Nous avions testé il y a quelque temps le premier clavier de la marque HyperX, le HyperX Alloy FPS, un modèle tourné vers une utilisation nomade grâce à son câble détachable et sa housse de transport.

Désormais nous allons nous intéresser au HyperX Alloy Elite, un clavier toujours mécanique mais cette fois-ci équipé de touches multimédia, d’un repose-poignet et uniquement disponible avec des switchs Cherry MX Red.

Annoncé à partir de 139 €, voyons s’il saura mieux nous convaincre que la version précédente.

Teaser

Caractéristiques

  • Switchs mécaniques Cherry MX Red
  • Touches multimédia
  • Rétro éclairage rouge
  • Jeu de 8 Touches supplémentaires
  • Port USB
  • Câble USB tressé de 1.8m
  • Repose poignet détachable
  • Dimensions : 44,4 cm x 22,7 cm x 3,6 cm
  • Poids : 1467 g

HyperX Alloy Elite

Déballage

Le packaging du HyperX Alloy Elite reprend trait pour trait le look du Alloy FPS. A l’intérieur nous retrouvons presque les mêmes éléments à l’exception de la house de transport et du câble détachable désormais absents.

Dans la boîte nous retrouvons :

  • Le clavier
  • Un jeu de 8 touches supplémentaires pour les touches Z,Q,S,D,1,2,3,4
  • Une pince pour changer les touches
  • Un repose poignet amovible
  • Un guide de démarrage rapide

HyperX Alloy Elite

Design et qualité de fabrication

Le HyperX Alloy Elite reprend le design désormais classique d’un clavier mécanique. Un châssis dépourvu de coque laissant apparaître les switchs mécaniques.

Entièrement noir, le clavier se divise en 2 parties : la partie supérieure faite d’une plaque en aluminium et la partie inférieure en plastique granuleux.

HyperX Alloy Elite

Ce design sobre, mais bien fini, se complète d’un rétro éclairage rouge sous chacune des touches ainsi que d’une barre lumineuse effectuant la séparation entre la partie clavier et les touches de fonctions.

HyperX Alloy Elite

Enfin un câble tressé noir vient renforcer la sensation de qualité du produit.

En parlant de ce câble, vous noterez qu’il est relativement épais. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il fait passer 2 câbles. L’un pour alimenter le clavier, l’autre pour alimenter un port USB situé à l’arrière du clavier.

HyperX Alloy Elite

A noter que contrairement au HyperX Alloy FPS qui est équipé d’une prise micro USB servant uniquement à recharger des appareils, ce port lui se comporte comme un port USB classique. Il est ainsi possible de brancher n’importe quel périphérique (souris, clé USB…). Il est tout de même regrettable qu’HyperX se soit contenté d’un simple port USB 2.0 et non 3.0 pour améliorer le taux de transfert.

Enfin, chose appréciable avec cette version, un repose-poignet amovible est fourni. Celui-ci vient alors se clipser sous le clavier. En plus d’améliorer le confort d’utilisation avec son revêtement soft touch texturé, il vient ajouter une jolie touche au design du clavier.

HyperX Alloy Elite

Pour le dessous rien de spécial, seuls 2 pieds permettent de relever le clavier. On retrouve également des patins chargés d’adhérer au bureau même si de base le clavier bouge déjà très peu grâce à son poids de 1,4 kg.

HyperX Alloy Elite

Dans l’ensemble, le clavier est dans la continuité des produits HyperX. Bien assemblé avec un aspect soigné, le tout est rigide et robuste. Le HyperX Alloy Elite est sans nul doute un clavier de qualité qui devrait accompagner son utilisateur de nombreuses années.

Frappe et Ergonomie

Le HyperX Alloy Elite est un clavier mécanique. En revanche, contrairement à la plupart des autres modèles, celui-ci n’est disponible qu’avec un seul type d’interrupteur, les MX Red. Pour en savoir plus sur les switchs mécaniques je vous invite à consulter notre guide dédié au sujet.

Ceux-ci ont la particularité d’être totalement linéaires, les rendant souples et silencieux à l’utilisation, un vrai régal (du moins selon mes goûts).

Comme d’habitude, rien à redire sur la qualité de ces interrupteurs qui ont déjà fait leurs preuves depuis de longues années et sur de nombreux modèles.

Difficile toutefois d’émettre un avis objectif sur le ressenti de ces switchs. Particulièrement appréciés pour le gaming, de nombreux gamers aiment également les MX Brown. Personnellement après avoir testé les MX Blue, MX Brown ainsi que les MX Red, j’avoue avoir une préférence pour les MX Red. Je les trouve en effet plus souples, plus doux à l’utilisation tout en restant relativement silencieux.

HyperX Alloy Elite

Concernant l’ergonomie, pas de grande surprise, nous sommes sur quelque chose de classique. Avec ses 44,4 cm de long, le clavier est de taille standard et les touches suffisamment larges pour éviter les fautes de frappe. En revanche, comparé à la version Elite FPS, le repose-poignet ajoute un vrai plus au confort d’utilisation.

Enfin nous terminerons par une caractéristique originale et déjà présente avec HyperX Alloy FPS. Le HyperX Alloy Elite est fourni avec un jeu de touches supplémentaires pour les touches 1,2,3,4,Z,Q,S,D. Le gamer qui est en vous aura surement fait le rapprochement, il s’agit des touches récurrentes pour les jeux de type FPS.

HyperX Alloy Elite

Pour les changer, c’est très simple, il suffit de se munir de la pince fournie pour retirer les touches une par une.

Il faut bien l’avouer, même si ça ajoute une touche de couleur sympathique, ces touches n’apportent pas grand-chose en plus. Seules les touches ZQSD texturées permettront de se retrouver un peu plus facilement sur le clavier sans le regarder.

Fonctionnalités

Principale nouveauté avec ce HyperX Alloy Elite, l’ajout de touches de fonction directement accessibles.

Nous retrouvons ainsi dans l’angle en haut à gauche :

  • Une touche pour éteindre ou changer l’intensité du rétro éclairage selon 3 niveaux
  • Une touche pour changer l’effet du rétro éclairage selon 6 modes (respiration, vague, éclairage fixe, illumination uniquement des touches dédiées aux FPS…)
  • Et enfin un dernier bouton activera le mode Gaming verrouillant la touche Windows

HyperX Alloy Elite

Du côté droit nous retrouverons tout ce qui touche au multimédia :

  • Piste suivante/précédente, Play/Pause
  • Une roulette en métal permettant de régler le volume sonore

HyperX Alloy Elite

Même si l’ajout de ces fonctionnalités et surtout des touches multimédia sont très appréciables pour une utilisation de tous les jours, HyperX n’a en revanche toujours pas ajouté de logiciel avec ce clavier qui aurait permis de créer des macros ou changer la fonctionnalité de certaines touches, ce qui est plutôt dommage quand on voit que la concurrence propose ce genre de fonctionnalités.

Conclusion sur le clavier HyperX Alloy Elite

Le HyperX Alloy Elite est à mon sens une excellente évolution du Alloy FPS. Même s’il perd la housse de transport et le câble détachable, il gagne en revanche des touches multimédia directement accessibles, un repose-poignet et un port USB le rendant bien plus pratique pour une utilisation de tous les jours.

Commercialisé au tarif de 139,90 €, c’est un clavier qui n’est pas donné surtout pour une version non équipée d’un éclairage RGB, ni d’un logiciel offrant plus de fonctionnalités. Il est également regrettable que le port USB du clavier ne soit pas en 3.0 et que les puristes n’aient pas différents choix d’interrupteur.

Des défauts que corrige en partie la dernière version de ce clavier, le HyperX Alloy Elite RGB.

Heureusement la qualité de fabrication et le confort d’utilisation rattrapent le coup, ce qui fait du tout de même du HyperX Alloy Elite un très bon choix en matière de clavier mécanique gamer.

Les plus :

  • Qualité de fabrication
  • Equipé de switchs Cherry
  • Repose poignet
  • Port USB

Les moins :

  • Port USB 2.0 et non 3.0
  • Pas de logiciel / pas de macro
  • Uniquement dispo avec les switchs MX Red
  • Prix un peu élevé tout de même

Ou l’acheter ?



Liens utiles

Galerie