L’expertise de Sennheiser n’est plus à prouver dans le domaine de l’audio et même si cette marque reste encore assez discrète dans le monde du gaming, elle ne délaisse pas pour autant les joueurs.

Aujourd’hui nous allons nous intéresser à l’un de leurs derniers nés, le Sennheiser GSX 1200 PRO : un boîtier audio pensé avant tout pour les gamers et proposé au tarif de 220€.

Teaser

GSX 1200 PRO VS GSX 1000 : Quelles différences ?

Sennheiser propose le GSX 1200 PRO et le GSX 1000. Même si d’apparence ces 2 boîtiers semblent similaires, le GSX 1200 PRO apporte en plus la possibilité de relier jusqu’à 8 boîtiers entre eux pour jouer en équipe. Nous approfondirons plus en détail cette fonction plus tard dans le test.

Pour le reste absolument rien ne change. Les fonctionnalités, les rendus audio, l’ergonomie et la qualité de fabrication restant la même.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Déballage

Comme première impression on constate que la boîte est vraiment petite et on se demanderait presque comment un si petit objet peut couter aussi cher ! Le tout est toutefois soigné bien qu’assez classique.

A l’ouverture nous retrouvons le boîtier soigneusement calé dans un carré de mousse. En dessous se trouvent les notices, un câble USB pour l’alimentation ainsi qu’un second câble permettant de relier 2 boîtiers entre eux pour le chat en équipe.

Sennheiser GSX 1200 PRO

C’est donc très sommaire et je trouve regrettable pour un accessoire purement gamer et proposé à ce prix qu’il n’y ait pas de housse de transport ni même la notice complète (uniquement disponible en ligne et seulement en anglais).

Design et qualité de fabrication

Même si le packaging n’était pas des plus impressionnant, la prise en main quant à elle donne un effet « waouh ». Le Sennheiser GSX 1200 PRO n’est pas donné, mais la qualité est plus que présente et rien que la roue de réglage du volume en aluminium monté sur roulement à billes donne le ton.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Tout est soigné, parfaitement assemblé, les matériaux d’excellente qualité. C’est la « Deutsche Qualität », comme dirait une certaine publicité.

Au premier allumage l’expérience continue. Au départ, seul le volume s’affiche en plus d’un rétro éclairage rouge autour de la molette.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Puis au passage de la main au-dessus du boîtier l’objet prend vie. L’éclairage augmente de lui-même et tous les symboles apparaissent. La surface brillante devient alors tactile permettant de gérer une multitude de réglages.

En bref, ça en jette, c’est beau, c’est classe ! Il n’y a rien à redire sur le look et les finitions de l’objet.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Connectiques

On retrouve 6 connectiques à l’arrière du boîtier.

  • Un port micro USB pour l’alimentation
  • Un port jack pour connecter un kit son ou n’importe quelles enceintes
  • Les ports jacks micro et stéréo séparés pour brancher un casque micro

Enfin vous noterez 2 ports de part et d’autre de ces connectiques. Ces 2 ports, qui en font la particularité de la version GSX 1200 PRO, servent à relier jusqu’à 8 boîtiers en série pour les parties en équipe. L’intérêt étant de pouvoir communiquer avec ses coéquipiers sans aucune latence lors de tournois.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Cette caractéristique ne s’arrête pas là puisque pour pouvoir communiquer de manière optimale, Sennheiser a eu la bonne idée d’ajouter 2 molettes de chaque côté du boîtier. L’une servant à régler le volume sortant de notre propre micro, l’autre le volume entrant des micros des autres joueurs. Ainsi pas besoin de passer par un logiciel ou diverses options pour régler le gain et la balance, tout se fait de manière simple et rapide depuis le boîtier.

Interface et confort d’utilisation

Pour utiliser le Sennheiser GSX 1200 PRO, c’est simple. Aucun logiciel ni driver à installer, il suffit de brancher le boîtier à son PC en USB et vérifier que les bons paramètres ont été sélectionnés dans le système d’exploitation (attention à choisir la bonne sortie audio et à bien paramétrer le rendu sonore en surround. Si besoin, la procédure détaillée est disponible dans la notice en ligne).

Aucun interrupteur d’allumage non plus, le boîtier s’allume de lui-même et tout est ensuite tactile à l’exception de la molette de volume.

Nous avons donc accès à une multitude de paramètres :

  • Le choix de la sortie du son entre le casque ou le kit son. Vraiment très pratique pour changer rapidement de périphérique audio.
  • La fonction égaliseur qui offre 4 rendus : gamer, musique, film ou neutre
  • L’amplification du rendu surround à l’avant ou à l’arrière (uniquement dispo avec le mode surround).
  • L’activation du rendu surround 7.1 ou de la stéréo.
  • L’amplification du retour micro selon 3 crans. La fonction la moins utile selon moi, le retour étant quasiment inaudible même au niveau le plus élevé.
  • L’augmentation/réduction de l’effet de réverbération donnant une sensation de scène plus ou moins large (uniquement dispo avec le mode surround).

Sennheiser GSX 1200 PRO

Toutes ces options permettront de personnaliser le rendu audio selon ses préférences et il sera possible d’enregistrer jusqu’à 4 presets personnalisés. Pour cela c’est encore une fois très intuitif, il suffira de maintenir l’un des 4 coins pendant 3 secondes pour y associer le réglage actuel.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Et pour remettre les réglages d’usine, il suffira d’appuyer sur les 4 coins en même temps durant 10 secondes.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Un détail toutefois qui m’a gêné à plusieurs reprises lors de l’utilisation à cause de ces boutons tactiles relativement sensibles : il m’est arrivé d’activer un preset par inadvertance en voulant changer le volume. Des boutons physiques auraient été selon moi un meilleur choix, bien qu’un peu moins esthétique.

Autre chose, le boîtier est normalement équipé d’un mode « tournois » permettant de verrouiller le boîtier lors de compétitions évitant ainsi les fausses manipulations. En théorie il suffit de maintenir 10 secondes les coins en haut à gauche et en bas à droite pour activer le mode. En pratique ça n’a jamais marché sur le modèle testé. Alors s’agit-il d’une fausse manipulation ou faut-il obligatoirement relier plusieurs boîtiers entre eux pour en profiter ? Je ne sais pas…

Sennheiser GSX 1200 PRO

Rendu audio

Il serait assez difficile et surtout très long de vous détailler le rendu de chacun des réglages disponibles pour chacune des situations (musique, jeu, film). C’est pourquoi je vous propose de visionner la vidéo de notre confrère HardwareCanucks qui vous fera le tour de tous les rendus disponibles. Je vous recommande évidemment d’écouter cette vidéo avec un casque ou des écouteurs pour mieux vous rendre compte du résultat.

Je vais tout de même vous partager mon ressenti. Testé avec un excellent casque, le Sennheiser Game One et un second au rendu beaucoup moins convaincant, le Roccat Cross, j’ai pu tester le boîtier dans 2 situations bien distinctes.

Mon verdict global est que je suis convaincu par la qualité offerte par ce boîtier. Le son est magnifié grâce aux fonctions de l’égaliseur. Seul le mode « gaming » m’a moins convaincu avec son rendu très tourné vers les aigus dénaturant tout le reste du spectre. Et bien que les bruits de pas et voix soient mis en avant, je doute que de nombreux gamers utiliseront cette fonction qui sacrifie vraiment l’ambiance sonore.

Sennheiser GSX 1200 PRO

Pour les autres modes c’est excellent. Les rendu musique/film et neutre bien que n’étant pas si différents offrent des rendus intéressants, plus ou moins basseux, et adaptés aux différents types d’écoutes.

En ce qui concerne le rendu 7.1, c’est encore une fois très bon, bien que dépendant majoritairement de la qualité de la source sonore. Les différents degrés de réverbération fonctionnent bien, la spatialisation est vraiment bonne, sans provoquer d’effet de résonance indésirable dans  les jeux. Moi qui en général n’aime pas écouter de la musique avec le surround à cause de cette sensation d’écho façon salle de bain, j’ai trouvé que sur certains morceaux ce rendu fonctionnait plutôt bien.

Testé avec le Sennheiser Game One, qui reste l’un de mes meilleurs casques testés, le rendu du périphérique est encore meilleur. En plus de faire profiter d’un surround de qualité qui n’est pas proposé avec ce casque à la base, les fonctions de l’égaliseur le rendent plus punchy, plus basseux. Et moi qui trouvais ce périphérique justement parfois un peu timide/trop neutre, ce boîtier me permet de bien plus l’apprécier.

Pour un casque au rendu moyen, comme le Roccat Cross, le son se trouve un peu amélioré dans certains cas, tout comme les défauts amplifiés dans d’autres (comme des basses qui deviennent encore plus envahissantes). En bref pas de miracle, un matériel limité ne vous fera pas profiter pleinement du potentiel du GSX 1200 PRO.

Mon conseil, qui peut paraître évident : si vous avez un casque entrée/moyenne gamme, dépensez plutôt les 220€ de ce boîtier dans un casque plus haut de gamme avant de vous tourner vers ce genre de solution.

Conclusion sur le Sennheiser GSX 1200 PRO

220 € c’est le prix de ce Sennheiser GSX 1200 PRO.

Alors oui je vous l’accorde, ce n’est pas donné pour un boîtier qui a pour principale utilité de rendre votre casque compatible avec le surround et de proposer quelques presets de rendus audio.

Mais il faut prendre en compte que les produits de ce genre sont rares sur le marché et que celui-ci propose une qualité de fabrication exemplaire ainsi qu’une ergonomie et des fonctionnalités uniques.

Après pour rester honnête, je ne dirais pas que c’est le genre de produit indispensable. C’est beau, c’est pratique, ça reste une solution très intéressante pour toutes les fonctionnalités détaillées et ça peut améliorer la qualité audio d’un casque, mais ça ne va pas non plus révolutionner l’environnement sonore de vos jeux/musique et encore moins vos performances en jeu.

De plus (ça va de soi, mais je préfère le préciser), si vous disposez d’un casque sans fil ou fonctionnant en USB ce boîtier n’aura aucun intérêt pour vous. Tout comme si vous possédez un casque bas/moyenne gamme, il ne faudra pas s’attendre à des miracles en termes de rendu sonore.

Un investissement qui mérite donc réflexion et qui ne se justifiera à mon sens que si vous avez déjà un casque de qualité et que vous avez réellement besoin de la plupart des fonctionnalités offertes par ce boîtier.

Un dernier conseil, si la fonctionnalité de relier plusieurs boîtiers entre eux ne vous concerne pas, alors mieux vaut se tourner vers le GSX 1000, que l’on peut parfois trouver moins cher que le GSX 1200 PRO selon les sites d’achat.

Les plus :

  • Qualité de fabrication
  • Simplicité d’utilisation (plug n’play)
  • Qualité des rendus sonores et du surround

Les moins :

  • Prix (justifié, mais pas donné !)
  • Boutons de preset trop sensibles
  • Pas compatible PS4 / Xbox One

Ou l’acheter ?


Liens utiles

Galerie