repliable en 3 avec bande velcros venant « emprisonner » le câble allant d’une oreillette à l’autre. Ça peut paraître simpliste pour un casque de cette qualité, mais en pratique ça tient parfaitement et ça fait propre, rien à redire.

L’épais câble gainé semble prévu pour résister à une séance de tir à la corde et présente l’avantage d’être détachable, chose importante à mes yeux. C’est l’avantage de ce casque venant du monde audio où cette possibilité est monnaie courante : le câble se détachera s’il est trop sollicité, alors que sur la majorité des modèles gaming où le câble est fixe, le jour où un faux contact finit par apparaître suite à de nombreux transports du casque ou tractions un peu trop appuyées sur le câble, il faut soit changer tout le casque, soit sortir de fer à souder. Un détrompeur (petite rainure) est présent sur l’embase du connecteur et la prise côté casque afin de bien l’enclencher en le branchant. Je pense que, malgré tout, n’importe quel autre câble jack avec l’embase de la prise suffisamment fine pourrait tout aussi bien remplacer celui d’origine.

Les rembourrages des écouteurs peuvent également être enlevés et changés, et ce n’est pas tout ! Dans « Custom One Pro », il y a « Custom »… et pourquoi au juste ?

Beyerdynamic Custom One Pro

Pour les amateurs de personnalisation, en plus de proposer le choix de la couleur du Beyerdynamic Custom One Pro (noir ou blanc), la marque propose une pléthore de modèles de capots d’oreillettes en tous genres, qu’il est possible de se procurer sur pas mal de sites : il y en a pour tous les gouts. La petite clé allen fournie permet de démonter la plaque fixant le capot et celui-ci se change en un rien de temps. Non content de proposer de nombreux modèles de capots, il est aussi possible également de trouver d’autres modèles pour la plaque fixant celui-ci, pour le bandeau de l’arceau ainsi que pour les mousses d’écouteurs. Vous pouvez ainsi obtenir un modèle quasiment unique si vous le souhaitez.

Beyerdynamic Custom One Pro

Le plus grand choix étant bien sûr sur le site constructeur : http://europe.beyerdynamic.com/store/custom_zubehoer.html

Le Beyerdynamic Custom One Pro est un solide casque entièrement customisable avec une impression de qualité qu’on ne retrouve que chez peu de marques : Deutsch qualität !

Au tour de déballer le micro maintenant !

Beyerdynamic Custom One Pro

Le carton de celui-ci est à l’image du casque : un simple carton sobre, contenant le micro-perche et son câble de 2,5m se terminant en Y sur les deux prises jacks micro et casque. Un adaptateur 6,35mm vissable est également fourni.

Beyerdynamic Custom One Pro

Ce câble est tout aussi solide que celui d’origine du casque. Le support de la perche du micro est solidement « greffée » perpendiculairement dessus. Le micro, avec sa perche en métal articulé, vient se connecter dessus et s’oriente facilement. Rien à redire sur la qualité de fabrication ou la mise en place, c’est simple et efficace.

Confort

Le confort du Beyerdynamic Custom One Pro est à l’image de sa qualité de fabrication : excellent !

Beyerdynamic Custom One Pro

Casque circum-aural aux rembourrages généreux, il se fait vite oublier sur la tête , malgré une certaine rigidité au début (qui ira en s’améliorant avec le temps). L’utilisation du cuir/similicuir pour les parties en contact avec la tête et les oreilles est gage de durée de vie et d’isolation sonore passive pour les écouteurs, mais a le léger désavantage de tenir un peu chaud par rapport au tissu type mesh employé sur d’autres casques. C’est cependant un choix cohérent avec la vocation première du casque, dédié à une utilisation nomade au milieu des bruits extérieurs. Beyerdynamic maîtrise pleinement son sujet et ses 90 ans d’expérience dans l’audio ne trompent pas.

Les 290 grammes du Beyerdynamic Custom One Pro font de lui un casque nomade imposant par rapport à d’autres modèles plus légers, mais ne sont en rien un problème (sauf si on veut passer inaperçu avec) : le supporter des heures durant sur la tête sera tout à fait faisable sans douleur.

L’utilisation du micro fait aussi partie des points positifs du confort : sa perche articulée garde parfaitement la position et sa longueur permet au micro de « tomber » bien sur le côté de la bouche afin de capter votre voix.

Qualité sonore

Le plat de résistance !

Je vous parlais un peu plus haut d’une des raisons de l’appellation « Custom » de ce casque, pour la personnalisation de son apparence. Et bien la personnalisation ne s’arrête pas là, et à ma connaissance, ce casque est le seul au monde à proposer cette possibilité : la personnalisation du rendu audio par une action « mécanique » sur le casque ! Je m’explique.

Beyerdynamic Custom One Pro

A l’arrière de chaque oreillette, le casque dispose de deux « curseurs », sortes de tétons dépassant légèrement (… restez concentrés …), pouvant prendre chacun 4 positions distinctes, jouant ainsi sur le « bass reflex » et offrant 4 rendus audio bien différents. Le fonctionnement derrière ça est en fait l’ouverture, plus ou moins grande selon la position, d’un trou derrière la membrane (concentration…) du transducteur, modifiant le débattement de celle-ci. Cette modification de comportement a surtout une incidence sur le bas du spectre audio, les basses, d’où le nom de « bass reflex ».

Ces 4 « profils audio physique » sont bien différents, ce qui rend le casque tout particulièrement intéressant de par sa très grande polyvalence : chacun trouvera le (ou les) réglage(s) qui lui convient selon ses préférences personnelles. On part pour la 1ère position d’un rendu très basseux, écrasant complètement le reste du spectre, et on va en « allégeant » le bas du spectre et révélant le reste en avançant dans les positions : on retrouve ainsi en 3ème position un rendu très détaillé et proche du neutre parfait, tandis que la dernière position coupe largement les basses pour mettre en avant les médiums-aigus.

Beyerdynamic Custom One Pro

Quand il s’agit d’écouter de la musique, la plus-value de ce réglage est vraiment intéressante à tester selon le style musical écouté, même si on retrouve très souvent un égaliseur permettant également de personnaliser le rendu en parallèle.

Quand par contre il s’agit d’utiliser le casque dans un cadre plus « vidéo-ludique », d’autant plus si c’est sur console, ce réglage prend un sens tout autre : faute d’égaliseur et à moins d’utiliser un boitier convertisseur tel que le Mixamp ou un équivalent, vous pourrez avoir un casque au rendu qui vous correspond, quitte à changer de réglages selon les types de jeu.

N’ayant malheureusement plus le MMX300 sous la main au moment du test, je ne saurais dire si le COP arrive à l’égaler. De « mémoire auditive », je dirai quand même qu’il est très légèrement en dessous, point de vue précision du rendu, mais honnêtement, on reste dans des casques de tout premier ordre, offrant un rendu excellent, surtout pour du jeu vidéo, et dire que le COP est « moins bon » est déjà « trop ».

Beyerdynamic Custom One Pro

Le seul point négatif au tableau est le fait qu’aucun autre réglage n’est possible via le casque : aucune molette de son ni aucun interrupteur/bouton prévu pour couper le micro. Celui-ci restera actif tant que le câble sera branché. Ce n’est pas gênant pour les casques-micros nomades dont on se sert pour écouter de la musique et répondre au téléphone, mais c’est un peu dommage quand l’utilisation première est les jeux en ligne avec chat. Ces petits manques rappellent que ce Beyerdynamic Custom One Pro était avant tout destiné à l’écoute de la musique, l’utilisation avec micro étant secondaire.

Rendu du microphone

Je parlais du micro justement et j’avoue qu’il a été la source d’une légère déception : ayant testé tout récemment celui du MMX300 de la même marque, offrant un rendu d’une grande clarté, j’ai été déçu de voir que la qualité du micro vendu séparément pour le Beyerdynamic Custom One Pro était un cran en dessous.

Beyerdynamic Custom One Pro

Pas de quoi s’alarmer, la voix reste parfaitement audible et compréhensible, les bruits ambiants relativement bien filtrés, c’est juste un peu moins bien, un peu moins net. C’est dommage pour un accessoire séparé spécifique, vendu à un prix non négligeable qui plus est, mais pas rédhibitoire pour autant.

Conclusion sur le Beyerdynamic Custom One Pro

Le Beyerdynamic Custom One Pro est une belle réussite à tous niveaux (si on fait abstraction du petit « moins » sur le micro). Proposant un concept de personnalisation poussé au plus loin, une qualité de fabrication exemplaire et l’expérience de la marque, sûr que ce casque satisfera les joueurs nomades, ne souhaitant avoir qu’un seul casque en déplacement ou devant leur écran.

Disponible autour des 150€ pour le casque seul, auxquels vient s’ajouter la « rondelette somme » de 50€ pour le micro-perche, ce combo casque-micro ne sera pas à la portée de tous c’est évident. Mettre 50€ pour un micro seul semblera excessif pour beaucoup, mais en regardant la solution dans son ensemble, un micro-casque Beyerdynamic de très grande qualité, polyvalent et modulable pour un total de 200€, ça reste relativement raisonnable à la vue des tarifs de certains modèles audiophiles de la marque.

Le choix se fera je pense principalement en fonction du budget de chacun avant tout, ainsi que de l’utilisation voulue et du niveau de customisation recherché.

Faites vos calculs 😉

Les plus :

  • Qualité sonore
  • Rendu personnalisable
  • Confort
  • Finition exemplaire
  • Grande polyvalence

Les moins :

  • Prix assez élevé
  • Absence de commandes au micro

Ou l’acheter

achat-amazon

Liens utiles