Creative, célèbre marque informatique Singapourienne (!!), avait créé sa branche Sound Blaster il y a bien des années pour regrouper sous cette appellation ses périphériques audio haut de gamme. Mais depuis cette année, la marque a choisi d’adopter une nouvelle appellation : BlasterX. Les produits de la gamme BlasterX sont spécifiquement axés sur le monde gaming, et le Sound BlasterX G5 est donc un des premiers que nous testons dans cette gamme Blaster X.

Il y a un peu moins d’un an, j’avais aussi pu tester le Sound Blaster X7 qui m’avait fait forte impression quant à ses performances audio assez incroyables, même s’il n’était au final pas vraiment fait pour le gaming. Le Sound BlasterX G5, lui, a été clairement fait pour le jeu et nous promet, du moins d’après ce qu’en dit la marque, des résultats tout aussi incroyables.

Faisons donc un peu le point sur ce que j’ai pu en tirer.

Présentation du Sound BlasterX G5

Sound BlasterX G5

Pour ceux qui connaissent Creative et Sound Blaster, vous ne serez pas passé à côté du fait que ce Sound BlasterX G5 semble en tous points identique au Sound Blaster E5. Et pour cause, à 2 ou 3 différences près, le corps du boitier utilisé est exactement le même.

Quelles sont les fonctionnalités de ce G5 ? Et bien elles sont multiples.

Il fait donc office de :

  • Convertisseur numérique à analogique (DAC) HD en USB pour des fichiers allant jusqu’à 24bits/192kHz, avec un rapport signal/bruit (RSB) de 120dB

Sound BlasterX G5

  • Amplificateur de casques, acceptant ainsi les modèles audiophiles ayant une impédance jusqu’à 600 ohms
  • Boitier de traitement du signal avec mixeur de sons, avec ses effets SBX ProStudio, traitements audio permettant d’appliquer différentes modifications au signal pour personnaliser son rendu, le tout étant configurable via un logiciel PC/Mac.

Jusque-là, la fiche technique est identique à celle de l’E5. Mais ça n’ira pas plus loin.

Ainsi, le Sound BlasterX G5 va faire l’impasse sur certaines fonctionnalités/connectiques de son grand frère pour les remplacer par les siennes :

  • La double sortie casque va être remplacée par une fiche combo casque+micro ainsi qu’une entrée micro seul.
  • La batterie intégrée pour l’utiliser en nomade et la compatibilité Bluetooth vont être laissés de côté pour se vouer à une utilisation sédentaire et pas des moindres : le Sound BlasterX G5 pourra donc traiter un signal audio HD en Surround 7.1 et l’émuler ainsi en sortie sur un casque stéréo.

Ce dernier critère est donc comme vous l’aurez compris LA grande différence, rendant ainsi le Sound Blaster G5 votre meilleur allié pour profiter avant tout des jeux actuels avec un son Surround, mais aussi des films.

Cette fiche technique atypique permet donc au Sound BlasterX G5 de garder un pied bien ancré dans le monde audiophile, comme le faisait le E5, en étant capable d’une part de traiter des musiques en haute définition et de driver un casque haut de gamme à haute impédance, et d’autre part en s’aventurant dans le monde gaming en proposant une prise en charge du Surround avec un logiciel de gestion des effets, le BlasterX Accoustic Engine Pro, qui vous permettra de personnaliser entièrement votre rendu pour les jeux ou les films.

Pour ceux qui ont découvert le X7 il y a un an donc, le Sound BlasterX G5 semble se présenter comme une version compacte abandonnant les complexités techniques audiophiles de ce dernier pour se recentrer sur une utilisation plus simple allant à l’essentiel : l’écoute musicale HD et le bénéfice du Surround pour le multimédia.

Déballage et connexion

La chose est suffisamment rare pour m’avoir surprise en recevant le colis : « Tiens, c’est quoi ce colis minuscule, je pensais que c’était le Sound BlasterX G5 que je devais recevoir !!?? ». Et pourtant c’était bien lui dans le carton du colis !

Sound BlasterX G5

Vous l’aurez compris : Creative semble ne pas faire dans l’inutile et le gâchis concernant l’emballage de son produit. Le boitier du Sound BlasterX G5 a les dimensions « contenues » de 11cm x 7cm x 2,4cm, soit la taille moyenne d’un smartphone actuel, en deux fois plus épais. Le boitier est donc relativement compact, et son emballage l’est tout autant, étant environ …. 15 à 20 fois plus petit que celui de son « célèbre concurrent » (que je ne citerai pas) dont le boitier n’est pourtant pas beaucoup plus gros.

Un packaging compact donc, avec un carton en majorité noir avec en rouge la référence du modèle, ses principales caractéristiques en blanc, et un visuel du G5 sur chacune des faces en « projection orthogonale » (oh dur ! un reste de dessin technique !) : la vue de dessus sur le dessus du carton, la vue de droite sur le côté droit du carton etc …

Sound BlasterX G5

A l’intérieur, on retrouve le Sound BlasterX G5 bien entendu, calé dans un petit plastique recouvert de faux velours, le câble USB gainé de rouge pour son alimentation, un câble optique Toslink terriblement fin et fragile, un fascicule pour la garantie de 2 ans, et une courte notice vous expliquant les branchements. Comme quasiment à chaque fois, c’est en allant dans la partie Support du site internent de la marque que vous pourrez récupérer une notice plus complète. Rien besoin d’autre pour l’utiliser !

Les principales caractéristiques sont donc les suivantes :

  • DAC avec Rapport Signal / Bruit (RSB) : 120 dB
  • Amplificateur de casques jusqu’à 600 ohms
  • Sortie émulant un son Dolby Surround 7.1
  • 3 profils audio SBX, personnalisables via le logiciel BlasterX Acoustic Engine Pro
  • Scout Mode (special FPS)
  • Compatibilité PC / PS4 / XB1 / TV /Home Cinema / lecteur DVD-Bluray
  • Codec audio : AAC, SBC, aptX, aptX-LL (faible latence)P

Pour ceux qui ne connaissaient pas le Sound Blaster E5, détaillons un peu ce G5.

Sound BlasterX G5

Le corps entièrement en aluminium noir, on retrouve dans un premier temps la face supérieure arborant le logo Sound BlasterX, le « X » étant rétroéclairé en rouge.

Sound BlasterX G5

La face du dessous est la seule où l’aluminium est recouvert avec une couche de gomme/caoutchouc fine, permettant de poser le boitier en limitant ses chances de déraper.

Sound BlasterX G5

Sur une des tranches, on retrouve en imprimés gris assez discrets les caractéristiques du boitier (normes, référence produit, numéro de série, etc …) tandis que sur la tranche opposée, on retrouve les 3 boutons pour les réglages de la partie audio :

  • Le bouton Scout Mode permettant d’activer/désactiver la fonction
  • Le bouton SBX permettant de basculer entre les 3 presets enregistrés. Le preset en cours est identifié par une série de 3 LEDs blanches situées un peu plus à droite. Un appui long sur le bouton SBX désactive les effets SBX. Ces 2 boutons s’illuminent d’un halo blanc quand le mode correspondant est actif.
  • Le 3ème bouton est le curseur à 2 positions permettant de régler le gain du Sound BlasterX G5 en fonction du casque branché dessus : position L (Low) pour les casques à impédance < 600 ohms et position H (High) pour les autres (les casques audiophiles).

Sound BlasterX G5

A l’avant, on retrouve la molette principale au centre permettant de régler le volume ou de l’activer/désactiver en effectuant une pression dessus. Petite touche tuning, l’intensité du rétroéclairage rouge de la molette sera proportionnelle au volume, sympa. De part et d’autre de la molette, on retrouve les 2 prises jack : l’une est combo, permettant de brancher casque ou casque+micro, l’autre permet de brancher un micro. Si vous utilisez l’entrée micro séparée, cela désactivera celle de la prise combo, et inversement : le Sound BlasterX G5 ne peut gérer qu’un seul micro à la fois.

Le Sound BlasterX G5 est prévu pour 2 types de branchements :

  • Sur PC, XB1 et lecteurs divers (l’important étant la présence d’une sortie Toslink), il se branche en USB pour la partie alimentation et en optique avec ladite prise Toslink. Dans ce cas, le G5 bénéficie de la totalité de ses réglages et fonctionne bien en émulant un son Surround 7.1.
    A noter que sur PC, il peut fonctionner en USB seul.
  • Sur PS4 par contre, c’est une autre histoire et une très grande déception. J’attendais la sortie de ce boitier depuis plus de 6 mois, et la compatibilité avec la PS4 était annoncée de longue date. Sauf que ce n’est qu’une partie de la « vérité » : oui, le Sound BlasterX G5 est compatible avec la PS4, car se branchant en USB uniquement, il sert de boitier audio pour brancher ensuite un casque dessus. Par contre n’espérez pas profiter du Surround avec cette configuration : c’est certes avec un boitier/DAC haut de gamme qui vous fera profiter de l’audio de votre jeu, mais ce sera bel et bien en stéréo. Quand j’ai découvert la supercherie, appelons ça comme ça, inutile de vous dire que le G5 a perdu à mes yeux 95% de son intérêt, étant avant tout un joueur PS4. Quoi qu’il en soit vous voilà prévenus, les joueurs « non PS4 » ne seront donc pas pénalisés (les chanceux !).

Pour la partie micro par contre, tout le monde est logé à la même enseigne, heureusement.

Logiciel BlasterX Accoustic Engine Pro

S’il est vrai que vous pouvez utiliser le Sound BlasterX G5 tel quel à sa sortie du carton, je ne saurais que trop vous conseiller de faire un tour dans un premier temps sur le logiciel BlasterX Accoustic Engine Pro (que j’appellerai AEP pour faire court dans la suite du test) afin de tester le rendu audio et ses réglages, afin de le configurer tel que vous aimez.

L’AEP vous permettra d’agir sur une quantité impressionnante de réglages, permettant ainsi de modifier le rendu audio du tout au tout : il faudra manier ces réglages progressivement, sous peine de rapidement vous retrouver avec un rendu complètement faux, sans trop savoir à quoi toucher pour revenir à la normale.

Les différences qu’apportent chacun de ces réglages sont dures à quantifier sur le papier, et une longue période de tests, d’essais et d’écoute sera nécessaire pour trouver les combinaisons qui vous conviennent le mieux. Les « familles » de réglages sont rangées par onglets :

Sound BlasterX G5

Accueil

L’accueil vous permettra principalement 3 choses : sélectionner/désélectionner le Sound BlasterX G5 comme carte son de votre PC, modifier le volume (équivalent à un réglage via la molette principale) et lancer la démo. Cette démo est un point très intéressant : une fenêtre s’ouvre avec l’utilisateur (vous !) matérialisé au centre d’une cible, et une icône d’hélicoptère que vous pouvez déplacer autour de vous sur la cible. Dès que vous le déplacer, vous entendez le bruit de son moteur et de ses pales, et cela vous permet virtuellement d’éloigner, rapprocher, faire tourner cet hélicoptère tout autour de vous, et ainsi de juger la qualité de la spatialisation avec le Surround.

Et c’est franchement flagrant : vous percevez à la perfection chaque nuance dans le son, et êtes capable en fermant les yeux de deviner de manière extrêmement précise où est situé l’hélico.

Sound BlasterX G5

Onglet « Profile »

Vous pourrez choisir et sauvegarder 3 profils SBX différents, profils entre lesquels vous pourrez ensuite basculer via le bouton SBX sur le boitier.

Un grand nombre de profils sont déjà existants : FPS, Aventure et Action, Films, Musique, et j’en passe, chacun avec ses pré-réglages et son rendu propre. Vous pourrez si vous le souhaitez les modifier, en créer de nouveaux et même les importer/exporter pour les échanger.

Sound BlasterX G5

Onglet « Accoustic Engine »

Attention, vous voici au centre névralgique du son : c’est ici que vous pourrez faire les modifications ayant le plus d’impact sur le rendu. On retrouve les réglages sous forme de molettes, chacune influençant les paramètres du preset en cours. On a donc :

  • Surround : Joue sur « l’intensité » de la spatialisation, modifiant la largeur de scène et semblant ajouter des sources supplémentaires
  • Crystalizer : améliore le rendu des sons compressés type MP3
  • Bass : met en valeur toute la plage de fréquence basse, une sorte de « bass boost », avec une « fréquence seuil » (Crossover frequency) réglable, et en dessous de laquelle tout sera augmenté.
  • Smart Volume : « lisse » automatiquement le volume afin de ne pas avoir de pics et de changements de volume pendant vos parties en appliquant un gain et/ou une atténuation en temps réel.
  • Dialog plus : met en valeur les voix pour des dialogues plus clairs, surtout utile pour de la musique ou des films.

Sound BlasterX G5

Onglet « Equalizer »

Rien d’exceptionnel ici : un égaliseur tout ce qu’il y a de plus classique, décomposé en 11 barres représentant la plage de fréquence audio et qu’on pourra au choix modifier manuellement ou bien à l’aide de profils préenregistrés. Ces réglages viennent donc s’ajouter aux effets des autres onglets, offrant une personnalisation complète du rendu audio.

Sound BlasterX G5

Onglet « Scout Mode »

Ce mode préréglé peut s’activer à la place des profils SBX. Il est spécifiquement dédié aux jeux, principalement les FPS. Ce mode est celui qui existait déjà sur le Recon3D et le X7 de la marque, remis au goût du jour ici : il permet une forte accentuation des bruits secondaires d’un jeu pour percevoir les bruits les plus discrets (bruits de pas derrière soit, armes que l’on recharge, passage dans des herbes/feuillages, etc, selon les jeux.

Onglet « Voice FX »

Cet onglet vous permettra principalement d’appliquer des effets à votre voix (robot, femme, gobelin, ….).Ces effets sont présents sous forme de presets que vous pourrez également personnaliser. Si cela ne représente pas un intérêt réel, le rendu a le mérite d’être assez réussi.

Onglet « Advanced settings »

Ce dernier onglet est décomposé en 2 « sous-onglets » :

  • Speakers/headphones : Vous pourrez ici changer la configuration que vous souhaitez utiliser pour votre son (stéréo, i7.1 virtuel…). Vous pourrez également activer des options plus « pro » telles que le direct mode (forcer un flux à 192kHz), la sortie directe (streaming 24 bits 96 kHz bit-to-bit sur la sortie optique sans retraitement) et le retraitement ou non de la sortie optique passthru. Des réglages plutôt techniques donc, que les audiophiles pourront éventuellement tester, mais pas du tout indispensable pour notre utilisation gaming.
  • Mixer : vous pourrez régler ici la balance du volume des différents signaux traités par le Sound BlasterX G5. La sortie casque, les entrées micro, l’entrée optique peuvent être modifiés pour ajuster l’équilibre sonore global si vous trouvez une source trop mise en avant.

Vous l’aurez compris, ce logiciel AEP est dense. Mais malgré la variété et la complexité des réglages qu’il propose, l’interface est bien faite, et vous aurez vite fait de prendre vos marques en navigant dedans.

Restera à passer le temps nécessaire pour obtenir les rendus audio souhaités.

Résultats audio en jeu

C’est avec une part de déception donc que je me suis lancé dans le test de la partie audio sur PC, sachant pertinemment que le stéréo sur PS4 est un critère éliminatoire pour moi.

Sound BlasterX G5

Et pourtant, à l’instar de son grand frère le X7, le Sound BlasterX G5 s’est révélé être un boitier audio de tout premier ordre, qui n’a en rien à rougir face à la concurrence et la quasi suprématie de son « principal adversaire » que je m’abstiendrai de citer ici.

Sound Blaster a bien bossé, et s’il est dur de comparer mentalement avec ce qu’on avait connu avec le X7, ce petit G5 offre sans nul doute une prestation au moins aussi bonne, et les joueurs vont pouvoir profiter à 100% de l’audio HD grâce à lui. Après un long temps de comparaison, je dois avouer qu’il offre peut être même un des meilleurs (voir le meilleur) compromis qu’il m’a été donné l’occasion d’écouter entre la qualité du rendu audio et la qualité de la spatialisation, point où il excelle tout particulièrement.

J’ai effectué mes tests en l’utilisant tour à tour avec un Sennheiser Game Zero et un Philips Fidelio X2 (je passe rapidement mes tests sur l’Astro A40 qui n’offre un rendu que très moyen à mon goût) et le G5 a vraiment permis d’exploiter ces casques à 100% de leurs capacités. Encore une fois j’insiste, ces observations ne seront valables que pour les joueurs PC.

S’il est vrai que vous aurez vite fait de vous « égarer » dans les nombreux réglages du logiciel, l’utilisation des presets SBX d’usine n’en reste pas moins tout à fait convaincante sans modification, et vous permettra de trouver assez rapidement vos 3 préférés afin de les sauvegarder sur les 3 emplacements possibles du boitier si vous n’avez pas envie de vous lancer dans des personnalisations complexes.

Sound BlasterX G5

La fidélité audio des jeux est bien là, mais c’est vraiment sur l’émulation du 7.1 que Sound Blaster se détache avec un rendu vraiment bluffant. Testé sur pas mal de jeux, mais beaucoup plus en détail sur Battlefield 4, qui reste pour moi « le jeu étalon », le Sound BlasterX G5 n’aura aucune peine à convaincre les plus sceptiques sur le Surround émulé : la direction de chaque son peut être identifiée de manière extrêmement précise (comme dans la démo de l’AEP et son hélicoptère que l’on déplace), et les jeux où ce critère est décisif, comme les FPS bien entendu, seront à l’honneur.

J’apporterai un petit bémol au Scout Mode qui pour moi n’est pas à la hauteur : même s’il est annoncé comme spécifiquement prévu pour les FPS et arrive à bien mettre en avant les seconds secondaires, j’ai trouvé le rendu général assez distordu et faux. Peut-être les joueurs FPS l’apprécieront-ils et pourront percevoir l’ennemi un peu mieux, mais c’est selon moi au détriment de tout le reste. A tester donc pour vous faire une idée, moi je n’ai pas été convaincu.

Conclusion sur le Sound BlasterX G5

Vous l’aurez bien compris en lisant ce test, ce Sound BlasterX G5 offre une expérience audio tout à fait convaincante, mais il faudra se poser les bonnes questions avant d’envisager son achat.

Dans un premier temps, il faut bien se dire que pour une utilisation gaming, le G5 ne montrera son potentiel que sur PC ou XB1. Sur PS4 vous ne profiterez que du stéréo et du fait d’avoir un boitier de contrôle « physique » (permettant de régler le son et le micro avec le boitier).

Egalement, l’utilisation audiophile est à étudier à part je pense, d’autres boîtiers chez Sound Blaster offrant des performances identiques pour un prix inférieur. Seuls les audiophiles voulant également jouer avec le même boitier seront selon moi intéressés par le Sound BlasterX G5 plutôt qu’un autre modèle.

Mais pour ces joueurs PC et XB1 qui franchiront le pas donc, avec un investissement minimum dans le logiciel de personnalisation, les résultats seront vraiment excellents, d’autant plus avec un casque de qualité. Le son sera avec une qualité maximale (non compressé) et la spatialisation émulée avec une efficacité rarement égalée.

Le boitier est proposé à un prix 149€, prix un peu plus cher que ce qu’on trouve chez la concurrence, chose s’expliquant en partie par la composante audiophile/son HD que l’on ne retrouve pas chez les autres. Si c’est pour du gaming pur que vous l’achetez, il faudra voir si cette différence de prix justifie son achat.

Maintenant c’est à vous de décider si c’est le boitier qu’il vous faut 🙂

Les plus :

  • spatialisation exceptionnelle
  • richesse du rendu audio
  • possibilités du logiciel de personnalisation

Les moins :

  • joueurs PS4 totalement délaissés (« publicité mensongère »)
  • prix un peu élevé pour un boitier audio gaming

Ou l’acheter ?

achat-amazon

Liens utiles