Deux ans et demi après le test du stick arcade Nacon Daija, je reçois un concurrent direct en provenance de chez Mad Catz, le modèle E.G.O arcade stick.
La marque semble renaître de ses cendres depuis son rachat en 2018 et parait bien désireuse de rester dans le game avec sa gamme de souris R.A.T et ce « nouveau » FightStick dédié aux jeux d’arcade.

Présentation

Le stick arcade E.G.O est désigné par Mad Catz comme son premier FightStick multi-format d’arcade. Il se veut entièrement compatible avec PS3, PS4, Xbox One, Nintendo Switch, PC et Android. Malheureusement aussi bizarre que ce la puisse paraître en juillet 2021, il n’est pas compatible Xbox Series ou PS5.

Et quand on creuse un peu, on se rend compte qu’esthétiquement, ce stick arcade Mad Catz E.G.O se présente comme un clone des DragonSlay Universal Arcade Fightstick, GameSir C2 Arcade Fightstick, le Gorilla Gaming Pro (qui semble avoir été remplacé par le Mad Catz E.G.O justement) et Sparkfox Universal Arcade Fightstick. C’est donc un produit en pseudo marque blanche que nous propose Mad Catz.

Teaser

Caractéristiques

  • Compatibilité XInput, D-Input, Consoles via leurs manettes
  • Joystick Sanwa JLF-TP-8YT 8 directions avec restricteur carré
  • 8 Boutons type Jap Sanwa Denshi OBSF-30
  • Layout Vewlix
  • Câble USB 2.0 type A de 3m vers la console/pc
  • Câble micro USB 2.0 type A de 1m vers la manette PS4 ou Xbox
  • Dimensions : 400*250*80mm
  • Poids : 2,7Kg

Déballage et 1ère impression

Le stick arcade Mad Catz E.G.O est livré dans un énorme carton aux couleurs de la marque. Le carton est plutôt sobre mais présente bien le produit et surtout le protège parfaitement des chocs.

Le contenu de l’emballage est plutôt simple :

  • 1 stick d’arcade universel
  • 1 tournevis hexagonal
  • 1 câble USB de 3 m
  • 1 câble micro USB de 1 m
  • 1 manuel d’utilisateur

Une fois posé sur la table, le stick arcade E.G.O en impose. Avec ces 40cm de large il est plus large qu’une console Xbox One X.

test stick arcade Mad Catz E.G.O

La surface supérieure en plexiglass laisse apparaitre une déco assez sobre. Les lettres des boutons comme le logo Mad Catz sont très discrets

Si elle ne plait pas, il suffit de retirer les 6 vis BTR Allen situées sur le dessus (à l’aide du tournevis fourni dans la trappe arrière) pour personnaliser la déco du panel.
3 nouvelles déco sont disponibles en lignes sur le site Mad Catz (voir lien en fin d’article) mais malheureusement Mad Catz n’a pas jugé utile de les fournir dans le carton, au prix du stick arcade c’est mesquin. Et quitte à devoir les imprimer soit même, on aurait également apprécié la mise à dispo d’un fichier PDF à l’échelle afin de faciliter la création de ses propres panels.

test stick arcade Mad Catz E.G.O

A l’arrière on retrouve comme souvent sur ce type de stick arcade une trappe contenant les 2 câbles USB, un tournevis et 2 emplacements pour ranger d’autres boules de stick. Dommage qu’il n’y ait pas de stick poire en option.

test stick arcade Mad Catz E.G.O

Design / Qualité de fabrication

Le corps du stick arcade est en plastique sur une base en métal, le panel en plexi est incliné de 5°.

Esthétiquement c’est plutôt réussi. La forme est assez moderne et le rendu du plexiglass est assez classe. Les plastiques semblent solides et on n’entend pas de craquement du châssis quand on le manipule. C’est un bon point pour la durée de vie du produit.

test stick arcade Mad Catz E.G.O

Le dessous est plat mais affublé de 4 pieds munis de patins caoutchouc ce qui n’est pas très pratique quand on pose le stick E.G.O sur les cuisses. Là où le modèle Nacon proposait une surface antidérapante sur l’ensemble du fond.

Côté composants, on retrouve un joystick à bille Sanwa Denshi JLF-TP-8YT à 8 directions de niveau tournoi et 8 boutons d’action de type Sanwa Denshi OBSF-30.

Un panel de boutons placé sur le haut du panel rajoute quelques fonctionnalités intéressantes. Voir plus bas.

test stick arcade Mad Catz E.G.O

Comme pour le modèle Nacon, il sera possible de remplacer un bouton défectueux ou changer le restricteur du joystick. Par contre, là où Nacon proposait une ouverture facile avec 2 boutons, ici il faudra jouer du tournevis. Mais rien de bien compliqué, il suffit juste de retirer 7 vis placés sous le dessous de l’E.G.O. Arcade Stick.

A l’intérieur, l’ensemble des câbles est bien agencé et répertorié par couleur. Là aussi c’est une bonne chose pour la durée de vie du produit.

Ergonomie

Comme sur le stick arcade Nacon Daija, le stick arcade Mad Catz EGO Arcade FightStick utilise aussi une configuration de boutons de type « Vewlix style » (du nom de la borne de Taito) respectant l’espacement exact entre les 8 boutons d’action.

test stick arcade Mad Catz E.G.O
test stick arcade Mad Catz E.G.O

La barre de boutons supérieure offre différentes fonctionnalités comme : un switch « Turbo », un switch « DP/LS/RS », un bouton « Home », un bouton « Share / View », un bouton « Options / Menu », les boutons « L3 » & « R3 » et la possibilité de verrouiller l’ensemble de ses boutons (sauf les switches), évitant ainsi les mauvaises surprises en compétition.

Le switch « DP/LS/RS » permet de configurer le mode du joystick : Dpad, stick gauche (Left Stick) ou stick droit (Right Stick). Une option très pratique pour maximiser le compatibilité avec certaines jeux, même si la plupart des jeux fonctionnent en modes DP et LS.
En mode « Turbo », les boutons sélectionnés produisent une commande 10 fois par seconde.

Par défaut le stick E.G.O se connecte à un PC/console en mode X-input. Mais si besoin, le bouton Commutateur (à l’extrême droite), maintenu appuyé pendant 2s, permet de passer en mode Direct-Input.

C’est également la manip qu’il faudra effectué pour connecter le Stick Arcade E.G.O à une console Playstation ou Xbox One.

A noter qu’il n’y a ni pavé tactile, ni LED pour les utilisateurs de PS4, et que le bouton « Share » n’existant pas sur Xbox One, ce dernier servira donc de bouton « affichage » sur les consoles de Microsoft.

A l’utilisation ça donne quoi ?

Le stick arcade Mad Catz E.G.O ne disposant pas de licence officielle Sony ou Microsoft, la compatibilité PS4 et Xbox One nécessite la connexion obligatoire à une manette officielle de la console voulue. Raison pour laquelle le stick est vendu avec un câble micro USB qu’on branche sur le poste USB à l’avant du stick. (voir photo au dessus)
Cette manette officielle servant de passerelle de mapping et de clé de chiffrement à la volée. D’aucuns diront que ce n’est pas pratique mais cela reste une bonne technique pour offrir une compatibilité cross-platform.

Sur PC, Android et Swicth, la compatibilité est assurée nativement, donc pas besoin de câble USB supplémentaire. Le simple câble USB du stick suffit et le stick arcade E.G.O est reconnu sans soucis.

Franchement lors de mon test sur Streets of Rage 4 ou Soul Calibur, ce système de connexion « pirate » via une manette officielle semble fonctionner convenablement.
Je n’ai pas noté de latence particulière, ni même de difficulté de paramétrage… mais je ne suis pas un joueur Pro qui joue à la frame près^^.

test stick arcade Mad Catz E.G.O

Conclusion sur le stick arcade Mad Catz E.G.O

Proposé à 199,99€, le stick arcade Mad Catz E.G.O est lourd, robuste et sa conception ne souffre d’aucune critique rédhibitoire.

Le stick JLF-TP-8YT et les boutons OBSF-30 sont réputés comme des modèles de précision et réactivité. Aussi, entre le matériel et le layout choisis, je pense qu’il est difficile de prendre en défaut ce stick arcade. Il saura s’adapter à de nombreux types de jeux et de joueurs.

Les plus :

  • Qualité de fabrication
  • Personnalisable
  • Boutons et levier Sanwa
  • Designé pour l’eSport
  • Les fonctions supplémentaires
  • Compatibilité Xbox One, PS3, PS4, Switch et PC

Les moins :

  • Pas compatible Xbox Series ou PS5
  • Pas de stick poire
  • Pas de planche déco du panel en plus
  • Un clone sans licence officielle Xbox ou Playstation

Ou l’acheter ?

Liens utiles